Séduction & dynamiques sociales : articles, analyses et questions

Modérateurs: animal, lolalola

By Chief
#129680 Bonjour à tous,

Tout est dans le titre : comment séduire ma prof de sociologie ?

J'ai repris cette année des études dans le domaine socioculturel et j'ai démarré peu avant les vacances de Noël des cours de sociologie.
J'ai donc découvert, en même temps que cette matière très intéressante, ma nouvelle prof dont je suis tombé sous le charme.
Elle a, d'après mes estimations, 32-33 ans (j'en ai 29), est sportive et a obtenu un doctorat après avoir étudié en partie aux Etats-Unis.
Je ne sais pas si elle est célibataire.
Elle est sociologue et n'est, je pense, donc pas dupe quant aux codes comportementaux qui régissent le jeu de la séduction.
Elle admire Bourdieu et "La domination masculine" semble être un de ses livres de chevet.
Elle possède un charisme froid et peut paraître sévère au premier abord, mais la glace peut être brisée plus ou moins facilement lorsqu'elle se sent en confiance, à l'aise (ce qui semble être le cas avec notre promo).

J'essaie de faire en sorte que mon attitude en classe soit irréprochable, de poser des questions aussi pertinentes que possible, de bien me tenir. J'ai parfois l'impression qu'elle me montre de l'intérêt par son regard (mais je me fais peut-être des films, puisque je tente moi-même de l'accrocher du regard).
Il m'est arrivé de la faire rire (un vrai rire, pas un rire nerveux, jaune ou forcé) à 2 ou 3 reprises en détendant l'atmosphère "sérieuse" et "scolaire" par quelques plaisanteries sur des situations données (par rapport à son téléphone, au placement de la TV avant de visionner un documentaire, ...)
J'ai, à l'heure actuelle, du mal à voir ce que je peux faire de plus, j'appréhende en effet le fait d'être trop "cash", trop insistant avec elle, de peur que si ça foire, notre relation prof/élève soit fatalement biaisée par la suite (j'ai encore pas mal d'heures de cours avec elle d'ici à la fin de l'année). Mais si je ne fais rien ... eh bien rien ne se passera ...

Auriez-vous des conseils à me donner ? Des remarques à formuler ?

Guillaume (Chief)
Avatar de l’utilisateur
By Stéphane
#129681 Ah, en voilà un sujet intéressant !

Commence par te détromper sur un point : ce n'est pas parce qu'elle est sociologue qu'elle y connaît quoi que ce soit en rapports amoureux. J'en ai vu des thésards en socio à moitié autistes, rats de laboratoires, bêtes, voire méchants.

Ensuite, sors de l'idée que tu vas remporter la partie sur un "coup d'éclat" : c'est du long terme, et tes avances, aussi malines, stylées et élégantes qu'elle soient, seront probablement au début toutes déclinées.

Mais si tu as la patience et la persévérance d'essuyer tous les non qui s'annoncent, alors une partie d'échec hautement passionnante peut commencer !
Avatar de l’utilisateur
By Yannick
#129682 Je ne pense pas que l'attitude de l'élève model t'aide dans ton entreprise. Après tout, les profs se souviennent surtout des éléments perturbateurs. Je ne te dis pas de foutre le bordel en cours, mais juste d'être affirmé, quitte à exprimer ton désaccord avec l'avis de la prof. Il pourrait en résulter des débat intéressants.

Un bon début serait d'aller lui parler de temps en temps à la fin du cours ou à la pause pour revenir sur un point en particulier puis lui poser, l'air de rien, une ou deux questions personnelles (son parcours, ses recommandations littéraires pour la matière qui te donneront l'occasion d'échanger avec elle sur le sujet...). Commence par çà, tu verras par la suite pour te montre plus familier avec elle, voir même avoir une conversation un peu sexuée (attention terrain glissant !).

Tu évolues dans un milieu fermé, il faut donc être subtil et progressif.
By Chando
#129716 la dernière phrase de Stéphane est un pur délice...

Tes pièces sont sur plusieurs cases et sur plusieurs rangs...A mon humble avis, n'insiste pas dans le cadre de tes études. N'oublie pas que tu vas être surveillé par toute ta promo, que tu n'es certainement pas le seul de ta classe à imaginer vouloir l'entreprendre, et qu'en conséquence, la prof' va se fermer comme une huître à toute tentative de séduction dans ce cadre là ( j'imagine que c'est ce que le taulier insinue par ses "non"...).

En revanche, tu n'as plus aucune appréhension à avoir pour la séduire si tu la rencontres hors contexte ! Grands magasins, bibliothèque, piscine, terrasse ensoleillée, tout sera bon pour lui glisser que c'est un plaisir de la rencontrer en dehors de votre cadre habituel où tu travailles dur et de façon professionnelle...

Bonne chance et bon jeu. Amuses-toi, surtout
By James ex S
#129718 Ce que dit Chando est très juste. Elle ne se permettra surement rien dans le carde des cours, la relation prof/élève pouvant peut-être la retenir. En tant que ta professeur elle est en position de force et même si vous avez presque le même âge elle ne te voit sûrement que comme son élève.
Le mieux serait de la croiser "par hasard" dans un lieu neutre. Essaie de savoir quels sont ses centres d'intérêts en dehors de son job, où elle sort...
Je pense que ça sera beaucoup plus facile de l'aborder et de capter son attention sur un terrain neutre.

Amuse toi et joue même avec la relation prof/élève qui vous unit. Reste léger et joueur!
By harissa
#129750 J'imaginerais la classe comme une scène de théâtre avec seulement 2 acteurs toi et ta "maîtresse". Le reste de ta classe étant tour à tour spectateurs ou figurants.

N'oublie quand même pas la raison pour laquelle tu t'es inscrits en premier lieu cela dit.
Avatar de l’utilisateur
By Elan
#129752
Yannick a écrit:Je ne pense pas que l'attitude de l'élève model t'aide dans ton entreprise. Après tout, les profs se souviennent surtout des éléments perturbateurs. Je ne te dis pas de foutre le bordel en cours, mais juste d'être affirmé, quitte à exprimer ton désaccord avec l'avis de la prof. Il pourrait en résulter des débat intéressants.
Les profs remarquent les élèves qui ont de la personnalité, qu'ils soient bons ou mauvais c'est pareil.

Je plussoie Stéphane sur la maîtrise des codes : la plupart des chercheurs, même en sciences humaines, sont avant tout des autistes et il n'y a a priori pas de raison qu'elle connaisse davantage la séduction qu'une autre femme du même âge.

À mon avis il faut essayer de la voir en dehors du cours, ne serait-ce qu'à un café. Tu peux prétexter une raison scolaire, mais il faut lui faire comprendre que ça reste un prétexte.
By blacksheep
#131461 La dissymétrie fondée sur le rapport prof élève est bien quelque chose de normal. Elle n'est due ,je pense pas tant à un rapport inégale de savoir comme aimaient me le faire croire la plupart
de mes profs, mais plutôt à un rapport inégale d'age.
Je pense que lorsque les ages sont à ce point proches, les barrières n'ont d’existence que dans la tête!!
Avatar de l’utilisateur
By Augustin
#131508
Simon a écrit:Ce que dit Chando est très juste. Elle ne se permettra surement rien dans le carde des cours, la relation prof/élève pouvant peut-être la retenir. En tant que ta professeur elle est en position de force et même si vous avez presque le même âge elle ne te voit sûrement que comme son élève.


L'amener à se livrer, dans ce contexte, voilà qui rendrait le jeu de dupes encore plus excitant. :wink:
(même si plus dangereux à tout point de vue)
By magicboy
#132007 ça m'est arrivé de draguer une prof de français en dernière année de BP climatisation. Bon ça n'a jamais marché, je faisais plus ça pour la déconne que pour le sérieux, j'avais 24 ans, elle 40 et des bananes... En tous cas, j'y allais franco, des compliments sur ses vêtements pour commencer, des rebonds sur ce qu'elle disait (genre une pique lancée à un élève, bing j'étais là pour la reprendre gentiment et de façon bien orientée), je jouais de mes camarades idiots (bien leur faire comprendre qu'elle me plaisait et c'est eux qui bavaient comme des cons et là bing elle savait qu'elle ne me laissait pas indifférent, et j'ai été jusqu'aux invitations au resto (sur mes copies de devoirs, je glissais en entête de façon claire et précise des invitations. Elle a été jusqu'à me répondre, mais c'étais du style et t'invite mon mec aussi...ou des trucs qui veulent clairement dire non). En tous cas, elle me dit une chose qui restera graver dans mon coeur pour longtemps : "Tu sais Jérôme, beaucoup d'élèves m'ont dragué mais aucun n'a été si loin que toi". Cependant je ne l'ai jamais embrassé et encore moins mise au lit.
Voilà, si mes tentatives peuvent être reprises et améliorées.
Avatar de l’utilisateur
By Murakami
#132127
magicboy a écrit:En tous cas, elle me dit une chose qui restera graver dans mon coeur pour longtemps : "Tu sais Jérôme, beaucoup d'élèves m'ont dragué mais aucun n'a été si loin que toi".


Vu la description de ta phase de séduction que tu fais au-dessus, je ne suis pas sur que tu devrais le prendre pour un compliment...
Bydamix
#132483
Murakami a écrit:
magicboy a écrit:En tous cas, elle me dit une chose qui restera graver dans mon coeur pour longtemps : "Tu sais Jérôme, beaucoup d'élèves m'ont dragué mais aucun n'a été si loin que toi".


Vu la description de ta phase de séduction que tu fais au-dessus, je ne suis pas sur que tu devrais le prendre pour un compliment...


Pas sûr...
Si il l'avait laissé indifférente, je vois pas pourquoi elle se serait ennuyer à un commentaire comme celui-là...
Avatar de l’utilisateur
By Murakami
#132484
damix a écrit:
Murakami a écrit:
magicboy a écrit:En tous cas, elle me dit une chose qui restera graver dans mon coeur pour longtemps : "Tu sais Jérôme, beaucoup d'élèves m'ont dragué mais aucun n'a été si loin que toi".


Vu la description de ta phase de séduction que tu fais au-dessus, je ne suis pas sur que tu devrais le prendre pour un compliment...


Pas sûr...
Si il l'avait laissé indifférente, je vois pas pourquoi elle se serait ennuyer à un commentaire comme celui-là...


Au choix éviter qu'il n'aille plus loin, qu'il ne la mette dans une situation embarrassante voire les deux...
Avatar de l’utilisateur
By coug
#132485 Le ton est clairement maternaliste... C'est peut-être la pire des choses qui puisse arriver lorsque vous essayez de séduire une femme plus âgée.