logique des femmes

Les 8 erreurs fatales du premier rendez-vous, partie 3 – par Alexandre

Accueil > Fondamentaux > Les 8 erreurs fatales du premier rendez-vous, partie 3 – par Alexandre

aborder une inconnue dans la rue

Extrait ressorti des archives de wordpress, (la fin) d’un article commencé par Alexandre il y a des années mais toujours d’actualité : les 8 sujets pièges à éviter en premier rendez-vous. Avant de commencer, rafraîchissez-vous la mémoire avec la deuxième partie.

5- Santé, maladie, troubles : et si vous êtes en souffrance ?

Pourquoi ne pas traiter ce sujet dans le cadre du précédent me direz-vous ? Certes, il est vrai que les intersections entres les deux sont nombreuses, et la conduite à tenir identique… Simplement parce qu’avec les années, j’ai trop souvent constaté que c’était un sujet sensible, compliqué, et qu’il me semblait important de le mettre en lumière.

Pour ceux d’entre vous qui sont en pleine santé, je suppose que cela ne va absolument pas trouver écho chez vous, pensant ce sujet, au mieux, futile, au pire, du remplissage inutile. Mais les personnes qui ont une maladie, qui ont des troubles, ou qui sont sous traitement plus ou moins lourd ou contraignant, auront, eux, une tout autre vision.

Car, aussi bizarre que cela puisse vous paraître, la séduction et la recherche d’une compagne ne sont pas à l’exclusivité des personnes bien portantes et sans problème. Au contraire, pour avoir eu des proches dans des situations difficiles, il n’y a pas un moment dans la vie ou l’absence de petite amie se fait autant ressentir que quand ça va mal à cause d’une maladie, ou d’un traitement à long terme. Car comme nous le traiterons plus loin dans le cadre de la paternité, une maladie ou des troubles importants finiront toujours par se deviner, voir se savoir dans le cadre d’une relation qui durera. Qu’est ce que cela veut dire ?

Simplement, vous ne devez pas mentir, car si la personne vous plaît, que la relation prend de l’ampleur, vous vous retrouverez pris à votre propre piège si vous avez menti en connaissance de cause, et la personne vous en tiendra rigueur… l’équivalent en automobile du bon vieux vice caché. Non, plus sérieusement, il n’est pas courant que lors des premiers rendez-vous la personne vous demande un bilan de santé, pour voir si vos taux sanguins sont bons, que vous n’avez pas de cholestérol, et que votre dépistage de cancer de la prostate par voie rectale est négatif…

Tout ça pour vous dire que vous n’avez rien à craindre. N’abordez pas maintenant ce sujet, c’est trop tôt. Faites tout bien comme une personne sans problème de santé, faites monter au cours des rendez-vous le niveau d’intérêt et votre ancrage affectif. Il sera bien plus favorable pour vous de commencer à aborder ce sujet lorsque la personne sera vraiment sentimentalement impliquée.

Évidemment, je vous fais confiance pour dévoiler votre pathologie avec tact et intelligence et surtout comme quelque chose que vous assumez et maîtrisez parfaitement seul (vous ne cherchez pas une infirmière, une doctoresse, et encore moins une psy, quels que soient vos fantasmes à ce sujet. La réalité, comme souvent, serait tout autre).

6- Délicate paternité

Après la maladie, un autre sujet jamais abordé : la parenté. Père d’une petite fille, je peux témoigner de la difficulté à aborder ce sujet et à se positionner lorsque vous rencontrez de nouvelles relations sentimentales.

Il est en effet simple de remarquer que la part active de ce qui fût un temps appelé la “communauté de séduction” est plutôt représentée par des jeunes hommes célibataires ayant vécu principalement des relations courtes et épisodiques. De même que le coaching séduction est lui aussi trop souvent dispensé par des personnes relativement jeunes, au profil relationnel similaire. Voire carrément des adolescents.Je me suis donc retrouvé au début perdu, sans repère ni ligne de conduite pour aborder ce sujet pourtant primordial quand on est père. Comme pour le thème précédent, il n’est bien sûr pas question de mentir. Questionnez-vous : que voulez-vous avec cette fille ? Si votre envie, ou votre but est uniquement sexuel et de court terme, then « do as you wish… »

Par contre si vous souhaitez vous inscrire dans une relation qui pourrait déboucher sur quelque chose de long, adoptez la même stratégie que précédemment : attendez que les rendez-vous s’accumulent, que le niveau d’intérêt de la fille augmente, que son accroche sentimentale pour vous soit suffisamment importante pour introduire le sujet.

Elle va alors immanquablement vous demander pourquoi vous n’en avez pas parlé avant. Répondez-lui que c’est « quelque chose d’intime et de très important pour vous, dont vous ne parlez pas à n’importe qui ». Faites-lui comprendre que durant les dernières semaines vous avez appris à la connaître, et que le fait que vous lui parliez de votre/vos enfant(s) est un privilège.

Évidemment, nous ne vivons pas dans le monde magique de Walt Disney, et je ne peux pas vous dire que vous ne perdrez pas des personnes lorsqu’elles apprendront votre paternité, même si cela est introduit de la meilleure manière. Vous saurez la conduite à tenir, et surtout serez convaincu d’agir comme un homme responsable, qui tient sa position et qui sait ce qui a de la valeur (son enfant) et ce qui n’en a pas (une presque inconnue).

7- Vos relations passées

Les filles sont friandes de la thématique relation homme-femme (quand vous ne les sortez pas de l’ornière de la banalité tout du moins), et immanquablement vous vous retrouverez confronté plus ou moins vite à des questions sur vos ex. Ces sujets ont tout pour être fuis comme la peste, le choléra et le virus de la grippe A1N1 réuni : ils sont casse-gueule, vecteur de conversations compliquées, intimes, vous entraînant vers des explications que vous n’avez aucune envie d’apporter, ni d’aborder.

Je ne pense pas avoir besoin de vous justifier plus la nécessité de fuir ces thèmes, et même si souvent, à la découverte du monde de la séduction et des relations homme-femme, vous aimez en parler à tout va et à tout le monde. Gardez-vous-en ! Comme je l’enseignais aux élèves lors des ateliers depuis des années, vous êtes l’homme (si, si), vous menez la conversation, apprenez à changer de sujet naturellement et sans vous justifier pendant vingt minutes comme une fillette.

8- Pot-pourri de sujets « pourris »

Pour finir ce tour des sujets à éviter (ou à savoir maîtriser), je vous propose une liste non exhaustive des sujets généraux qu’il est important de fuir lors de vos rendez-vous, pour que vos interactions de premier rendez-vous restent comme elles devraient l’être : lé-gères. Car comme disait notre Luchini, toute discussion finit toujours par devenir chiante, on ne fait que repousser le moment, pas vrai ? Il vous incombe donc d’agir en dirigeant, aiguillant et dynamisant la conversation pour que ça ne soit pas le cas. Pour ce faire, évitez à tout prix les thèmes suivants :

  • La mort, la maladie
  • La misère et les maux de la société
  • La politique
  • La religion
  • Les prises de position idéologique radicale
  • Les relations hommes-femmes
  • (liste non exhaustive)

Mener une interaction avec une femme doit être à la fois un jeu et un plaisir, alors faites-vous réellement plaisir : parlez de ce que vous aimez et qui vous passionne, et restez à l’écart de ce qui précède…

Et jamais, Ô grand jamais, ne laissez la fille mener à votre place. C’est l’enlisement assuré, et les sables mouvants ont ceci de particulier qu’au contraire de la merde, une fois dedans, vous pouvez bien vous agiter, vous y resterez.

Alexandre

Adresse Email * Prénom *


5 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. badstef dit :

    Je confirme, les relations hommes-femmes est un sujet intéressant, en particulier si on vise la relation à long terme. Même si on reste léger, on peut déjà gratter un peu le vernis et anticiper ce que serait le quotidien avec cette fille : une chieuse ou une fille assez conciliante ? Il vaut mieux le savoir assez tôt…

  2. bishop dit :

    Je pense qu’on peut introduire une nuance :

    Parler de sexe tel que l’enseigne Stéphane et tonton Roger oui, c’est d’ailleurs recommandé … (autrement dit être sexué)

    Maintenant parler des relations hommes femmes, c’est effectivement un sujet casse gueule à mon sens. En effet, si on commence à dire la vérité, c’est terminé. Il suffit de voir les commentaires quelque peu déconcertant de certaines filles qui se prononcent dans ces emplacements pour le commentaire. Ce qui peut être subtil , c’est de parler des relations homme femme en parlant des lieux communs. Mais une fois que l’on est passé par Spikeseduction, difficile de croire alors à ce qu’on dit car les lieux communs sont parfois opposés à la réalité ! Cf : on n’apprend pas à séduire sans perdre quelques illusions … ;-)

  3. Arlequin dit :

    Je pense que par « relation hommes-femmes », l’auteur fait référence aux relation et expériences passées racontés par l’homme. C’est donc le coté subjectif du débat qui semble être visé. (type : mon ex me trompait, la salope !).

  4. UnfixedCat dit :

    +1
    les relations hommes-femmes c’est une mine d’or pour poser ses valeurs et pour projeter.

  5. Rose Selavy dit :

    Les relations hommes femmes, sujet pourris ? C’est une blague ?

    Le goût de la légèreté n’est pas celui du vide. On peut parler gravement de sujets sans risque, tout comme on peut parler légèrement de sujets épineux.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois