creer de la connexion

Bureau : comment séduire ses collègues ?

Accueil > Fondamentaux > Bureau : comment séduire ses collègues ?

Comment draguer au bureauLe précédent article job nous faisait un état des lieux – non exhaustif – des bienfaits et vertus d’un relationnel au travail bien maitrisé. Mais comment fait-on ? Faut-il apprendre par cœur l’intégrale des blagues de Toto ? Faut-il être capable de réciter par cœur les 10 derniers résultats du PSG et de l’OM ?

Que dire, que faire ?

Avant de commencer notre nouvelle vie au travail, il convient de rappeler que l’environnement est très risqué. Une réputation est faite en quelques minutes et peut ne jamais se défaire dans certains cas.

Le pré-requis à toute entreprise de séduction de collègues est d’être compétent dans son travail, sous peine de se retrouver dans les catégories très peu reluisantes à la gauche du graphique ci-dessous. Ce graphique de réputation dans l’entreprise – que j’ai créé suite à une inspiration divine dans un TGV – devrait plaire à mes amis et confrères informaticiens, j’en suis convaincu.

comment séduire au bureau

Vous êtes compétent, j’en suis sur, maintenant soyez subtil, plus que dans n’importe quelle autre situation de la vie. Votre gagne-pain est en jeu.

Voici donc mes conseils pour améliorer votre relationnel au boulot, en commençant par les plus basiques ; c’est-à-dire comment se comporter quand on est un peu poli et qu’on a pas grandi dans une caverne.

J’ai du mal à croire ce que je suis en train d’écrire, tellement ça semble évident. Mais comme personne ne le fait à mon bureau, je ressens le besoin de le préciser. Quand vous arrivez le matin, passez dire bonjour à tout le monde. Tous les jours, même si vous êtes de mauvaise humeur. Et n’oubliez pas la petite blague en accompagnement.

Je suis affolé par le mode de vie au boulot de la plupart des gens. Ils arrivent le matin, prennent l’ascenseur jusqu’à leur étage, prennent le café avec leurs voisins de bureau, vont à la cantine avec leurs voisins de bureaux, remontent à leur étage et quittent le bureau le soir.

Allez voir les gens ! Quand je pense que deux tiers des gens de mon équipe ne savent pas où se situe mon bureau ! Ne déjeunez pas tout le temps avec les mêmes personnes nom d’un chien. Non seulement, vous ne serez pas assimilés à une sorte de clan fermé sur l’extérieur, vous ne tomberez pas dans une espèce de routine d’ennui et de blagues répétitives, mais en plus vous allez être plus visible et avoir plus d’informations importantes pour votre carrière.

De la même manière, passez autant de temps avec les managers que les subalternes de base, vous avez globalement autant intérêt à être connus de tous. Mais surtout vous éviterez de passer pour un lécheur de fesses galonnées.

Ce sont des conseils basiques, mais pas inutiles, au regard de ce que je constate tous les jours.

Maintenant comment gérer son relationnel au travail?

Comme toute relation, la relation professionnelle est une relation de pouvoir. En conséquence, on va – comme dans les ateliers de préparation à l’entretien d’embauche – puiser dans notre enseignement séduction.

Il va s’agir de cultiver un équilibre parfait entre présence et absence. Etre plus présent et plus absent que les autres va vous rendre unique et plus compétent.

Comment être plus présent que les autres ? C’est très simple. On va déjà commencer par revoir la façon et surtout les moyens de communication qu’on utilise dans nos interactions quotidiennes avec nos collègues. Dans l’ordre, on va privilégier la présence physique, le téléphone et enfin l’email. Dès que vous le pouvez, gérer vos activités en face-à-face vous rendra beaucoup plus efficace, notamment dans la gestion de conflits. Le téléphone est à utiliser en cas de correspondant distant (distant ne signifie pas une distance de 3 étages !). L’email ne servira que lorsqu’on a besoin de garder une trace écrite de la conversation.

Note : l’email est un très bon outil de drague au boulot, mais ce n’est pas le sujet de cet article.

Je ne parlerai pas de messagerie instantanée qui n’a qu’un intérêt très relatif, c’est-à-dire quand votre correspondant est distant et que vous parlez très mal sa langue.

Voyons un certain nombre d’erreurs à éviter. La plus fréquente est de parler quand on n’a rien à dire ou de parler quand on n’est pas pertinent sur un sujet. Il n’est pas problématique de passer toute une réunion sans ouvrir la bouche. Ne parler que pour dire des choses qui apportent une pierre à l’édifice de votre entreprise augmentera le niveau d’attention que vous générerez. Vos paroles auront plus de valeur.

De la même manière, il y a un temps pour tout. De grâce, ne soyez pas celui qui parle tout le temps boulot. Sachez changer de sujet de conversation, vous n’en serez que plus apprécié.

Cultiver son absence, le pourquoi et le comment

En séduction, le niveau d’intérêt de votre petite copine augmente quand vous n’êtes pas là. C’est un fait. Si vous êtes le meilleur de vous-même lors de vos dates, elle ne pourra s’empêcher de penser à vous quand vous n’êtes pas avec elle. Elle vous imaginera en train de faire les choses les plus folles, les plus passionnantes, les plus aventureuses.

C’est la même chose pour vos collègues de travail. Pourquoi être toujours présent et les empêcher de rêver de votre vie professionnelle extraordinaire ? Pendant mon absence au bureau, mes collègues m’imaginent en train de signer des gros contrats à Dubaï ou de déjeuner avec des clients dans le meilleur restaurant londonien.

Apprenez à cultiver votre absence, et le niveau d’intérêt de vos collègues remontera aussitôt. Garanti sur facture.

Si possible, essayez de gagner un peu de temps de télétravail pour ne pas être tous les jours au bureau. Dans le même ordre d’idées, faites-vous une faveur et zappez les réunions inutiles. Non seulement, vous allez gagner du temps mais en plus, vous allez subcommuniquer que vous êtes surchargé de travail. C’est comme dire partout que vous êtes un séducteur ou être réellement séduisant. Dans quel cas êtes-vous le plus crédible ? Au travail c’est la même chose, soyez différent, ne dites pas que vous êtes surbooké, mais plutôt agissez comme si vous l’étiez.

Une dernière chose, il faut communiquer sur ses résultats et faire son propre marketing. La meilleure façon de le faire est de laisser les autres parler de soi en son absence. Si vous faites du très bon boulot, vos collègues feront votre pub auprès de vos managers. En ce qui me concerne, je n’ai pas besoin de les y pousser, ils le font d’eux-mêmes et avec grand plaisir. Ils savent que je leur renverrai l’ascenseur. L’idée est de récompenser les gens qui font votre marketing en faisant plus d’efforts pour eux au jour le jour. C’est ce qu’on appelle du « win-win », tout le monde y gagne.

Si vous voulez d’autre conseils pour être le meilleur au travail, lisez le prochain article et/ou assistez à un atelier de préparation à l’entretien d’embauche. Lisez les témoignages de l’atelier.

Laurent

Prochain article job : comment séduire une femme au bureau ?

Adresse Email * Prénom *


6 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Nicolasdex dit :

    Je ne suis pas vraiment d’accord sur le fait que les collègues font la pub auprès du manager. Beaucoup de collègues sont jaloux et casseront du sucre sur votre dos pour avoir une promo avant vous. Même si vous avez réussi à les faire rentrer dans votre boite (mélanger amitié et travail ne fait pas bon ménage) . c’est du vécu. Pour le reste c’est un bon article !

  2. Argancel dit :

    Très pertinent. J’aime bien le graphique (eh oui je suis informaticien moi aussi;).

    On pourrait rajouter aussi d’ignorer les critiques des jaloux, mais cela va peut-être de soi!

    @Greg : tu me rappelle à l’ordre en ce qui concerne mon bureau. Merci!

  3. Shruikan dit :

    Un plaisir à lire : c’est vrai, concis et tellement plein de bon sens.

  4. Julien G dit :

    Merci Laurent pour ton article.

    Je dois remarquer que j’avais déjà commencé à suivre certains de ces conseils il y a quelques mois : varier les personnes avec lesquelles on déjeune, faire le tour du bureau et marquer sa présence un peu malgré soi.

    L’équilibre absence/présence est cependant plus corsé à gérer pour moi qui suis par nature en déplacement. Mon poste de consultant me permet de voir de nombreux milieux, méthodes, personnes et entreprises, mais je ne suis que rarement au bureau.

    Pour le reste de l’article, j’y retrouve beaucoup de réalités.

  5. Greg dit :

    Bonjour,

    Très bon article, que je trouve tout à fait dans l’air du temps suite à la newsletter du site parlant des 3% de gens qui ont tout compris.

    On pourrait ajouter ces 2 autres points issus de mes reflections personnelles :

    1/ Travailler un minimum sa tenue vestimentaire sur son lieu de travail : une chemise fera toujours plus d’effet qu’un vieux pull (notamment lors de la présence de clients)

    2/ Ranger son bureau (ou son espace de travail) pour qu’il donne une impression d’organisation et de propreté. Comment faire croire qu’on est organisé et rigoureux avec un bureau bordelique ?…

  6. Mickael dit :

    J’aime beaucoup.
    Tres bon article.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois