apprendre a manipuler

Les règles de la séduction appliquées au monde professionnel, par Omega

Accueil > Fondamentaux > Les règles de la séduction appliquées au monde professionnel, par Omega

Application des règles du pouvoir au travail

Aujourd’hui c’est tempête de neige (Version Canada) et je suis coincé entre quatre mur. Alors, quoi de mieux que redonner un peu à ce site?

J’avais 10 règles lorsque j’étais propriétaire de restaurant. Ces règles, je l’ai avais soit déduite ou pompée des séminaires de Stéphane ou de mon mentor, un très grand restaurateur à qui je dois beaucoup. Elles s’appliquent autant au monde des affaires qu’à la séduction et j’espère qu’elles seront utiles à certains.

Négativité tu élimineras

fuir-gens-negatifs

Telle une spirale qui descend, les gens chroniquement négatifs vous pompe l’énergie, n’innove pas, sous vive dans l’inaction et auront tôt fait de vous entrainer dans leurs dynamiques auto destructrice. Quand les choses vont mal dans une entreprise, les prédicateur d’échec doivent être dégagé. Je me rappel avoir renvoyé mes 3 meilleurs serveurs constamment en train de se plaindre de la diminution des pourboires pour les remplacer par des jeunots sans expériences, formé intensément et avide de faire leurs preuves. Ce n’étais plus le même restaurant, les clients étaient heureux, les employés faisaient de l’argent, je me sentais diablement mieux.

Vous avez certainement dans votre entourage des personnes similaires. Stoppez l’hémorragie!

J’en entend déjà dire « Mais c’est bien trop drastique », « Parfois les gens ont de bonne raisons pour déprimer ». J’en viens alors à ma deuxième règle.

Ne pas laisser trop de latitude

C’est un engrenage vicieux que la compassion. Vous êtes des hommes, avez des critères, mais viendra un jour une personne a peau pâle, toute mignonne, qui suscitera une certaine compassion, attendrissement, une empathie qui donnera vie à cette petite voix dans votre tête « Laisse passer cette fois, tu vois bien qu’elle a ses raisons ». Le problème n’es pas tant dans l’ajustement de nos règles, mais dans la récurrence. Plus on laisse passer plus il sera difficile de revenir en arrière. Je parle de cette employé en retard a cause du traffic un jour de tempête, qui se transforme parfois en cette nuisance en retard dès qu’il tombe trois goutte de pluie. Cette fille a prit trop de latitude. Elle a transformé une flaque d’eau en océan parce que vous ne lui avez pas donner de limites. Quand vous donnez, assurez-vous que l’on sache parfaitement les limites de votre générosité.

Établissez vos propres règles mais aussi les rares motifs pour dévier. Ne soyez pas prit au dépourvu par des demandes qui contredise vos lois et qui risques de dégénérer.

Mais comment dire non quand on a dit cent fois oui? Quoi faire quand quelqu’un veux dépasser nos limites?

Dites non aux clients

Nous avons tellement peur de décevoir, de perdre la validation des autres, des conséquences sociales et financières que la simple idée de dire non semble ridicule. Combien accepte d’aller à des fêtes où il n’y aura rien d’intéressant à dire et faire? Combien accepte d’aller dans ce restaurant banal et chiant parce que la copine ne veux pas faire 2 stations de métro de plus ou simplement par radinerie? Combien regarde des films de merdes avec leurs amis? Combien conservent leurs emplois (ou du moins ne cherche pas ailleurs) quand ils n’obtiennent pas leurs promotions plus que mérité? Et surtout, et le plus triste, combien reviennent avec leurs ex après une traitrise infâme? Bien trop !

En relation comme en affaire, quand un client/femme/amis/collègue/peu importe, vous demande quelque chose d’injustifié ou qui dépasse le cadre de vos rapport (ex: une connaissance qui vous demande de garder ses 8 Saint-Bernard 1 mois) dites non. S’en suivra des négociations mais tant que cela ne correspond pas a une demande légitime et logique selon vos rapport, soyez intransigeant.

« Oui mais cette fille a un condo en côte d’Azur et si j’héberge ses chiens je vais peut-être pouvoir y aller en fin de…. »

Non.

« Ah mais si je rentre non payé tout le weekend mon patron va surement me donner cette promotion »

Non.

Si vous êtes figurant vous le resterez, si vous vous laissez exploiter vous resterez exploité. Je ne crois pas que c’est en donnant plus qu’on ne devrait qu’on gravi des échelons mais bien en donnant mieux que les autres dans le cadre de notre définitions de tâche. Amener une fille en première date chez un 5 étoiles et tout payer c’est le bon plan pour une relation de merde. Avoir une bouteille de mousseux et des fraises qui attendent a l’apart cependant, c’est battre les biscottes et le coke diet de ses ex.

Voilà pour 3 de mes règles les plus évidentes mais pas tant que ça. Cela demande d’avoir un code, des critères, de connaitre nos limites, le les faire savoir, dire non, de connaître où l’on se situe dans nos relations et surtout de savoir exclure des gens de notre vie.

Vous êtes d’accord, voulez nuancer ou répudiez ces idées? Ne vous gênez pas! J’attend vos impressions.

Omega


Et rendez-vous le 26 avril pour le second volet de nos séminaires sur la manipulation : Obtenez ce que vous voulez. Plus vous réservez tôt, moins vous payez !
Adresse Email * Prénom *


5 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Pierre de Feu dit :

    Bah le « lettré » que je suis est satisfait de l’article, bien fichu et écrit avec des mots français. J’y ai appris bien des choses intéressantes, ce pouvoir de dire non couplé à une exigeance personnelle.. Evident après coup, c’est ce que j’aime dans Spikeseduction.

  2. Yass dit :

    Très bon article complet et pertinent malheureusement entaché par de nombreuses fautes d’orthographes qui gâchent la lecture (pour les lettrés, les analphabètes n’y verront que du feu).

  3. Omega dit :

    Elkaz

    C’est le sujet de mon deuxième et surtout de mon troisième article ;)

  4. Elkaz dit :

    Ah la restauration !
    Un vrai petit monde ou se cotoient amateurs et professionnels, jeunes et anciens, paumés et fortes personnalités, dans l’idéal tous unis vers le même but : faire passer un bon moment aux gens autour de leur assiette.
    Et un éternel recommencement.
    La jungle à ordonner, pour un patron. Une vraie mission.
    Et dans ce milieu de parole et d’échange, donc de séduction, pourrais-tu nous dire comment tu t’y prends pour cadrer et recadrer tes guerriers? Et leur faire donner le meilleur?

    Amicalement,
    Elkaz

  5. Léo dit :

    Trois petites règles qu’il est bon de rappeler.

    Merci !

    En revanche, il y a vraiment pas mal de fautes d’inattention; relis ton article. J’en dénombre une bonne dizaine ;)

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois