creer de la connexion

Analyse de la mode homme automne/hiver 011/012, par Quentin

Accueil > Articles relooking > Analyse de la mode homme automne/hiver 011/012, par Quentin

mode hommeLes nuages gris cachent un soleil désormais timide. La chaleur sèche fait place à la brise fraîche, les jours se raccourcissent, vos activités reprennent, bref fini l’été place à l’automne et l’hiver. Côté mode ce sera une saison fun, mêlant articles simples et produits plus recherchés.

Les couleurs tendances

Chaque saison a sa vedette. Couleurs vives ou sobres ? Cet automne et cet hiver ça sera un entre-deux. Le cognac vous connaissez ? La couleur cognac est une sorte de marron allégée. Moins foncée et plus doux au regard. Une nuance agréable et chic est assez neutre quand il s’agit de l’assembler. Où vous le retrouverez ? Principalement sur vos chaussures richelieu (sexe masculin) ou bien sur vos chaussures compensées doublées d’une fourrure blanche extérieure (sexe féminin). Pendant vos soirées posées autour d’un ver de champagne, au sein d’un appart Louis XIV parisien, ambiante jazzy armé d’un smoking élégant aux couleurs foncées mais agréables ou d’une petite tenue blazer/tee-shirt lâche (couleur sobre) c’est là que le cognac doit faire son apparition. Sac à main ou chaussure, au choix.

Après avoir parlé de la teinte cognac qui vise plutôt les chaussures et les accessoires (sac, porte monnaie), passons au vert kaki. Un vert souvent enfoui dans vos subconscients le plus profond. Un souvenir d’enfance qui vous transporte dans une campagne éloignée. La ferme isolée de vos grands-parents est perdue dans la brume, la pluie et la nature. Quand votre grand-père vous propose de vous emmener à la pêche à la truite ou au canard, votre naïveté acquiesce. Vous l’accompagnez volontiers et c’est là qu’arrive votre flash-back. La doudoune sale du chasseur que vous idolâtrer et le col vert du canard tué. Ce vert kitch n’a rien d’anodin. Cet automne/hiver relance ce vert presque oublié jusque là. Les gilets fins aux coudières marron et aux multiples petits boutons seront des classiques cette saison. Que ce soit vos doudounes, gilets, sweats ou encore jupes, la couleur ne vas pas quitter vos ensembles.

Pour rajouter une touche sexy à vos tenues rien de mieux que le bourgogne. Les stylistes n’ont pas mordu, ils le savent. Fini les congés, le retour des pays chauds tels que l’Espagne, l’Italie ou encore Malte, est pénible.  Le choix de ce rouge à fort caractère n’est pas anodin dans les choix des futures couleurs. Quand vous avez connu les recoins magnifiques du sud vous vivez cette couleur. Une nuance et un pigment symbolique pour les trois pays qui portent cette même couleur sur leur drapeau. Ce rouge foncé serait plutôt réservé aux tenus sensuels pour les grandes occasions. Une danse hispanique en intérieur vous attend ? Pas un problème puisque les robes et les jupes aux couleurs flamenco devraient envahir vos shops préférés. Malheureusement, la subtilité du rouge ne devrait pas concerner les hommes. Plus féminin que masculin le bourgogne concernera les articles féminins. Par ailleurs le caractère volupté et érotique de la couleur ciblera des produits tel que les robes et les jupes.

Mode rétro

La nouvelle saison nous promet un retour rétro aux années 60. Les années 60 sont lourdes de sens. En effet en mai 68 la France se met en grève, la jeunesse crie sa colère, le marché économique se gèle, les femmes prennent leurs indépendances. Jamais une époque n’aura autant matérialisé les transformations socioculturelles au sein des tendances vestimentaires. La mode des années 60 fait lie évolution verticale et contestation de toutes conservations. La société de consommation apparaît. Les ventes en masses pousse mode homme 012 - 2l’industrialisation vestimentaire à s’agrandir. Sous l’impulsion de la jeunesse issue du baby boom, un nouveau culte vestimentaire, inspiré du modèle anglo-saxon outre-Manche, émerge. La contre-culture s’affirme. Le jeune est propre sur lui. Son style appliqué mais aussi osé se démarque du strict langage vestimentaire jusqu’ alors imposé par la famille. Plus que jamais dans les apparences prennent du poids. Moins soumises, les femmes sont plus actives, elles recherchent des vêtements plus facile à porter, moins contraignant. En ville, le tailleur jupe est fréquent, tandis que la robe sac commence à faire ses preuves. De plus en plus courtes, les jupes s’imposent en lieu et place du jeans. D’ailleurs la mini jupe de couleurs relativement vive se porte avec des bottines, qui deviennent bientôt à la mode été comme hiver. La démocratisation de la jupe courte favorise en outre l’essor des collants qui viennent remplacer les bas, et se portent généralement de couleur. Vous l’avez compris le nouvel ordre est déjà dans les bacs.

Concernant les hommes la mode est sensiblement dans le même ton. Le style « Safari London » pour les hommes, dans une ambiance très « preppy », où le garçon rend honneur à la référence suprême qu’est « Chapeau Melon & bottes de Cuir ». Avec l’appuie de ce fameux chapeau melon vintage il propose une combi constituée d’une paire de Clarks, d’un jean slim, d’un blazer vintage et d’un pull col haut en cashmere. La classe. Ou plus sobrement on peut opter pour une combi très « soft » mais tout aussi efficace, avec pour pièce centrale un Trench-coat (Bruce Field), accessoirisé de sa tenue à l’aide d’un bonnet noir simple, d’une boucle d’oreille crucifie, et en finissant avec une paire basses signée Dc.Martens.

Quentin Müller

Alors, que pensez-vous de ce premier article de Quentin ?

 

Adresse Email * Prénom *


6 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. kamel dit :

    Pour le style , on l’a tous noté c’est l’écueil principal du site ; que de lourdeur ! A bas la transversalité que ceux qui sont séducteurs s’occupent de la séduction , que ceux qui sont poètes et romancier s’occupent de la litterature !!! Pour le reste très interessant surtout le fait de révéler aux petits jeunes nourris à la société du spectacle que hollywood reste hollywood …
    Autre point négatif (plutot politique) quel capitaliste vous êtes ! :)

  2. Unfixed dit :

    Chouette, le côté english, je me fous que ça soit à la mode ou pas, c’est juste beau et intemporel comme une Double Six.

  3. Pacifik dit :

    Je déplorerais surtout le fait que beaucoup de lecteurs du site et/ou du forum prennent les informations vraiment au pied de lettre (sans discernement, vous qui aimez bien ce mot). Cet article expose les nouvelles tendances qui se dégagent cet automne et n’oblige nullement les lecteurs à les suivre suivre aveuglément, ni d’ailleurs à les fuir bêtement.
    Bref, cet article est neutre, à vous croire on dirait qu’il s’agit là d’un extrait des 10 commandements pour je-ne-sais-quoi.

    Plein d’articles et d’infos sont disponibles, sans cesse renouvelés. A vous de savoir faire le tri, de repérer ce qui vous concerne ou peut vous correspondre, et faites vos vies.

    Bon article sinon.

  4. Anthony dit :

    Sur la forme, je trouve le style lourd à lire, particulièrement à cause du manque de structure, et des phrases parfois trop longues.

    Sur le fond, on apprend vraiment rien, en automne on porte des couleurs d’automne (cf les feuilles mortes) et en hiver des couleurs d’hiver (du gris, toussa).

    Pour moi ça ressemble à de la sous traitance et le contenu de ce site perd en qualité.

    Ne disais-tu pas que les personnes quelque peu en marge étaient les plus intéressantes à connaitre, Stéphane? Comme dit ci-dessus, cet article est pourtant ‘fashion’ et d’une banalité des plus profondes.

  5. Stéphane dit :

    Si on ne publie qu’une parole, on est une secte.
    Si on en publie plusieurs, on est incohérent.
    Entre deux maux, quel est le moindre ?

  6. Pierrot dit :

    Hum …..
    L’article est très bien écrit, bravo à Quentin pour cela.

    Mais il me …. déplait pour un point .
    C’est qu’il nous encourage à suivre la mode ni plus ni moins.
    L’idée de choisir telle ou telle couleur pour un vêtement, de mettre des Dc Martens, assorti à un bonnet noir car c’est « tendance » cette saison …. est une aberration à mes yeux.

    C’est sur ce site que j’ai appris les codes de l’habillement, et que j’ai pu commencer à me bâtir un style satisfaisant.
    Et l’une des valeurs clés enseignées ici est de choisir l’intemporalité à la tendance.
    Une citation résume parfaitement le sujet :
    « Etre dans le vent, c’est une ambition de feuille morte ».

    En fait Stéphane résume très bien la chose … sur le site de Quentin :
    http://lebarboteur.com/2011/09/16/les-conseils-de-seduction-par-spike/

    Je me pose la question alors, pourquoi publiez un article prônant des valeurs diamétralement opposés à celles prônées ici ?

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois