Forum de séduction - Rencontrer et séduire la femme qui vous plaît

Plus grande bibliothèque de ressources sur la séduction et les relations : Techniques séduction, conseils séduire, changer de look

Contact

La séduction à 22 ans

Séduction & dynamiques sociales : articles, analyses et questions

Modérateurs: animal, lolalola

James ex S
 
Messages: 693
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

La séduction à 22 ans

Messagepar James ex S » Lun Déc 31, 2012 1:00 pm

Ce soir c'est nouvel an et avant de partir dans cette jungle que sont les soirées du réveillon j'aimerai mettre par écrit certaines pensées qui me trottent dans la tête depuis quelques temps.
Je n'ai surement pas la plume des anciens de ce forum mais j'ai envie de partager ce qui suit avec vous.


Arthur Rimbaud disait
"On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans"

Je crois que cette citation s'applique aussi quand on a 20, voir 22 ans.

Je ne vais pas refaire ma présentation ici mais j'ai 22 ans, vient d'un petit village de Suisse Romande et j'étudie à l'université de Lausanne où j'ai un appartement en collocation. la vie d'étudiant est plaisante et être arrivé dans une grande ville quand on vient d'un petit village est une expérience enrichissante de tous les points de vue.



On en vient au coeur du sujet: la séduction à 22 ans quand on est étudiant

Même si on peut rencontrer du monde à n'importe quel moment de la journée, à l'arrêt de bus, quand on fait ses courses, à la bibliothèque lorsque tout le monde est plongé dans ses bouquins pendant les périodes de révisons..., le meilleur moyen (du moins celui privilégié par tous) de faire de nouvelles connaissance reste les soirées étudiantes soit en petit comité, soit celles organisées par les facultés et qui se passent généralement en boite.

Et c'est la que mes interrogations commencent. Je ne suis pas un grand fan des boites; payer 15.- ce qu'ils appellent un cocktail, devoir hurler pour se faire comprendre, voir la plupart des mec comme des rapaces accoudés au bar avec le radar à gonzesses enclenché... Il semble que pour la plupart des jeunes et parfois moins jeunes c'est le seul endroit propice aux rencontres. Beaucoup d'étudiants ne sortent pas (ou très peu) en dehors de ces soirées.

Le mots d'ordre dans ces soirée c'est se la pêter. L'attention va à qui sera le plus cool et souvent plus cool rime avec "t-shirt blanc le plus moulant". Donc même si les filles "bien" sortent dans ce genre de soirée est-ce le seul endroit propice aux rencontres quand on a 22 ans?



J'ai du plaisir à sortir dans la semaine avec un ou deux amis juste pour boire un verre et rencontrer de nouvelles têtes. On sort refaire le monde dans les petits bars qu'on a dénichés en découvrant la ville, des bars où on se sent bien, qui nous correspondent et où l'on peu sortir bien habillé sans se faire dévisager.
cependant la plupart des gens que je rencontre dans ces endroits sont plus âgés. Très peu sont des étudiants et la plupart ont entre 25 et 30 ans, voir plus.

Ma question est la suivante: Pour rencontrer des femmes/filles? de mon âge est-ce que je dois obligatoirement me farcir ces soirées en boites où pour séduire une fille qui te plait il faut se la jouer encore plus qu'elle si ce n'est juste pour la remettre à ça place et la faire redescendre sur terre.

Il y a une autre interrogation imprimée en caractère 180, en gras, en italique et même soulignée dans ma tête:

Est-ce que quand on a 22 ans, qu'on est étudiant et qu'on profite pleinement de la vie, être séduisant et surtout séduire passe aussi par cette grosse drague de boite de nuit digne des plus grand Pick Up Artists où le but est d'en mettre plein la vue aux autres? Est-ce qu'il faut se prêter au jeu?
Au fond de moi je pense que non mais tout semble me prouver le contraire.

J'attends vos avis et vos points de vue sur la/les question(s)?

Avatar de l’utilisateur
Don diego de la vega
 
Messages: 391
Inscription: Dim Juin 29, 2008 4:33 pm

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar Don diego de la vega » Lun Déc 31, 2012 1:53 pm

1/ Si tu aimes pas aller en boite ça va etre difficile de plaire a une fille de ton age qui aime y aller!
2/ Si tu rencontres en journée une fille, ben il se peut qu'elle te dise : j'aime aussi aller en boite!

Tout depend de la maniere dont tu vas assumer le fait de ne pas etre "dans le courant majoritaire".
Si tu l'assumais pleinement tu dirais : "fuck les boites" et tu ne poserais meme pas la question, mais j'ai
l'impression que tu l'assumes pas, et que tu regardes avec envie et une pointe de jalousie les mecs qui se la "jouent".
:D
"Le monde se divise en 2 catégories, ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent ... toi tu creuses"
Clint Eastwood à Eli Wallach dans.....à vous de trouver!

Avatar de l’utilisateur
ornitorink
 
Messages: 351
Inscription: Mar Jan 03, 2012 1:15 am

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar ornitorink » Lun Déc 31, 2012 2:46 pm

Bonjour Simon,
Simon a écrit:Même si on peut rencontrer du monde à n'importe quel moment de la journée, à l'arrêt de bus, quand on fait ses courses, à la bibliothèque lorsque tout le monde est plongé dans ses bouquins pendant les périodes de révisons..., le meilleur moyen (du moins celui privilégié par tous) de faire de nouvelles connaissance reste les soirées étudiantes soit en petit comité, soit celles organisées par les facultés et qui se passent généralement en boite.

Moi même étant étudiant depuis maintenant presque 5 ans (en ayant fait 2 cursus) j'ai du sortir en boite de nuit au grand maximum une dizaine de fois... Dans ma ville il y a quelques bars plutôt sympas qui organisent des soirées étudiantes le jeudi soir (et même parfois d'autres soirs de la semaine) et qui ferment à 2h. C'est franchement plus sympa que les boites, l'endroit et l'ambiance est propice aux rencontres, de plus ça a l'avantage d'attirer les étudiants (et étudiantes bien sur :wink: ) qui sont tout simplement agacés de devoir jouer les sardines en boite de nuit le jeudi soir et qui sont en général un peu plus âgés.
Lorsque j'ai commencé en tant qu'étudiant je me suis rapproché volontairement des membres du bureau des étudiants qui sont devenus des amis. Je suis ensuite devenu membre actif de l'association et j'ai ainsi pu rencontrer les autres membres du bureau étudiant d'autres écoles qui sont également devenu des amis ou des connaissances. les BDE ne manquent pas en plus d'organiser un certain nombre d'évènements, de se tenir au courant des différentes soirées dans des bars sympas, chez des particuliers, ou galas qui se tiennent quotidiennement le jeudi soir ou le week end.
Peut être est ce déjà ton cas, si ça ne l'est pas je te conseille vivement de te rapprocher de ces associations :wink:
Tu auras même avec le temps le "luxe" de pouvoir choisir entre plusieurs soirées le jeudi soir, pouvoir rencontrer de charmantes étudiantes sans pour autant être "obligé" d'aller en boite.
"Ne prenez pas la vie trop au sérieux; de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant."
Bernard Fontenelle.

Avatar de l’utilisateur
Arthus
 
Messages: 880
Inscription: Ven Avr 02, 2010 7:39 pm
Localisation: Lyon

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar Arthus » Lun Déc 31, 2012 2:51 pm

Lorsque j'ai commencé en tant qu'étudiant je me suis rapproché volontairement des membres du bureau des étudiants qui sont devenus des amis. Je suis ensuite devenu membre actif de l'association et j'ai ainsi pu rencontrer les autres membres du bureau étudiant d'autres écoles qui sont également devenu des amis ou des connaissances. les BDE ne manquent pas en plus d'organiser un certain nombre d'évènements, de se tenir au courant des différentes soirées dans des bars sympas, chez des particuliers, ou galas qui se tiennent quotidiennement le jeudi soir ou le week end.
Peut être est ce déjà ton cas, si ça ne l'est pas je te conseille vivement de te rapprocher de ces associations
Tu auras même avec le temps le "luxe" de pouvoir choisir entre plusieurs soirées le jeudi soir, pouvoir rencontrer de charmantes étudiantes sans pour autant être "obligé" d'aller en boite.


Je suis membre de mon BDE, et ce que tu dis est tout à fait vrai.

sedd
 
Messages: 44
Inscription: Mer Sep 26, 2012 11:49 pm

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar sedd » Lun Déc 31, 2012 3:46 pm

Simon a écrit:Le mots d'ordre dans ces soirée c'est se la pêter. L'attention va à qui sera le plus cool

L'attention va au plus cool ? Un peu comme dans la rue quoi ? Ou même partout, en fait ?

Donc le mec qui a l'air cool est un gars qui se la pète ? Fais gaffe tu vas te faire traiter d'AFC :wink:

Plus sérieusement, pour répondre à tes questions, je pense qu'il est dommage de s'interdire d'aller dans ce genre de soirées. Il ne faut pas les condamner aussi durement, mais juste leur accorder la place qu'elles méritent : ce n'est pas un lieu de discussion ou d'échanges profonds mais plutôt de "pré-socialisation", si je puis dire (on se place dans un cadre étudiant hein).

Si vraiment tu n'y es pas à l'aise, si tu entres dans la boîte en te disant "allez, c'est parti pour une soirée pourrie", c'est sûr tu vas t'y ennuyer, et ça va se voir. Mais ça vaut peut être le coup de laisser sa chance au produit, lui trouver une part de positif.

- Si tu y es, il n'y a pas de raison pour qu'il n'y ait pas des gens qui te ressemblent. Sur 500 personnes, admettons que seulement 5% pourraient être intéressants, ça fait quand même 25 personnes. Rencontres-tu autant de gens lors d'une soirée dans un bar (qui compte aussi son lot de beaufs, soyons honnêtes) ? Quand je dis "rencontre", je parle d'un 1er contact, qui en amènera d'autres : avec ces personnes, des filles comme des mecs, mais aussi possiblement, leurs ami(e)s.

- Pourquoi y aurait-il des gens qui te ressemblent, dans ces endroits que tu n'aimes pas ? Parce que dans ta promo tu as une grande partie de gens qui sont là "par défaut", qui comme toi, ne sont pas des citadins d'origine et comptent sur ces soirées pour se faire des connaissances ou les entretenir. Certes ce sont des rencontres superficielles mais ne le sont-elles pas toutes au départ ?

A ta place je ne chercherais donc pas à pré-sélectionner à tout prix ; fais connaissance, et ensuite accorde à ces filles et ces mecs, au fur et à mesure que tu les reverras (ou pas) la place que tu estimes qu'ils ou elles méritent. Ne fais pas l'inverse, en d'autres termes donne-leur une chance.

Personne ne t'oblige à y rester toute la nuit à squatter le bar et/ou à coller miss T-shirt mouillé comme tant de mâles le font. Tu multiplies les petites interactions rapides (évidemment on ne parle pas des cours de la veille, d'André Gide ou du prix de l'essence), du fun, du sourire, de la légèreté, des petites vannes, l'endroit ne permettant pas des échanges poussés. Personne ne t'oblige non plus à participer à toutes les soirées pour y dépenser 200€ en mauvais cocktails où à te trémousser frénétiquement pendant des plombes. Bref il y a moyen de s'y faire voir, laisser une bonne impression en même temps que son prénom, et de lier des connaissances qui seront à creuser (ou pas, toujours) sans passer pour un lourd. Au contraire pour certain(e)s, tu égaieras leur soirée.

Je trouve dommage de confondre "exigence" et "fermeture", et ne saurais que t'encourager, modestement et en deux mots, à plutôt faire "comme les autres, mais en mieux" :wink:


Cordialement,

Sedd

Jben
 
Messages: 69
Inscription: Mar Juin 28, 2011 11:13 pm

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar Jben » Lun Déc 31, 2012 4:07 pm

Je pense que les boites sont des endroits à appréhender avec beaucoup de second degré et de détachement, il faut assumer la part de ridicule quoi. Bien sûr, il faut pas que ce soit un alibi de vie sociale, que ça devienne une facilité en gros... personnellement j'y vais peu, je préfère les soirées chez les gens, ou dans des bars où l'on peut s'entendre parler et avoir un choix de consommations dignes de ce nom (quitte à payer plus cher). J'ai 24 ans, mais je pensais plus ou moins pareil à 22, et je n'étais pas le seul ! Ça dépendra de tes fréquentations...

James ex S
 
Messages: 693
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar James ex S » Lun Déc 31, 2012 6:08 pm

J'ai lu vos commentaires en diagonale et il y a du très bon, merci pour vos réponses.
Un peu de second degré, jouer le jeu et laisser sa trace sans trop s'y attarder si on aime pas trop ça.
Je suis sur le départ pour la soirée de nouvel an qui ne se fera cette pas en boite :wink: .
Je prendrai le temps de vous répondre demain.

Bonne année

Simon

Avatar de l’utilisateur
Eick
 
Messages: 544
Inscription: Mar Juil 06, 2010 4:33 pm
Localisation: Bruxelles

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar Eick » Lun Déc 31, 2012 11:37 pm

Simon a écrit:J'ai lu vos commentaires en diagonale et il y a du très bon, merci pour vos réponses.
Un peu de second degré, jouer le jeu et laisser sa trace sans trop s'y attarder si on aime pas trop ça.
Je suis sur le départ pour la soirée de nouvel an qui ne se fera cette pas en boite :wink: .
Je prendrai le temps de vous répondre demain.

Bonne année
Simon


Si je peux résoudre ton problème en une seule phrase :
"Chercher l'amour en boîte de nuit revient à chercher du boeuf label rouge dans une boutique de boulettes pour chiens."
C'est pas moi qui le dit, c'est un type du site qui voit assez clair.


Pour séduire, c'est pas plus mal d'affirmer son sens de la rhétorique dans des endroits où les filles s'y attendent le moins. Ainsi, lorsque l'amie de la demoiselle viendra lui poser des questions à propos de son nouveau mec, elle dira : "Je l'ai rencontré dans la rue et il est venu me parler avec un sourire si craquant... wouuuuuuh !"
Les bibliothèques, les parcs, la rue, les commerces, tous ces lieux sont des aubaines pour entamer une discussion qui peut aboutir à une prise de numéro.
Et puis si cela ne suffit toujours pas, tu peux jouer sur les connivences sociales. Les amis de tes amis pourront t'étonner plus que tu ne le crois.

Simon a écrit:J'ai lu vos commentaires en diagonale


A ne jamais dire dans un lieu où l'échange est unilatéral.

James ex S
 
Messages: 693
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar James ex S » Mar Jan 01, 2013 10:13 pm

sedd a écrit:
Simon a écrit:Le mots d'ordre dans ces soirée c'est se la pêter. L'attention va à qui sera le plus cool

L'attention va au plus cool ? Un peu comme dans la rue quoi ? Ou même partout, en fait ?

Donc le mec qui a l'air cool est un gars qui se la pète ? Fais gaffe tu vas te faire traiter d'AFC :wink:

Plus sérieusement, pour répondre à tes questions, je pense qu'il est dommage de s'interdire d'aller dans ce genre de soirées. Il ne faut pas les condamner aussi durement, mais juste leur accorder la place qu'elles méritent : ce n'est pas un lieu de discussion ou d'échanges profonds mais plutôt de "pré-socialisation", si je puis dire (on se place dans un cadre étudiant hein).


J'ai bien utilisé l'expression "se la pêter" (bien que je la trouve, disons le clairement, "nul à chier") parce que j'ai l'impression qu'en boite on est dans l'exagération de la réalité. Tout est surjoué: du prix des cocktails à la musique qui est mil fois trop forte en passant justement par cette grosse drague qui consiste, non pas à être cool, mais bel et bien à se la jouer.

Je crois qu'il faut prendre ça comme un jeu et comme tu le dis si bien: "accorder à ces soirées la place qu'elle méritent".

La majorité des gens voient ces soirées comme les seuls lieux de rencontre existants. C'est ce coté là que je déplore. Les boites sont des vrais jungle et les mecs en viennent même parfois au mains pour avoir l'attention d'une jeune demoiselle.

Pas plus tard qu'il y a deux semaines à la soirée de fin de semestre j'ai rencontré une fille avec qui j'ai dansé et essayé tant que mal de discuter. Au moment de rentrer, sur le court chemin qui nous menait de la piste de danse au vestiaire, c'est pas loin de deux mecs qui ont essayé de la retenir, un la prenant par la main et l'autre essayant de la convaincre de rester en lui murmurant à l'oreille. Je revois cette scène ou je la prends par la main pour la guider vers la sortie et l'autre bonhomme lui attrape l'autre main comme pour dire "non c'est avec moi que tu vas rentrer".



Tout depend de la maniere dont tu vas assumer le fait de ne pas etre "dans le courant majoritaire".
Si tu l'assumais pleinement tu dirais : "fuck les boites" et tu ne poserais meme pas la question, mais j'ai
l'impression que tu l'assumes pas, et que tu regardes avec envie et une pointe de jalousie les mecs qui se la "jouent".


Je ne crois pas qu'il y ait de la jalousie la dedans parce je joue moi même le jeu. On sort souvent en groupe, avec des filles et on est surtout là pour s'amuser. Je me suis depuis longtemps (et surement à tort) ôté l'idée de la tête de rencontrer quelqu'un d'intéressant en boite.
J'ai eu, surtout au début, l'impression de ne pas être moi même. Je prenait surement ça trop au sérieux.


Je pense que les boites sont des endroits à appréhender avec beaucoup de second degré et de détachement, il faut assumer la part de ridicule quoi.


Rien à rajouter!

James ex S
 
Messages: 693
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar James ex S » Mar Jan 01, 2013 10:23 pm

"Chercher l'amour en boîte de nuit revient à chercher du boeuf label rouge dans une boutique de boulettes pour chiens."[/i]
C'est pas moi qui le dit, c'est un type du site qui voit assez clair.


Pour séduire, c'est pas plus mal d'affirmer son sens de la rhétorique dans des endroits où les filles s'y attendent le moins. Ainsi, lorsque l'amie de la demoiselle viendra lui poser des questions à propos de son nouveau mec, elle dira : "Je l'ai rencontré dans la rue et il est venu me parler avec un sourire si craquant... wouuuuuuh !"
Les bibliothèques, les parcs, la rue, les commerces, tous ces lieux sont des aubaines pour entamer une discussion qui peut aboutir à une prise de numéro.
Et puis si cela ne suffit toujours pas, tu peux jouer sur les connivences sociales. Les amis de tes amis pourront t'étonner plus que tu ne le crois.



Tu viens de mettre des mots, et des bons, sur ce qui se passe dans ma tête.
J'ai juste des fois l'impression d'être un ovni dans mon entourage et je n'assume surement pas encore le fait de ne pas être "dans le courant majoritaire".

Avatar de l’utilisateur
john dilinger
 
Messages: 1242
Inscription: Sam Juil 25, 2009 2:22 am

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar john dilinger » Mar Jan 01, 2013 11:06 pm

Chercher l'amour en boîte de nuit revient à chercher du boeuf label rouge dans une boutique de boulettes pour chiens.


Croyance limitante.

Prenons le problème dans le sens opposé : tu as 40 ans et tu as trouvé la femme de ta vie.
Quelles sont les chances qu'elle n'ait jamais foutu les pieds dans une boite de nuit une seule fois dans sa vie ?

Les filles qui fréquentent ce genre d'endroits ne sont pas que des putes à frange superficielles. Tout dépend de la boite de nuit aussi (ces boîtes de nuit où on se la "pète" ne sont peut-être pas celles où tu t'amuseras le plus en Suisse) !

Ce qui importe pour "trouver l'amour" (si c'est déjà ton objectif à 22 ans Simon) n'est de toutes façons pas le lieu de la rencontre mais :
- l'attitude de la fille (que tu découvriras après la prise de numéro),
- la gestion que tu feras de votre relation.

- En boite de nuit à Montréal, j'ai rencontrée une jeune fille toute mignonne, d'un milieu aisée, passionnée de littérature française, généreuse, qui s'adaptait à mon emploi du temps et super honnête. J'aurais pu rester longtemps avec elle si je n'avais pas dû rentrer en France pour finir mes études (je ne crois pas aux relations à distance).
- Récemment en boite de nuit à Paris, j'ai rencontrée une fille jolie, intéressante, passionnée de peinture, très généreuse aussi, que je vois encore en ce moment.

Donc, détrompe-toi, des filles intéressante en boite, on peut en trouver.

Et peut-être plus facilement que dans la rue.

Plusieurs raisons à cela :
1- Dans la rue, faut avoir les bowox d'aborder, plus que celles qui te permettraient de dire n'importe quoi (sous alcool) à une fille en boite pour fabriquer un début de discussion (discussion dont on se fout puisque, oui, il est difficile de s'entendre en boite, et de toutes façons dans ces lieux-là c'est le corps qui doit s'exprimer plus que la bouche).
Eick a écrit:Ainsi, lorsque l'amie de la demoiselle viendra lui poser des questions à propos de son nouveau mec, elle dira : "Je l'ai rencontré dans la rue et il est venu me parler avec un sourire si craquant... wouuuuuuh !"

2- A 22 ans, t'es plus légitime de parler à une fille en boite que dans la rue. Oui, aborder dans la rue, qu'est-ce que c'est romantique ! Mais ça reste quand même plus bizarre qu'en boite.
C'est pas "fait" pour. Donc les filles ont même souvent tendance à accepter un rendez-vous.
(Un ami à moi ne fait que ça depuis 2 ans, de l'abordage de rue, il a des résultats mais quels résultats ! Il faut être un vrai stakhanoviste de la drague et avoir un ego en béton pour endurer les nombreuses déceptions.
Ceci dit j'admire ce mec.)

===

Comme toi, j'aimais pas les boites de nuit. Puis je me suis dit que être à l'aise en séduction c'est être à l'aise partout.
Donc j'ai fait mon baptême avec l'ancien instructeur Classic Alexandre et quelques mois plus tard j'ai connu la québécoise dont je parle plus haut.
Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
[...]
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;
[...]
Tu seras un Homme, mon fils.

Avatar de l’utilisateur
john dilinger
 
Messages: 1242
Inscription: Sam Juil 25, 2009 2:22 am

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar john dilinger » Mar Jan 01, 2013 11:07 pm

Donc les filles ont moins souvent tendance à accepter un rendez-vous.
Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
[...]
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;
[...]
Tu seras un Homme, mon fils.

Avatar de l’utilisateur
Arthus
 
Messages: 880
Inscription: Ven Avr 02, 2010 7:39 pm
Localisation: Lyon

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar Arthus » Mar Jan 01, 2013 11:41 pm

john dilinger a écrit:
Chercher l'amour en boîte de nuit revient à chercher du boeuf label rouge dans une boutique de boulettes pour chiens.


Croyance limitante.

Prenons le problème dans le sens opposé : tu as 40 ans et tu as trouvé la femme de ta vie.
Quelles sont les chances qu'elle n'ait jamais foutu les pieds dans une boite de nuit une seule fois dans sa vie ?

Les filles qui fréquentent ce genre d'endroits ne sont pas que des putes à frange superficielles. Tout dépend de la boite de nuit aussi (ces boîtes de nuit où on se la "pète" ne sont peut-être pas celles où tu t'amuseras le plus en Suisse) !

Ce qui importe pour "trouver l'amour" (si c'est déjà ton objectif à 22 ans Simon) n'est de toutes façons pas le lieu de la rencontre mais :
- l'attitude de la fille (que tu découvriras après la prise de numéro),
- la gestion que tu feras de votre relation.

[...]

Donc, détrompe-toi, des filles intéressante en boite, on peut en trouver.


Très bonne intervention, je partage le même avis. Mais je discutais encore récemment avec quelqu'un qui trouvait ça tout à fait exécrable de se rencontrer en boite, la personne qualifiait le lieu de "dernier recours", "quand il n'y a plus rien ailleurs", etc.

john dilinger a écrit:2- A 22 ans, t'es plus légitime de parler à une fille en boite que dans la rue. Oui, aborder dans la rue, qu'est-ce que c'est romantique ! Mais ça reste quand même plus bizarre qu'en boite.
C'est pas "fait" pour. Donc les filles ont même souvent tendance à accepter un rendez-vous.
(Un ami à moi ne fait que ça depuis 2 ans, de l'abordage de rue, il a des résultats mais quels résultats ! Il faut être un vrai stakhanoviste de la drague et avoir un ego en béton pour endurer les nombreuses déceptions.
Ceci dit j'admire ce mec.)


Tu peux étayer un peu la situation de ton pote (résultats, temps passé, etc.) ?

sedd
 
Messages: 44
Inscription: Mer Sep 26, 2012 11:49 pm

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar sedd » Mer Jan 02, 2013 12:54 am

Arthus a écrit: je discutais encore récemment avec quelqu'un qui trouvait ça tout à fait exécrable de se rencontrer en boite, la personne qualifiait le lieu de "dernier recours", "quand il n'y a plus rien ailleurs", etc.

C'est juste une idée préconçue, une croyance limitante comme l'a dit John Dillinger - dont j'appuie le point de vue, semblable au mien mais mieux résumé.

J'ai un autre exemple de croyance : ceux qui ne vont pas en boîte ne savent pas s'amuser et/ou sont un peu snobs sur les bords en plus d'être coincés. Bien évidemment j'ai passé ce cap de réflexion, mais en milieu étudiant c'est moins sûr. Le contexte est important, imaginez que parmi ces filles de 20 ans certaines n'étaient jamais sorties de chez elles avant d'arriver en fac. Sont-elles pour autant inintéressantes ? Je ne crois pas.

Et puis dans certains coins plutôt reculés de la "vraie" Province (donc là je ne parle pas de Lyon, Toulouse ou Nice) tu ne peux guère te permettre de faire le difficile si tu veux rencontrer du monde. Il y a 5-6 endroits où les jeunes sortent : il faut donc y être, et comme les jolies filles pensent la même chose et n'ont pas davantage le choix, tu les y trouve.

Pour l'expression de "dernier recours", elle marche aussi pour les sites de rencontre, les copines des copines, les collègues de boulot, les camarades de promo, les voisines ... Ca commence à faire du monde. Et pour des gens dont le but est de s'offrir le luxe de choisir (mais peut être n'est-ce pas le cas de ton ami, Arthus), je trouve cela un peu contradictoire.

Encore une fois, 1) on rencontre ; 2) on approfondit, et 3) on avise, il me semble.

James ex S
 
Messages: 693
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

Re: La séduction à 22 ans

Messagepar James ex S » Mer Jan 02, 2013 9:37 pm

Lausanne est une ville "qui bouge" donc en plus d'avoir le choix entre les boites (il y en a clairement des mieux que d'autres), tu peux aussi faire le choix de ne pas y aller. Il y a plein de lieux propice aux rencontres. Le premier qui me vient en tête est le Bleu-Lézard, un café-restaurant vraiment sympa (qui abrite même une salle de concert) et qui toute les semaines propose une soirée message. Une sorte de speed dating en plus plus classe où les serveuses s'improvisent messagères le temps d'une soirée.
Depuis le temps qu'on m'en parle il faudra quand même que j'aille essayer.

Même si Lausanne reste une petite ville en comparaison avec les villes françaises il y a de quoi faire. On compte autant de boites que de bars sympa, de soirées à thème ou d'afterwork.

Suivante

Retourner vers Séduction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités