Menu
Montres : qui porte quelle marque ?

Montres : qui porte quelle marque ?

Parfois on a envie de donner ce qu’on a désespérément cherché soi-même en vain pendant des années, et c’est souvent bien ainsi. J’aime les femmes qui donnent à leur progéniture l’amour que leur propre mère leur refusait en maugréant. C’est parfois plus ennuyeux, quand les gens se permettent de vous donner des conseils sur un thème où ils n’ont jamais particulièrement brillé, et c’est malheureusement le cas le plus fréquent : professeurs de théâtre – idem pour le chant, la danse, etc. – qui ne sont jamais montés sur une scène (de façon rémunérée), ami zélé qui vous donnent des conseils sur votre relation quand toutes les siennes se sont terminées dans le sang, les larmes ou les deux à la fois, filles qui vous donnent des conseils sur la meilleure manière de se comporter avec elles alors que – jusqu’à preuve du contraire – elles n’ont jamais été en relation amoureuse et sexuelle avec l’une d’entre elles (dommage…).

Bref, à y réfléchir un peu, je reviens sur ce que je vous disais : il n’est pas toujours bon de donner des conseils sur ce dont on a manqué soi-même (et je ne cite pas les sites de « séduction » où le créateur n’a pour faits d’armes que de s’être mis en couple avec la première venue il y a 5 ans et de l’avoir gardée contre vents et marées), mais aujourd’hui je pense faire exception à la règle.

Ce que vous allez lire, c’est ce que je cherchais avidement pendant des années, demandant à ceux dont je pensais qu’ils « savaient » de m’éclairer sur le sujet : qui porte quelle montre ? Certains d’entre vous ont déjà compris l’intérêt de la question, mais pour les autres un peu de clarification s’impose.

La question du relooking homme, et plus globalement de l’apparence, appelle plusieurs sous-questions, mais vous ne vous les posez jamais dans le bon ordre. En général, j’entends :

  • 99% du temps : quelles sont mes couleurs, les couleurs qui me vont ?
  • 90% : quelles sont les couleurs qui ne me vont pas ?
  • 70% : tu penses quoi de mon trench ? De mon pull ? De ma veste ? De mes chaussures ? De ma coiffure ?
  • 50% : (à propos d’un article en particulier) est-ce de la bonne qualité ?
  • 40% : comment reconnaître une belle matière ?
  • 30% : comment être négligé tout en étant chic ? (ou le contraire)
  • 10% : pourquoi ça c’est beau ? (la question qui m’énerve le plus, ça me fait carrément flipper d’imaginer la structuration mentale de quelqu’un qui a besoin d’une démonstration mathématique de la beauté, je préfère partir en courant)

Mais je n’entends jamais, jamais ce qui est pourtant la première question à se poser devant un vêtement, une tendance ou une silhouette qui nous laisse coi. Et c’est pourtant la question la plus simple du monde, elle tient en 3 mots :

  • Qui porte quoi

Autrement dit, avant de regarder une doudoune Moncler pendue sur un cintre en vous demandant si c’est ou de non de la « bonne qualité », demandez-vous plutôt

  1. qui en porte, et…
  2. … est-ce que vous voulez leur ressembler !

C’est notamment pour cette raison que les gens qui s’habillent avec le plus de goût et de discernement (et qui savent le faire sur les autres) sont rarement stylistes ou modeux acharnés mais bien souvent excellents observateurs et donc en quelque sorte un peu sociologues. Ce que je résumais il y a quelques années par un aphorisme griffonné sur un coin de table :

Quiconque ne passe pas quelques heures par semaine assis à une terrasse de café à regarder passer les gens, ne sait pas s’habiller.

Il était donc plus que  logique, inévitable, que je me posasse cette question lorsque, pour mes 30 ans, je décidai de m’acheter ma première montre (première depuis la swatch de mes 14 ans).

Qui porte quelle montre ?

montres-qui-porte-quoi

Montres : qui porte quoi, finalement c’est la question que peu se posent…

Et là, personne. Rien. Aucun indice. Ni autour de moi ni sur le web. Personne pour répondre à cette simple question : quelle type de personne porte quelle marque de montre. Un homme qui porte du Pal Zileri ou du Fratelli Rossetti est forcément très différent d’un autre qui porte du Boss et du Cerruti, c’est entendu. Mais quid de cette distinction dans les montres ? Il existe bel et bien une sociologie des acheteurs de belles montres de luxe : le mouvement et le matériau sont-ils alors des critères de choix objectifs et unique ? Mon oeil, avec un chouïa d’observation, on remarque que l’acheteur d’une montre Breitling n’a ni le même travail, ni le même appartement, ni les mêmes enfants que celui d’une Tissot… Las d’obtenir des réponses vaseuses, y compris de gens qui en possédaient pourtant mais ignoraient totalement les raisons qui les avaient poussés à les acheter, j’ai décidé d’observer pendant des années. Et de pondre ce que vous allez lire. Allons-y.

Les hommes Rolex

La Submariner

  • Type d’acheteur : plus suiveur qui précurseur, il faut bien l’admettre. Sauf pour les vintage pre-années 80
  • Motivation : idem Porsche 911, accéder au symbole
  • Professions : toutes, c’est ça qui est dingue. D’entrepreneur à chercheur en passant par vendeur (ou même caissier), c’est devenu la montre de tout le monde, et c’est bien le problème d’ailleurs

La Daytona :

  • Type d’acheteur : ambitieux, orgueilleux, confiant, arrivé à un « stade » de sa vie, veut marquer le coup
  • Motivation : domination, pour les récentes (très laides d’ailleurs), affirmation d’un style de vie pour les modèles années 70
  • Professions : pilote, sportif professionnel, acteur, entrepreneur (et quelques fils à papa, comme toutes les montres chères)

Les autres

  • Type d’acheteur : divers (trop ?)
  • Motivation : évocation « universelle » du nom
  • Professions : commerce de gros ou de détail, cadres d’entreprises

Les hommes Breitling

  • Type d’acheteur : amateurs de vitesse plus que de technologie (la majorité des modèles vendus est à Quartz)
  • Motivation : veut briller, s’assimiler à des gens à qui il pense ressembler
  • Professions : présentateurs tv, sportifs, joueurs

Les hommes Tag heuer (Monaco)

  • Type d’acheteur : trentenaires, quadras, première « belle » montre
  • Motivation : ressembler à Steve McQueen
  • Professions : vente, commerce

Les hommes Hublot

  • Type d’acheteur : vrais et faux modestes
  • Motivation : passer sous les radar
  • Professions : David Guetta

Les hommes Audemars Piguet

  • Type d’acheteur : jet set
  • Motivation : avoir une montre proportionnelle à leur « income » annuel
  • Professions : finance, entrepreneurs

Les hommes Omega

  • Type d’acheteur : réfléchi (ou fan de James Bond)
  • Motivation : rapport qualité prix
  • Professions : ingénieurs (ou manager)

Les hommes Panerai

  • Type d’acheteur : celui qui va porte autant d’attention au bracelet qu’à la montre
  • Motivation : se vouloir différent
  • Professions : mode, commerce

Les hommes IWC

  • Type d’acheteur : intellectuels, voyageurs
  • Motivation : histoire de la marque, image discrète et « codée » pour le profane
  • Professions : écrivains

Les hommes Jaeger-Lecoultre (Reverso)

  • Type d’acheteur : narcissique, généralement sans style
  • Motivation : rejoindre un « club » supposé du bon goût
  • Professions : Président, DG, PDG

Les hommes Patek Philippe

Nautilus et dérivées

  • Type d’acheteur : idem Audemars Piguet
  • Motivation : idem Audemars Piguet
  • Professions : idem Audemars Piguet

Autres

  • Type d’acheteur : blindé
  • Motivation : n’être reconnu que par ceux qui sont le autant que lui (ou plus)
  • Professions : rentiers

Les hommes Breguet

  • Type d’acheteur : dragueur
  • Motivation : devenir un dandy
  • Professions : choisie en fonction de la population féminine

Tout ceci  est évidemment hautement subjectif et n’engage que moi. Alors apportez toutes les rectifications que vous voulez dans la case commentaires ci-dessous, et n’oubliez pas de cliquer sur « j’aime » !

Stéphane

Les critères de beauté masculins à travers le monde, en vidéo

Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas parlé de look. C'est chose faite avec cette très intéressante vidéo de Buzzfeed (une fois n'est pas coutume). Question à nos (rares) lectrices féminines : dans cette palette qui se veut exhaustive, votre homme idéal, c'est lequel ? Plus in... lisez la suite

Le contenu de nos articles est réservé à nos membres.
Vous pouvez en faire partie gratuitement en indiquant votre email ci-dessous.
Vous commencerez la lecture de l'article immédiatement après avoir validé.

Nous n'envoyons jamais de spam. jamais.


SEMINAIRE SUR CE THEME
Voyage dans le monde de la psycho-sociologie : comprendre les gens
  1. Gagnez en intelligence sociale et en aisance relationnelle
  2. Appliquez les techniques de séduction au monde professionnel
  3. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
SEMINAIRE SUR CE THEME
Commandez le séminaire logique des femmes
  1. Consolidez les relations et épanouissez-vous en couple
  2. Décodez la psychologie féminine comme un livre ouvert
  3. Découvrez la puissance d'avoir une connexion sexuelle avec quelqu'un
  4. Assumez et développez votre masculinité

60 commentaires

  • Et bien moi je n’ai pas de montre

    J’aimerais bien m’acheter une montre
    Mais quand je lis votre site
    ça ne me donne pas envie
    Pourtant ce n’est pour moi pas une question de moyen
    j’ai pas envie de ressembler a qui et a quoi !

    Moi J’ai le temps

  • Je lis ton article je suis sur le point d acheter une montre de luxe plaisir et non pas m a tu vu…

    ce que je retiens tu connais très peu de montre et leur histoire, une montre ce n est pas une marque mais une histoire …tu cites justement les marques que tu as vu dans un magazine pour jeune …tu penses être connaisseur tu es un néophyte ..

    penses juste a cela, une montre ne s achète pas pour ce que tu es mais pour ton envie…

    et a en lire ton descriptif, si je puis dire tu es a cote de la plaque me concernant … et je t ai trouvé dans les marques que tu as justement cité…

    reste chez SWATCH….soit humble … et tu seras a ce moment la montre qu’il te plait et non celle qui te situe dans une échelle social…ou dans le paraitre…

  • Il y a du vrai, mais le postulat de départ fait question…pour moi, on n’achète pas une marque de montre, on achète… une montre, tout simplement Pour être plus concret, je dirais que je trouve l’essentiel des Rolex très moches, mais que j’aime bien ma montre, qui se trouve être une Rolex. Je me comprends.

  • oups, j’oubliais, et même « à terrasse de café fixe » …quand ???

    chez moi ( à « ma » terrasse ») en hiver c’est seiko à gogo, là aujourd’hui elles sont noyées dans le roro à volo … :)

    je ne suis pas sociologue mais à mon avis quand on l’est et que l’on étudie, il s’agit avant tout de déterminer quelle population …. à quelle moment …..

    une paille qui ne me semble pouvoir être contenue dans un simple paragraphe :)

    par exemple:
    « Il existe bel et bien une sociologie des acheteurs de belles montres de luxe »
    Je connais des gens (plein! ^^^) qui ne connaissent pas Patek ou AP, ni même JLC ou Breguet … eh bien ils pensent très simplement qu’avoir une Festina est une marque de distinction, de discernement et de goût.

    Je ne parle même pas, pour un modèle donné, de la façon dont celui-ci est porté ;)
    Je me fustige encore de la façon dont parfois, je remontre négligement la manche de ma petite soie pour découvrir comme ça, l’air de rien,, mon poignet ….
    pour moi ?? pour les autres ?? là encore dans un cas précis on peut avoir une réponse sociologique différente …

    puisqu’il s’agit de montres je dirais que tout cela est très …indexé ;)

    bon courage :)

  • Amusant :)

    « Quiconque ne passe pas quelques heures par semaine assis à une terrasse de café à regarder passer les gens, ne sait pas s’habiller. »
    je crois que ça coine dès cette énoncé :)

    j’aimerais savoir … ta terrasse … café de la poste à Guéret ou fouquest’s ?? (pour rester en France!) :)

    rends toi compte que outre l’aspect subjectif de ton analyse, la façon dont tu recueuilles tes données est subjective déjà, tu ne crois pas ?? :)

    tu es jeune …. cherche encore ;)

  • @ OMBREITSUB et aux autres geeks de montre : en quoi ce que je porte valide ou invalide t-il mes analyses ?

    J’ai une Baume&Mercier de 1959, une Rolex de 1967 et une Breitling de 1978. En quoi en êtes-vous plus avancé ?

    C’est dingue, geeks des montres et geeks des souliers : même niveau de snobisme, de matérialisme et de stupidité…

  • Mon pauvre Stephane !

    J’ai rarement lu autant de conneries sur une seule page du web

    et votre montre Môssieur le psychologue horloger c’est quoi ?

    Une Festina ? Une Guess ?

    Et on vous paie pour ça ?

  • C’est bien vu.
    Je suis responsable grands comptes, ingénieur de formation et cadre.
    Roles Datejust (cadre), Panerai Luminor marina (commerce), Omega Planet ocean (ingénieur).

    Avec en plus une Zenith Captain power reserve et ma première Conquest chronograph de Longines, sentimental.

  • Le problème avec les montres, c’est qu’il y a toujours un connard pour te dire que si tu n’aimes pas telle ou telle, c’est que tu souffres du syndrome de la frustration de ne pouvoir te l’offrir. Quels cons.

  • Je vois beaucoup de commentaires peu élogieux sur brietling !
    heureusement qu’il sont la pour faire voler le plus bel avion avion du monde, le super constellation !
    merci a tous ceux qui ont les moyens de s’en acheter une.

  • Bonjour,
    a vous lire compte tenu de ma fonction professionnelle, j’aurai du acquérir une Jaeger-Lecoultre… Mon choix s’est porté sur une breitling, car je suis PPL, passionné d’aviation et cela me permet de participer au fait que le plus bel avion du monde, le super constellation, continue de voler !!

  • J’ai souri à la lecture de l’article, je dois l’avouer. A lire forcément un peu au second degrés, mis certains clichés sont assez bien trouvés… A quand l’analyse des montres des personnalités politiques & people ? :)

  • Bonjour,

    louable effort mais pas trop bien ciblé. Ce n’est pas étonnant. On mélange ici 2 choses :
    1) assimiler comme montre de luxe une montre chère. Il faut parler plutot d’assembleur ou de manufacture.
    2) l’histoire de l’horlogerie vs motivation des acheteurs

    Je vais essayer de résumer :
    1) Rolex : meilleur rapport qualité prix. C’est la raison principale d’achat de cette montre. Tellement copiée et simple elle ne se remarque meme plus au poignet de ceux qui la portent. C’est aussi le seul investissement horloger qui tienne. Donc acheter Rolex c’est forcément un achat intelligent.
    2) AP, JLC, Patek : ce sont des manufactures et en tant que telle cela révèle aussi un vrai discernement de l ‘acheteur.
    3) Breitling, tag bell and ross, panerai : c’est l’access premium, de la montre solide, très mode, pas d’ancrage historique, pas de manufacture réelle, mais c’est un passage obligé. Souvent le cadeau anniversaire etc….

    La réverso : bon là. c’est quand meme la seule montre dont le mécanisme manuel et la réserve de marche finissent par décourager leur porteur !!!

    Tout ça pour effectivement coller à une réalité : soit le passionné d’horlogerie achetera une rolex d’occaz des années 70 rue de rennes cadran jaune à 3000 euros, soit l’acquéreur d’une première belle montre ira sur du mainstream du manège à bijoux Tag, Breitling, Baume, longines et souvent par méconnaissance du marché et des acteurs puisque il existe là aussi l’alternative : nomos, hamilton, sinn, Junghans, MArch Lab…

    Juste un complément. Merci.

  • Très bel exercice, félicitations !

    Bien que perfectible, votre exposé se tient et mériterait d’être étoffé, et élargi à d’autres marques, avec ce même sens de l’observation et de l’analyse.

    Il est parfaitement dans les clous : j’en veux pour preuve la meute de roquets et autres parvenus, qui, pris la main dans le sac, tout tremblotants de haine, vous laissent des commentaires qui complètent savoureusement votre page.

    J’attends une éventuelle suite avec impatience ^^

    Bien cordialement,

    Eugène

  • Donc si je résume tout acheteur de montre à plus de 500€ est un connard uniquement motivé par l’image que donnera de lui sa montre sauf peut être si c’est une Omega (pourquoi omega??)

    N’y a-t-il pas une seule marque dont les possesseurs trouvent grâce à vos yeux? Peut être ne connaissez-vous que celle que vous citez…

    Bref un article bourré de lieux communs et de généralités

  • J’avais un vieil abbé, prof de latin/français, entre autres, qui disait de ne pas faire d’un cas particulier, une généralité….. je crois que c’est toujours valable même pour les montres….

  • bonjour,

    avouez, vous n’êtes ni un « amateur » ni un passionné d’horlogerie.

    il y a de tout en profil d’amateur de montre mais personnellement quand je vois passer une très belle montre et que j’ai l’occasion de discuter avec son propriétaire, c’est durant la discussion que l’on se rend compte si c’est le prix ou pour la passion qui a motivé l’achat.

    à vous lire, un porteur de Richard Mille est un matuvu

    pour Breguet…faut pas déconner, le dessin des montres est une chose; chacun ses gouts mais c’est méconnaitre cette Maison pour définir ses clients tel que vous l’avez fait.

    Franchement pas très objectif ni qualitatif votre article, faut rester dans son domaine de compétence, le mien n’étant pas la séduction mais plutot l’horlogerie.

    Sans rancune bien sur.

    Cordialement,
    Thomas

  • Instructif et facétieux. Quid de Seiko ? J’apprécie particulièrement la gamme « Sportura » et les vintage de l’enseigne…

  • Salut à Toi grand philosophe !

    Le Michel Onfray de la tocante !

    Le Freudounet du bracelet montre !

    Bref du grandiose

    Petit question subsidiaire, est ce que cette diatribe horlogère t’a enfin permis d’obtenir cette rarissime érection qui te fait si crellement défaut ?

  • Salut Sophie,

    Contrairement à l’ensemble de l’article qui pour moi reflète l’imbécillité d’un jaloux qui souhaite s’offrir une belle montre mais qui n’en a pas les moyens (donc bien français dans l’âme), cela va dépendre de votre budget avant tout.

    Je ne pense pas qu’il y ai un style de montre approprié à un type d’homme. Cela va dépendre d’autres facteurs important:

    1. Taille du poignet: rien ne sert d’offrir un 45mm à un homme qui a un petit poignet
    2. Budget (je me répète)
    3. Complications ou pas? (Cela équivaut aux fonctions de la montre)
    4. acier, or, platine?

    Le plus simple reste de se rendre dans un grand magasin pour commencer et se familiariser avec les modèles (galleries lafayette par ex).

    Vous pouvez aussi poster un message sur le site de chonomania ou FAM, nous vous ferons un plaisir de vous répondre en tant que passionnés.

    Bon WE

  • Bonjour,
    j’aimerais offrir une montre à mon mari. Quel style d’homme porte une Baume et mercier selon vous ? merci pour votre article qui m’aide bien, je suis plutôt sensible à ce genre d’analyse !
    Merci pour votre aide

  • Toujours intéressant d’étudier le choix d’un objet chez une personne. – pour moi il va de soi que dans cet article on parle des gens qui n’ont pas réellement « choisi » c’est à dire considéré l’objet en lui même mais plutôt de ceux qui ont acheté pour satisfaire un fantasme ou une construction de l’esprit qui est propre à leur groupe social –
    Pour ajouter de l’eau au moulin, Stéphane Jobert, l’animateur possède une Patek Phillipe.
    Moi même une seiko automatique ( étudiant ) .
    Et je confirme pour la submariner, du prof surveillant au n’importe qui !

    Mais la montre n’est pour moi un signe distinctif que dans certains cercles ( friqués ), ailleurs on fait y fait peu attention

  • à 62 balais, j’ai déjà lu des tas de conneries, mais là je crois que l’on a atteint les sommets.

    PS: les marques que je porte: ROLEX, TUDOR, OMEGA, JAEGER LECOULTRE, ZENITH, SEIKO.

  • Intéressant. Un avis sur Cartier? J’y ai toujours trouvé un petit coté féminin et surtout philosophe. Ambitieux aussi, mais plus discret que pour d’autres marques. Finalement pas tant éloigné que ça du propriétaire IWC.

  • Dans le même style d’article, je vous suggère..

    Automobile : qui roule en quoi ?

    Afin de mettre le doigt sur les déchets modernes au diesel (de préférence de marque allemande, au pire américain ou français, au mieux italien) que les gens achètent à crédit alors qu’il suffit de jeter un oeil outre-manche pour que quiconque puisse se déplacer sans faire sauter le PEL.

  • @August Dans le mille, diplôme d’esc de province, actuellement commercial et disposant d’une PAM111. En revanche ce n’est ni la taille de la montre et encore moins le second bracelet caoutchouc orné de 2 imposantes gravures ostentatoires qui rendent la montre intéressante.
    Ne pas confondre Panerai et Breitling. La seconde s’apparente à un Nissan Juke avec un moteur de Toyota IQ.

    Je serai curieux de savoir quel est ton profil, plutôt vostok et double tentative échouée à l’ENA ou bien secteur financier (capital risk,corporate..) détenteur d’une Patek, style vieillot mais signe d’un attrait tout particulier pour la mécanique horlogère légitimant la façon arrogante et le caractère péjoratif de ton post pour les marque citées.

    Au plaisir de te lire.

  • Et Hermès? je vais sûrement en avoir une pr mes 18 ans alors j aimerais savoir à quels styles correspondent ces montres? Merci

  • « filles qui vous donnent des conseils sur la meilleure manière de se comporter avec elles alors que – jusqu’à preuve du contraire – elles n’ont jamais été en relation amoureuse et sexuelle avec l’une d’entre elles (dommage…). »

    Il suffit d’avoir des amies pas coincées du cul, et un poil réalistes sur la vérité des relations hommes/femmes (rare, mais ça existe), pour avoir un éclairage parfois très pertinent.

  • Les hommes Omega

    Type d’acheteur : sérieux
    Motivation : rapport qualité prix
    Professions : ingénieurs

    Sérieux???C’est la montre James bond!!
    J’ai la vingtaine et je suis manager d’une boite de nuit je suis beaucoup de choses mais pas sérieux….mais pourtant propriétaire de 2 modèles.

    Omega seamaster:Jeune,ambitieux,sauvage.

  • Pour le de subjectivité. Ça se rapproche de la réalité, sauf pour la marque Tag heuer.

    Professions : De tout.

  • 1) Avec une montre de luxe, on ressemble à un mec politiquement à droite, puisque sociologiquement 95% des categories sus-mentionnées votent à droite. A chacun de voir si cela est en phase avec l’image qu’il veut donner de soi.
    2) Avec une montre dont le prix va de 2 à 20 Smics, de deux choses l’une: ou bien l’on a un style de vie qui va avec: superbe logement, sorties dans des lieux chics, WEs et escapades à la hauteur et dans ce cas la montre de luxe est un bel accessoire, ou bien l’on passe pour un pauvre qui reve de faire partie du clan des riches, avec tout ce que cela implique en demande de validation .

  • Faut le dire, ce genre d’article tranche véritablement avec ce qu’on trouve sur les sites de « séduction ». Dans une vidéo sur la drague à la plage, le gérant d’un site de séduction nous donne plusieurs conseils :

    -Demander un « voici ou un gala » (sic) à vos voisines. Demander de le louer. Car on a pas eu le temps de l’acheter à l’aéroport.
    -Proposer de jouer au frisbee.
    -Demander à une nana de vous mettre de la crème sur le dos.
    -Demander à des filles de surveiller vos affaires

    Rester classe et élégant sans paraitre pédant et arrogant…ça me parait un sujet intéressant.

  • Certaines marques portent diverses connotations et reflètent une certaine image de la personne qui la porte! Ceci etant dit, l’image que l’on veut projeter n’est pas forcement celle perçue par les autres! La montre est « un accessoire essentiel » mais ne peut pas définir votre personnalité, mais peut quand meme « faire montre » d’un certain style de vie! ;)

  • Merci pour l’article, c’est trop fort comme d’habitude. Voila, c’est juste de vous dire qu’il est temps pour moi de m’offrir une vraie montre, sans citer la marque ( OMEGA) :D

  • Y’a rien de plus populacier que de critiquer les « beaufs ». Auguste. Tu as l’air d’avoir peu ou prou le même type de classe que les types comme Julien Dray.
    Faire un topic « Comment porter une montre » parait plus pertinent attendu que beaucoup les portent comme des ploucs. Comme notre ancien président par exemple.

  • J’ajouterai les marques Nixon et Vestal

    Cible: sportifs de l’extrême, rockers, clubbers, étudiants branchés mais un peu fauchés (dont je fais partie :D), hipsters…
    Motivation : suivre la tendance du « cool » pour pas trop cher, aimeraient bien se payer une Bell&Ross ou une Hublot

  • plusieurs marques manquent dans le listing. Casio, Swatch, Timex.. perso j’avais une Casio qui avait l’option télécommande universelle + calculatrice. j’en étais satisfait franchement..

  • Le postulat de base est très intéressant, mais le contenu est à 40% juste, à 60 % faux.

    >>>>>>L’homme HUBLOT :

    La cible : nouveau riche, faux modeste et vrai frimeur . Même type d’acheteur que pour Bell&Ross, l’argent en plus.

    Profession exercée : footballer, basketteur, rapeur, présentateur télé…

    David GUETTA est l’ambassadeur le plus connu de la marque. Il y a même un modèle à son nom…

    >>>>>>L’homme PANERAI :

    La cible : homme classe moyenne, ayant les goûts propes à sa classe (très codés), éducation moyenne (souvent une ESC de province), pensant que plus une montre est grosse, plus elle est belle…

    Anecdote amusante : le Paneresti fait lui-même ses bracelets en cuir et s’enorgueillit, par exemple, de transformer une vieille ceinture en merveilleux bracelet plein d’originalité…

    Quand ce n’est pas le cas, le Paneresti porte le bracelet en caoutchouc d’origine où figure un très classe « PANERAI » en gros caractère de chaque côté. (qui a parlé d’homme sandwich ???)

    Profession exercée : commercial, commercial et commercial.

    >>>>>> Les hommes Breitling

    La cible : Profil similaire à Panerai, le côté brillant en plus, l’attrait pour les montres en moins (la majorité des modèles vendu est à quartz).

    >>>>>> Les hommes Rolex

    Pour dresser un véritable portrait robot, il faudrait pouvoir distinguer les vraies des fausses. Or, 9 fois sur 10, ce que vous pensez être une vraie Rolex n’est qu’une fausse…

    A noter que c’est la marque numéro 1 chez les journalistes parisiens, pas sûr que ça soit une bonne chose…

    >>>>>> L’homme Jaeger LeCoultre :

    La cible : Deux extrêmes totalement opposés : le bon fils de famille qui reste dans les canons familiaux ou le jet setter/branleur de la côte .

    Icône actuelle de la marque : Don Draper de Mad Men. (Je ne parle pas de l’acteur, mais bien du personnage)

    Profession exercée : libérale

    >>>>>>>> IWC :

    Pour les modèles à 10 000 euros, IWC vise en grande partie la même clientèle que Patek et JLC.

    >>>>>>>>>Patek :

    Deux clientèles distinctes :

    – Pour les modèles classiques : banquiers, rentiers, PDG de grande entreprise…

    Pour les modèles dérivés de la Nautilus : la même clientèle qu’Audemars Piguet….

    Gérald Genta, le créateur de la Nautilus, est d’ailleurs celui qui a dessiné le modèle phare de chez Audemars Piguet : la Royal Oak.

  • Consultant marketing / insight – 30 ans – Je me suis offert récemment offert ma première belle montre : une Tissot Visodate Heritage.
    J’aime bien son côté discret, vintage mais intemporel. Je la porte aussi bien avec un costume qu’une tenue plus casual
    Je n’ai pas vu cette marque dans ton article.

  • La montre Armani, pour le(s) plouc(s) qui croi(en)t que les grandes marques de vêtement sont aussi des grandes marques d’horlogerie ; et que ça plaît aux filles.

  • Cet article m’interpelle : je ne connais pas grand chose aux montres, si ce n’est que ce sont parfois de très beaux objets sur le plan esthétique et technique. Et comme c’est souvent le cas des objets de ce type (automobiles, chaussures), ils sont révélateurs de la personne. Rien que pour ça, un décryptage est toujours bon à prendre.

    Quant à la part de caricature et de subjectif que suppose ce genre d’exercice, s’agissant d’un sujet qui m’est plus familier, elle pourrait même me hérisser le poil. Dans le cas présent, j’y vois une clé d’entrée à un sujet pour lequel je n’en avais jusqu’à présent pas trouvé. Thanks.

  • Depuis gamin, j’ai toujours été fan de Breitling, de son côté stylé, décontracté, sportif. Et que me dit cet article ? Je crois que c’est clair. Excellent sens de l’observation !

  • Cet article illustre parfaitement un fait simple aussi bien en matière de vêtements,d’horlogerie ou encore de comportements, Chaque « catégorie » ou « milieu » possède ses codes et systèmes de valeur implicites ou explicites bien établis.
    Ainsi dans le milieu financier qui reste tout de même assez austère ( sauf exception pour certains cadres senior et dirigeant qui peuvent se permettre certaines libertés ) l’originalité vestimentaire et horlogère se traduit par le sens du détail et surtout le prix de ces détails.
    La question de savoir quelle marque de montre est portée par qui est en fait la réponse directe à une autre plus large: qui porte quoi?

    A titre personnel les fifty fathoms vintage ( Blancpain ) m’ont toujours fait de l’oeuil

  • @Dave : ce n’est pas un article pour geek des montres, il y en a déjà plein. Par contre personne à ma connaissance ne s’est risqué à écrire QUI porte QUOI. Alors essaie d’apporter ta pierre à l’édifice si tu peux.

    @Foster : 1er commentaire qui prouvant que quelqu’un a compris le « mode d’emploi » de l’article ;)

  • Bien trouvé, 27 ans, Consultant Marketing, TagHeuer Monaco 36! Après les premiers chèques, Adieu ma vielle Irony Swatch! Très édifiant!

  • Bonjour Stéphane

    Sujet d’une complexité abyssale…Je suis amateur de belles montres; et il est vrai qu’un certain type de personnes porte un certain type de montre. Il y a surement un phénomène d’appartenance (ou de croyance d’appartenir, le plus souvent) au groupe souhaité/visé ie « idéalisé ».

    Personnellement, et, à mon modeste niveau -je ne suis pas sociologue- je n’essayerai pas de dire « qui porte quoi » surtout en matière de montres, en revanche, j’ai personnellement à coeur de porter une montre parce que je lui trouve un génie dans sa conception, une beauté (tout comme l’Art). La difficulté consiste à la mettre en valeur -sans ostentation- avec les vêtements qui vont bien…Le tout formant un ensemble cohérent avec ce que l’on veut paraître, idéalement, avec ce que l’on EST (à un instant t au moins)

  • Désolé mais vous ne faites pas « exceptions à la règle » comme annoncé en début d’article. Ce post me fait plutôt penser à certaines pages de revue féminines du type « dis moi quel sac tu portes je te dirai qui tu es ». Quid de la distinction entre les matières (du bracelet et du boitier), du type de mécanisme (automatique, manuelle, à quartz) ou de la nationalité de la marque (suisse ou non).

  • Je reconnais bien mon ex-patron dans la reverso, pour la Monaco, je ne vois pas du tout de quoi tu parles ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Conditions générales de vente