apprendre a manipuler

Les amies de vos amies ne sont pas vos amies (a priori), par Diane

Accueil > Fondamentaux > Les amies de vos amies ne sont pas vos amies (a priori), par Diane

comment seduire  les amies des amiesImaginons que vous ayez enfin rencontré la fille de vos rêves : elle est belle, intelligente et vous avez l’air de deux hamsters shootés aux amphétamines tellement vous rayonnez de bonheur. Bref, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Hélas, vous n’êtes pas dans un conte de fée et il vous reste encore quelques dragons à abattre avant le happy end : les copines de votre bien-aimée. C’est un facteur souvent sous-estimé pour une raison simple : les hommes interviennent beaucoup moins dans la vie amoureuse de leurs potes que les femmes. Toutefois, c’est un passage obligé : si vous voulez rester avec votre princesse, vous devrez gagner l’appui de ses acolytes ou vous vous condamnerez à ne jamais dormir tranquille. Nous verrons aujourd’hui non pas seulement comment séduire une femme, mais comment séduire (d’une certaine manière) ses amies

Pourquoi devoir plaire aussi aux copines de votre copine ?

Parce qu’elles peuvent vraiment miner votre couple

Si vos amis ne supportent pas votre copine, ils se contenteront certainement d’une sorte de résistance passive mais si sa petite bande ne vous apprécie pas, préparez vous à une guerre active et sans pitié ! Parmi les techniques courantes de sabotage on trouve ainsi :

  • Le lavage de cerveau (généralement assorti d’une franche dévalorisation): « c’est pas un mec qui te rendra heureuse », « il est sympa mais tu peux vraiment trouver mieux… », « ça te dérange pas d’être avec quelqu’un de plus petit que toi ? », etc. Imaginez l’effet que ce genre de commentaires peut avoir sur le long terme…
  • Le phénomène agence matrimoniale : Si elles ne veulent pas de vous, certaines n’hésiterons pas à lui présenter des remplaçants potentiels et cela sans une once de mauvaise conscience puisqu’elles s’imaginent être en pleine mission « sauvetage ». Le but n’est pas forcément qu’elle vous trompe : des crises de jalousie à répétition peuvent également être particulièrement efficaces !
  • L’incitation à la vengeance : Il y aura forcément un jour où vous vous disputerez, c’est normal voire recommandé si vous voulez installer votre couple dans la durée. Sauf que ce jour là, elles se feront une mission de la « consoler » et soyez sûr qu’elle sera le soir même dans un bar, à moitié ivre, exhortée par toute sa clique à finir la nuit dans les bras du premier venu ! J’exagère un peu mais je n’exagère que peu.

Au contraire, séduire ses copines (= obtenir leur soutien) n’a que des avantages.

  1. Cela confirmera dans son esprit votre statut d’homme convoité. En effet, que des filles inconnues s’intéressent à vous, c’est assez abstrait et moyennement valorisant (on voit tous les jours des mecs dont on ne voudrait pas accompagnés donc…). Par contre, que son entourage proche et en particulier Nathalie qu’elle jalouse depuis la maternelle vous trouve séduisant et c’est la garantie de conserver durablement son intérêt.
  2. Elles dissuaderont à votre place les prétendants potentiels de l’approcher que ce soit de manière directe (« pas la peine d’essayer, elle est prise ! ») ou indirecte (en parlant de vous à tout le monde). Je suis certaine que vous vous êtes déjà trouvé bloqué par un véritable « barrage humain » lors d’une tentative de séduction : avouez qu’il n’y a rien de plus handicapant…
  3. Cela vous permettra de recueillir une tonne d’informations utiles et d’avoir toujours un coup d’avance. Exemples : un des ses collègues de travail la drague, elle est friande de certaines pratiques sexuelles, elle déteste votre parfum… Elles peuvent également choisir un cadeau à votre place ou lui conseiller d’agir comme vous le voudriez… Bref, c’est comme avoir une armée d’espionnes à votre service : c’est cool.
  4. Vous élargissez votre réseau relationnel : outre le côté  pratique, c’est aussi l’occasion de découvrir des milieux différents et de rencontrer de nouvelles têtes (les petits amis de ses copines généralement : ses copines sont sa propriété absolue et en cas de rupture, elles refuseront certainement de vous revoir…)

J’espère ne pas vous avoir trop traumatisés (il y a aussi des filles sympas, je vous rassure) et vous avoir convaincu de l’utilité d’une opération séduction auprès de ses amies. Maintenant, passons aux travaux pratiques !

Comment séduire les amies de ses amies ?

Renseignez-vous en amont

Avant de vous jeter dans la gueule du loup, débrouillez-vous pour collecter un maximum de données. Cherchez en particulier à savoir quelle est la structure du groupe (quelles sont les filles qui sont perçues comme des références ? Quels sont les sous-groupes ? Les rivalités ? ). Le but ici est de repérer les amies les plus importantes à charmer. Ensuite, renseignez-vous sur leurs goûts et leurs valeurs afin de dresser une sorte de portrait psychologique de chacune et surtout de connaître les « points sensibles » (exemple : évitez de parler de votre éclatante réussite à HEC si sa meilleure amie vient de se planter à ses concours!). Enfin, apprenez leurs prénoms : c’est la base de la base si vous voulez faire une bonne impression.

Le premier jour: restez un peu en retrait

Si vous essayez de jouer aux super stars, vous risquez surtout de décrocher l’oscar du petit ami à abattre. Je m’explique : vous êtes en minorité face à des gens qui peuvent avoir des à priori très négatifs sur vous, genre Gertrude, sa « Best Friend » qui s’est tapé toutes les crises existentielles de votre copine à l’époque où vous la faisiez galérer (pour mieux la séduire, bien sûr, mais ça, elle ne le sait pas !). Ne vous y trompez pas : elles sont là pour vous juger, pour savoir si vous n’êtes pas comme « l’immonde salaud » qui leur a rendu une épave larmoyante il y a deux ans et si vous vous amusez à jouer au grand séducteur, vous serez perçu comme un danger.

Ce que vous devez bien comprendre, c’est que vous n’êtes absolument pas dans une situation « classique » de séduction. En effet, normalement, deux cas de figures s’offrent à vous : soit vous faites partie d’un même milieu relationnel et votre réputation est alors déterminante ; soit vous rencontrez des inconnus et là c’est votre capacité à vous montrer divertissant qui fera la différence. Mais ici, vous êtes dans une position très paradoxale : vous êtes face à des étrangères qui possèdent un « dossier » complet sur vous ! A part un accusé dans un tribunal, franchement, je vois peu de situations comparables.

Concrètement, cela signifie que vous devez les rassurer sur votre compte. Etant donné que toute justification ou déclaration de sincérité n’est pas souhaitable (voir article précédent), le mieux reste donc de les faire parler : elles trouveront la discussion passionnante et vous vous installerez ainsi dans le décors sans grands efforts. C’est seulement une fois cette étape franchie que vous pourrez construire votre popularité.

Soyez socialement intéressant

Je vais vous donner un « truc » particulièrement efficace pour obtenir durablement la bienveillance de son petit cercle de copines, donc soyez attentifs. La première fois que vous les rencontrez, venez accompagné du plus « bankable » de vos amis (et cela même s’il est en couple). Ainsi, non seulement vous ne vous retrouvez pas seul face à un jury de filles mais en plus cela vous procura la position de potentiel entremetteur. Si elles pensent que vous pourrez leur présenter des hommes intéressants, elles seront certainement très bien disposées à votre égard (surtout les célibataires bien sûr) et vous intégreront avec empressement. Par ailleurs, vous neutralisez ainsi la peur que peuvent avoir certaines de perdre leur amie avec l’espoir qu’elles-mêmes puissent trouver quelqu’un : vous comprenez l’astuce ? Attention toutefois à amener une personne de confiance qui saura aussi vous mettre en valeur et ne pas vous voler la vedette (au besoin, briefez le avant la rencontre). Si vous n’avez pas d’ami séduisant, tant pis, venez seul : un copain moche ou lourd produirait l’effet inverse (« Fuyons ce mec qui veut nous caser avec les boulets qui lui servent de potes ! »). Je sais que c’est assez cynique d’écrire ça mais les relations humaines sont souvent cruelles avant de devenir profondes …

Ayez des activités communes

Comme je l’ai déjà suggéré plus haut, une des raisons qui peuvent les pousser à vous rejeter est la peur de « perdre » leur amie qui aura beaucoup moins de temps à leur consacrer une fois en couple. Peu de temps après le premier contact, arrangez-vous donc pour organiser une activité de groupe. Choisissez quelque chose d’original mais pas trop qui plaira au plus grand nombre. Personnellement, j’avais emmené les amis de mon (ex) copain à une dégustation de vin : les gens ivres sont généralement d’excellente humeur ! De cette façon, vous partagerez une expérience marquante qui apportera une cohérence, une identité au nouveau groupe (vous + elles) et au lieu de vous percevoir comme un rival, elle verront en vous une nouvelle recrue. C’est exactement l’effet recherché lors d’une séance de team building et ça vous fera gagner pas mal de semaines en quelques heures.

En conclusion

Savoir répondre à la question « comment séduire » ne se limite pas à savoir mettre une fille dans son lit comme beaucoup de sites voudraient bien vous le faire croire : l’art de « se vendre » (intelligemment) s’exerce dans de nombreux domaines et avec des publics très variés. Si j’ai choisi de traiter cette situation très particulière, c’est, justement, parce que vous ne pouvez pas y appliquer de techniques pré-mâchées. Pour devenir « tout-terrain », vous devez développer votre capacité à analyser avec pertinence les rapports de force et la place que vous y occupez. Tout l’enjeu de la séduction consiste à savoir remodeler une constellation d’intérêts à votre profit et si vos hypothèses de départ sont biaisées (dans le cas présent : vous pensez que ses copines ont peu d’influence et/ou que vos méthodes habituelles suffiront), vous ne parviendrez jamais à transformer la donne.

Cet article vous a été utile ? Dites-le en cliquant « j’aime » sur Facebook !

Diane

Comme Diane, vous souhaitez publier sur notre site ? spikeseduction@gmail.com


Et rendez-vous le 26 avril pour le second volet de nos séminaires sur la manipulation : Obtenez ce que vous voulez. Plus vous réservez tôt, moins vous payez !
Adresse Email * Prénom *


9 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. rémi R dit :

    Encore un très bon article.

    Cependant j’ose espérer que cela dépend des groupes. En effet il y a beaucoup de gens méchants en France, mais il y a aussi des gens gentils. Très simpliste comme phrase, mais elle est efficace. Je vois mal certains groupes de femmes que je connais faire des intrigues.

    Malheureusement, je pense que dans la majorité des cas, cette article est véridique. Ce que je ne comprend pas c’est pourquoi vouloir séduire des personnes qui sont prêtes à vous détruire. Dans la vie, il est important d’être le plus indépendant possible, et si les amies de la copine posent problèmes il me semble logique de convaincre que la copine que ces amies sont des petites pestes qui nuisent à son bonheur, et qu’ils faut qu’elle s’en sépare.

    Il en va de même si la copine trouvent que les potes complotent contre elle.

    Diane, ton approche est diplomatique, mais je ne pense pas qu’il soit bon de faire de la diplomatie avec des gens qui ont un mauvais fond. Soit les amies sont gentilles de base, soit il faut provoquer une cassure. Si les copines sont gentilles de bases, les relations se passeront bien entre elles naturellement.

  2. lecteur assidu dit :

    pépite !

  3. Mascalie60 dit :

    Pas d’accord avec Rob : même plus tard, les ami(e)s de votre amour peuvent détruire votre relation naissante, justement parce qu’ils se connaissent depuis très très longtemps. Il y a en effet peu de chance pour qu’ils pensent que vous soyez vraiment « utile » à leur groupe initial de « vieux combattants ». Et après 30 ans, il est plus difficile de s’adapter à un nouvel arrivant alors que tout était très bien avant et sans lui… Personne n’est indispensable a fortiori à un groupe solidement ancré dans les souvenirs partagés.
    Faire sa place dans un groupe qui a un passé commun, avec des vacances passées ensemble (souvent avec « l’autre », celui dont on a divorcé par exemple et qui a donc quitté le groupe parfois récemment…) eh bien c’est pas évident : ils vont comparer avec « l’autre », justement, jouer sur des infos qu’ils ont et ne veulent pas partager, pour ne pas perdre leur « privilège » d’avoir été définitivement adopté par le groupe depuis longtemps. Et puis un nouveau venu peut toujours risquer de se mettre à vous faire de l’ombre dans le groupe, parce qu’il est « nouveau », lui, justement et qu’il a des tas de trucs intéressants à raconter qui vont renouveler les éternelles conversations basiques.
    J’ai vécu des « brimades » silencieuses, des « boycotts » sournois, des « absences » à certains repas ou soirées, prouvant que je n’étais pas la bienvenue en tant que nouvelle arrivante dans leur groupe de quadras magnifiques… Au bout de trois ans, cela commence à se décoincer un peu, mais c’est encore difficile d’avoir droit à la parole sans passer pour une « étrangère » qui va leur « enlever » quelque chose plutôt que de leur apporter du sang neuf.
    Donc, relisez bien l’article de Diane : il est essentiel, c’est même un article à ne jamais perdre de vue.

  4. Rob dit :

    Article intéressant mais cela ne s’applique-t’il pas à des groupes de gens plutôt jeunes (cf le terme « copine ») genre 18-30ans? Plus tard vers 30-45 ans cela devient plus complexe, le travail les relations les situations ne font-il pas que c’est plus rigide et sournois, et que les gens sortent moins en grands groupes? On aimerait aussi connaitre mieux l’auteur

  5. Roland dit :

    Gaffe à ce qu’elles n’arrivent pas sur ce site !

  6. Reploid dit :

    Diane, cet article est une pépite.

    Conseil supplémentaire de mon expérience : méfiez-vous en priorité du moment de votre relation où votre copine vous apprend qu’une de ses amies a rompu récemment. Une rupture (et sa déprime, puis sa jalousie, puis enfin le retour de la nouvelle joie de vivre), peut souvent en amener une autre, la vôtre en l’occurrence.

    A ce propos, les amies de ma copine sont médiocres et assez jalouses pour lui laisser entendre sans détour que si je ne la vois pas trois fois par semaine, c’est parce que je suis infidèle et peu impliqué. Au lieu de me braquer, j’ai présenté un très bon ami en perdition sentimentale à l’une d’entre elles à une soirée rock (la plus belle et la plus vicieuse du groupe). Ils se sont mis ensemble le soir même (bah…) et ça dure depuis quatre mois. Priceless method

  7. sabri dit :

    Parce que ça a l’air trop évident…Excellent article, il y a cependant des amies (ou soi disant) qui saboteront un couple uniquement par jalousie. (Ça la fout mal quand sa copine est heureuse en couple et qu’elle vient de se faire larguer parce que son copain ne supportait plus ses airs de princesse.)

  8. Adrien dit :

    C’est en négligeant cet aspect de la séduction que j’ai perdu ma dernière relation longue qui avait pourtant à la base un niveau d’intérêt extrêmement élevé pour moi.
    Les techniques de « lavage de cerveau / agence matrimoniale / incitation à la vengeance » sont malheureusement véridiques et très efficaces.

    Merci pour cet excellent article diane.

  9. Thomas dit :

    Ca semble si évident en effet, que je me demande pourquoi j’oublie ces fondamentaux…

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois