cercle social


Commandez le séminaire « Séduire au bureau / à l’école »

Mercredi 5 février 2014

Séduire à la fac et au bureau

commande séminaires enregistrés
Référence : séduire à l’école ou au bureau
Déroulement : 22 février
Enregistré : oui
Prérequis :
Objectifs : 1 - comprendre les différences entre un milieu dit « ouvert » avec renouvellement de têtes (grande ville, soirées, etc.) et un milieu dit « fermé » (petite ville, école, bureau) où vous côtoyez un nombre fini de personnes  avec peu ou pas de renouvellement- 2 - décliner les techniques de séduction traditionnelles à ces contextes spécifiques - 3 - découvrir des tactiques inédites qui ne fonctionnent que dans ces contextes spécifiques
Durée totale : journée
Tarif : 150€ la demi-journée ou dégressif avec le nombre de séminaires commandés
Séminaires complémentaires recommandés : plus jamais d’obsession amoureuse, savoir se vendre

Ecoutez des extraits

En séminaire, vous êtes nombreux à le savoir, nous commençons toujours par s’amuser à remarquer les récurrences que personne n’avait vu avant. Et en l’occurrence, je vais vous en donner une à laquelle vous n’aviez probablement jamais pensé : toutes les « théories » de séduction (qu’on les appelle techniques, méthodes, tactiques…) ont été conçues dans des capitales. Ou dans des (très) grandes villes.

Prenez les gurus américains, par exemple. Le « noyau dur » (Strauss et Cie) a théorisé ses concepts dans, ou aux abords de, Los-Angeles. En Europe, c’est à Londres, Dublin, Paris, Amsterdam, Zaghreb, Bucarest que résident et pratiquent les coachs et autres experts de la « drague ». Ceci est-il anodin sur l’efficacité des dites méthodes ? Bien sûr que non !

Le principe d’une capitale, sa raison d’être, c’est la taille (et donc la variété) de la population, qui font que vous pouvez sortir tous les soirs de la semaine et socialiser avec 100% des inconnu(e)s que vous croiserez sans revoir une seule de ces personnes le soir suivant. Idem le soir suivant. Et le soir suivant. Dans une mégapole, il s’écoule des semaines (des mois) avant croiser deux fois les mêmes personnes. Et parfois, ça n’arrive même jamais.

C’est dans ce contexte sociologique précis que sont nées ces méthodes, et donc dans ce contexte sociologique précis qu’elles sont efficaces. Mais dans les autres contextes, quid ?

L’école et le bureau sont 2 contextes très spécifiques…

… qui n’ont jamais été abordés sérieusement

Les scientifiques parmi vous, même amateurs, le comprendront en moins d’1 seconde : si vous changez les paramètres d’une expérimentation, vous changez aussi… les résultats ! Donc…

… Comment des techniques de séduction conçues et optimisées pour des « viviers infinis » de femmes disponibles se transposent-elles aux contextes particuliers que sont une entreprise et une école où, justement, la population n’est pas infinie du tout, et reste même identique sur plusieurs années ?

Réponse : mal. Elles se transposent, oui… mais mal :/

A fortiori si vous passez beaucoup de temps au bureau. Ou à l’école. Ou si vous habitez une ville de taille petite à moyenne. Ou si vous fréquentez souvent telle ou telle institution mixte où les gens se connaissent et se recroisent souvent (réseau d’expats, cours de danse, etc.).

Dans ces conditions, hors de question de « dégainer » dès la succession de 2 ou 3 signes d’intérêt concordants, on ne peut pas se comporter dans son cercle comme dans un vide social, au risque de se voir rapidement désinviter de tout, puis tout simplement ignoré. Bref, j’ose le mot : désocialisé.

Et pourtant, statistiquement, c’est bien plus souvent dans ces types de réseaux (scolaire et/ou professionnel) que vous aurez des opportunités de rencontre, qu’avec des êtres croisés par hasard dans la rue.

seduire à la fac

Dans un contexte où vous allez revoir la personne à un grand nombre de reprises, vos armes s’appellent :

  1. l’absence d’affect trop visible (ou apprendre le self control)
  2. la dé-corrélé des actions (ou apprendre à utiliser le temps en votre faveur)
  3. la stratégie (ma stratégie)

Comme d’hab : inédite. Comme d’hab : exclusive. Comme d’hab : fonctionnelle (= qui marche même si elle ne fait pas plaisir à lire ou à entendre)

Une stratégie inédite, dont nous vous dévoilons quelques principes :

Outre les réponses aux questions que vous pourrez nous poser en avance par email, ce que vous apprendrez pendant la journée :

Matinée

  • Constat sociologique et explications façon gifle sur la progression des rencontres au travail et à l’école
  • La réalité des rencontres à l’école, versus ce qu’on en dit (et parmi « la réalité », des élèves filles qui couchent avec le prof 25 ans plus âgé qu’elles, etc.)
  • La réalité des rencontres au travail, versus ce qu’on en dit
  • Comment se renseigner sur une personne avec la discrétion et l’efficacité d’un espion
  • Comment conserver du mystère malgré « l’ouverture » de l’open space / de l’amphi
  • Réputation-séduction 1 : savoir ce qu’on pense de vous dans votre école / entreprise
  • Et bien plus d’autres conseils pragmatiques, intelligents, et qui fonctionnent

Après-midi

  • Pourquoi la pause déjeuner est une fausse bonne idée pour séduire…
  • … Et pourquoi vous intéresser plus particulièrement aux temps de transport
  • Réputation-séduction 2 : quelles informations personnelles laisser filtrer et lesquelles garder pour vous
  • 2 méthodes de prise de contact par mail et/ou intranet
  • 3 stratégies inédites de séduction « long terme », sans aucun risque d’échec frontal
  • Comment cultiver la rareté tout en se croisant tous les jours
  • Contourner et effacer la « peur que ça se sache »
  • Et bien plus d’autres conseils pragmatiques, intelligents, et qui fonctionnent

Témoignages sur la pertinence des analyses, méthodes et conseils Spikeseduction

Si nos témoignages sont toujours aussi bon d’année en année, c’est purement, simplement, logique :

  1. Nous sommes les seuls de « l’univers séduction » Internet – presse papier – radio – tv (je n’aime pas le nom « communauté »), à avoir un vrai diplôme en sciences humaines (sociologie),
  2. Nos analyses sont remises à plat régulièrement et updatées en fonction des grands changements sociaux qui traversent le monde depuis 10 ans (par exemple, on ne communique plus de la même façon depuis Facebook qu’avant, c’est un fait, et qu’on aime ce réseau social ou non, il faut l’intégrer à l’analyse pour avancer, cf notre séminaire 100 jours pour la rendre amoureuse),
  3. Nous avons donné plus de séminaires, ateliers et coachings depuis 2006 que la plupart des autres réunis, donc nous connaissons mieux vos problématiques concrètes. La preuve dans nos nombreux phone coachings mis gratuitement à votre disposition sur le site, où je devine quasiment mot pour mot les phrases, réactions et stratégies de la fille avant même que l’interlocuteur n’ait fini sa phrase.

Alors mets ton casque… (ou allume ton haut-parleur)

et clique ici pour écouter 5 témoignages en audio sur le dernier séminaire, « changer d’image ».

Rassuré ?

commande séminaires enregistrés

Crédit photo : Giacomo Carena, luc legay


Se créer un cercle vertueux, ou la théorie des planètes – par Damien

Mercredi 9 octobre 2013

avoir de la chance : la théorie du cercle vertueux

Ce qui va suivre m’est arrivé dimanche dernier et je ne vous le raconte qu’aujourd’hui mais lisez bien. Il sera question de rencontres avec des inconnues, de chance, de sortir seul de chez soi, de planètes, de cercles vertueux, et du prix des séminaires de Stéphane.

(suite…)


Se faire des amis, oui mais lesquels ?

Dimanche 9 juin 2013

Se faire des amis oui mais lesquels ?

Bonjour Stéphane,

Je lis ton site depuis plusieurs années et j’ai également participé à plusieurs de tes ateliers. Tout cela m’a beaucoup aidé dans ma vie, et je suis loin du petit gamin que j’étais en sortant du lycée même s’il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

Jusqu’à il y a peu je ne prenais jamais d’initiatives, notamment lorsqu’il s’agissait d’organiser des évènements avec d’autres personnes, j’étais plutôt du genre à suivre les idées des autres. Et comme les idées des autres sont toujours mauvaises (ou plutôt moins bonnes que les celles qu’on peut trouver nous même) je me retrouvais dans des situations où même la personne la plus sociable du monde n’aurait pas été tout à fait à son aise. En effet on ne peut être tout à fait bien que dans les endroits que l’on apprécie, et cela inclue donc la nécessité de choisir soi-même ces fameux endroits (bon, normalement je ne t’apprend rien vu que je tiens ça de toi…) (suite…)


Comment sortir de la solitude (courrier des lecteurs)

Mardi 4 juin 2013

solitudeBonjour Stephane,

Alors par où commencer cette lettre ? Des remerciements, je pense pour l’aide déjà apporté dans mon parcours de vie, au travers des enseignements des articles, du forum, et surtout de l’e-book entretiens secrets, et de l’enregistrement audio du séminaire sur l’intelligence sociale . Comment écrire ces remerciements sans qu’ils ne soient dithyrambiques, ou à l’inverse trop froids et austères , tout étant sincères, pertinents et originaux ? Si c’est possible, ça ne l’est malheureusement pas pour moi ce soir. Mais je réussirais au moins à en faire de sincères, je pense. (suite…)


1ère fois en boite de nuit : comment se comporter, par Stan

Dimanche 28 octobre 2012

1ere fois en boite de nuit :

L’univers de la nuit , dont vous aurez largement fait le tour à quarante ans et qui vous dégoutera plus qu’autre chose, est pour l’instant l’objet de votre fascination et de tous vos fantasmes ? Alors cela signifie probablement deux choses :

  1. que vous n’y êtes probablement jamais allé
  2. que votre âge doit avoisiner la vingtaine d’années

D’où l’idée de cet article inédit (à ma connaissance) : comment se comporter dans une boite de nuit quand on y va pour la première fois et que tout est nouveau ?

(suite…)


Séduire une fille dans son groupe d’amis

Mercredi 22 mars 2006

aborder une filleCette semaine, Théo semble avoir quelques difficultés pour aborder cette fille dans sa classe sans tomber dans la poésie amoureuse et les déclarations d’amour à trois sous. Spikeséduction va se charger d’éclaircir Théo sur la démarche à suivre avec ses conseils séduction.
(suite…)


A l’occasion de la sortie de Fiston, retour sur le cas de « la plus belle fille de l’école »

Vendredi 17 mars 2006

A l’occasion de la sortie de Fiston avec Franck Dubosc, petite visite d’une archive de SpikeSéduction : comment séduire la plus belle fille de l’école… certainement pas comme vous croyez.

(suite…)