rencontres sur internet

Les leçons d’une obsession amoureuse

Accueil > Fondamentaux > Les leçons d’une obsession amoureuse

sortir d'une obsession amoureuseIl y a quelques jours, vous avez lu sur le site l’énième remake de suis moi je te fuis. Et devinez quoi, nous n’en sortons pas vraiment non plus aujourd’hui. A croire qu’il s’agit d’une saga des temps.

Parmi les pistes d’atterrissage sur ce site, il y a la recherche d’une nouvelle tenue, une façon pour aborder une fille dans la rue, la recherche d’un coach en séduction, une envie de savoir ce qu’est le lifestyle, mais aussi comment sortir avec une fille dont on est amoureux. Et ça, ce n’est pas gagné, surtout lorsque l’on est amoureux d’une fille et que l’on est en train de devenir totalement fou. Vous l’avez deviné, cet article est consacré à l’obsession amoureuse, et aux moyens de s’en sortir. Mais d’abord, y a t-il une différence entre aimer et être amoureux ?

L’amour et l’amoureux.

J’espère ne rien vous apprendre en disant que l’amour et être amoureux sont deux choses différentes. Les histoires d’amour que l’on peut s’imaginer ou celles que l’on voit dans les films sont le plus souvent des histoires d’être amoureux (être, le verbe) ou d’être amoureux (être, la personne).

L’amour

C’est le plus beau sentiment du monde, mais aussi le plus méconnu. L’Amour avec une majuscule n’étant qu’une façon de dire que ce que l’on ressent est très fort, au même titre que la Haine, la Colère, la Joie, le Désir. Contrairement à ce que pensent les adultes qui ont laissé tomber leurs rêves d’enfant, le grand amour existe (True Love dans la langue de Shakespeare). Ce n’est certes pas le chevalier blanc sur son beau destrier ou la princesse dans sa tour d’ivoire, mais il existe. Sur les milliards de personnes qui vous entourent, il y a une personne qui mérite tout votre amour. Cette personne c’est vous, vous êtes votre plus grand amour.

Il existe un seul amour, mais plusieurs façons d’aimer. Aimer ses enfants, ses parents, ses frères et sœurs, ses amis, son patron (vous-avez bien lu), ses collègues, ses copains, ses camardes de sortie… (Dans aimer le camembert, aimer à un autre sens, « Like » en anglais, et pas « Love »). L’amour est un mélange de joie, de respect, d’admiration, de tendresse… une alliance de tout ce qui peut vous faire du bien et contribue à vous élever. L’amour ne se ressent pas seulement pour des personnes, mais aussi pour un grand nombre d’élément. On peut aimer la république, la démocratie, la culture, le sport… ce sentiment, ou plutôt cet état de conscience renvoie à ce que l’on est, aux valeurs que l’on défend, à notre propre perception du monde qui nous entoure, à notre personnalité. L’amour est explicable et rationnel, mais fait aussi appel à l’affect de chacun ainsi qu’à son vécu. Plus quelqu’un a vécu, plus il est capable d’aimer. L’expérience révèle ces différentes facettes. L’amour mériterait – au moins ! – un article à part entière, j’y reviendrai donc plus tard.

Etre amoureux

On pense toujours que c’est magique, unique, que c’est la plus belle chose du monde, et que les autres ne peuvent rien y comprendre… quand c’est la première fois que l’on est amoureux. C’est une histoire vieille comme le monde pourtant. C’est nouveau pour celui dont c’est la première fois, ensuite on apprend, et on relativise. La première fois que l’on est amoureux, on doit apprendre à être amoureux, à ressentir ses émotions, à les apprivoiser. Quand on n’a pas été préparé pour ça, à cause d’une carence relationnelle ou liée à l’éducation, la première expérience amoureuse peut être dévastatrice. Au lieu de commencer à apprendre par la manière douce, au calme assis dans un fauteuil avec un bon livre pour avoir un aperçu de ce dont on parle, en étant à l’écoute du monde qui nous entoure, on commence par la manière forte.

Sans aucune arme, on est lancé dans l’arène, et on doit se défendre tant bien que mal. Plus la première expérience amoureuse arrive tard, plus le sujet oublie comment faire pour être amoureux. Quand on est petit, on a cette insouciance, cette légèreté qui nous permet de ne pas réfléchir à ce que l’on ressent. Non pas que les enfants ne ressentent pas autant que les adultes, mais ils ont encore cette part d’imagination, d’irréel, d’immaturité intellectuelle (ce n’est pas un défaut) qui leur permet d’être amoureux facilement, sainement. Etre amoureux ne s’explique pas car c’est un sentiment irrationnel, qui ne fait pas appel à la raison. Il n’est pas compréhensible pour nos esprits cartésiens d’homme (être masculin), à fortiori, si on a une formation scientifique, ou pire d’ingénieur. Être amoureux, c’est comme pouvoir apprécier la musique (instrumental), la peinture, la sculpture…On ne sait pas vraiment pourquoi, mais on aime.

Dans un couple, il faut être 2…

… sur la même longueur d’onde. Et dans ce cas, vous êtes tout seul à vous faire votre film de science fiction. Si vous êtes deux dans ce cas, c’est une passion amoureuse, et c’est un autre problème. Il faut savoir détecter les signes d’intérêt mais aussi les signes de non-intérêt, et les signes de désintérêt. Chez l’obsédé (le mot est juste) tout est amplifié et distordu. Un simple regard sera vu comme une victoire sur le monde, un refus comme une défaite cataclysmique.

La majeure partie du problème, vient de vous, pas de la personne en face de vous. Certes, elle peut avoir des torts, mais le fait est qu’elle n’est pas armée pour affronter correctement un problème de cette taille, surtout qu’elle n’a rien demandé. La personne sur qui vous avez jeté votre dévolu n’a rien demandé, et elle va se défendre avec les armes qui sont à sa disposition. Vous aurez beau vous dire qu’elle est en partie responsable de ce qui vous arrive, qu’elle a ses torts, qu’elle en rajoute, qu’elle en fait exprès, qu’au fond elle l’a voulu, que c’est une manipulatrice, que c’est une garce… vous êtes obsédé, vous êtes malade !

Bien heureusement (ou malheureusement, tout dépend de si vous êtes du genre à tirer les leçons de vos erreurs), l’obsession amoureuse vient d’un problème plus profond. Un grand manque de confiance en soit, couplé à une grande inexpérience, des conceptions erronées de la réalité, et/ou des problèmes psychiques plus profonds peuvent transformer une simple affection pour quelqu’un en cette maladie, l’obsession amoureuse. Suivant les degrés de votre souffrance, un tour sur le forum et la lecture des différents articles peut suffire à vous aider. Dans les cas les plus graves, l’aide d’un psy peut être requis.

L’ennui est aussi un très bon terreau pour que l’obsession se développe. En effet, la découverte de vos premiers sentiments, ou de sentiments de cette intensité vont vous faire sentir en vie, comme une drogue le ferait. Dans votre vie terne de métro/boulot/dodo, la naissance d’une petite flamme vient éclairer vos journées mais elle peut se transformer un brasier ardent si elle n’est pas maitrisée. Au début, c’est beau, c’est bien, ça sent le sable chaud, puis vous ne pouvez plus vous passer de votre nouveau fantasme qui commence à vous dévorer.

La création et l’entretien de votre propre torture.

Le 23 Août 1973, il y a eu une prise d’otage à Stockholm. A l’arrivée des forces d’intervention, une des otages, prise de sympathie pour son ravisseur, s’est interposée pour prendre sa défense. Vous êtes l’otage de votre propre phantasme (phantasme, pas fantasme), et vous l’autoalimentez même si cela vous est néfaste. Le principe des drogues est le même.

Les obsessions amoureuses sont le plus généralement pour des personnes que l’on croise fréquemment (à l’école, au boulot, à l’arrêt du bus…). Si vous êtes obsédé par quelqu’un que vous avez croisé une fois dans la rue, allez voir un psy, on ne peut rien pour vous. Le fait de croiser cette personne tous les jours n’est évidement pas une bonne chose. Sans mettre un terme au problème, supprimer la possibilité de la croiser tous les jours peut aider grandement. A défaut d’éteindre le feu, vous éviterez au moins de jeter de l’huile dessus. Par contre ne tombez pas dans le piège du « faut-surtout-pas-que-je-la-croise ». Changer de trajet pour l’éviter, ne pas aller prendre de café pour ne pas la croiser… vous fera régler votre vie en fonction de la sienne, l’obsession est donc toujours présente. Dans les cas les plus graves, un changement radical peut être la meilleure solution. Démissionnez, déménagez, changez de lieux de vie. Pour les personnes qui sont à bout de force, fuir un combat que l’on sait perdu d’avance est mieux qu’une défaite irrémédiable. Je ne viens pas de vous dire de fuir à l’autre bout de la terre au moindre signe d’obsession amoureuse, dans les cas les plus graves, c’est une étape nécessaire.

Pour tous les autres cas, du soutien de la part de ses amis, une vie riche et votre force morale suffisent pour surmonter cette épreuve. On ne vous en voudra pas de vous planter (même lourdement) une fois. On vous en voudra par contre de ne pas tirer les leçons de vos erreurs.

Le sevrage est dur à court terme, bénéfique à long terme.

Sur ce site vous trouverez des bons conseils. Bons, mais pas antidouleurs. Le site ne vous fournira pas de méthadone, au contraire. Comme tout sevrage, le temps que vous allez prendre pour vous en défaire est variable. Mais dans tous les cas, ça vous fera mal. La douleur est relative à votre passé, et à la façon dont vous avez exploré vos émotions. Se cogner le petit doigt de pied dans le coin du meuble fait mal, se faire arracher le bras par une grenade à fragmentation aussi. Vos amis vous donneront de bons conseils comme « Il y a pire dans le monde, ce n’est pas grave ce que tu traverses » et Cie. Si vous ne connaissez rien d’autre vous aurez mal. Ici on pourra vous dire que faire, mais vous ne le ferez pas, car vous êtes fou, fou amoureux. Les conseils prodigués ici sont bons, lorsque vous avez la tête froide. A chaud, dans l’effervescence des émotions, vous ne serez pas à même de comprendre ce que l’on peut vous dire. Vous ne commencerez à remonter la pente qu’une fois le fond du trou atteint… et on peut aller très loin.

En arrivant ici, vous pensiez surement trouver un remède miracle pour que la personne tant convoitée tombe dans vos bras, mais ça n’arrivera pas. La personne qui a besoin d’un remède, c’est vous. Vous êtes atteint de la maladie d’amour, mais comme vous êtes le seul dans ce cas (la personne désirée ne l’est pas), la frustration se crée, ou s’amplifie.

Faites ce que vous aimez

Les conseils de vos amis et de vos entourages peuvent être dépourvus de tout bon sens « dis lui tout ce que tu ressens, c’est une fille compréhensive », mais pas leur présence. Passer du temps avec ses amis, à faire ce que l’on aime, s’amuser, que ce soit seul (un bon jeu vidéo n’a jamais tué personne) ou en groupe. Lorsque l’on est obsédé par une personne, on ne cesse d’y penser. Pour oublier, certains se plongent corps et âme dans les bras de leur maîtresse le travail, mais ça ne change pas le problème. D’autres enchaînent les rencontres faciles et sans lendemain, ce qui a au moins le mérite de se changer les idées.

Mais faire ce que l’on aime permet de se rendre compte, du point de vue des émotions, qu’il y a autre chose dans la vie que les relations amoureuses. Apprendre à aimer ce que l’on aime faire permet d’acquérir de l’expérience pour vos expériences futures d’être amoureux. Vous pourrez aborder cette question avec plus de décontraction, plus de légèreté. La lourdeur qui nous pousse vers l’obsession amoureuse est alors écartée, car l’on sait que l’on a d’autres choses à vivre à coté. Vous aimez faire quoi de vos journées ? Qu’est-ce qui vous fait vraiment du bien ?

Gentleman

Ps : ça ne vous servira à rien pour le moment, mais c’est très utile pour plus tard. L’obsession amoureuse est un vrai calvaire quand on est plongé dedans, mais comme toute expérience, il dépend de chacun d’en tirer ses propres leçons. Je ne me pose pas la question du « Et si c’était à refaire ? ». C’est fait, et je ne peux pas revenir dessus. Si j’ai un dernier conseil à vous donner, ce serait de vivre pleinement, de garder l’esprit ouvert à toute expérience, les bonnes comme les mauvaises, mais ça, je vous l’accorde, est beaucoup plus facile à dire à postériori.

Cet article vous a plu ?

Suivez notre flux RSS ou inscrivez-vous à notre newsletter

Adresse Email * Prénom *


121 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Alice dit :

    J’ai vécu l’obsession amoureuse, je ne connaissait pas très bien la personne mais j’étais persuadée que c’était « lui », le bon.
    Je ne sais pas ce qui m’a pris, je suis devenue folle, je pensais a lui tout le temps sans m’arrêter. Quand j’ai compris qu’on ne se mettrait pas ensemble, ça été dur, et j’était dans le deni et j’ai mis beaucoup beaucoup de temps a m’en remettre.
    Maintenant, je sais que ce n’était qu’une obsession, et qu’on peut se remettre de tout.

  2. inconnu dit :

    Bonjour
    Je c que perssonne ne va le lire mais javais besoins de me lache parce que je suis quel qu’un qui parle pas des que quel que chose ne va pas je garde tout pour moi.

    Bon voila tout commence il i a 4ans jai t a un petit tournois de foot organise sur une plage jai t avec des ami en participe a se tournoi pour le fun et jai rencontre une fille sur la plage sa a et t le coup de foutre je voulez apprendre a la connaitre je voulez etre sont meilleur ami sont ament sont copain mais jai rien montre de tout sa par peur d’etre decu jai t trop timide mais par le plus grand des hazar en a commence a parle a se donne no numero elle viver a 5h de route de moi mais pas grave jore decroche la lune juste pour un sourir de sa part alor en a commence a parle elle me fesai des crise pour un rien je ne suis pas un courur de jupon et elle le savais tres bien jai pas confiance en moi, et moi je continuer a lui parle malgre toute les crise quel me fesai en sorte meme pas ensemble mais bon pas grave je lui en voulez pas parce que je me dise elle tien a moi et un jour en a decide de se voir en c t pas vue pendant 7mois… arriver en gare mon coeur arrete de battre jarrive plus a avaler ma salive et des quel me saute dans les bras c t l’un des plus jour de ma vie plus rien ne compte le monde avais arrete de tourne en avais passe une merveilleuse journe jen me rappelle comme si c t hier et apre cette belle journe je dois rentre chez moi jai t un homme heureux comble elle a su m’ecouter me reconforte des que jai t pas bien elle me redonne le sourir comme jai dis je parle pas beaucoup mais elle, elle a su me fair parle et elle savais que javais pas confiance en moi ni en personne je fesai beaucoup de chose quel savais juste pour la voir javais 17ans jai t o lycee javais pas de travaille mais je trouver une solution a chaque fois pour la voir je me priver de beaucoups de chose je jouer au foot et je fesai des sport de combat et jai refuse de signe une nouvelle license de sport juste pour econnomisse et pouvoir passe juste une aprem avec elle je fessai tout pour le rendre heureuse et elle aussi elle fesai plein de chose qui et t bizzare et des que je lui demande pour quoi elle me dise jai rien fais c toi qui te fais des film alor par la suite je fessai encore plus d’effort jusq’au jour ou jai apri quel ma trompe javais le coeur briser jai tres mal reagi je ne les pas frape mais mec juste un coup je me suis excuse au pres de se mec avec qui elle ma trompe il m’avais rien fais lui aussi et t dans la meme situation le temps passe elle continu a me faire toute les crasse elle me raconte des chose quel a fais avant quand se rencontre et croyer moi elle a fais des chose vraiment pas bien mais bon impossible j’arrive pas a l’oublier j’arreter de lui parld mais elle savai se qui fallait me dire alor je revene toujour comme un idio, en avais jamais couche ensemble au bout de 4ans elle me dis je veux le faire avec toi jai t content je me suis dis en va fair qu’un elle et moi en va s’unir je me suis prive pour elle javai couche avec aucune autre fille des que je les vue pour la premier fois apre 4ans elle me dis quand peux le fair jai t toute exite, alors en arrive a trouve une solution pour se voir un peu plus et le jour ou je lui dis que je vais la presenter a ma mere en sachant que jai jamais presente aucun fille je lui dis si je te presente a ma mere je sere a toi que a toi et me dis oui c se que je disire le plus au monde et quel que temps apre elle me quitte et me dis quel a besoins de mettre les pied a plat quel dois se retrouver un peu je savais que sa aller mal termine tout sa alors je respect sont choix je lui dis ok mais en continue a parle jusqu’au jour ou elle me dis c fini jusqu’au jour de sont annivairsair je lui envoi un message en lui disent se que je ressent pour elle et quel que jour apre elle poste des photo sur facebook de sont annivairsaire il i avais un mec qui avais une photo avec elle et tout le monde dise tout plein de mots gentille du style tout le bonheure de monde a vous 2 vous etes magnifique ensemble moi qui suis sorti avec elle pandent 4ans jai jamai u le droit de me fair connaitre par sont entourage et de puit j’arrive a faire confiance je pense tout les jour a elle en dis qu’une femme peux faire d’un homme une epave ou un beau bateaux et elle a fais de moi une epave.
    je vais pas dire que jai t le garcon ideal jai fais des erreur mais jamais quel que chose de grave qui pourrez nuire a notre couple aujourd’hui je me retrouve avec une blessur que jarrive pas a ciquatrise je laime et jarrive pas a l’oublier.
    merci pour se qui en pris le temps de lire sa jesper que vous irez mieux un jour courage tout le monde tchao.

  3. Okimi dit :

    Bravo pour ce bel article, qui m’a fait prendre conscience de ma propre obsession. Je pensais aimer un ami depuis 6 ans, sans espoir de retour de sa part. Mais je me rends compte depuis peu que c’est effectivement une obsession. Je vois toute l’étendue du travail sur moi même qu’il me reste à faire, mais les changements ne se font jamais sans effort.
    Bon courage à tous ceux qui vivent la même chose que moi.

  4. heartx dit :

    Mimi j’ai vécu exactement ce que tu as vécu…
    Il a fini par me quitter j’en ai été malade pendant 3 mois (j’etais avec depuis 5 ans )
    Et franchement c’est le plus grand service qu’il ne m’aie jamais rendu , jamais j’aurais oser le quitter j’etais trop amoureuse .
    Mais maitenant je me sens mieux , tout va beaucoup mieux pour moi la je peux dire que je suis heureuse !

  5. sab dit :

    Mon histoire debute à mes 14 ans coup de foudre pour lui j’ai laissé cette amour caché en moi on traîné ensemble vu qu’on n’était un groupe d’amis bien sûr l attirance était forte on n’a du s’embrasser quelques fois mais sans plus je savais que pour lui c’était rien je précise que c’est un homme à femme très beau très charismatique très charmeur il veut toute les filles à ses pieds…j’avais pas confiance en moi puis jme disais qu’il voulait juste coucher avec moi et pour ma premiere fois jvoulais pas un coup sans amour de sa part donc j’ai arrêté de l’embrasser en soirée pour le rendre jaloux je suis sortie avec son pote l’erreur de ma vie une histoire qui devait durer 3 j et qui a durer 6 ans au début on se voyais toujours autant jetait en couple avc son pote mais dès que je le voyais cette attirance moi comme lui était toujours aussi présente la vie separe les gens et je les pas revu pondant 5 ans j’étais en couple mais je pensé toujours à lui je rêvais de lui…ya un peu plus de 1 ans je le revois est mon coeur s’arrête sa fesait un bon moment qu’avec mon mec sa n’allait plus du tout je voulais le quitté et je les fait le mec que j’aime la apris dès qu on c’est vu on savait qu’on n attendait que sa coucher ensemble et une nuit parfaite c’était tellement fort et les problèmes commence j’étais devenu son plan q je l’aime et il le sais il joue avc sa des insulte à répétition et gros manque de respect il m’en n’a fait voir de toute les couleurs et pourtant je continue à coucher avc lui je comprends je suis une fille forte d habitude jamais j’aurai pensé tomber aussi ba sa fait 2 mois que je tien a pas le voir mais je pleure tout les jours je l’aime tellement c’est plus fort que mois alors qu’il est tous se que je veux pas c’est un gros connard il maportera rien de bon mais mon amour pour lui devient obsessionnel chaque jour j’ai maintenant 22 ans et rien n’a changé je souffre tellement

  6. MIMI dit :

    JE sors avec un mec depuis 2 ans , j ai 21 ans ! au début , pendant les 4 premiers mois je n’avais pas des sentiments pour lui ,lui au contraire il commençait a m’aimer … bref au fil du temps mon amour envers lui ne fait que grandir , je l’aime tellement fort , c’est mon premier et vrai amour , je l’aime tellement ! je suis tellement attachée a lui , je ne vois pas comment faire sans lui tellement je suis habituée a lui , a nos journées , a nos coups de fils , a nos sorties , nos nuits passés emsenbles .. mon amour envers lui était si fort que je suis entrain de le perdre a cause de cet amour fou , maintenant il me prend comme quelque choses d’acquis , quoi qu’il fera je reviendrai, quoi qu’il fasse , malgré qu’il m’a bléssé , qu’il m ‘a fait pleurer …ect ect .. ! je sais que quelque part en lui il m’aime vraiment . mais je ne sais plus quoi faire , je ne suis pas heureuse sans lui , et je ne suis pas heureuse avec lui ! c’est l ‘enfer ! help

  7. Hiba dit :

    Je m’appelle hiba j’ai bientôt 15ans
    Alors mon histoire j’ai aimer et j’ai vraiment regretter j’avais le courage de lui dire je t’aime mais il m’a répondu ok ça m’as vraiment blessé un jour il m’a parle sur facebook et il m’a dit qu’il m’aime, moi bien sur j’ai pas cru j’ai lui répondu ouais c’est ça après il a commencé à m’insulter
    J’ai mal au cœur j’en peux plus aidez moi svp j’ai trop patienté mais j’en peux plus

  8. Bamako dit :

    Bonjour,

    Je vie actuellement avec quelqu’un depuis 5 ans que j’ai connu à l’age de 12 ans et j’ai 24 ans, Je suis bien un peu de routine…etc Mais il faut bien ce MAIS !
    Je vous explique, Quand j’était en 5éme au collége j’ai rencontré une fille je suis sortir avec elle pendant quelque mois  » ado  » je suis resorti avec…etc vu que j’était assez loin de ma maison  » j’était a l’interna  » Donc je suis resté 1 année dans ce collége la et j’ai perdu de vu cette fille  » elle est à 300km de chez moi  » Je les revenu quelque année après 2-3 ans j’avait 15-16 ans. Maintenant je vous explique depuis que  » rompu  » avec elle à l’age de 15 ans je pense souvent à elle même a cette heure la sa fait casiment 10 ans que cette histoire c’est passer depuis je ne les jamais oublier je les contacté via Facebook il y a pas longtemps de ça que j’avait regrétter de l’avoir connu parce qu’elle me torture je les toujours dans ma tête  » pas h24  » Mais elle revient souvent dans mais penser.

    Voila

  9. Sophie dit :

    Merci pour l’article. Pas du tout ce que je cherchais à la base, mais pour être déjà tombée là-dedans aussi, ça ouvre 2-3 pistes de réflexion intéressantes. Avec le recul, certaines évidences sautent plus facilement aux yeux. Bref, c’est bien construit.
    Bien envie de répondre aussi à la première page de commentaires, ce sera pour une autre fois.

  10. michael dit :

    Aujourd’hui j’ai décide de faire tout mon possible pour oublier un homme que j’aime mais je sais qu’il n’epouve pas le même sentiment que moi,depuis 8 ans je ne cese pas de pense a lui , et on a tjrs eu de bonne contacte et une bonne relation , on a fait l’amour plusieur fois , et ne l’aime de tt mon coeur , mais mainténant j’en ss convecu que notre relation ne va pas changé en une relation de couple , parcequil m’a dit qu’il ne pas amoureux de moi ! Je ss triste et je ne veux plus soufrire avec une chose qui ne va pas d’évoluer. Alors si vous pouver m’aider a l’oublir sa m’aide bcp,j’ai déjà tt fait mais je ss tjrs au debut ! Merci de me repondre

  11. Mano dit :

    Bonjour,
    Je ne sais pas si il s’agit d’obsession amoureuse, ni même si j’arriverais à m’en défaire.
    Je suis consciente qu’il y a en moi beaucoup de blessures et de manques liés à mon enfance et je n’en veux à personne, si ce n’est peut-être à moi-même.
    Cela fait quelques années que je me rend compte que je tombe systématiquement dans le même shéma amoureux. Pourtant je n’ai eu que de longues relations…Je vais sur mes 33 ans. D’un côté, je ne veux plus me précipiter, de l’autre l’horloge biologique tourne et je rêve de rencontrer celui qui partagera ma vie et avec qui je pourrais avoir des enfants.
    Après deux longues relations et beaucoup de souffrances, de trahison et de déception liées à ces relations, je prends un peu plus de temps pour moi, je rencontre quelqu’un avec qui le feeling passe bien, mêmes valeurs, même désir de construire, d’avancer ensemble. Il me plait. Nous passons des heures au téléphone chaque jour, nous rigolons, nous refaisons le monde…mais nous habitons loin l’un de l’autre. Après un mois de discussions enflammées, nous décidons de nous rencontrer.
    Un week-end merveilleux s’ensuit et nous ne voulons plus nous quitter.
    Il me présente sa famille ainsi que sa petite fille de deux ans et demi.
    Mais voila, la première ombre au tableau, lui qui désire tellement de choses avec moi et moi qui les désire autant que lui. Après seulement un mois de relation, nous sommes déjà à la recherche d’une maison, nous voulons vivre ensemble, ne plus être éloigné de la distance entre nos deux maisons qui fait que nous ne puissions nous voir que le week-end, voir un week-end sur deux.
    A deux doigts de trouver notre bonheur, il se met à douter, il fait marche arrière, il n’est plus sûre, il ne sait pas si c’est de l’amour ou de l’amitié…Et là, tout s’effondre, il a un passé lourd, il n’est pas prêt à se remettre avec quelqu’un, il a des sentiments pour moi, mais il reste bloqué et son ex copine (juste avant moi) refait surface. Il est encore plus perdu.
    Ici, il m’a quitté par jalousie, par manque de confiance en lui. Je ne veux plus rentrer dans cette souffrance d’attente, qu’il revienne, que tout soit comme avant….je sais que cela ne sera pas le cas…et pourtant, je le vois partout en ce moment, sur les photos que je n’arrive pas à mettre de côté, dans la rue même si ce n’est pas lui, dans mes rêves…je me souviens de son odeur, de ses bras et de ses baisers et il me manque terriblement. Je n’arrive pas à l’oublier.

  12. bouboule dit :

    Une obsession en chasserait une autre : je suis amoureux d’une folle maintenant. Il doit me rester un sacré paquet de karma résiduel. Étais-je un bourreau des cœurs dans ma vie précédente ?

  13. lyah dit :

    Bonjours a tous alors voilà je suis plus avec mon copain depuis 2 mois c est très dur car je suis enceinte de lui j ai 4 mois maintenant, j ai tous fait pour l oublier mais j arrive pas je penses sens cesse a lui sa me tue j ai plus de force je mange plus je sors plus rien …. S’il vous plait avez vous des conseils a me donner

  14. Conny dit :

    Salut alors y a deux ans j ai quitte le pere de ma fille pour cause qu il m a tappe j en voulai plus de relation l annee derniere par contre j ai connu un homme agee de 18 an de plus que moi et on a commence une relation sexuelle ni lui ni moi on voulai rien de plus mai je suis tombe amoureuse de cet homme apres des mois de discussions on s est mis ensemble on vivait ensemble pendant 6 mois mais la ca fait deux mois qu il m a quitte qu il se sent pas fait pour la vie de couple je suis pas bien du tout car la relation qu on avait avant de s y mettre ensemble c etai trop bien et la maintenant c est tout casse j arrive pas l oublier je desire que lui j arrive pas me faire toucher par personne d autre que lui j ai l impression d etre dans un trou enfermer et je ne trouve pas de solution pour m en sortir…..

  15. Cindy dit :

    Bonjour je m’appelle Cindy et je vis actuellement un amour impossible, j’aime un homme marié je suis moi aussi en couple, mais je prévois de me séparer sous peu car je n’ai plus de sentiments pour mon conjoint. L’homme que j’aime était au départ un ami, nous le fréquentions lui et sa femme puis je suis tombée amoureuse de lui. En mars de cette année je lui ai avouer mes sentiments pour lui, il m’a dis que je lui plaisais aussi mais que ce serais impossible car nous étions en couple réciproquement puis il s’est laisser tenter nous avons eu des relations intimes ensembles mais à chaque fois il culpabiliser et me disais qu’il voulait qu’on arrêt te de se voir. Bref la dernière fois c’était en août je sentais pourtant qu’il était amoureux de moi ( regards, sourires, comportements…) mais depuis le 1er août pas de nouvelles il y’a eu entre temps 3 semaines de vacances donc impossible de se contacter par rapport à sa femme qui surveille tout… Mais maintenant qu’il a repris le travail j’ai très peur qu’il ne reprenne pas le contact comme il me l’avais dit, j’ai essayer de me dire qu’il fallait que je l’oublie mais je n’y arrive pas ça me fais très mal, je l’aime à la folie comment faire je meurs à petit feu aider s’il vous plait.

  16. Tsundere dit :

    Bonjour.
    Si je tiens à écrire c’est parce que je veux vous raconter mon histoire, comme vous l’avez fait à travers vos messages.
    Mais d’abord je tiens à parler de l’article.
    Honnêtement, c’est à peine si j’ai lu un paragraphe, mais sans vouloir être grossière, j’ai trouvé ça ennuyeux.
    De toute façon je connais déjà mon problème alors pourquoi le relire ?

    Maintenant mon histoire :
    Récemment, j’ai participé à un club musical de vacances en compagnie de ma meilleure amie.
    C’est un stage qui accueille tous le monde, quel que soit l’âge (et j’ai 14 ans).
    Le premier jour, je me suis rapidement faite des amies, je m’entendais avec tout le monde, l’ambiance était très agréable… Sauf qu’un ado de 17 ans, qui avait un lien familial au directeur du stage m’a fait des « avances » – il était aimé de toutes les filles du stage.
    Beau, jeune, charmant, il avait tout. Et au début je ne l’aimais pas trop car j’avais remarqué qu’il était très tactile avec les filles, un coureur de jupons quoi !
    Et ce qu’il m’a fait, c’est qu’il s’est approché très près de mon visage et m’a frôlé le menton, j’ai cru qu’il allait m’embrasser.
    SAUF QUE, je suis très pudique et j’ai tendance à craquer pour un garçon rien qu’avec ça, et son geste m’a rappelé une de mes agressions (on m’a approché comme il l’avait fait pour me piquer mon portable et me frapper).
    J’ai commencé à le détester, 5 minutes après, il s’apprêtait à me faire un câlin pour s’excuser, alors j’ai commencé à instaurer quelques règles de sécurités :
    – il doit y avoir au moins deux mètres entres nous
    – on ne s’adresse pas la parole
    – on ne se regarde MÊME pas

    Les premiers jours, ça le faisait rire, mais au fil du temps c’est devenu pour lui ennuyeux. Malgré les conditions que je lui avais imposé, il n’en respectait aucune à part la distance. Et surtout : il cherchait à attirer mon attention. Mais je savais qu’il ne m’aimait pas, j’étais juste la rebelle parmi son harem de filles.

    Le troisième jour du stage, des animatrices avaient organisés une veillée, ça consistait à faire un sketch comique en petit groupe et avec un temps d’une minute. Et je m’étais retrouvée avec lui. Pendant la préparation de nos sketch, il m’a parlé et je me suis dite que j’avais peut être été un peu trop dure avec lui, mais je refusais toujours qu’il me touche, et pendant nos shows c’était assez handicapant. Mais j’avais hésité à lui reparler (il a quand même soulevé son T-shirt devant moi sur scène…).

    Le lendemain, c’était mon tour de servir les stagiaires à la cantine, mais lui s’est carrément déplacé pour que je lui serve en main propre. J’en ai profité pour m’excuser et tout lui raconter. Ça lui a fait plaisir, et à moi aussi.
    Le 5ème jour de stage il s’est absenté et il est revenu l’après-midi. Il a fait la bise à tout le monde à part moi, parce qu’il sentait que je ne voudrais pas. Et ça m’a blessé.
    Là je me suis rendue compte que je l’aimais et j’ai tout repris à zéro. Plus JAMAIS il ne m’approcherait.

    Et puis, vers les derniers jours du stage j’ai réussi. C’était l’ignorance totale. J’ai trouvé que c’était mieux, je ne fais que blesser les gens, ma famille, mes amies. Mais j’étais triste.

    Le dernier jour du stage, on s’est parlé. Comme on avait spectacle, j’étais bien habillée, maquillée, je me sentais jolie… J’ai parlé à une fille devant lui et il s’est mis dans la conversation. Malheureusement j’ai appris qu’il était en couple et qu’il n’avait aucun intérêt à sortir avec des gamines comme moi. Là je savais que c’était foutu.

    Quand je suis partie, j’ai demandé à un de ses potes de lui dire par SMS que je ne le détestais pas et que j’étais désolée de mon attitude. Là je ne le vois plus, je ne lui parle plus mais il me manque. J’ai galéré une journée pour trouver une photo de lui sur internet, (je sais je suis vraiment bizarre) et je suis tombée sur son Facebook. J’ai pas été déçu. Il a des photos de lui bourré …
    J’ai du mal à l’oublier, et je me demande si j’aurais du tenter ma chance ou pas. On a trois ans d’écarts mais bon.

    Merci d’avoir lu mon histoire, ça m’enlève un poids.

  17. Juliette dit :

    Moi j’ai ce soucis avec un garçon dans mon lycée.
    En février 2013, il était amoireux de moi jusqu’en novembre 2013. Et janvier 2014 il a eu une copine et fin fevrirer je me suis rendu compte que je l’aimais. Je l’aime plus que tout au monde.
    Je lui ai dis et le soir il m’a dit je t’aime et ma embrassé. Puis le le,demain ma dit : « oublis tout ça ». Comment veut il que j’oublie qu’il m’a embrasse?! Comment veut il que j’oublie qu’il m’a dit je t’aime?! Ces deux mots qui font chavirer un cœur pire qu’amoureux…
    Je sais plus quoi fait écart en plus maintenant une de mes meilleures amie à pour meilleur ami….ce garçon. Du coup je suis très jalouse d’elle car elle lui fais tout le temps des câlin en face de moi. Elle sait que ça me fait mal de les voir comme ça car je lui ai dis mais je ne vais tout de même pas la forcer a ne plus être amie avec lui. Chatte relation me détruit. En février, je suis allé Chea lui et j’ai vu un porte clé. Celui qu’il devait m’offrir quand il m’aimait. Je lui avais dis de le garder s’il m’aimait vraiment et je sais qu’il tenait énormément à ce porte clé. Je le demande s’il la toujours. Il dis que je suis une bonne amie mais à chaque fois que je lui pareil me refoule. Je ne sais pas si je fais une obsession amoureuse…..

  18. diara dit :

    slut slut ;jai conu une fille ke jai passé preske 3ans avec ell et ell ma trouver dans une situation de solitude cest a dire une position de deception ke jai vecu raison pou la kel elle est tombée amoureuse de moi ;elle a kité son copain pour moi ;nous avion fait preske 3ans ensemble mais dun seul cou elle ma remis dans la meme situation donc elle a mi fin a notre relation ;et je lai bien aidé lammener a la reussite .mais elle ma kiter et sa me fai tellement mal ;la je ne sais pa si je peux suporter je demande laide avc des conseils si possible ;aider moi a me retrouver pour oublier tou;et refair une nouvelle vie

  19. MehdiW dit :

    Bravo à l auteur de cet article. Chapeau l’artiste.
    J’ai qu’une hâte : que cette obsession et que cette maladie d’amour disparaissent définitivement

  20. lune dit :

    Bonjour,

    En ce qui me concerne je dois faire face au comportement obsessionnel d’un collègue… A son arrivée, nous avions sympathisé, étions devenus copains. Nous nous voyions de temps en temps en dehors du boulot avec d’autres amis et parfois à deux pour des sorties, concerts, etc… Mais nous n’attendions pas la même chose visiblement. Il espérait plus et pour moi il n’était qu’un pote. Apprenant cela j’ai mis rapidement mes distances. Il a réagi très brutalement, se mettant dans des états pas possibles à plusieurs reprises. Ses réactions étaient totalement disproportionnées et empruntes d’une jalousie et d’une paranoïa incroyables. Avec le temps, il a changé son discours en plaçant sa déception sur une amitié perdue qu’il aimerait retrouver. Je lui ai dit qu’on ne pouvait pas être amis, qu’il y avait une distance nécessaire après la déception qu’il a eu. Et surtout pas tant qu’il a les mains qui tremblent quand il me parle, qu’il est mal à l’aise en ma présence. Cette comédie dure depuis 2 ans et le problème c’est que nous nous croisons tous les jours au boulot. Et malgré ce que je lui ai dit, j’ai l’impression qu’il ne s’en sort pas. C’est pénible pour moi mais ce n’est certainement comparable à ce qu’il endure. Il a vraisemblablement du mal à gérer le rejet, aussi clair soit il… Bref, je viens m’enquérir d’un conseil même si je crois bien que je ne peux rien faire pour lui.

  21. Chexane dit :

    je suis amoureuse d’un garçon qui est dans ma classe depuis la maternelle jusqu’à aujourd’hui au lycée, cela faisait des années que je me disputais avec lui pour un rien , il m’agaçait et on était tous le temps en compétitions pour les notes, on se lançait des défis dès qu’il ouvrait la bouche ça m’énervait. Au fil du temps ça s’est transformée en amour à mon plus grand désespoir car j’ai eu le malheur à cause de ma timidité à lui dire que je l’aimais par sms il ne m’a pas répondu … IL n’a rien de romantique et préfère  »kiffer » plutôt qu’aimer.UN de ses potes lui a piquer son portable a vu le message et l’a dit à tous le monde dans ma classe. Deux jours plus tard j’apprend qu’il sort avec une fille de ma classe. Maintenant il me regarde comme si il s’attendait à ce que je fonde en larmes. Résultat tous les jours je le vois et ça me blesse, je lui en veux de ne pas au moins m’avoir répondu. Je suis complètement dingue de lui mais j’étouffe à force de les voir tous les deux j’essaye de l’oublier mais comment faire lorsque je le vois tous les jours en cours en plus quand j’ai presque réussi à l’oublier il me parle et là je repars à zéro … C’est le genre de mec à être aimer des filles du coup ta la moitié des filles de ma classe qui me regarde mal et je sais vraiment pas pk !!! Que faire ?
    * La dernière fois je parlais avec un autre garçon avec qui je m’entend super bien et il vient , il dit au mec qu’il a une touche et me dis que je perd pas mon temps je trouve qu’il est vraiment gonfler de me dire ça !?

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois