Forum de séduction - Rencontrer et séduire la femme qui vous plaît

Plus grande bibliothèque de ressources sur la séduction et les relations : Techniques séduction, conseils séduire, changer de look

Contact
améliorer sa voix

Douce nuit de révisions

Vos soirées, rendez-vous, aventures, etc.

Modérateurs: animal, lolalola

Avatar de l’utilisateur
Augustin
 
Messages: 312
Inscription: Mer Oct 07, 2009 7:34 pm
Localisation: Paris

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar Augustin » Mer Jan 30, 2013 11:59 am

Cela vient (presque) toujours de ton cercle d'ami(e)s et/ou de connaissances.

Plus ils sont proches, plus le coup leur est doux à porter.

James ex S
 
Messages: 878
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar James ex S » Mar Fév 05, 2013 2:13 pm

Après avoir passé quelques jours avec ma famille je suis de retour dans la ville où j’étudie.

On doit s’être échangé deux messages au grand maximum pendant ces quelques jours (messages qui venaient se sa part) et je décide de l’appeler pour lui proposer un rendez-vous. C’était jeudi passé. Pas de réponse de sa part, je tombe sur son répondeur, je ne laisse pas de message. Elle me rappelle peu après et je lui propose, vu le temps déprimant qu'ils annoncent samedi après-midi, de se faire un bon cinéma. Je sais qu'elle est amatrice de bons films et elle me répond avec enthousiasme que c’est une superbe idée. Elle est occupée samedi après-midi mais peut changer ses plans pour se libérer.


Je lui écris samedi matin pour lui donner l’heure précise et le lieu du rendez-vous : un petit café à deux pas du cinéma histoire de pouvoir discuter et se réchauffer autour d’un thé.
Elle arrive à l’heure et est très élégante perchée sur ses talons, avec sa petite veste et son foulard noué autour du cou. Juste le temps de boire un bon thé et on part pour le cinéma où nos mains ne cesseront de se frôler pendant tout le film. Comme je le lui avais dit elle s’accroche à mon bras lorsqu'elle a peur ou que les scènes sont un peu violentes. Autant dire qu'il y en avait plus que je pensais.
A la sortie du film on s’allonge un moment sur les canapés devant la salle pour discuter et je lui propose de passer à mon appartement. Elle accepte.


Arrivé chez moi on se pose quelques minutes et on discute de tout et de rien. En regardant quelques photos de voyage qui sont accrochées sur mon mur elle me dit pour la troisième fois en deux rendez-vous :
Tu as vécu tellement de choses, tu as une vie vraiment cool.

On s’embrasse, je la porte sur mon lit et c’est à partir de ce moment que certaines choses que j’avais déjà remarquées après le premier rendez-vous me poussent à me poser des questions.

Elle est plutôt réservée et ne prend que très peu d’initiatives une fois sous les draps. Il faut que je la guide ou que (à part une fois) je me déshabille moi-même. Elle ne semble pas pressée qu’on couche ensemble et elle se contenterait d’un peu d’attention ou de quelques caresses. Elle ne cherche pas à prendre son pied.
Est-ce que cela vient se son manque d’expérience ou du fait qu’elle ne recherche peut-être qu’un peu d’attention et d’affection? Rappelons qu’elle a 19 ans.
Même si j’ai vraiment envie d’elle, il n’y a pas vraiment d’entente sur le plan physique entre nous.

Avant de coucher ensemble on doit bien être resté presque deux heures à s’embrasser, à se toucher, à laisser nos mains de balader.

Alors qu’elle promène ses mains sur mon corps et me complimente, elle me dit :
Tu me fais ressentir plein de choses.


Un autre détail qui n’en est sûrement pas un, je suis assez généreux de nature et ça fait partie de mes actions virilisantes (pour ceux qui ont suivi le séminaire « être sexué ») de donner du plaisir à une femme. Comme si elle était toute amoureuse parce que je m’occupe d’elle. C’est ce qui me fait dire qu’elle manque sûrement d’expériences.

Le peu que je connais de cette fille me plait mais elle me semble un peu trop en admiration. Elle trouve super tout ce que je fais. C’est comme si on ne se battait pas dans la même catégorie.


Vos avis sont les bienvenus parce que comme tout le monde le sait, il est parfois difficile de voir clair quand une fille nous plait.

Avatar de l’utilisateur
animal
Modérateur
 
Messages: 2844
Inscription: Sam Mar 06, 2010 1:32 pm
Localisation: Paris

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar animal » Mar Fév 05, 2013 4:10 pm

Elle est probablement un peu intimidée et manque d'expérience, d'où le peu d'initiatives.

Sans préjuger de quoi que ce soit, je pense que le "problème" peut aussi venir partiellement de toi, c'est à toi de la mettre à l'aise et de la chauffer pour que vous passiez un bon moment, et si elle manque d'initiative à toi d'en prendre et de lui faire comprendre ce qui te plait (mais, comme les sentiments, pas nécessairement en le verbalisant). Le sexe, comme tout le reste, "s'apprend", autant en général qu'entre deux personnes, et j'avais été surpris de réaliser, il y a quelques années, que le peu d'initiative que j'attribuais à mes copines de l'époque venait aussi, en partie, de mon propre manque d'initiative. Et aussi que si on parle de "sexuer", ça n'est pas anodin, et il y a peut-être une piste d'amélioration à creuser aussi.

Sur le reste, rien à dire, c'est un sans-faute, bravo d'avoir été patient et de ne pas l'avoir relancée.

Avatar de l’utilisateur
Dje
 
Messages: 1834
Inscription: Ven Jan 08, 2010 2:37 pm
Localisation: Paris

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar Dje » Mar Fév 05, 2013 5:07 pm

C'est humble et fin de ta part d'avoir relevé l'extase aussi constante que totale qu'elle éprouve devant ta vie.
Je rejoins l'avis d'animal. Ca semble anodin, pour le moment du moins.

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Le Patron
 
Messages: 8374
Inscription: Mer Juil 12, 2006 1:04 pm

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar Stéphane » Mar Fév 05, 2013 10:31 pm

Personne n'est parfait mais c'est très bien pour un ex-timide !
Image

Avatar de l’utilisateur
Romain
 
Messages: 790
Inscription: Sam Oct 01, 2011 4:50 pm

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar Romain » Mer Fév 06, 2013 12:40 am

Nice one Simon.
Ne fais pas l'erreur comme le dit animal de verbaliser tous tes sentiments ou impressions. Tu es plus âgé, alors montre lui ce qu'on fait quand on a 3-4 ans de plus.
19 ans est l'âge où elles (de mon expérience) sont très demandeuses de nouvelles choses et je n'en n'ai jamais vues de timides ou coincées. Si la tienne manque d'initiative, c'est probablement qu'elle n'a eu que très peu d'expérience(s) ou alors elle est tombée sur les mauvais mecs.
Tu as déjà élevé le niveau par ta vie de qualité qui visiblement la fait rêver (jusque là rien d'anormal comme le disent les autres) donc montre lui aussi que le sexe avec toi est aussi bien et que si elle est dans ta vie c'est que tu veux aussi qu'elle soit bien dans ton lit.

James ex S
 
Messages: 878
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar James ex S » Mer Fév 06, 2013 1:41 am

Ça me rassure d'entendre qu'il n'y a rien d'anormal pour le moment. On est jamais à l'abris d'une rechute de rationalisation ou d'excès d'analyse.

Je n'ai pas retrouvé tout de suite cette connexion physique, cette entente charnelle que j'ai parfois connue par le passé avec d'autres filles (qui avaient sans doute plus d'expérience). C'est pour ça que je me suis posé des questions.

C'est vrai que c'est à moi de la mettre à l'aise et de prendre les choses en mains.
Merci pour vos conseils, ils sont précieux.

Personne n'est parfait mais c'est très bien pour un ex-timide !


J'apprécie le compliment, et de voir que c'est ce qui ressort de mes écrits.

James ex S
 
Messages: 878
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar James ex S » Mar Fév 19, 2013 6:44 pm

Mercredi passé après une longue journée je lui passe un coup de fil. Une bibliothèque non loin de chez moi vient de ré-ouvrir et je voulais y passer. Je lui propose d’aller se promener pour se cultiver un peu, histoire qu'on ne s’abrutisse pas trop pendant ces courtes vacances. Elle n’est pas sûre d’être libre le lendemain mais peut se libérer. Un message de sa part peu après me confirme qu'elle est libre. Je fixe le rendez-vous au lendemain à 16 heures.

Je pourrais vous dire que j’avais complètement oublié que le lendemain c’était la St Valentin mais ça serait en quelque sorte un mensonge. J’y ai pensé sans vraiment y prêter attention. C’était aussi un bon moyen d’avoir indirectement des nouvelles de sa relation. Qu'elle accepte un rendez-vous un soir de Saint-Valentin était plutôt bon signe.


On se retrouve le lendemain à la bibliothèque. Elle est en avance et très apprêtée.
J’aime son style, toujours élégant avec un léger aspect négligé comme si elle maîtrisait parfaitement les codes. Un léger maquillage sur son visage, légèrement plus que j’habitude comme si il s’agissait d’une occasion particulière.

On se promène dans les allées à la recherche d’un bon livre. Nos corps de frôlent, son parfum m'envoûte. Je ne savais pas que se trouver dans une bibliothèque pouvait être aussi excitant. Je vais devoir me retenir de lui sauter dessus entre l’allée des romans et celle de la psychologie.

Elle choisit un livre sur la photo et un autre sur les tissus et la mode, deux domaines qu'elle apprécie. En me montrant certaines images elle m’explique son rêve de petite fille, devenir styliste. Je lui demande de m’en dire plus moi qui suis un amateur sur ce sujet. Je lui parle de belles matières et elle me décrit les créations qu'elle réalisait lorsqu'elle était plus jeune.

Après avoir discuté un moment, rit et feuilleté nos bouquins, on s’enfuit de ce lieu bien trop sage.
Je lui demande si elle a quelque chose de prévu pour la suite. Elle me répond que non.

Très bien alors suis-moi.

Un petit détour chez le traiteur pour acheter des sushis, bientôt trois semaines qu'on s’était promis d’en manger ensemble, et on se dirige vers mon appartement. Elle insiste pour payer une partie ce que je refuse. Je lui réponds que les sushis c’est mon idée, que ce n’est pas grand-chose et que se sera à elle de trouver la prochaine idée.

De retour à mon appartement, mes colocataires sont là, on s’enfuit donc dans ma chambre. J’ai vraiment envie d’elle, la dévore du regard et j’ai l’impression qu'elle me supplie en silence. Je l’attire vers moi et l’embrasse.
Après avoir fait une pause pour manger les sushis au lit, refait l’amour et mangé pour dessert quelques fraises que j’avais mises au frais, elle s’en est allée peu avant minuit.

Image

On plaisanta même avec le sourire sur le fait qu'on se voit un soir de St-Valentin et elle me murmura:
Un rendez-vous un soir de Saint-Valentin, ça devient beaucoup trop sérieux. (avec un sourire joueur)



Contrairement aux dernières fois elle fut beaucoup moins réservée et introvertie. Elle prit des initiatives plus que réjouissantes. J’ai fait de mon mieux pour la mettre à l’aise et j’ai l’impression que ce soir-là elle s’est laissée aller. Je la revois encore me chevauchant ses cheveux en bataille, la tête basculée en arrière comme si elle le donnait entièrement.

Je n’ai pas eu besoin de d’aborder le sujet de son (ex-)copain car elle semble m’avoir donné toutes les informations d’elle-même. Elle m’expliqua plusieurs fois qu'elle n’aimait pas cette soirée car chaque 14 février soit elle se séparait soit il se passait autre chose...


On a reprit les cours en début de semaine et c'est en même temps étrange et excitant de se retrouver dans le même amphi. Je n'ai cependant rien changé à mes habitudes mis à part quelques sourires complices qu'on se jette mutuellement.
Vos conseils sont les bienvenus sur comment gérer la suite en sachant qu'on est amené à se côtoyer tous les jours.

On mange ensemble demain à midi dans un petit café du centre ville et on a l'après midi de libre.

A suivre...

Avatar de l’utilisateur
ornitorink
 
Messages: 364
Inscription: Mar Jan 03, 2012 1:15 am

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar ornitorink » Mar Fév 19, 2013 7:20 pm

Et bien on peut dire que c'est bien joué.
Simon a écrit:Vos conseils sont les bienvenus sur comment gérer la suite en sachant qu'on est amené à se côtoyer tous les jours.

Tu as l'air d'etre assez clairvoyant à ce sujet:
Simon a écrit:Je n'ai cependant rien changé à mes habitudes mis à part quelques sourires complices qu'on se jette mutuellement.

C'est ce qu'il faut faire. Sans pour autant la snober, il n'y a rien de mieux pour pourrir une interaction ou un début de relation léger, que d’être tout le temps ensemble en cours ou à la fac, d’être tout le temps dans le même cercle d'amis, ou de changer toutes tes habitudes à la fac pour elle. Il faut trouver une juste distance. Trop importante elle pensera que tu n'es pas si intéressé, pas assez tu deviendras un mec collant et prévisible.
Et puis faire comme si de rien n'était à la fac, avec de temps en temps un petit sourire mutuel complice qui veut tout dire, ça a un petit coté excitant.
"Ne prenez pas la vie trop au sérieux; de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant."
Bernard Fontenelle.

Avatar de l’utilisateur
Stan
 
Messages: 1019
Inscription: Sam Oct 08, 2011 6:15 pm

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar Stan » Mar Fév 19, 2013 9:08 pm

Belle histoire.

Vos conseils sont les bienvenus sur comment gérer la suite en sachant qu'on est amené à se côtoyer tous les jours.


Distance et légèreté : ne t'éloigne jamais de ces deux principes.

James ex S
 
Messages: 878
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar James ex S » Dim Mai 05, 2013 4:23 pm

Les douces nuits de révisions se sont transformées en chaudes nuits d'hiver. Les mauvaises langues diront que j'ai au moins passé l'hiver tranquille mais cet embryon de relation qui a vu le jour après une rude journée de révision se transforme peu à peu en vrai relation. Les semaines se sont enchaînées, j'ai passé le cap des négociations entre autre grâce à votre aide.

Après avoir papillonné pendant environ deux ans, enchaînant les histoire sans lendemain et les amitiés améliorées (vous saurez traduire), c'est la première fois que j'aborde une relation avec autant de légèreté et de détachement. Ce qui m'a d'abord effrayé s'est transformé petit à petit en fierté, passant de gentil garçon un peu trop fleur bleu à égoïste romantique.

Les semaines s'enchaînent mais ne se ressemblent pas. On se voit, on mange ensemble, on boit un bon verre de vin, on s'échappe parfois pour une expo, je mène la danse, elle a l'air toute amoureuse, se laisse guider, parfois un peu trop.
Je reste quand même sur mes garde et parfois mon "gut feeling" me rappelle à l'ordre quand elle me dit que je suis le mec le plus sain qu'elle n'ai jamais rencontré, apparemment tout le contraire de ses exs.

La semaine prochaine je l'emmène pour un week-end là ou j'ai grandit, un vrai coin de paradis (sans les présentations à la famille et toute les formalités chiantes du style).

Tout ça me donne presque envie d'ouvrir un journal.
Peu être une suite bientôt...

James ex S
 
Messages: 878
Inscription: Dim Sep 16, 2012 1:39 am

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar James ex S » Mer Juil 03, 2013 7:49 pm

Suite (et fin)

Cette histoire, qui avait commencé par une nuit d’hiver glaciale, s’est terminée par une chaude soirée d’été. Chaude peut-être, mais au volant de ma voiture un intense frisson me parcourait la colonne vertébrale et même le corps tout entier. Il était tard, les routes étaient désertes et c’est le pied enfoncé sur l’accélérateur que je regagnais mon appartement. Je me sentais un peu con, comme groggy. Lenny Kravitz en fond sonore mais ce fut comme si j’étais dans le silence le plus total.

Image

Les seules images que j’ai en tête sont les larmes sur son visage et ce dernier baiser, sans doute un des plus intense que j’ai connu.
Déjà une semaine qui j’y pensais et que je me déchirais intérieurement. Il était temps d’arrêter de se mentir. Je savais qu’en continuant ainsi la relation allait se détériorer. Mais pourquoi avoir quitté une fille qui me plaisait ? Simplement parce qu’elle me demandait plus que ce que je pouvais lui offrir.


Les motifs de la rupture sont nombreux mais aucun n’étaient clair:
Il y a tout d'abord mon "gut-feeling" que j'ai appris à écouter car il s'avère souvent (toujours?) être dans le vrai (même quand je refuse de voir la vérité en face).
J’entrais aussi dans une période de ma vie qui n’allait me laisser que peu de temps libre. J’allais travailler sans répit avant de reprendre mon sac à dos pour repartir sur les routes d’Asie à la découverte d’une nouvelle culture.
Je connais, pour l’avoir essayé une fois, les dégâts des relations à distance (même sur une courte période et surtout pendant l’été).

Je la voyais s’inquiéter des semaines, des mois à venir, elle sentait que je n’allais pas être disponible ou du moins très peu. Elle n’arrêtait pas de me demander comment on ferait pour se voir pendant cette période.


J’avais en face de moi une fille intelligente, lucide et que j’estimais. Je ne pouvais me contenter d’un « on se sépare ». Je suis d’avis qu’il vaut mieux donner une raison à la personne pour lui permettre de passer à autre chose. Je la voyais perdue, les yeux brillants. Elle avait besoin de comprendre.

Il fallait que la rupture soit franche sans être brutale. Inutile de tourner autour du pot pendant une heure. On se séparait et je devais le lui dire. Des larmes commencèrent à couler sur ses pommettes et le long de ses joues. Je les séchai et je la pris dans mes bras.
Je lui expliquais que ça ne signifiait pas qu’on allait plus se revoir mais que je ne pouvais assumer ce rôle de « petit copain ». Je lui proposai de mener sa vie chacun de son côté et de ne se voir que pour les bons moments.
J’aimais sa présence, son odeur si particulière qui m'envoûtait, l’écouter me parler de ses tableaux, parler de ses excentricités vestimentaires.

Se voir pour passer du bon temps, c’est tout ce que je pouvais lui proposer.

Elle réagit plutôt bien, même si elle versa quelques larmes. Quand elle reprit son souffle, elle m’avoua qu’elle trouva le geste honnête et je fus étonné de voir qu’elle acceptait la situation (pour combien de temps? Je n’en sais rien). Elle me demanda « quand ? », je lui répondis, « pas tout de suite ! »


Est-il possible de faire un pas en arrière dans une relation quand on a été « plus », je n’en sais rien non plus. Nous verrons bien.
En attendant mes journées sont bien remplies et c'est une bonne chose.

J'ai décidé de partir la tête haute avant que ça commence à sentir la m****. Mais bordel ce que c’est dur d’anticiper une rupture et de quitter quelqu’un quand tout va bien (ou presque).

Hazesto
 
Messages: 67
Inscription: Lun Oct 22, 2012 9:44 pm
Localisation: Toulouse

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar Hazesto » Mer Juil 03, 2013 9:03 pm

Bravo pour le courage que tu as eu. Ça a dû être une décision difficile a prendre et tu n'as certainement pas pris la solution de facilité, chapeau.

clako974
 
Messages: 8
Inscription: Lun Mai 20, 2013 9:45 pm

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar clako974 » Mar Juil 09, 2013 9:10 pm

Tout d'abord, je tiens à te féliciter.Tu a géré ta relation avec maturité; Tu as eu le détachement nécessaire pour la tenir en haleine et a su aller vers elle quand il le fallait.

Pour la rupture, tu as choisi de réaliser tes projets en lui ayant avoué. Je pense toutefois que dans un futur plus ou moins proche, tu regretteras peut être d'y avoir mis fin vu l'intensité de cette relation. Mais, tu as agi en bonhomme, avec courage et sincérité.

Bravo à toi.

Avatar de l’utilisateur
ornitorink
 
Messages: 364
Inscription: Mar Jan 03, 2012 1:15 am

Re: Douce nuit de révisions

Messagepar ornitorink » Mer Juil 10, 2013 4:00 pm

Simon a écrit:J'ai décidé de partir la tête haute avant que ça commence à sentir la m****. Mais bordel ce que c’est dur d’anticiper une rupture et de quitter quelqu’un quand tout va bien (ou presque).

Autrement dit, tu as réagis face à un problème qui n'existait pas encore. Si tu n'accordais pas d'importance à cette fille je te dirais tu as bien fait, mais pour avoir suivi tes post à ce sujet depuis le début, ce ne semble pas être le cas. D'autant que cela semble réciproque, son niveau d’intérêt à ton égard semble tout de même plutôt élevé.
J'ai peur que tu ne t'en mordes les doigts plus tard, si ce n'est pas déjà le cas...
Tu aurais peut être du tenter de rester avec elle, dans le pire des scénarios ton départ à l'étranger aurait été le point final à cette relation. Et puis visiblement tu ne pars pas non plus pour six mois ou un an...
"Ne prenez pas la vie trop au sérieux; de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant."
Bernard Fontenelle.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vos rencontres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités