apprendre a manipuler

7 ans de malheur

Accueil > Fondamentaux > 7 ans de malheur

récupérer son ex

Bonjour Stéphane,

Je suis tombé sur ton site il y a maintenant quelques semaines et je dois dire qu’il est vraiment super avec de très bon conseils judicieux pour pouvoir apprendre, améliorer ses techniques de séduction. Je dois dire que depuis la découverte du site j’ai pris un grand plaisir à le lire en entier. D’habitude, j’arrive très bien a gérer les situations seul et en général j’ai confiance en moi mais la j’ai vraiment besoin d’aide, d’un avis objectif et extérieur a notre relation pour essayer de la sauver avant qu’il ne soit vraiment trop tard. Ce n’est pas forcement facile de parler d’une relation de nos erreurs à un moment ou l’on est perdu et ou avant chaque action je pense aux effets positifs et négatifs que cela peut provoquer.

Je te résume ma situation, en espérant être suffisamment clair. Notre relation dure depuis 7 ans au début tout se passait très bien jusqu’au moment ou sa famille a commencé à compliquer les choses et la distance entre nous (100 km) a amplifié encore les choses malgré tout les problèmes notre couple a toujours réussi à surmonter chaque épreuve jusqu’à il y a 1 an et demi ou elle m’a quitté pour la première fois a cause de ma jalousie maladive (chose qui était réelle). Cette séparation a duré 1 mois mais tout les week-end on se voyait pour boire un verre et manger ensemble finalement j’ai réussi à la récupérer en lui disant que j’allais changer – chose que j’ai faite – pour ne pas la perdre a cause de mon comportement que je juge immature. Malheureusement j’ai fait une chose qui ne faut pas faire en général mais qui a été plus forte que moi lors de la rupture c’est « me mettre a ses pied », pleurer devant elle, limite la supplier de revenir je n’ai rien lâché car je voulais vraiment tout essayer pour la récupérer. Le problème c’est que depuis que l’on s’est remis ensemble – donc 1 an et demi – je l’ai sentie de plus en plus en position de force, de plus en plus distante, de moins en moins tendre, elle est passée de 2 ou 3 sms par jour à 1 par semaine, et me dire que de toute façons elle sait que je ne la quitterai jamais, que je n’irai pas voir ailleurs, pour elle je suis acquis (donc forcément plus intéressant). Elle se permet de mal me parler, être méchante, tout le temps me contredire mais par contre je ne me laisse pas faire il est hors de questions de tout accepter et de m’écraser sans rien dire. Je me demande si elle ne me fait pas payer la période où ma jalousie l’a faite souffrir.

L’éternel retour

Cette année je l’ai suivie a l’étranger pour ses études et je dois dire que tout s’est bien passé mais elle était toujours très distante donc j’ai décidé de parler avec elle pour essayer de comprendre (j’ai commencé à me dire peut être a elle rencontré quelqu’un d’autre) car il faut dire que notre couple n’a pas vraiment de routine nous sortons souvent, j’essaye de toujours la surprendre afin d’éviter toute routine. Suite à notre discussion en avril, elle m’a dit ne plus savoir où elle en est dans ses sentiments, ne plus avoir un amour passionnel comme au début de notre relation mais n’avoir personne d’autre dans sa vie au début je suis retombé dans mes « travers » en pleurant, etc. On s’est donné 6 mois pour sauver notre couple, mais j’ai finalement pris la décision de rester encore une semaine et de rentrer en France je lui est dit aussi qu’à partir de mon départ je ne lui donnerai plus de nouvelles, je ne ferai que répondre a ses sms ou messages sur facebook, msn,etc. (sachant qu’elle rentre début juin en France)

La semaine a vraiment était superbe avec des restaurants, ballades sur la plage où elle a réussi à me parler. Elle m’a dit que aujourd’hui elle avait vraiment rien a me reprocher j’étais « parfait » pour elle, et qu’elle ne comprend pas pour pourquoi elle se pose des questions alors qu’elle est super bien avec moi, que le problème vient de son côté mais qu’elle veut vraiment que ses sentiments reviennent pour que l’on sauve notre couple. A mon retour en France, avec beaucoup de difficultés j’ai réussi à ne pas lui donner de nouvelles en sortant faire du sport, etc. Au début j’avais un sms tous les 2 jours, puis tous les 6 jours, et aujourd’hui on parle 45 min par semaine sur facebook sans évoquer nos problèmes, j’essaye d’installer de nouveau un jeu entre nous, de se taquiner, rigoler, se chercher, etc. Cela fait 1 mois que je suis parti et je voudrais vraiment des conseils pour réussir à la conquérir, la séduire de nouveau, pour sauver notre couple car la je ne sais plus trop quoi faire. Je me rends compte que j’ai fait pas mal d’erreur car je me suis laissé dominer par mes sentiments. J’espère qu’il n’est pas trop tard pour essayer d’arranger les choses et que notre histoire a encore un avenir.

Je sais d’avance vu que j’ai parcouru le site que tes paroles risquent d’être dures et difficiles à entendre mais je suis prêt à écouter tes conseils et les appliquer pour essayer de sauver mon couple.

En attente de ta réponse

Clément

Bonjour Clément,

Tu l’ignores peut-être, mais ta lettre m’est parvenue – ça ne s’invente pas – le jour de l’anniversaire des cinq ans de mon premier courrier des lecteurs (mai 2005, autre site, autres temps). Un anniversaire d’autant plus paradoxal qu’on ne peut pas dire que tu me fasses de cadeau. En lisant ton courrier j’ai d’abord eu envie de pleurer, puis l’espace d’un instant j’ai cru à une blague, avant de commencer à sentir mon déjeuner de midi qui remontait lentement le long de ma gorge, comme le mercure d’un thermomètre. Mais ce n’est rien à côté de ce que tu as dû subir depuis 7 ans. Franchement, je ne sais pas s’il vaut mieux en rire ou en pleurer.

Qualités masculines manquantes

Il y a 7 ans, donc, tu rencontres une fille et tu te lances illico dans un grand numéro d’amoureux fou, doublé d’un beau jaloux. Bravo, c’est ce qui s’appelle un début en fanfare. Surtout si l’on réfléchit une minute aux qualités masculines fondamentales (tu sais, ces fameux fondamentaux, ceux qu’il vaut mieux se rappeler, sous peine que ce soient eux qui se rappellent à toi) : le mystère et le contrôle. Non, vraiment, bravo, tu les as soigneusement évitées : un sans-faute jusque là.

Sa famille tente alors de la sortir de ce qu’elle perçoit déjà comme un guépier et la convainc de prendre le large, ce qu’elle fait par une bonne centaine de kilomètres. Bien entendu, loin de toi l’idée que ce départ ait pu être volontaire, une façon tacite de te communiquer son désintérêt, elle n’a donc eu d’autre solution que de te quitter pour de bon. Mais là non plus, pour une raison qui t’appartient, tu n’as pas voulu comprendre. Et c’est là qu’ont démarré les préliminaires (les petits cafés du samedi après-midi) menant à la fameuse grande déclaration : non, pas celle des droits de l’homme, mais celle des droits de tout homme à récupérer son ex. Par quel moyen ? En mendiant, bien sûr.

Récupérer son ex

Tu dois déjà me trouver bien mauvais joueur. Après tout, tu l’as pourtant bien récupérée, ton ex. Oui, c’est vrai, après tout, un sms par semaine, c’est toujours mieux qu’un par mois. C’est donc bien qu’elle doit toujours tenir à toi. La preuve ? Elle est méchante (c’est bien connu, les filles amoureuses sont toujours les plus méchantes), te contredit en permanence et te parle mal (là aussi, classique chez les filles transies d’amour ; je suppose même qu’elle le fait en public, preuve suprême d’une passion bien réelle). D’accord, d’accord, j’arrête le second degré, c’est assez déplacé. D’autant qu’à ce stade, tu avais déjà probablement dû arrêter les frais. Ah, un instant, on me dit dans l’oreillette que ça ne te suffisait pas et que tu en aurais redemandé. Je te comprends. Se faire mépriser par sa femme est un plaisir de fin gourmet, on n’abandonne pas un petit être comme ça à son sort : la pauvre, elle pourrait en souffrir.

Il dégaine les larmes

De peur d’arrêter de souffrir, tu décides donc de suivre bravement ton bourreau à l’étranger pendant une année. Logique, à portée de main, il est plus facile de faire du mal à quelqu’un : il ne faudrait pas qu’elle ait à se fatiguer, non plus – la charité chrétienne, ça te connaît. Paniquée comme Sarah Connor lorsqu’elle réalise qu’elle est poursuivie par le Terminator et que celui-ci est programmé pour ne jamais, jamais s’arrêter, elle décide alors de tenter de te faire fondre à l’acide ! Le plus corrosif, celui des mots qui ne veulent rien dire, des sous-entendus et des arrières-pensées nocives.

Conversations téléphoniques, chats sur Facebook, elle recourt à tout l’éventail des phrases de ruptures les plus éventées : “tu es parfait”, “le problème vient de moi”, “je ne sais pas ce que je veux”, “elle a oublié ses sentiments quelque part à la gare, il faut qu’elle parte les chercher”. Jamais à court de munitions, tu dégaines les larmes, et trois paquets et demi de mouchoirs plus loin, elle finit par éprouver vis à vis de toi une certaine forme de pitié qui, comme toujours chez les femmes, se retrouve mélangée à une envie de se venger et de te faire souffrir encore plus. A bien y réfléchir, vous faites un couple bien assorti. A se demander ce que je pourrais bien te dire, tant la situation semble te plaire. Non, ne me dis pas le contraire, on ne reste pas sept ans dans une relation aussi déséquilibrée sans avoir une jambe plus courte que l’autre.

Faute avouée n’est jamais pardonnée

Par instant, un éclair de lucidité semble éclairer ton discours. Mais c’est comme le soleil entre les nuages à l’intersaison : furtif, il ne faut pas le louper. “Je me rends compte que j’ai fait pas mal d’erreurs”. Tu dois être le genre de personne qui, lorsqu’elle reçoit un spam en provenance d’un descendant de la famille royale congolaise lui annonçant qu’elle a gagné 10 millions de dollars en échange de ses coordonnées bancaires, envoie son RIB dans la minute, avant de se demander “aurais-je fait une erreur ?”. “Avec beaucoup de difficultés j’ai réussi à ne pas lui donner de nouvelles en sortant faire du sport”. Je ne sais pas si tu te rends compte, mais ce n’est pas pendant quelques heures de sport, qu’il va falloir ne plus lui donner de nouvelles. C’est durant tout le reste de ta vie ! Comment ça tu ne t’en sens pas capable ?

Je me doute bien que tu ne le feras pas, et c’est la raison pour laquelle, pour la première fois depuis 5 ans, ce courrier des lecteurs ne comportera aucun conseil. Au fond de toi, tu sais bien ce qu’il faudrait faire. A quoi bon te le répéter ? Quelque chose, dans ta construction socio affective, t’a rendu incapable de te comporter en homme face à une femme. Ce qui implique, d’ailleurs, de partir lorsqu’il n’existe aucune autre solution, sinon celle de souffrir en silence. Tu me demandes comment récupérer ton ex (car oui, c’est déjà ton ex, et plus ta copine, et ce même si elle se fait appeler comme telle), mais pour quoi faire ? En quelle langue devra t-elle te dire qu’elle ne veut plus de toi, et ce depuis des années ? Faudra t-il qu’elle en vienne aux mains, qu’elle se mette à te battre ? Devant tes amis ? Et là encore tu la supplieras de rester, avec les larmes aux yeux ? Cette histoire ne pourra malheureusement finir que le jour où tu ne sauras plus la retenir. Et ce jour béni, pose-toi la question : quel miroir as-tu donc brisé, pour t’infliger sept ans de malheur, sinon celui de tes propres illusions ?

Stéphane

Vous n’êtes pas d’accord ? C’est votre droit. Après, il y a aussi les méthodes classiques pour récupérer son ex

Pour soumettre votre question : spikeseduction@gmail.com


Et rendez-vous le 26 avril pour le second volet de nos séminaires sur la manipulation : Obtenez ce que vous voulez. Plus vous réservez tôt, moins vous payez !
Adresse Email * Prénom *


24 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. pete dit :

    Le message de Stéphane est juste mais trop sévère voire, un brin méprisant ( j’ai parfois bien l’impression que tu méprises le sentiment amoureux) Ce n’est pas rien 7 ans de relation, la plupart d’entre nous n’ont jamais connu une histoire aussi longue et ne la connaîtrons peut être jamais vu la fragilité des couples actuels (on sacralise le couple aujourd’hui, seule pauvre ambition de l’Homme post moderne, or plus on le sacralise, plus on le fragilise) . Au delà du juste constat ( manque de courage , de virilité, d’orgueil…), je pense que des conseils auraient été souhaitables , non pour récupérer son ex mais pour l’aider en ces pénibles instants…juste au nom de la solidarité masculine. T’as merdé Clément , tu as vu les limites du comportement Nice Guy en couple, tu sais aujourd’hui qu’une femme ne doit jamais dominer un homme sinon elle méprise avec une passion dévastatrice. Parfois pour sauver un couple , il faut pendre le risque de la rupture , histoire de bien faire sentir á la partenaire qu’on peut vivre et être heureux sans elle …mais il faut le faire tres tôt dans la relation et á chaque fois qu’une situation l’exige ! Regarde l’avenir aujourd’hui, multiplie les rencontres (quitte á être célibataire, il faut en prendre les avantages aussi…), cela te permettra de trouver des points de comparaison et tu verras que ton ex copine avait d’horribles défauts par rapport á d’autres filles. Un jour, tu remercieras le ciel que ton ex t’ai largué car tu seras parfaitement serein avec une autre, un jour encore, tu la croiseras dans la rue, avec ses kilos en trop , son relâchement cutané …car sache le, le temps n’a aucune pitié pour les femmes et finit par nous donner TOUJOURS raison.

  2. Alexandre dit :

    Bonjour à tous

    Eh oui, il vaut mieux « ficher le camp » tôt que 7 ans après…voire plus si cette « histoire » dure encore. Je plains Clément car je comprends sa douleur, par contre 7 ans que ça dure ! Là on rentre dans la catégorie Worldcup. J’espère Clément que tu as enfin quitté cette personne et que tu es encore jeune et suffisamment « plastique » psychologiquement pour corriger le tir et en tirer les enseignements qui vont bien, le premier étant de ne jamais rien mendier auprès d’une femme quelque soit ta souffrance.

    Allez, pour te défendre, cette fille est très conne car elle aurait tout de même pu avoir l’élégance de te dire qu’elle ne voulait plus te voir : lâcheté féminine…

    Alexandre

  3. Manas dit :

    Il a aussi le droit de l’aimer comme un fou (le up de malade, 11 mois tout pile !) et d’avoir du mal à s’en détacher. 7 ans de relation, c’est une rupture difficile.
    On voit bien que la fille a aussi du mal également, elle le revoit, lui envoie des news tout ça.
    On peut pas juger une écriture dans le désespoir et l’incertitude, et qui n’a jamais voulu récupérer son ex ?
    La réponse de spike est dure, peut être même trop dure, mais elle est bonne, au bout d’un moment, se complaire dans le statut de victime n’amène plus rien. Il faut bien en chier pendant un moment, et puis se mettre un bon coup de pied au cul pour se relever, changer d’air, pourquoi pas de vie, de tout, ça peut aider.
    C’est ce que j’avais fait lors d’une rupture, très difficile.
    Être une victime, c’est toujours trop facile, il faut se faire violence.

  4. Fanch Louarn dit :

    Alberto Moravia avait vu juste en écrivant Le Mépris en 1954. Chaque époque suscite ce type d’histoire -et celle de Clément n’est qu’une variation comme dans un art de la fugue- qui ne peut finir que par une mort -dans l’âme ou autre.

  5. COBra dit :

    Tranchant comme un scalpel.

  6. A. dit :

    C’est ta dignité que tu dois récupérer pas ta copine…

  7. Diotime. dit :

    Un des plus beaux articles du site.
    Agréable de lire une pensée profonde, rendue avec ce style particulier qui fait tout le charme et la clarté de spikesed.

    Merci.

  8. liobail dit :

    j’ai lu une citation de Nietzsche la semaine dernière (dans le livre d’Irvin Yalom « et Nietzsche a pleuré »):
    « la force d’un esprit se mesure à la quantité de vérités qu’il est capable d’accepter ».
    Cette phrase me tourne en boucle dans la tête depuis que je l’ai lue et je crois qu’elle s’applique parfaitement ici: ce Clément va-t’il ignorer le message de Spike ou avoir la force de ne plus se mentir à lui-même ?

  9. Climax dit :

    @George : Je trouve le message de Spike juste. Certes son décryptage est froid puisqu’il est basé sur des faits, mais c’est ça qui fait la justesse de l’analyse.

    Le mec en question va en chier, une rupture c’est jamais facile. Et quand on se fait larguer, on refuse de voir les choses en face, c’est un lieu commun de le dire.

    Mais il s’en remettra. Au final, ne plus vivre dans l’illusion et accepter la vérité (certes crue), c’est mieux que de poursuivre dans une voie qui le mènera de toute manière droit dans le mur.

    Vu l’état actuel des choses décrites par Clément, de toute façon il n’y a pas d’issue possible. Elle le mène en bateau depuis des lustres, il se ment à lui même, elle aussi, ils sont tous les deux pris dans un engrenage malsain qu’ils ont sûrement du mal à stopper vu la longueur de leur relation. Pour avoir vécu une rupture un peu similaire (on retrouve toujours les mêmes ingrédients) moi je trouve le message de Spike méga juste, même si le type en question va avoir du mal à l’entendre.

  10. George dit :

    Je pense surtout qu’une lettre de ce calibre. Aussi honnête soit-il, ne prend pas en compte la fragilité de ce garçon. Sans non plus se complaire dans le style doctissimo, sérieux, le mec, il a juste besoin d’un soutien psychologique et de prendre de l’air.

    Imaginez vous un peu un instant : on vous explique, avec la force d’une explosion atomique, que votre vie, c’est de la merde. 7 ans de gâchés. Avec une meuf qui vous méprise. En une seule fois. Certains peuvent encaisser la vérité, d’autres non.

    Avec un peu de chance, j’espère de tout coeur que cette personne sera suffisamment intelligente et lucide pour ne pas avoir envisagé le suicide par la suite.

  11. Climax dit :

    Moi aussi, j’ai pleurniché devant mon ex, croyant que tout étais encore possible, et pourtant je connaissais SpikeSeduction.com.

    J’ai même demandé conseil sur le forum. Mais quand c’est mort, c’est mort, et on le sait généralement depuis longtemps simplement on refuse de se l’avouer. La peur de l’abandon ? Un réflexe d’égo ? Une dépendance affective ? Surement un peu de tous ça – en tous cas pour ma part – a fait que ma réaction a été nulle : j’ai attendu qu’elle me largue, avec un sentiment de vengeance gratuit de sa part, comme très bien décrit par Spike dans son article.

    En tant que novice de la séduction, ce que je trouve particulièrement difficile à gérer dans une relation longue, c’est de toujours garder à l’esprit ces fameux fondamentaux. Surtout quand on bascule sur un mode « sentimental », au bout d’un certain temps, la clarté des idées s’estompe, on oublie d’être vigilant et on baisse sa garde.

  12. GG dit :

    Je pense qu’il n’est pas négligeable d’envisager de répondre a ces gens sans les casser profondément, on sent bien trop dans cet article le « Bouh, regarder le, le con, il y connaît rien a la séduction. »
    Même si le coté « prend ça dans la gueule, ça va t’faire changer » n’est pas une mauvaise chose en soi, le fait de l’utiliser a chaque article « courrier » devient quelque chose d’oppressant, qui tendrait a nous dégoutter d’appliquer ces méthodes…
    Voire même de donner envie au concerné d’utiliser une méthode inverse…
    Aider les gens oui, les rabaisser non…

  13. George dit :

    Il n’a plus qu’à se pendre maintenant. Bravo !

    Comment ça, le second degré ?

  14. Jeff dit :

    Je sais que ce n’est pas SaveYourIllusions.com ici, ni l’armee du Salut de l’Ego Relationnel, mais quand meme la reponse est tres dure. Plus particulierement je ne pense pas que les generalisations du genre « Pour une raison X ou Y untel ne peut se comporter comme un homme » soient constructives, ni exactes. Cette relation a été gérée n’importe comment et dans les grandes largeurs, c’est clair, mais chacun peut se planter. La conclusion sur le mode « Leve toi, marche et ne te retourne jamais » me parait plus juste.

  15. maze dit :

    Il m’est arrivé également la même chose, mais sur une période beaucoup plus réduite. Dans ce cas précis, on est malheureux, on le sait, mais on se sent incapable de la quitter… Et pourtant c’est la meilleure chose que j’ai jamais fait.
    Avec du recul je me demande comment j’ai pu tenir 1 an avec quelqu’un comme elle… que de temps et d’énergie gâchée.

  16. Wolf dit :

    Au fond de lui il connaissait la réponse et était probablement prêt à l’accepter.Ce qui aurait été dur aurait été qu’il continu à se pourrir la vie et celle de son ex.

    « Ouvre les yeux (sèche tes larmes), lève-toi et marche. », est une leçon qui inspire l’espoir plus que la dureté, non ?

    De mon point de vue une excellente réponse ferme mais pas dur pour ce cinquième anniversaire du courrier des lecteurs.

  17. Gillou dit :

    Ce qu’il y a de dur Spike, c’est le second degré du début de ta réponse a une personne qui a visiblement des troubles socio affectif grave.

  18. Reploid dit :

    Ce qu’il y a de si dur, Spike ? C’est simple, en t’envoyant ce message, il était encore dans l’illusion. Dans l’illusion que cette femme valait le coup et qu’il pourrait encore sauver sa relation grâce aux conseils d’un bon conseiller militaire.

    Apprendre qu’on ne peut pas davantage sauver cette relation que ramener à la vie Ramsès II, oui, c’est dur à encaisser. Si la vérité ne blessait pas, le monde ne serait pas rempli de mensonges.

  19. spike dit :

    Mais qu’est-ce que vous trouvez si dur, là-dedans (hormis la situation dans laquelle il s’est mis tout seul) ?

  20. neike dit :

    C’est vrai, le message peut paraître un peu dur, mais sans doute cela est-il nécessaire pour aider à sortir quelqu’un d’une relation nocive dans laquelle il s’est englué.
    Bon courage Clément, les ruptures ne sont jamais des moments drôles, a fortiori après une relation de plusieurs années, mais elles se révèlent généralement salutaires sur le long terme.

  21. Steph dit :

    C’est dur, c’est une baffe, mais c’est vrai.
    J’ai toujours trouvé ta prose particulièrement cinglante, mais si souvent juste.
    Maintenant je me demande si on est prêt à prendre une baffe comme celle là et à se remettre en question sans passer avant par un somptueux système de défense, histoire de ne pas se retrouver avec l’égo tellement en vrac que ça en serait invivable, espérons que Clément ne perde pas de nouveau son temps et qu’il choisisse de choisir…

  22. zone dit :

    Dure, mais juste. Bravo

  23. Julien G dit :

    Ah, Stéphane, ces photos d’illustration pour tes articles…

    :D

  24. sabri dit :

    Ah! les fameux signe d’interêt qui mettent tant d’incompréhension à la fois dans la rencontre que dans la relation, un peu dur, mais il faut ce qu’il faut, parfois un réveil brutal vaut mieux qu’un rêve éveillé permanent…

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois