apprendre a manipuler

Le chic anglais en 5 (+1) leçons, par Monsieur London

Accueil > Articles relooking > Le chic anglais en 5 (+1) leçons, par Monsieur London

Monsieur London

Si l’Angleterre a longtemps souffert en France de son image de pays brumeux remplis de bière chaude et de steak and kidney pies, il faut pourtant dépasser ces vieux préjugés, et rendre à César ce qui est à César. Ou à Elizabeth ce qui est à Elizabeth en l’occurrence.

Car en terme de style, nos cousins d’outre-manche n’ont rien à nous envier, et les élégants savent bien que Londres est avec Milan l’une des eux Mecques de l’élégance masculine européenne. Voici donc quelques conseils glanés par l’équipe de Monsieur London, qui sera justement à Paris à partir du 22 novembre et jusqu’au 8 décembre pour une boutique éphémère. En attendant de passer la Manche avec armes et bagages, ceux-ci nous ont préparés une petite liste d’idées à piquer aux anglais pour une silhouette… so dapper

Comment avoir le chic anglais en 5 leçons (+1)

La couleur est l’amie de l’homme élégant

C’est une habitude commune aux italiens et aux anglais, mais malheureusement toujours peu pratiquée à Paris. Vivant dans la grisaille et la pluie, les élégants d’outre-manche savent que la meilleure façon d’apporter un peu de couleur dans leur journée, c’est de la porter sur soi. Et puis comme nous l’expliquait justement il y a peu un ami web designer : « Peut-on vraiment être malheureux avec un pantalon rouge ? » Une remarque frappée au coin du bon sens.

Monsieur London

Il faut savoir s’adapter à la situation (toujours)

Comme le français, l’anglais moyen peut parfois détester porter une cravate, mais son éducation lui a néanmoins appris à la nouer. En cas de nécessité, il n’hésitera jamais à la ressortir du placard. Il sait de façon culturelle comment s’habiller pour aller à l’Opéra, aux courses ou au théâtre, et ne manque jamais une occasion d’adapter sa tenue à la saison. L’été londonien n’est pas si long, mais les insulaires savent en profiter !

Original, pas excentrique

Etre différent est presque une nécessité en Angleterre. Un gentleman digne de ce nom ne saurait se passer d’un divertissement étonnant, d’une passion atypique, ou de quelques tenues pleines de fantaisies. Mais porter un imprimé rigolo sur sa cravate ou être passionné de gramophones n’est pas non plus s’affubler d’un tee shirt en résille dans la rue. Il y a une limite entre « funny » et « shocking ».

Les accessoires font l’homme élégant

C’est une image d’Épinal, mais le gentleman à parapluie, imperméable et chapeau de la City évoque une réalité. Les anglais savent encore choisir des accessoires solides et élégants. Cela est-il dû au temps passablement pluvieux ? Il est certain que vivre à Londres rend le port du chapeau et l’achat d’un parapluie de qualité un peu plus indispensables qu’à Barcelone. Mais il s’agit aussi de savoir apprécier la qualité de certains objets, de les entretenir en conséquence, et de les garder précieusement.

Monsieur London

Oser s’habiller

Mettre un smoking pour sortir ? Voilà une idée saugrenue pour de nombreux français. Mais pourtant, oser un costume sortant de l’ordinaire peu parfois vous mettre dans un état d’esprit extraordinaire. On est parfois plus à l’aise au Royal Albert Hall avec un nœud papillon noir qu’au bar du coin en jean. Il s’agit de se ménager des moments sortant du commun, et de mettre son apparence extérieure au diapason.

Et toujours, toujours… connaitre ses classiques

Si peu d’anglais ont les moyens de s’acheter un costume Bespoke, la plupart connaissent pourtant l’histoire de Savile Row, de ses tailleurs mythiques comme Gieves and Hawkes ou Kilgour, et des grandes maisons d’accessoires de Jermyn Street. De quoi apporter un peu d’inspiration stylistique au quotidien, lors du choix d’un nouveau costume ou d’une cravate. Et de sortir par la même occasion du terrible complet noir pour s’intéresser au prince de Galles ou à un discret chevron bleu.

Valentin, co-fondateur de Monsieur London

Monsieur London tiendra une boutique éphémère avec les marques Hast et Duke & Dude à Paris du 22 novembre au 8 décembre, au 21 avenue Dausmenil


Et rendez-vous le 26 avril pour le second volet de nos séminaires sur la manipulation : Obtenez ce que vous voulez. Plus vous réservez tôt, moins vous payez !
Adresse Email * Prénom *


4 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Hé bien merci pour cet article – cela donne effectivement quelques clés pour devenir o pour continuer à être un homme élégant !

  2. Damien dit :

    Je me suis mal exprimé. Je voulais dire « un climat gris devrait favoriser les couleurs ».

  3. Stéphane dit :

    @Damien : ??? En quoi le gris anglais favoriserait-il la couleur alors que le gris parisien non ? ;)

  4. Damien dit :

    Très bien, merci pour l’article. Je pense également que le climat favorise le port des couleurs.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois