small talk, l'art du badinage

Comment aborder dans la rue, par Pierre

Accueil > Fondamentaux > Comment aborder dans la rue, par Pierre

aborder une inconnue dans la rue

Vous êtes dans la rue, à quelques centaines de mètres de votre destination. Une inconnue fascinante vient de croiser votre chemin, vous êtes hypnotisé par le son de ses talons qui claquent sur le bitume. Le compte à rebours s’est enclenché, il ne vous reste plus que quelques secondes pour l’aborder, avant de la voir disparaître au coin de la rue, probablement pour toujours (il n’y a que dans les films que les opportunités se représentent – dans la réalité, quand c’est fini c’est fini, et le seul sentiment qui revient, ce sont les regrets de ne pas y être allé et de ne pas l’avoir abordée)

Votre cerveau clignote, c’est une alerte rose, vous sentez monter le désir en vous. Et la peur, aussi.

  • Pour elle c’est le tempo du talon et les oeillères mentales pour se préserver du regard persistant de tous les lourds qui la dévisagent en silence,
  • Pour vous ce sont les jambes vissées au trottoir, une boule dans la gorge et une curieuse douleur dans le bas du ventre. Et surtout cette question qui vous taraude : est-il humainement possible d’ aborder cette fille dans la rue, et surtout : si oui, comment faire ?

 

Que ressentent les hommes lorsqu’ils veulent aborder une inconnue qui leur plait ?

Un mélange de peur et d’angoisse. C’est ce que je racontais à une amie hier soir et devinez qu’elle a été sa réaction ?

Attends tu n’es pas sérieux ? Je ne te crois pas, tu me fais marcher? Si vous ne venez pas nous aborder, c’est tout simplement parce que l’on ne vous plait pas !

Le dialogue intérieur

Lorsqu’une inconnue vous plait, que ce soit dans la rue ou ailleurs, une petite voix résonne dans votre tête. C’est ce qui s’appelle le dialogue intérieur, vous êtes en train d’avoir une conversation avec vous même : Or dialoguer avec soi même c’est bien beau, mais en ce moment c’est avec cette inconnue que vous voudriez parler, pas avec vous-même. Faisons un peu les dialogues :

Voix intérieure :

-Cette fille est sublime!
-Je vais lui parler ou pas ?
-Bon admettons que j’y aille, qu’est ce que je vais bien pouvoir lui dire ? Et puis, est-ce que je vais lui plaire ?
-Tiens, je vais lui parler de Pâques et des œufs en chocolat, le chocolat c’est bien ça ! Les filles adorent le chocolat.
-Oui mais supposons qu’elle m’ignore et que je me prenne le râteau de ma vie.
-En plus, ce n’est pas comme si elle avait été seule, il y a des gens à côté d’elle, ils vont me dévisager.
-En y réfléchissant bien, il y a un truc qui ne plait pas tant que ça chez elle. Sa bouche, oui c’est ça, ses lèvres ne pas assez pulpeuses.
-Tant pis, j’en rencontrerai une plus jolie plus tard.

Je suis sur que ça vous rappelle quelqu’un. N’y aurait-il pas une recette magique pour faire taire cette petite voix?

Qu’est ce que nous dit le manuel des castors juniors ?

Mince…rien

Que nous dit le numéro spécial été de femme actuelle ?

Rien non plus…évidemment, les femmes ne connaissent pas notre peur de l’approche.

Que vous dit-on sur le forum ?

Qu’il faut s’interdire de réfléchir trop longtemps et agir rapidement. C’est vrai et pourtant dans les faits on s’aperçoit que cela n’est pas suffisant.

Ne pouvons-nous pas apprivoiser cette petite voix et la transformer en force positive? Comment transformer une barrière en tremplin ? Ou comment réussit on à transformer ses croyances et ses pensées négatives en croyances et pensées positives, pour au final aborder une fille que l’on ne connaît pas mais qui nous plaît déjà ?

Les croyances n’étant pas les mêmes d’une personne à l’autre (elles dépendent de la culture, du caractère et de votre vécu de chacun), il est impossible de dresser une liste non exhaustive. Cela se travaille, au cas par cas, avec des exercices pratiques lors de nos coachings séduction le week-end. Les élèves apprennent à booster leur niveau d’énergie sur commande et dépassent ainsi leurs croyances limitantes.

Voilà pourquoi nous allons nous concentrer aujourd’hui sur une , ou plutôt sur LA croyance tenace.

« Je n’avais pas spécialement envie que cet homme m’aborde… »

… mais il a su me séduire. Ou la preuve, lorsque l’on sait aligner les mots avec la bonne inflexion, que cela peut vous emmener très loin. Vous avez tous, un jour, croisé une fille sublime pendue au bras d’un mec au physique moyen voire hideux. Pourquoi ? Car le désir féminin est différent de celui des hommes, et ce, depuis la nuit des temps.
J’entends souvent des hommes me dirent

Elle est trop belle pour moi, je n’ai aucune chance

C’est surement ce que devait se dire Gainsbourg avant de séduire Brigitte Bardot…Ce qui attire les hommes a trait au visuel : la symétrie d’un visage, le côté pur angélique et épargné par le temps. Du coup, on se dit que c’est la même chose du côté féminin, que nenni ! Posez la question à vos amies et vous verrez qu’elles vous répondront que le bellâtre est suspect, il a forcément quelque chose à cacher.

Que veulent-elles alors ? Une fois n’est pas coutume, la réalité est plus complexe que l’idée que l’on s’en fait.

Ce qui plaît à une femme rencontrée dans la rue

Les femmes sont attirées par les hommes qui ont une gueule, une allure qui symbolise le mouvement et l’action.

Quizz : Savez-vous pourquoi sur les paquets de sous-vêtements masculins, on trouve des photos d’hommes bodybuildés ?

Parce que ce sont les femmes qui les achètent (pour leurs hommes). Elles dévalisent également le rayon masculin parfums et crèmes. La prochaine fois que vous regarderez le petit journal sur Canal +, je vous invite à regarder d’un peu plus près les pubs de parfums et crèmes pour homme. Que voit on ? Des hommes en action, ils courent chemises ouvertes à travers la ville, ils naviguent sur leur voilier les cheveux au vent à la découverte du monde.

L’homme ne peut pas se contenter d’avoir un physique, il doit avoir un look (d’où notre expertise du relooking homme), un style de vie et une gueule qui symbolise l’action et le mouvement, donc exit le visage angélique. Au contraire, une cicatrice, un sparadrap sur le sourcil, un blouson en cuir apportera la touche virile qui viendra exciter le côté petite fille de ces dames.

Le potentiel décelable très tôt chez un homme est très important pour une femme, même inconnue

Autre aspect, mais celui-ci plus subtil, car non physique, l’esprit féminin est stimulé par l’homme à potentiel

Il sait ce qu’il veut

Le jeune cadre dynamique qui veut détrôner le patron ou créer sa propre boite suscite l’excitation et le désir. Pourquoi ? Parce qu’il se bat pour avoir le leadership. Les femmes aiment croire au potentiel de leur homme et sont prêtes à le soutenir jusqu’au bout. D’où l’importance d’avoir des projets et des rêves dans votre vie (aussi appelés actions piliers dans nos séminaires). On comprend mieux pourquoi, vous avez tous croisé une fille sublime pendue au bras d’un mec au physique moyen, voire hideux. Alors, avant de vous dire « elle est trop belle pour moi, je n’ai aucune chance» et d’engager « un dialogue intérieur » relisez attentivement cet article.

Conclusion

Je ne sais pas si vous le réalisez, mais le contenu de cet article est (déjà) assez politiquement incorrect. La société ne veut pas que vous fassiez des rencontres dans la rue. C’est trop osé, trop dingue, trop dérangeant. Elle veut réduire votre potentiel à la portion congrue de ce que l’on appelle la famille élargie, constituée :

  • de la famille
  • des amis
  • et des amis d’amis

Mais de la même façon que recevoir un ordre ne signifie pas y obéir, recevoir une injonction de la société et des médias ne signifie pas s’y plier bêtement. Osez aborder une inconnue dans la rue, et si vous avez besoin de notre aide, réservez dès maintenant votre coaching  journée avec moi pour instructeur, nous ne serez pas déçu.

 

Pierre 


Le small talk est le portail de toutes les conversations que vous aurez dans votre vie. Vous voulez le franchir, ou pas ?

28 juin, journée spéciale "small talk, l'art du badinage". Plus vous réservez tôt, moins vous payez !
Adresse Email * Prénom *


10 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Matthieu dit :

    Mais non Joana ne t’inquiète pas ça compte autant (voire plus) que le physique. C’est juste que pour apprécier plus que la beauté il faut passer plus de temps avec la personne, alors qu’ici on est en amont, « aborder une inconnue ».

  2. Joana dit :

    Et sinon la personnalité, le charme, l’intelligence/niveau de culture dégagé chez une fille on s’en fout? Faut juste qu’elle soit belle -pardon-, sublime? Ps: ceci est une vraie question. Ps2: message non frustré provennant d’une fille non considérée comme moche (au cas ou)

  3. naima dit :

    coucou, faite se qui est difficile car le contraire est facile ! je trouve cela plus triste qu’un homme passe sont temps à mater une nana qu’un homme qui se prend un rateau (si cela arrive c’est que la nana est une pelle) bref je vous encourage à aller vers les femmes car à force de ne pas les approcher elle finisse effectivement dans les bras de se qui ose meme si ils non pas le profil ou le critère requispar celle-ci !
    scuzez moi pour les fotes c’est mon défo. LOL

  4. the_Mad_Hatter dit :

    http://www.youtube.com/watch?v=ShqBeq5PQqE

    Très bon exemple par rapport à l’action et le mouvement des hommes.

  5. rem dit :

    Bonjour à tous.Effectivement,il ressort,à la lecture de cette article,un puissant parfum Soralien…

  6. The Good Sheperd dit :

    Mais ça me permet de passer à coté des cruches remplies de préjugés

  7. The Good Sheperd dit :

    « le bellâtre est suspect, il a forcément quelque chose à cacher. »

    Avec ma taille de basketeur, cheveux et yeux clairs, visage régulier, je suis assez considéré « bellâtre ». Me voila bien avancé, Pierre :)

  8. Roland dit :

    Spanish Kiss a dit : « Que ressentent les hommes lorsqu’ils veulent aborder une inconnue qui leur plait ?

    Un mélange de peur et d’angoisse. C’est ce que je racontais à une amie hier soir et devinez qu’elle a été sa réaction ?

    « Attends tu n’es pas sérieux ? Je ne te crois pas, tu me fais marcher? Si vous ne venez pas nous aborder, c’est tout simplement parce que l’on ne vous plait pas ! »

    C’est exact. Pour avoir abordé le sujet lors de plusieurs rencontres, les femmes n’ont pas l’air de se rendre compte qu’aborder une inconnue, ça nous fait peur.

  9. Rose Selavy dit :

    On sent que Alain Soral est passé par là :)

  10. Transcendantal dit :

    Cet article est génial !

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois