Forum de séduction - Rencontrer et séduire la femme qui vous plaît

Plus grande bibliothèque de ressources sur la séduction et les relations : Techniques séduction, conseils séduire, changer de look

Contact

[Relation longue] Comment continuer?

Séduction & dynamiques sociales : articles, analyses et questions

Modérateurs: animal, lolalola

Avatar de l’utilisateur
Augustin
 
Messages: 305
Inscription: Mer Oct 07, 2009 7:34 pm
Localisation: Paris

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar Augustin » Jeu Jan 17, 2013 10:15 am

L'ennui, c'est que vous avez peur de vous tromper. D'être blessé.

Mais vous oubliez que vous avez changé. Que vous êtes plus aguerris dans les choses de l'amour.

Acceptez de vous tromper, d'en baver, de souffrir. Ca vous épaissira et vous donnera de quoi comparer pour le futur (et alimenter nos conversations machistes autour d'un verre). N'oubliez pas ça non plus: la probabilité que vous soyez encore avec votre partenaire dans 60 ans est infime. Vos aurez d'autres expériences, heureuses et malheureuses. Réapprenez à faire confiance.

Prenez exemple sur la dernière phrase de Noonan, qui est à mon sens un extrait de bon sens.

post130678.html#p130674

noonan a écrit:
L’histoire, en l’occurrence, je sais pas encore si elle sera belle, mais je ferai en sorte qu’elle le soit. Tâtonnement par tâtonnement.

Avatar de l’utilisateur
Elan
 
Messages: 1257
Inscription: Jeu Aoû 13, 2009 1:28 pm

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar Elan » Jeu Jan 17, 2013 11:09 am

Augustin a écrit:Le fait de révéler peut procéder de trois calculs

wu-weï a écrit:Où alors elle a des insécurités comme chacuns de nous.


Quand quelqu'un fait des choses qui peuvent être attribuées soit à de l'incompétence (peur, manque de confiance, manque de maîtrise) soit à un savant calcul (manigances, complot, planification), j'estime toujours que l'incompétence est l'explication la plus probable :mrgreen:
En sciences on appelle ça la parcimonie, en philo le rasoir d'Ockham.

Avatar de l’utilisateur
Yannick
 
Messages: 293
Inscription: Sam Aoû 22, 2009 5:09 pm

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar Yannick » Jeu Jan 17, 2013 11:39 am

Même si j'ai abondé dans le sens de Murakami, je ne suis pas moins d'accord sur le fait qu'il serait dommage de ne pas prendre le risque d'essayer, sachant que même si la situation est un peu délicate, une belle relation peut en sortir.

Elle a de toute évidence besoin d'être rassurée, qu'on lui montre qu'un autre agenda est possible. Pour reprendre l'idée de Wu-Wei, ce qu'elle veut, c'est aller voir un peu ailleurs si l'herbe est plus verte. Etre sûre que si elle reste vivre en Suisse, elle n'aura pas raté quelque chose. Si, dans le cadre de leur relation, Coug lui permet, par exemple en voyageant ensemble, de réaliser cette expérience, non seulement il s'inscrira dans cette étape de son agenda, mais il sera en plus celui qui lui aura permis de le réaliser.

Coug, Je ne te dis pas de partir vivre avec elle 3 mois à l'étranger, ça fait un peu beaucoup pour une fille que tu connais si peut, mais y aller progressivement (un weekend pour découvrir une ville étrangère par exemple) et se projeter ensemble à moyen terme dans un expérience plus approfondie pourrait constituer un juste milieu entre ton agenda, et le sien.

Avatar de l’utilisateur
Murakami
 
Messages: 264
Inscription: Jeu Aoû 16, 2012 9:28 pm

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar Murakami » Jeu Jan 17, 2013 1:35 pm

wu-weï a écrit:Où alors elle a des insécurités comme chacuns de nous.
Elle a peut-être juste peur d'être rejetée.
Elle avoue pour voir si elle peut être acceptée telle qu'elle est réellement parce qu'on ne vit pas une relation longue dans le mensonge (ni l'insécurité).

Voilà quelques jours j'écrivais qu'une majorité des membres de ce forum ne se soucient de ce dont l'autre a besoin.

Si vous ne savez pas lire ce dont l'autre a besoin, vous ne pouvez pas le lui apporter, i.e. pas vivre en relation.
Et a priori, si vous ne pouvez pas être en mesure de comprendre l'insécurité de quelqu'un, vous ne pourrez pas vivre avec longtemps. Une relation longue, a fortiori un foyer, c'est un lieu de sécurité.

Dans l'agenda secret, à la racine il y a aussi (et surtout) les insécurités de chacun, parce que ces insécurités motivent consciemment ou inconsciemment la quête personnelle.
=> j'ai telle insécurité => je cherche à la combler.

Le fondement d'une relation c'est l'acceptation et la confiance.
Et ça ne se bati pas sur un mensonge.

Donc, que vous le vouliez ou non, dans toutes relation longue, il y a un passage où on ouvre le pont-levis et lève la herse, on signe un traité (implicite ou explicite) et on devient alliés "contre le monde entier".
Ca nécessite de savoir s'abandonner et de remettre une partie de sa vie entre les mains d'une autre personne.

Si vous vivez dans la peur, la colère, la méfiance, ej en vois pas comment vous pouvez vivre avec l'objet de ce qui vous terrorise. (et je ne m'adresse pas à Coug, là)


Tu as parfaitement raison wu-weï vivre dans la peur et la méfiance n'a rien de sain et si on ne s'abandonne pas un tant soit peu, on ne peut pas avancer dans la relation. Cependant ça n'empêche pas de rester vigilant, de "garder les pieds sur terre". J'ai fait remarquer à Coug que j'avais l'impression qu'elle se préparait à la fin de la relation et il a semblé avoir eu le même ressenti. Ça n'engage que moi mais je n'avancerai pas sur chemin sinueux alors que mon "allié" est entrain de préparer sa disparition au prochain virage.

Peut être se prépare t-elle ainsi parce que Coug n'a pas su la rassurer à un moment donné.Sa verbalisation et son comportement en général sont peut être la conséquence de ses insécurités (c'est même sûr), mais cela veut-il pour autant dire que Coug doit simplement s'y adapter et passer au-dessus? Je pense que non mais je suis peut être trop prudent ou pas assez confiant. Quoi qu'il en soit le choix lui revient, peut être choisira-t-il de tenter de s'insérer dans son secret agenda, si il fait ce choix, je lui souhaite d'y parvenir.

Laureline
 
Messages: 127
Inscription: Ven Juil 03, 2009 2:41 pm

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar Laureline » Jeu Jan 17, 2013 2:13 pm

Ton histoire Coug me rappelle beaucoup le début de ma première relation longue, j'avais d'ailleurs plus ou moins le même âge (ça fait un peu vieille croulante de dire ça, hem)...

Je me place aussi du côté des interprétations qui voient un besoin d'être rassurée de sa part, même si la manière de le faire a été maladroite et blessante. J'étais pareille plus jeune, c'est avec le vécu (et les conseils de certains des membres qui interviennent ici) que j'ai appris l'importance d'arrondir les angles et de savoir parfois se taire.

Pourquoi, au grand pourquoi, a-t-elle eut besoin de verbaliser ses coucheries?
C'est quoi son calcul dans l'affaire dans cette verbalisation?
(Calcul qu'elle avait nécessairement depuis le début, apparemment)


Il me semble que Coug connaît les garçons en question, et du coup c'est le genre d'histoire qui aurait très bien pu ressortir plus tard, une fois la relation installée. Ça me fait pencher du côté de l'option "elle préfère être honnête", d'autant que ça intervient au moment où se pose la question d'une relation exclusive. Comme ça si tu choisis de rester, de son point de vue le terrain est déblayé. D'autant qu'elle a du sentir avec tes questions auparavant que c'était un sujet qui te tracassait : elle a peut-être estimé après réflexion qu'il fallait mieux prendre les devants.

C'est un peu un test aussi à mon avis...Les autres types étaient des "pansements", et te rencontrer a du changer la donne, bousculer les projets qu'elle avait mis au point pour se réparer. Si pour elle tu sors du lot, mais qu'elle te perçoit comme un séducteur, c'est une façon de rétablir un peu l'équilibre. Je suis certaine qu'elle s'est également questionnée sur tes aventures dans cette zone floue par laquelle démarrent souvent les relations, et que ça doit la piquer.

Wu-weï parle d'or comme d'habitude quand il évoque les insécurités...

Sobre n' Soft
 
Messages: 281
Inscription: Mer Oct 14, 2009 3:08 pm

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar Sobre n' Soft » Jeu Jan 17, 2013 5:28 pm

Coug a écrit:Mais maintenant, c'est moi qui suis perdu. Et pas qu'un peux. Je sais plus comment lire la situation. En plus, je suis heurté dans mon ego, déçu, voir presque dégouté d'elle.


Le problème, c'est qu'avant non plus, tu ne savais pas lire la situation : parce que tu avances les yeux volontairement bandés.

Il y a quelques mois, dans l'aide personnalisée, Coug, tu écrivais vouloir désormais une relation longue, et ne plus être intéressé par les flirts itératifs et intempestifs. Aussi, depuis le début de cette nouvelle histoire, tu espérais une relation longue. Mais comme elle ne le souhaitait pas, elle, tu t'es gentiment aligné.
Erreur.

Il ne s'agit pas d'être intransigeant : simplement d'identifier ce que l'on veut dans la vie, et d'essayer de s'en approcher le plus possible. Lorsque tu t'es aligné, tu t'es éloigné : tu as perdu en congruence, en qualité de vie, en fierté de toi... bref, tu t'es éloigné.

Je sais qu'Animal n'aime pas verbaliser. Et bien moi, je verbalise clairement et ça fonctionne très bien. Les actes, c'est bien, mais ils prêtent à interprétation. Quand il s'agit de tes attentes, de ta vie, de ta relation, clairement, oui, il faut verbaliser.
Et marmonner gravement, "je suis en colère", comme l'évoque Elan, non seulement ça fait un bien fou, ça permet de ne pas envoyer une paire de pantoufles dans la piscine des voisins, mais en plus, tu ériges les limites de ton assentiment, et les contours de ta personnalité.

Concrètement, ce qu'il aurait fallu faire ? Lorsqu'elle ta parlé, initialement, d'une relation libre, tu aurais dû lui dire : ça ne m'intéresse pas.
Tu veux continuer à plaire aux femmes, une fois les premières claques sur les fesses passées ? Alors dis-leur "non". Et peut-être que tu obtiendras ta relation longue.

Avatar de l’utilisateur
ornitorink
 
Messages: 351
Inscription: Mar Jan 03, 2012 1:15 am

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar ornitorink » Jeu Jan 17, 2013 6:59 pm

Laureline a écrit: Comme ça si tu choisis de rester, de son point de vue le terrain est déblayé. D'autant qu'elle a du sentir avec tes questions auparavant que c'était un sujet qui te tracassait : elle a peut-être estimé après réflexion qu'il fallait mieux prendre les devants.


+1, Je crois que ces quelques phrases résument très bien la situation.
"Ne prenez pas la vie trop au sérieux; de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant."
Bernard Fontenelle.

sedd
 
Messages: 44
Inscription: Mer Sep 26, 2012 11:49 pm

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar sedd » Ven Jan 18, 2013 6:45 pm

Augustin a écrit:Mais ils n'étaient pas ensemble, bon sang! Ils flirtaient. Ils testaient. Ils essayaient.
[...]
Réinjectez-vous une grosse dose d'humilité franchement. Ce n'est pas parce que vous connaissez trois bouts de ficelle de séduction, qu'il faut vous comportez comme des types de l'époque Victorienne. Vous vous prenez pour des Hommes (avec un H dont la majuscule est inversement proportionnelle à votre assurance face à une femme qui vous fait bander), mais vous êtes encore des enfants pour la plupart.

Ils n'étaient pas ensemble et ils étaient libres oui, j'ai bien compris. Je ne discute pas de ça.

Ta réflexion est intéressante, effectivement si on ressent de la déception c'est notre problème, pas le leur. Il y a un décalage entre le discours de Coug et ses attentes profondes. Mais personnellement je m'accorderais le droit d'être déçu.

On parle d'une potentielle relation longue et il me semble que cela requiert des bases saines. Surtout quand comme ici, ça semble délicat à gérer dès le départ. Or la fille ne l'aide pas beaucoup en changeant de discours tous les 3 jours, agenda secret ou pas. C'est déstabilisant - si tant est qu'il y ait quelque chose de stable.

Ceci dit Coug au lieu de s'embourber dans cette histoire d'exclusivité, aurait peut être dû exposer les choses plus clairement. C'est indispensable ; d'ailleurs le voilà contraint et forcé de le faire. Finie, la partie de cache-cache.

4 ou 5 mois devraient servir (et suffire) à poser ces bases. Là on n'a pas avancé. Résultat, ce déballage en forme d'ultimatum, en clair "passe l'éponge ou c'est fini". Elle sait très bien qu'elle a menti et n'est pas à l'aise avec ça, et quelles que soient les motivations de ce déballage (peur du jugement/remords ou volonté déguisée de rompre), ça me semble une bien curieuse façon de lancer (enfin) une relation saine. Au fond, on n'est même pas sûrs qu'elle veuille vraiment qu'il passe l'éponge. Un parano pourrait même penser qu'elle balance tout parce qu'elle vient de "récidiver". Et on ne pourrait même pas se moquer de lui car il n'y a rien d'excessif à penser cela.

Avatar de l’utilisateur
BelAmant
 
Messages: 279
Inscription: Ven Mai 29, 2009 1:38 pm

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar BelAmant » Ven Jan 18, 2013 7:17 pm

wu-wei a écrit:Et a priori, si vous ne pouvez pas être en mesure de comprendre l'insécurité de quelqu'un, vous ne pourrez pas vivre avec longtemps.

Le problème avec les insécurités, c’est qu’en creusant toujours plus loin, on finit par excuser les pires comportements à notre égard.

On se rapproche presque d’une forme de rationalisation.

Tu comprends… Elle a ses insécurités.

(Je ne vulgarise nullement ton propos)

Et je sais que mes relations (amicales, sentimentales) ont toujours implicitement une épée de Damoclès au-dessus du fil, qui montre que d’un côté comme de l’autre, tout n’est pas permis, rien n’est acquis.

Ce n’est pas inconditionnel. On ne peut pas tout se permettre.

wu-wei a écrit:Voilà quelques jours j'écrivais qu'une majorité des membres de ce forum ne se soucient de ce dont l'autre a besoin.
Si vous ne savez pas lire ce dont l'autre a besoin, vous ne pouvez pas le lui apporter, i.e. pas vivre en relation.


Je l’avais lu. Tu faisais référence à la relation commercial/client.

De mes trois années de commerce en entreprise, il y a une règle toute simple qui s’applique à chaque relation client. La règle des 3G. Gagnant, gagnant, gagnant.
Gagnant pour le client, gagnant pour le commercial, gagnant pour l’entreprise.

Faire preuve d’empathie, écouter et comprendre les besoins du client, ses attentes, ses intérêts c’est la base d’un bon commercial qui saura les combler.
Parce qu’un client heureux sera un client fidèle. C’est dans l’intérêt du commercial que de satisfaire le client, qu’il soit gagnant dans l’affaire. De ce fait, il reviendra. C’est le tremplin sur une relation commerciale de qualité.

Mais jamais contre ses propres marges !

Et on doit y gagner aussi. En tout cas, ne pas perdre en dessous de ce qui est tolérable.

Bref, en relationnel, ce qu’on veut, mais aussi ce qu’on ne veut plus.
L’empathie, c’est aussi savoir rester à sa place.

wu-wei a écrit:Si vous vivez dans la peur, la colère, la méfiance, ej en vois pas comment vous pouvez vivre avec l'objet de ce qui vous terrorise. (et je ne m'adresse pas à Coug, là)

Le problème, c’est que je sens que ton discours est particulièrement adapté à une très longue relation avec une fille

wu-wei a écrit:Une relation longue, a fortiori un foyer, c'est un lieu de sécurité.

Une relation longue, à fortiori un foyer, où de nombreuses questions ne se posent plus (d’autres questions prennent le relai).

Et il y en a une que je trouve fondamentale que tu ne prends pas en compte dans ton discours.

noonan a écrit:Une fois le bon grain trié de l’ivraie (dédicace aux nanas qui traînent dans le coin), en amont, ces valeurs demandent à être nuancées et manipulées avec plus de précaution pour ne pas torpiller une belle histoire à la moindre anicroche.

Une fois le bon grain trié de l’ivraie.

Je suis désolé, mais je ne fais pas rentrer n’importe qui dans ma vie.

Raison pour laquelle cette période pré relation, « période d’essai », nécessite à minima de garder la tête sur les épaules.

Au-delà du fait qu’elle est magnifique, qu’elle nous plait, nous excite, et qu’on projette, ça n’en empêche pas moins de garder les pieds sur terre, garder les lunettes de soleil pour savoir si elle fera oui ou non un bon « allié ».

Je suis un éternel optimiste, je cherche naturellement le bon grain.

Mais certains indicateurs me refroidissent plus vite qu’il en faut à une huitre pour se refermer.

Insécurités, zone d’ombres, tout peut tout expliquer, on les travail, plus ou moins, souvent dans le désordre, voir le mauvais sens. Mais à la limite, je m’en fous. Les faits sont là, certains indicateurs nous rebutent (on en a tous des différents).

Et justement, comme disait Elan, il n’y a pas de relation parfaite. Mais il y a aussi et c’est évident des relations qui se complètent bien mieux que d’autres par rapport à cela.

Alors, il y a plus grave quand on prend de la hauteur sur cette verbalisation, mais je vais expliquer pourquoi mon positionnement était (on va dire) perplexe et abrupte sur le cas de coug.

D’aussi loin que je le sache, une fille qui agit de telle manière à un moment est fortement susceptible de le refaire.
On le sait, ça commence même au premier rendez-vous, on apprend même ici à discerner les signes de chercheuses d’or, de low self estime extraverties, de filles qui cherchent un homme pansement, etc.

Bref, il y a des signes légitimes qui peuvent tout autant apparaître au bout de 3, 4 mois.

Quant au bout de ne serait-ce que d’un an il y a quelque chose de fondamental qui nous dérange, en y regardant de plus près, ce quelque chose montrait déjà des signes en début de relation.

- Qu'elle s'est sentie obligée de verbaliser son mensonge en me mettant dans une situation de merde.

Ce qu’elle fait, implicitement, elle est susceptible de le refaire.
Alors je ne parle pas de la verbalisation en tant que telle mais du fait qu’elle est capable, de manière plus ou moins condescendante, plus ou moins maladroite de nous remettre dans une situation de merde.

Alors vous me direz, une fois ce n’est pas la mort. Lâches toi un peu dictateur.
Ok ok. Mais pour moi, la récurrence est mortelle.

Maintenant soit tu t'écoutes, soit tu subis cette histoire. Et si l'option 2 prend l'avantage, je suis persuadé que tu vas en reparler, ressasser...revenir sur le sujet.

Ça peut ne pas en déranger non plus. Mortel aussi. Je tiens à mon équilibre.

Tu es capable de ça en fait. Tu m’aurais mentis sur la marchandise ?
Peut-être que je finirai vieux célibataire rabougri…

En tout cas aujourd’hui, j’adapte mes attentes à ce que je sais me correspondre.

Et si la fille se met à lancer des indicateurs d’une de ces catégories (de manière récurrente):
Instable, contrôle freak ou qui passe sa vie à prendre mais ne donne rien en retour.
Au revoir. J’ai déjà donné.

Et dans ce cas présent (derrière mon écran) mon gut feeling a parlé.

De ce que je vois, cette fille prends prends prends, d’une, et fout dans une situation délicate, de deux, sans rien donner en retour ? Hum. Warning, warning (Au-delà du fait que la place de coug dans son secret agenda est imprécise).

wu-wei a écrit:Donc, que vous le vouliez ou non, dans toutes relation longue, il y a un passage où on ouvre le pont-levis et lève la herse, on signe un traité (implicite ou explicite) et on devient alliés "contre le monde entier".
Ça nécessite de savoir s'abandonner et de remettre une partie de sa vie entre les mains d'une autre personne.


Mais absolument.

Je suis partisan du lâcher prise lorsque la fille m’en inspire l’envie.

Adaptation, concessions… C’est légitime.

Le problème qui rentre en compte-là, c’est que je n’ai pas le même secret agenda que coug.
Je ne cherche pas de relation longue. Quand je tombe en relation, c’est presque un dommage collatéral.

Du haut de mes 25 ans, les relations de type cercle vicieux victime, bourreau me rebutent. C’est joli dans les films, à vivre, c’est très chiant. Peu importe le cas de figure.

Il faut que la fille me donne envie de la protéger et de lui permettre de lâcher prise sur tout son potentiel. Et ça, c’est la fille qui m’en donne l’envie, envie de la comprendre, de la combler.

Quand j’en sens les prémices du cercle vicieux, warning. Je ne dis pas abandon, mais recadrage à minima. Sur le moyen terme, au revoir. Pourquoi? Parce qu'elle ne me m'inspirera pas l'envie de rentrer dans cette dynamique positive avec elle. Et moi non plus je ne veux pas de certaines de ses insécurités (dont certaines nécessiteraient plusieurs vies de psychothérapie).

Mais là, secret agenda de coug = relation longue et je dirai par chance, la fille lui plait (en général dans les aides perso, on voit plutôt des mecs qui jettent leur dévolu sur une fille et se demande comment finir en relation longue).

Conséquence : On a fortement le cas de figure de l’homme légo qui s’adapte aux attentes de la fille, qui elle, fait très peu d’effort en retour. Hum. Warning. (Au-delà du fait que c’est une situation qui tend personnellement à m’énerver).

Sobre'n Soft a écrit:Aussi, depuis le début de cette nouvelle histoire, tu espérais une relation longue. Mais comme elle ne le souhaitait pas, elle, tu t'es gentiment aligné.
Il ne s'agit pas d'être intransigeant : simplement d'identifier ce que l'on veut dans la vie, et d'essayer de s'en approcher le plus possible. Lorsque tu t'es aligné, tu t'es éloigné.

Mais après pourquoi pas. Les aspirations de chacun peuvent recadrer beaucoup de choses sur le reste. Il n’y a pas de règle en soi, si ce n’est que ce n’est jamais bon de faire de « the one » un objectif.

J’espère que Laureline aura raison sur ce point.

Laureline a écrit:Je me place aussi du côté des interprétations qui voient un besoin d'être rassurée de sa part, même si la manière de le faire a été maladroite et blessante.

Ce serait, à mon sens, le scénario idéal dans cette affaire.

Augustin a écrit:Mais vous oubliez que vous avez changé. Que vous êtes plus aguerris dans les choses de l'amour.

Au même titre qu’on apprend à avoir un système de croyance (non limité) dont le prisme et les actions sont tournées vers les rencontres, à fortiori qui nous changent, il faut savoir aussi tourner ce prisme de la bonne manière sur les relations. L’adapter au changement et aux zones restées ombres.

Vos discours Wu-Wei et Augustin m’ont bousculé (ce qui est terriblement positif, et je ne suis pas le seul à en voir noonan) vers cet d’état d’esprit, presque aventureux, dans la manière d’aborder une relation longue. Et effectivement ce n’est pas toujours un parcours de santé et il y a des bourrasques auxquelles il faut faire face, tout en en prenant la responsabilité.

En ce sens, merci.

J’espère que vous comprendrez que je n’interviens pas pour contredire, ni pour faire une aide perso BelAmant, mais pour réviser cette question concernant l’endroit où positionner le curseur entre intolérance et lâchez-prise.
"Qui ose gagne"

Avatar de l’utilisateur
animal
Modérateur
 
Messages: 2662
Inscription: Sam Mar 06, 2010 1:32 pm
Localisation: Paris

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar animal » Ven Jan 18, 2013 10:10 pm

Depuis le début, je n'arrive pas à prendre position dans cette histoire, parce que d'un côté j'ai envie, comme Coug, que ça marche, et je sens toute son envie d'y arriver, et de l'autre côté je sens que ça cloche.

Et là, ça vient de cliquer. Depuis le début, on analyse beaucoup quoi faire, quoi dire, comment continuer, mais pas vraiment pourquoi... Pourquoi, Coug, persister à essayer de créer une relation avec une fille qui, si elle ne dit pas clairement qu'elle n'en a pas envie, t'envoie des signaux implicites de ses réticences? Pourquoi accepter un plan de merde pareil quand une fille normale n'aurait probablement pas agi comme ça, ou aurait au moins eu l'intelligence de la fermer ensuite? Pourquoi chercher une relation longue avec une fille dont ton gut-feeling te hurle de te méfier au point que tu viens poser la question sur un forum où, soyons honnête, on pose presque toujours la question (la bonne ou la mauvaise) trop tard?

Je me demande si tu n'as pas pris le problème de la relation longue à l'envers, c'est à dire décider qu'il est temps de te caser avant d'avoir rencontré la fille, au lieu de rencontrer la fille qui te fait décider de te caser. Parce que dans le mauvais sens, c'est l'équation qui mène, sinon à l'obsession amoureuse, au moins à une forme de brouillard dont même les plus aguerris de ce forum auraient du mal à se dépatouiller seuls.

C'est facile à dire de mon point de vue extérieur, mais quand une fille cumule autant de point très suspects, mon gut-feeling me hurle de fuir en courant, tellement l'océan est grand et plein de jolis petits poissons prêts à se faire dévorer...

Avatar de l’utilisateur
wu-weï
VIP
 
Messages: 2189
Inscription: Mar Juin 24, 2008 11:06 am

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar wu-weï » Sam Jan 19, 2013 2:10 am

Je l’avais lu. Tu faisais référence à la relation commercial/client.


Pas seulement : j'en ai aussi parlé ici

J’espère que vous comprendrez que je n’interviens pas pour contredire, ni pour faire une aide perso BelAmant, mais pour réviser cette question concernant l’endroit où positionner le curseur entre intolérance et lâchez-prise.


T'inquiètes. ;)

Avatar de l’utilisateur
wu-weï
VIP
 
Messages: 2189
Inscription: Mar Juin 24, 2008 11:06 am

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar wu-weï » Sam Jan 19, 2013 2:23 am

Je vais faire court et résumé parce que voilà deux semaines qu'on parle d'agenda secret, de relation longue et des insécurités mais s'il y a un "théorème" à retenir, c'est le suivant :

- Si on en sait pas lire les insécurités d'une personne, on ne peut pas connaître son agenda secret.
- Si on ne peut pas connaître l'agenda secret, on ne peut pas savoir si une relation longue est possible.
- Si les agendas ne s'accordent pas ou ne peuvent pas s'accorder, il ne peut pas y avoir de relation longue.

Dernière chose :

Séduire, embrasser, coucher, ne plus avoir d’appréhensions à le faire c'est une étape.
Mais pour passer au-delà, il faut savoir lire, comprendre ce qui motive les personnes.
Sans ça, il ne peut pas y avoir de connection avancée, donc pas d'accord d'agenda, donc pas de relation longue équilibrée viable.

Après, viennent ensuite les questions de timing, de projet de vie, de logistique, etc...
Mais c'est encore une autre histoire.

Avatar de l’utilisateur
Augustin
 
Messages: 305
Inscription: Mer Oct 07, 2009 7:34 pm
Localisation: Paris

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar Augustin » Sam Jan 19, 2013 1:37 pm

Et après, certain(e)s te disent la bouche en coeur "Vivement que je sois en relation que je puisse me poser".

Ouais, vas-y pose-toi qu'on rigole un peu :wink:.

Avatar de l’utilisateur
Stéphane
Le Patron
 
Messages: 8031
Inscription: Mer Juil 12, 2006 1:04 pm

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar Stéphane » Sam Jan 19, 2013 1:58 pm

"Vivement que je sois en relation que je puisse me poser"

C'est hélas l'immense majorité de la population...
Prochains rendez-vous. Vous voulez changer ? Bougez :

Image

Avatar de l’utilisateur
Stan
 
Messages: 929
Inscription: Sam Oct 08, 2011 6:15 pm

Re: [Relation longue] Comment continuer?

Messagepar Stan » Dim Jan 20, 2013 10:42 pm

"Vivement que je sois en relation que je puisse me poser"


C'est ce que pensent également les journaux féminins :

Ne nous voilons pas la face, on a toutes besoin d'une relation amoureuse pour nous sentir pleinement épanouie dans notre vie de femme. Quoi de plus agréable et motivant qu'une idylle naissante ? Des papillons dans le ventre, l’attente d'un coup de fil, les pronostics entre copines…

Une rencontre avec un homme nous fait vibrer, c'est le meilleur moyen pour se sentir exister.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Séduction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité