creer de la connexion

Les tests ou savoir lire entre les lignes, par Yannick

Accueil > Fondamentaux > Les tests ou savoir lire entre les lignes, par Yannick

shit test

Tous ceux qui ont un jour où l’autre consulté des livres, des sites ou des forums dédiés à la séduction ont entendu parler du fameux shit test. Cet anglicisme fourre-tout a tendance à se voir attribuer toutes sortes de significations et il est souvent difficile de distinguer le bon grain de l’ivraie.

Les techniques de séduction anglo-saxones scriptées et autres jargons n’étant pas d’un grand intérêt, cet article sera orienté sur la notion de test de manière générale. Mais avant tout, il n’est pas inutile de répondre à cette question récurrente : « Dis papa, c’est quoi un shit test ? »

Le B.A BA du shit test

Qu’est-ce qu’un shit test ?

Si on s’intéresse à l’étymologie du terme shit test, shit fait référence à l’expression « you’re full of shit », traduire « t’es qu’un baratineur », couramment employée par les anglophones pour désigner quelqu’un prêt à raconter n’importer quoi par arriver à ses fins. Un shit test est donc un test qui permet de débusquer les baratineurs.

Qu’est-ce que ça n’est pas ?

De manière générale, une fille qui vous ignore royalement ou qui vous dit qu’elle a un copain veut vous faire comprendre de manière subtile « Dégage gros lourd ! ». Non, il ne s’agit pas d’un test pour encourager votre persévérance.

Les tests, dans quel but ?

Savoir ce qu’est un shit test en séduction, c’est bien, mais c’est un concept technique un peu limité. Si on élargit cette définition à l’ensemble des tests du jeu de séduction, on peut les définir comme employés par les femmes afin d’évaluer notre compatibilité avec leur « agenda secret », c’est-à-dire leur planning de vie sentimentale. Cela concerne le type de relation qu’elles recherchent, quand, et surtout avec quel genre d’homme. En résumé, les tests permettent d’écarter de leur vie sentimentale les hommes qui ne rentrent pas dans leurs critères de sélection. Cf la théorie du bagage cabine, par Pierre.

Quand et sous quelle forme est-on testé ?

Contrairement à ce que l’on peut lire sur les sites de « grands séducteurs », ces tests ne sont pas forcement des questions déstabilisantes balancées après l’abordage. Quiconque connais un peu les femmes et leur langage sais qu’elles sont passées maitresses dans l’art de la communication et qu’il existe différents degrés de tests qu’elles vous feront passer tout au long du jeu de séduction. Ce processus de sélection est pour la plupart du temps réalisé de manière inconsciente et peut se présenter sous forme de questions, mais également sous forme de sous-entendus ou d’attitudes calibrées afin de jauger votre réaction. Les premiers tests seront les plus discriminants, alors que les suivants feront surtout fluctuer le niveau d’intérêt qu’elles vous portent.

L’abordage

C’est lors d’un abordage que vous aurez droit aux tests les plus directs mais également les plus faciles à identifier. Ainsi, si vous abordez une inconnue dans la rue, il y a de fortes chances pour qu’elle vous pose la question suivante :

« Ca t’arrive souvent d’aborder des filles dans la rue ? »

Ce qu’elle attend de ce test, c’est un début de connexion, que vous lui montriez qu’elle n’est pas une fille parmi tant d’autres et que vous ne passez pas votre journée à arpenter les rues en quête de chaire fraiche. En adoptant une réponse normale, mais pas banale (décidément, certains concepts ont la vie dure), vous devenez un candidat potentiel à ses yeux.

Une fois que vous avez réussi à briser la glace et à instaurer un dialogue, elle va certainement vous poser des questions générales sur vous, afin de se faire une idée de votre personne. Elles pourront porter sur votre âge, votre profession, votre lieu de résidence… Beaucoup de renseignement factuels qui paraissent anodins mais qui ont valeur de test. Exemple :

« Tu habites où ? »

Elle veux savoir si vous êtes un Tanguy qui vit encore chez ses parents, si vous habitez un beau quartier et donc que vous avez un grosse fiche de paye qui tombe à la fin du mois, mais aussi plus simplement si elle ne devrait pas mettre deux heure de route pour vous rendre visite. A la différence du premier test, à moins d’être un menteur compulsif, vous n’aurez pas vraiment le pouvoir de choisir vos réponses, si ce n’est de les présenter sous leur meilleur jour.

Si au moment de prendre son numéro, elle montre des réticences, ça n’est pas un test, mais une résistance qu’il va falloir soit vaincre en la rassurant, soit contourner en trouvant un compromis.

Les premiers rendez-vous

Après avoir pris votre courage à deux mains, vous avez décroché votre téléphoné et obtenu un premier rendez-vous avec la demoiselle. C’est bien parti, mais ça n’est pas gagné pour autant. Si elle n’est pas juste venue pour tromper sa solitude et se donner l’impression d’être importante, elle va s’intéresser à vous et vous questionner. Ces questions seront plus personnelles, plus intimes que lors votre rencontre. Certaines relèveront de la curiosité, d’autres seront des tests dont la réponse lui permettra de se faire une image plus précise de vous et de voir si vous êtes compatible avec son agenda secret. Exemple :

« Ca fait combien de temps que t’es célibataire ? »

Elle veut savoir si vous enchainez les coups d’un soir, si vous venez de rompre avec votre ex et que vous êtes toujours amoureux ou encore si votre vie est un désert affectif et qu’elle est la seule folle à s’intéresser à vous.

La relation

En suivant cette logique, on constate que les test ne s’arrêtent jamais et continuent même lors de la relation. Les tests qu’elle vous fera passer seront souvent très subtils, afin de savoir si vous allez voir ailleurs ou si vous vous projetez à long terme avec elle par exemple.

Comment réussir un test ?

Quand il s’agit de répondre à des questions test ou de réagir à des tests non verbalisés, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Répondre à ses questions mais de manière pas trop factuelle pour ne pas être chiant comme la pluie. Il sera judicieux d’orienter vos réponses afin d’ouvrir des portes, de susciter son intérêt ou de garder une part de mystère.
  • Retourner la question ou changer de sujet, si vous vous aventurez sur un terrain glissant où vous savez que vous allez être mis à défaut ou si vous avez trop répondu sagement aux questions précédentes et que vous voulez un peu reprendre la main et mettre du piquant à la conversation.

Sachez cependant que si elle tient vraiment à avoir une réponse claire à sa question, elle y reviendra invariablement par la suite, fusse par un moyen détourné. Attention, trop de réponses évasives et vous passez pour louche, donc anormal.

Si le test prend la forme d’un comportement, d’une action qui nécessite une réaction de votre part, vous pouvez soit agir en retour, soit l’interpeler. A vous de définir la réaction la plus appropriée en fonction du contexte.

Conclusion

L’important pour ne pas rater de test majeur tient avant tout en une attitude récurrente en séduction : l’observation. Dans le cas des tests, il s’agit de savoir lire entre les lignes pour deviner ce qui se cache derrière une question qui peut paraître banale au premier abord, afin d’une part d’orienter sa réponse stratégiquement mais également reconstituer bribes par bride l’agenda secret de la fille que vous avez en face de vous et ainsi connaitre le terrain sur lequel vous vous engagez.

Yannick

Quel est le dernier shit test que vous ayez entendu ? Dites-le

Adresse Email * Prénom *


46 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Lambda dit :

    Bonjour,

    En réaction aux pavés de James, qui sont très pertinents je trouve, même si un peu méprisants par moments.
    Notamment ces points : lutter pour passer les shit-test est un non-sens de tous point de vue ; pourquoi vouloir être parfait, alors qu’il suffit d’être assez bon pour certains types de femmes, puisqu’au final comme dit plus haut ce sont quand même elles qui choisissent (vouloir plaire à toutes =>??? schizophrénie infinie)

    En revanche, il y a un point qui pour moi demande éclaircissement.

    Je trouve ça assez injuste de dénigrer (toutes) les techniques et concepts. Certes le principe du « tribal leader » par exemple à mon avis est en partie vrai mais fait abstraction de tout un tas d’autres critères, et il y a probablement des techniques académiques qui ne valent pas grand chose en vrai. Mais je pense que certains concepts PUA (social value, push-pull, DHV, …) sont utiles sinon indispensables (juste du bon sens ? oui mais « common sense is not so common » comme dirait l’autre).

    J’ai l’impression que ces altercations sont des considérations de gens qui effectivement « se sont bougé les fesses » (ne serait-ce pas une forme de développement personnel d’ailleurs), ont bien intégré les mécanismes, ont un certain niveau d’expérience et de confiance et se préoccupent de savoir si oui ou non à ce stade tu as encore besoin des « petites astuces ».

    Pour ma part, je m’en fous pas mal (je pencherai pour le non, mais mon avis ne vaut rien). Geek inside, je viens de reconnaitre ces mécanismes sociaux que je n’avais fait qu’entrevoir, mais ce n’est pas pour autant que je les maitrise, donc évidemment que La Technique est attrayante. Et bien évidemment que j’ai tout intérêt à enrichir ma manière interagir avec les gens, même s’il faut passer par des « petites astuces » au début. Est-ce que c’est pathétique de préparer quelques réparties ou thèmes de conversation à ses heures perdues, ou au lieu de regarder téléfoot ? Faut-il vraiment y aller complètement « au talent » jusqu’à ce que ça passe ? Je ne pense pas que ça soit ce que dit James.

  2. Yohan dit :

    Vous avez un problème, à chaque article, en introduction, vous vous sentez obliger de rabaisser les anglo saxons/technicien.
    Celui qui vanne, à quelque chose a se reprocher.
    Vous vous sentez inférieurs aux techniciens/anglosaxons? Les meilleurs n’ont pas besoin de dénigrer à tout va.

  3. T.Idris dit :

    les pourcentage et les statistiques pour moi il ne servent pas a grand chose, chaque fille est différente et selon la manière dont tu l’aborde la première fois en générale elle t’aura déjà classé dans « potable » ou « a jeter »
    je vous conseille plutôt la première fois de lui faire un sourire timide en la croisant :
    -si elle ne réagit pas passe ton chemin sa t’évitera un râteau
    -si elle vous répond (avec un petit sourie gênée en général) vous vous retournez et vous lui demandez si vous ne l’aviez pas déjà croiser pour engagez la conversation.

    en général elle te répondra:
    « non, je ne crois pas »

    il ne te reste plus qu’a lui dire ton nom, lui demander le sien et se renseigner pour savoir si vous habitez près ou si vous avez des amis en commun (sa t’aidera a justifier la première questions, évite de lui demander dés le début si elle est célibataire sa la rendra méfiante, attend le premier rendez-vous)

    si tu ne correspond pas a ses gout elle écourtera la conversation en disant
    « au-revoir ».

    en revanche si tu as su comment te rentre intéressant et si elle est curieuse vous aurez un prochain rendez-vous et elle te dira
    « à-bientôt ».

    si elle est timide ou qu’elle pense que sa peu viré en coup foireux elle t’enverra un message en disant qu’il y aura sa meilleure amie.

    AU RENDEZ-VOUS
    je te conseil de aussi poser des questions a son amie (moins pour bien montrer que c’est à la fille que tu t’intéresse, mais assez pour monter que tu veux savoir quelle genre de personne elle fréquente, il faut trouver le juste milieux et pour cela le mieux c’est d’être naturel) au bout d’un moment les fille vont trouver une excuse pour pouvoir se parler (comme aller au toilette, ou rentre dans une cabine d’essayage si vous êtes en ville) et la sa meilleure amie rendra son verdict et en général il est définitif et la fille suivra ses conseil alors essaye de rester toi même et de répondre naturellement aux questions qu’elles te poserons si non la meilleure amie te trouvera louche.

    après quelle soit revenue:
    – si elle prétexte qu’elle doit s’en aller pour quelconque raison (raccompagner son amie, elle sont attendue, etc…) et qu’elle ne te propose rien demande lui si sa lui plairai un autre sortie et si elle dit « on verra » pas la peine d’insister t’a plus aucune chance de la convaincre et au mieux si elle accepte son amie sera encore là et tu restera juste un ami sympa.
    – en revanche si elle te propose de te revoir et que son amie dit qu’elle ne sera sans doute pas là, ou que tu lui propose et qu’elle répond « avec plaisir » tu as toute tes chances de la conquérir et tu a passer le test de la Best-Friends avec brio (c’est le plu dur a passer) mais par la suite il ne faut rien lâcher et la monter que tu t’intéresse a elle si tu rate tu restera un bon-ami, si tu réussi tu sera son petit-ami.

  4. James dit :

    @Juan: Donc si je comprends bien tu es un naturel qui a tout appris en Amérique du Sud, où tout est plus sensual et caliente, mais tu te sens juste obligé de défendre cet article…Si ca te semble crédible, je comprends pourquoi cet article te semble pertinent!

    Pour le coup de la cicatrice, pars donc du principe que je suis inculte et pointe-moi des références précises autres que Psychocybernetics. Je suis même prêt à accepter les romans, qui sont une source aussi fiable que les films.

    Enfin, ton homme de paille sur le fait de vouloir être naturel à tout prix est à la fois ridicule et attendu. A chaque fois que je parle à des mecs de communautés de séduction, on me fait le coup de « ne pas sortir crasseux en tenant sa bite d une main et un couteau ensanglanté dans l’autre, c’est aussi une technique! Donc on a raison, cqfd ». Il s’agit de voir le retour sur investissement réel d’idées dépassant le cadre du simple bon sens. Tu veux voir la différence? Va aborder habillé avec un sac poubelle, les dents noires et sans te laver, et ensuite compare à la normale. Puis va aborder sans tes techniques, juste en réagissant spontanément à ce qui se passe devant toi, en ne cherchant pas à modifier les réactions en face et en te contentant de discuter avec les filles qui semble réceptives. Puis refais la même chose avec toutes les techniques que tu veux. Le résultat te fera voir la différence entre le bon sens que n’importe quel gamin de 7 ans peut te donner, et les techniques à la mord-moi-le-noeud dont la seule utilité est de donner une illusion de maîtrise à des gamins qui se prennent pour des hommes.

  5. cobra dit :

    Soyez crédules, innocents, chastes, naïfs, simples et vous pourrez prétendre à devenir un ours de couleur avec une voix d’enfant et un motif à la con sur le ventre .

  6. Juan F dit :

    Tu te trompes lourdement sur mon compte. J’ai absolument rien à voir avec une pseudo communauté (je trouve le concept ridicule) de la séduction ni encore avec ce site. Absolument rien.
    Par chance, j’ai grandi une partie de ma vie en Amérique Latine ou la séduction est un concept bien plus « naturel », inné, simple, détendu qu’en France. Si tu as pensé que j’étais un geek de la séduction qui avait avait des fiches cartonnées sur le sujet c’est juste que tu t’es totalement trompé. Tu n’aurais pas pu taper plus loin.

    Concernant mon assertion sur les cicatrices, elle ne devraient pas tu ne devrais pas te moquer de moi mais plutôt te renseigner. C’est d’ailleurs un fait assez connu…Mais bon, le propos était de souligner que le type d’Homme qui plaisait aux femmes variaient, en fonctions du temps, de la société, etc etc.
    Là encore, c’est une évidence, mais tu cherches la critique à tout prix. C’est stupide. A moins que tu m’expliques que les gouts des femmes n’ont pas changé depuis l’époque Romaine et sont les mêmes en Chine qu’en Europe.
    Partant, les spikeseduction sont simplement les produits « naturels » de notre époque.

    Tu recommences à parler de mes techniques ? J’ai justement dit plus haut que tout ce que j’ai appris, je l’ai appris sur le « field » comme disent les exert (ha ! ah !). Deux de mes meilleurs amis étaient des séducteurs hors pairs. J’ai simplement appris à leurs contacts, en sortant beaucoup, voyageant énormément, mais surtout en faisant BEAUCOUP d’erreurs ! Si j’avais lu ce site y’a qqu années je ne les aurais surement pas faites. Ou, au pire je les aurais comprises plus rapidement.
    Un apprentissage reste un apprentissage. Le moyen (internet, amis, coach) importe peu. Le moyen (Internet) est simplement et encore une création de notre société sur-connectée. Au moyen age les jeunes de villages devait se réunir à l’arrache sur la place pour parler de leurs techniques (Non, me dis surtout pas qu’à cette époque les relations étaient arrangées par le clan, je le sais hein, mais c’est un exemple)

    Mon paragraphe sur les société tribales tu l’as pas compris non plus ou tu contredis pour contredire. Ce que je démontrai, c’est qu’à chaque société, ses codes, ses techniques et son apprentissage de la séductions. Je connais Levi Strauss car une amie a fait un mémoire dessus, sur l’importances rites des sociétés tribales (dont rites de séductions).
    Renseignes toi, au lien de dire que je raconte des conneries.

    Ces techniques et cet apprentissage est aussi divers que varié. Et dans notre pays, dans notre société, bah avoir un beau sourire ultra bright, de beaux habits, etre sportif, actif, etc etc c’est ce qui séduit. J’ai pas donné d’analyse subjective, je dis pas que c’est bien ou pas, je dis que c’est comme ça. Voilà. Et si tu rajoutes l’avènement d’internet, les réseaux sociaux ça donne spikeséduction. Pareil, je te dis pas que c’est bien ou pas, je t’explique pourquoi ce succès.
    Donc, essaie de comprendre, si tu veux pas, tant pis.

    Concernant Darwin, je parle pas de psycho machin, mais de ce que le profane sait de la théorie de l’évo. Que la femme choisit le fort en gros…T’es pas au courant…
    Tu vas peut-être me dire que les femmes aiment les hommes petit moche et pauvre.
    Ha non, tu sors l’exception à la règle (oui, 1 fois sur 100 la femme peut choisir le faible), pour justifier ton propos…Une grande preuve d’intelligence…
    Enfin, je te conseille de regarder la signification de « l’exception qui confirme la règle » dans google, ça t’aidera dans le futur car t’as pas l’air de comprendre.

    Tu ferais mieux de ne pas parler de manque de lecture. Car crois moi, si t’es pas au courant que y’a 2 siècles une cicatrice au visage d’un homme était séduisant, c’est une ENORME preuve d’inculture. Il s’agit ici de lire les classiques de la littérature qu’on apprend à l’école…Je te retourne donc le compliment : va lire.

    «  » » »Chercher à être « meilleur en séduction » n’a pas de sens » » » »
    «  »approche 100 nanas avec ta façon de faire supposée meilleure, et 100 en cherchant » » »
    ———

    Tu n’ai pas répond à ce que j’ai dit dans le commentaire précédent. On cherche tous à être meilleur en séduction à tout instant. Toi aussi. Quand tu choisis tes vêtements. Quand tu fais attention à ce que tu manges. Quand tu prends une menthe avant d’aller parler à une fille. C’est un comportement naturel et sain. Tout ça est aussi de la technique. Prouve moi que non, ou prouve la différence.

    Tu ne défini par la frontière entre ce qui est « naturel » ou pas pour toi. On peut pas lire dans tes pensées. On a tous une vision très différente de ce qui l’est ou pas. Donc, si spikeseduction raconte qu’il faut être propre et soigner tu vas aller draguer sale car se serait « naturel » ?

    Ton propos j’ai du mal à le comprendre, car justement, sur ce site -comme je l’ai déjà dit- y’a pas de pseudos techniques ou de mots magiques infaillibles.

    Et puis de toute façon, , être obsédé par le fait d’être naturel, obsédé par le fait de na pas agir comme un type qui veut bien faire, c’est de la PURE technique. C’est aussi technique que tout ce que tu critiques.

  7. Bruno dit :

    James, je trouve tout ce que tu dis très intéressant. Est-ce que ça te dit qu’on se rencontre autour d’un verre pour en discuter ?

  8. James dit :

    Juan, ton post est un condensé du problème de toute communauté de séduction. Tu amalgames tout ce qui te paraît logique (notions d’anthropo, de socio, de psycho évolutionniste, youdelahi) dans un gloubi-boulga que tu ne contre-vérifies pas.

    Tout ce que tu dis à l’air logique pour quelqu’un qui vit dans les bouquins. Rien que ton assertion sur les cicatrices est risible, et je sais même où tu l’as lue.

    Le problème de fond, c’est que tu cherches à convaincre logiquement que ce que tu dis doit être vrai parce que ça a l’air, d’après toi, de recouper ce que raconte Lévi-Strauss, entre autres.

    C’est n’importe quoi, et je répète ce que j’ai déjà dit: si les techniques que tu mets en avant fonctionnent,alors ça doit se vérifier en pratique, sinon, c’est du flan. Sur le fait que ce qui paraît logique amène souvent à des conneries, puisque tu as l’air d’aimer lire, je te suggère le Cygne Noir de Nassim Nicholas Taleb. Mais sur le fond, je répète: plutôt que d’essayer d’amalgamer ce que tu apprends ici à des domaines que tu penses inattaquables, prouve-moi que ça fonctionne. Il y a un intérêt financier énorme pour un coach séduction à prouver que sa méthode fonctionne mieux qu’un placebo (efficacité 20%), mais bizarrement personne ne le fait. Pourquoi, d’après toi?

    Ton premier paragraphe sur les techniques est révélateur de la décérébration pseudo-rationnelle typique du mec qui baigne trop longtemps dans le jus du développement personnel. Les techniques que vous proposez vont au-delà du sens commun, elles doivent donc prouver qu’elles fonctionnent mieux.

    Ton paragraphe sur les tribus et les danses est juste hallucinant d’incompréhension de ce dont tu parles; dans les systèmes tribaux, les préférences personnelles n’entraient pas en ligne de compte. Tout était codifié et était commandé par le groupe. pocahontas n’allait pas vers Marduk parce qu’il était le plus décoré, elle y allait parce que d’autres l’avaient décidé pour elle et qu’elle devait s’unir à lui lors d’une cérémonie codifiée. Plutôt que de croire Mystery qui a exporté ses délires type « l’Homme qui dansait avec les loups » sur des domaines autrement plus sérieux que lui, je te suggère d’aller lire à la source.

    Darwin, je suppose que tu cherches à lier ça à la psycho évolutionniste. J’en déduis que tu ignores que, même lorsque deux mâles s’affrontent, il n’est pas rare que la femelle choisisse le perdant. Faut pas croire Mystery sur parole, lire, ça aide.

    Chercher à être « meilleur en séduction » n’a pas de sens, parce que toutes ne recherchent pas la même chose, ni ne fonctionnent de la même façon. je n’ai pas besoin de discuter ça, je le prouve: approche 100 nanas avec ta façon de faire supposée meilleure, et 100 en cherchant juste à rester avec celles qui sont directement réceptives. Compare les résultats et pleure sur le temps et l’argent perdu.

    Ton dernier paragraphe est révélateur: le concept du dominant te fait peur, alors tu cherches à l’être aussi. Tu n’as pas compris que la « dominance » s’obtient en cherchant à faire ce qu’on veut à sa manière, pas en se demandant si on correpsond à ce qu’il faut faire pour avoir l’air dominant.

  9. Juan Francisco dit :

    Soit tout est de la technique, soit rien ne l’est. La différence naturel/pas naturel est toujours une différence de degré et non de nature.
    Tu te rases, choisi tes vêtements, fait attention à ce que tu manges ? En bref, tu fais toi aussi des efforts pour plaire. Autrement on serait tous des obèses en robe de chambre dans la rue.
    Je vois pas pourquoi ça te défrise. Il est tout à fait normal pour l’homme d’user de « techniques » pour séduire. Les animaux le font donc l’homme aussi.
    Il est intéressant de lire Claude Levi-Strauss au sujet des différents mode de séduction aussi variées que les cultures qu’il a pu visiter.
    C’est comme ça, dans certaines tribus l’Homme « séduisant » est celui qui danse le mieux, chasse le mieux, sait se mieux peindre le visage. Quand nos sociétés étaient burnées avoir des cicatrices sur le visage (signifiant qu’on savait et pouvait se battre à l’épée) étaient pour les femme incroyable sexy !
    Maintenant, c’est être svelte, habillé avec gout, être souriant et avoir le teint halé. C’est les codes produits par la société dans laquelle nous vivons. C’est à dire que draguer une fille dans un autre pays se fait de manière totalement différente.

    «  » »vous sert plus que le simple fait d’y aller, d’essayer, de s’adapter et de ne pas paniquer si ça ne passe pas, alors ça doit se constater » » » »
    ———————————
    Pour toi le naturel prend ses leçon de la vie. C’est vrai. Mais heureusement il est possible de partager ses expériences pour apprendre. C’est de ça dont il s’agit ici. Les danses de séductions des tribus primitives doivent d’abord être apprises !
    C’est pareil ici. Il ne s’agit pas de copier et de singer -de toute façon a part être un bon acteur répéter des phrases et attitude rend ridicule- mais d’apprendre mais surtout de comprendre.

    Il n’y a pas que Levi-Strauss qui expliquait l’importance des « techniques » de séduction, on retrouve ça chez Darwin, c’est justement pour ça que c’est intéressant que tu parles de génétique.
    Il est expliqué que c’est tout à fait normal de « s’efforcer » d’être le meilleur en « séduction ». C’est d’ailleurs l’unique but de la vie, qu’on partage avec une bactérie ou un coquelicot. Mistery dit qu’on homme qui ne séduit pas est stérile. On peut aller plus loin, dire que c’est un mort. C’est pour cette raison qu’au siècle dernière les célibataires étaient vu comme des monstres.

    Y’a pas de naturels/pas.Naturels. Il y a le fort, le beau (beauté étant corrélée avec la santé et l’intelligence le plus souvent), le dominant qui prend les femmes aux faibles, aux hommes inférieurs.

  10. James dit :

    Vouloir reproduire des états d’esprits est la même chose que reproduire des phrases: c’est du cargo-cultism. Ce dont tu as besoin pour arriver à ce qui t’intéresse est précisément de lâcher le besoin d’avoir le bon état d’esprit, ou la bonne réplique.

    Le fait qu’il n’y ait pas de phrases à ressortir, c’est pas unique à ce site, en fait tous les sites PUA le font depuis quelques années, parce qu’à moins d’être aussi cinglé que Mystery, il n’est pas possible de croire que répéter les mêmes trucs encore et encore fonctionne.

    Chercher à avoir le « bon » état d’esprit ou la « bonne » réplique, c’est le même problème: tu cherches à anticiper une situation plutôt qu’à t’adapter. Ce type de chose ne peut plaire que si t’as vraiment peur des gens et des femmes.

    Ce que vous cherchez à émuler prennent des risques et ensuite se souviennent de comment ils ont réagi dans plusieurs situations. S’ils sont un peu névrosés, ils ont tendance à ne retenir qu’un aspect, qui sera ensuite pris comme formule magique par les petits nerveux comme animal.

    Fait simple: si ce que vous apprenez ici ou sur d’autres sites vous sert plus que le simple fait d’y aller, d’essayer, de s’adapter et de ne pas paniquer si ça ne passe pas, alors ça doit se constater. Je mets n’importe qui au défi de me le prouver. Personne n’y est parvenu pour l’instant.

    Je me doute que ce ne sera encore pas le cas, parce qu’à l’exception de toi-même, la réponse de base des moutons est d’abord d’utiliser le vocable dépréciatif qu’ils apprennent du mentor (« mec bizarre », « stalker », « timide », « AFC », « incompétent ») avant de lâcher le beefsteack (comme ils lâchent sans doute tout dans la vie dès que ça canarde en face) sous le prétexte qu’ils sont trop dignes pour argumenter face à un type qui est capable de débattre et qui ne part pas en pleurant face aux insultes.

    Juan, je te redemande: d’après toi, les naturels sont quoi, génétiquement programmés pour y arriver? Ou alors est-ce qu’ils se plantent, réessayent et s’adaptent, en n’ayant précisément pas trop peur de se planter?

  11. Juan dit :

    James,
    Si tu trouve ce que je dis juste, j’ai du mal à comprendre ce que tu as à reprocher à ce site.
    Même dans cet article, il n’est pas question de phrases types à ressortir, mais d’attitudes à apporter.
    On doit pas lire le même site.
    Je vais te donner un autre exemple pour illustrer mon propos.

    Dans d’autres sites de séduction tout est expliqué. Tout. Tu as des guides qui te permettent de séduire -une fille sexy en photo sur le site- t’expliquer tout ce que tu dois faire. Il est expliqué comment tu dois t’asseoir, comment poser tes mains sur la table et même quels gestes tu dois faire pour être tactile cool et charismatique. Ce que ça donne, c’est des types qui paraissent super weirds, des gestes très téléphonés ce qui donne une attitude très peu naturelle.
    J’ai des amiEs facebook qui ont mis la vidéo d’un PUA et se sont royalement moqué de lui. Le pauvre était ridicule avec ses énormes mouvements avec ses grosses mains horribles. Pourtant, il facture ses services un fortune. Moi, jlui confirai pas ma pinte le temps d’aller pisser. Une véritable tête à vendre des fausses assurances à des mamies.

    Le problème est ici le même qu’avec la fameuse application de la règle des 3 jours. Le problème n’est pas compris et la causalité est inversée. C’est uniquement parce que tu es cool, que tu es chaleureux, sympathique et détendu que tu as un bon « langage corporel ». J’ai grandi en Amérique Latine, on y est très tactile et on s’exprime beaucoup avec les mains. Mais bon sang, ces gestes ont une signification ! Tous ! Les apprentis PUA et ancien AFC qui essaient de singer leurs gourou jusque dans leurs gestes paraissent simplement ridicules. Mais aussi bizarre et incongrus.

    Si je te fais cette démonstration, c’est justement que ce site n’est pas, contrairement à bcp d’autres, un recueil de technique. D’ailleurs, l’équipe du site insiste lourdement dessus.
    Ton attitude cavalière à empêcher un véritable dialogue de fond avec les auteurs de l’article.
    Relis les articles. Grosso modo, ce qu’ils disent c’est qu’il faut (re)DEVENIR un homme. Un vrai, pas un yann bartès, un Bénabar ou un militant végétarien.
    Et les articles doivent t’aider à y arriver et à comprendre ce que ça signifie. C’est tout. Y’a pas de phrases à recopier ici.

  12. James dit :

    Et comme prévu, animal répondit! C’est à se demander qui ne parvient pas à lâcher la conversation. Au passage, je me demande pourquoi tu penses avoir répondu. En dehors d’un « Non, mais tu fais le cake, moi chuis un taulier, si on se croise en vrai, tu feras moins le malin, dommage que j’ai pas le temps de te voir parce que je suis trop succesful, d’ailleurs t’en passes du temps ici, hum », tu n’as vraiment rien apporté, mais je sens étrangement que ta promesse de me laisser le dernier mot va finir comme ta promesse de se rencontrer.

    @Yannick: On avance, mais quand tu parles de caricature, je suppose que tu parles de quelqu’un d’autre. Comme animal, tu sembles être en mode de réaction par défaut: non seulement je n’ai jamais prétendu que l’on peut séduire qui l’on veut(merci de pointer précisément l’endroit où tu penses l’avoir lu), mais je ne le pense même pas. Ce que j’affirme, c’est que le fait qu’une nana te kiffe est aussi dû à toi-même que le fait de gagner la lotterie: il faut jouer, mais le résultat dépend de beaucoup trop d’autres choses pour que ce soit sain ou même productif de se prendre la tête avec ça. Certes, t’as intérêt à avoir l’air un peu sharp, ne pas sentir le tout à l’égoût et ne pas dire de très grosse connerie, mais ça s’arrête là, et tu t’en rendras compte le jour où tu auras les burnes d’y aller toi-même sans te planquer derrière une méthode qui te permet de penser que tant que tu foires, ce n’est pas parce que tu ne plaisais pas, mais bien parce que tu n’es pas encore « au point ». Ce que je reproche à ton article, et à la philosophie type PUA, c’est d’être l’équivalent masculin de l’horoscope, c’est-à-dire de vendre une idée de maîtrise sur ce qui reste un jeu statistique. Tu n’arrêtes pas de prendre tout ce que je te dis comme une tapette: si je te demande ton expérience, c’est pas pour te descendre (sauf si t’en as aucune, auquel cas, je suppose que le simple fait de demander est une vanne), c’est pour comprendre de quel point de vue tu racontes ce que tu racontes. Parce que des shit-tests, moi j’en ai pas des masses, et le fait de ne pas m’en préoccuper ne m’empêche pas de faire grand-chose, donc je cherche à comprendre. D’ailleurs, toi qui as parlé d’émuler les mecs qui y arrivent naturellement, tu crois que ces mecs là ont plutôt tendance à se tordre le cerveau pour savoir quoi répondre de parfait à chaque nana, ou plutôt du genre à ne pas faire un drame de chaque pet de travers de la demoiselle?

  13. animal dit :

    @Yannick: Inutile de faire la même erreur que moi et de rentrer dans une « discussion » avec quelqu’un dont les seuls arguments sont de saouler jusqu’à la mort ses interlocuteurs, de lancer des affirmations au hasard et d’extrapoler sans savoir à qui il a affaire.

    Au final, il faut arrêter de lui répondre, il trouvera toujours un moyen de tourner ce que tu dis à son avantage et il continuera à affirmer qu’il est génial sans en apporter la preuve. C’est le genre de personnes qui n’existent qu’en étant en contradiction avec quelqu’un d’autre, et la seule réponse à leur apporter, c’est de ne pas répondre, justement…

  14. Yannick dit :

    Si tu n’as pas réussi à faire émerger de discussion (tu m’excusera de laisser le « intelligente » de côté) à part avec Juan, c’est que ta pseudo discussion consistant à dire « il n’y a rien à faire, c’est oui ou c’est non, soyez naturel (même si vous êtes naturellement timide et maladroit avec les filles), moi j’suis trop un beau gosse j’ai rien à faire et ça tombe tout seul, faites comme moi » n’intéresse personne.

    Je n’ai personnellement aucun intérêt, ni aucune envie de te convaincre d’adhérer à l’état d’esprit général de ce site (que tu caricature évidement à l’extrême pour servir ta démonstration), ce qui est hors sujet par rapport à l’article que j’ai avant tout écrit pour apporter ma modeste contribution à ceux que çà intéresse.

    Si tu cherches vraiment une réponse à ton dernier pavé, tu devais chercher du côté des articles sur le « test d’attraction physique » et le « niveau d’intérêt », et tu verrai que l’idéologie du « je peux séduire qui je veux » n’est pas de mise ici.

    Maintenant c’est gentil de vouloir jouer les pères moralisateurs avec moi en me prenant de haut comme tu le ferai avec un adolescent, mais garde tes conseils pour toi.

  15. James dit :

    Ca suffit. J’ai assez tenté de faire émerger une discussion intelligente, et de fait elle a émergé avec Juan.

    @Yannick: tu es incapable de défendre ta position, et dois te contenter de prendre la peine de me dire à quel point tu t’en fiches. Je ne te conseille pas de tenter de réaliser quoi que ce soit de valeur dans la vie: il faut s’accrocher, et tu ne sembles pas pouvoir le faire.

  16. Yannick dit :

    Devant tant d’agressivité et de provocation, tu dois définitivement ressentir le besoin de prouver quelque chose, James.

    C’est sympa de vouloir m’analyser (ou me rabaisser plutôt) mais il est évident que tu ne me connais pas, et tes conclusions me font doucement rire. Je n’ai pas de temps à consacrer à ta discussion polémique, je ne le perdrai donc pas à te répondre.

    Cependant, je voudrais juste rappeler le but de ce site et des articles qui y sont publiés : expliquer les mécanismes de la séduction « naturelle » aux personnes pour qui ça n’est l’est pas encore (ou pas totalement).

  17. James dit :

    Juan: j’aime beaucoup ce que tu dis, c’est très juste. C’est la raison pour laquelle ce type d’article me laisse sceptique. J’ai un peu parcouru ce site après qu’un pote m’ait demandé ce que j’en pensais, et il semble que l’idée ici soit de garder son self-control face à une fille qui, précisément, nous rend dingue, et ce à travers des conseils comportementaux, en restant détaché. J’ai au moins quatre problèmes avec ça:

    -l’intérêt est multiforme. Quelqu’un peut t’intéresser par son intelligence, par sa conversation, son physique, une sensation de connexion, etc. Un des postulats erronés qui semble sous-tendre la philosophie du site est qu’un type d’intérêt peut mener à l’autre, c’est-à-dire qu’en intéressant une nana avec ta conversation, tu n’as plus qu’à chauffer derrière et hop, emballez, c’est pesé. C’est possible, mais beaucoup moins automatique que les gens ici ne le pensent, et surtout, un sentiment de connexion peut parfaitement exister en dehors d’une réelle attirance physique. Animal en a fait l’expérience, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’amène son histoire dans le débat. En outre, il n’est pas utile d’avoir une connexion avec quelqu’un pour coucher avec, et il est sans doute beaucoup plus long, compliqué et hasardeux de tenter de créer une connexion avec une fille pour coucher avec, que de simplement capitaliser sur ses envies physiques, pour ensuite capitaliser là-dessus pour la revoir.

    -La connexion, c’est beaucoup plus particulier et unique que le site ne le fait croire (heureusement que ce n’est pas nécessaire du coup), n’importe quelle personne l’ayant vécue le sait. Le site, comme tous les sites PUA part du postulat qu’il est possible de créer ce sentiment à partir d’un certain comportement. Le problème, c’est qu’apparemment, la maîtrise du comportement censé permettre de la créer n’amène personne à y arriver plus souvent que le mec qui y va juste en étant serein. D’où le terme de naze 2.0: le mec qui réplique un processus complexe où il change tout ce qu’il fait pour chopper autant que le mec qui se bouge tout simplement. La différence entre ça et moi, c’est que le mec PUA paie des milliers d’euros pour un comportement dont il pensera que, 9 fois sur 10, il « n’arrive pas à le faire correctement » parce qu’il constatera que la plupart du temps, il n’y a pas connexion. Une fois sur 10, il y arrivera, pensera que ça y est, avant de refoirer avec les suivantes, sans jamais comprendre qu’au fond, ce qu’il fait n’y est pour rien. Il y a des gens chez qui le lien mutuel est immédiat, et quiconque l’a vécu le sait. Après, tu peux toujours casser le truc en faisant l’abruti, mais globalement, ce n’est pas en suivant une recette que tu crées cela, et ce, que cette recette concerne tes comportements, ta façon de parler, ton lifestyle ou ton état d’esprit. Le PUA paie plus cher pour un résultat qu’il aurait juste en se bougeant parce qu’il valorise tellement la relation idéale que l’idée que son comportement puisse éventuellement lui coûter à tout jamais l’Elue le terrorise. Je suis toujours surpris de constater que les conseils des PUA, lorsque tu as filtré les merdes inutiles, sont en fait du bon sens; on dirait que certains ont besoin de payer pour enfin commencer à croire ce qu’ils pensent depuis le départ. Quand un mec sort d’un séminaire en disant « Waou, j’ai appris qu’il ne fallait pas sauter sur une nana avec ma bite à la main », j’ai surtout l’impression qu’il est rassuré parce qu’il constate qu’au fond, il sait se comporter. Son problème n’est donc pas le quoi faire, mais le comment ne pas se laisser gagner par la terreur de rater l’Elue par une gaffe inopinée.

    -Le détachement n’est sexy que si la fille vous trouve déjà quelque chose. Autrement, ça ne sert à rien. Ne pas baver immédiatement devant une nana, ce n’est pas être Superman, c’est juste ne pas être un boulet. Cette idée vient d’une interprétation fallacieuse du fait que certaines nanan nous veulent sans qu’on ne fasse rien. On pense alors que le fait de ne rien faire est causal, et donc que reproduire le même comportement est la clé pour déclencher la même réaction à volonté. C’est faux, bien entendu, comme on s’en aperçoit dès qu’on se défocalise des seules nanas qui nous plaisent et qu’on commence à constater qu’un bon paquet de nanan qui ne nous intéressent pas ne sont pas non plus intéressées. Ne pas être trop disponible peut rendre une nana intéressée accro, mais ça signifie surtout que la fille a une propension à l’obsession. Le problème du trop disponible, c’est juste un problème de chocolat en surabondance. Tu adores le chocolat, mais si tu t’en empiffres tous les jours, dans une semaine tu vomiras rien qu’en voyant une pub Nestlé.

    -Le site semble affirmer que, puisque rester détaché est séduisant, alors la clé pour séduire une fille qui nous fait vibrer est de se comporter comme si elle ne nous intéressait pas. Au-delà de ce que j’ai dit au-dessus, l’intérêt très élevé est extrêmement compliqué à masquer. C’est la raison pour laquelle les fameux « connards » y arrivent mieux: ils ne sont tout simplement pas du genre à avoir autant d’intérêt pour une fille. Changer son comportement de peur qu’il ne fasse fuir une fille, que ce soit pour être plus gentil ou plus alpha, c’est la même chose, et la question qui se pose est surtout de savoir pourquoi certains sont si attirés par une fille au point de prendre des années à se surveiller et à se préparer au cas où. Ca amène d’ailleurs à exposer un fait simple, qui rejoint ce que je disais à animal: le fait que tu prennes des années à changer ton comportement pour être plus séduisant indique que le mécanisme mental qui te fait survaloriser les femmes est par définition encore actif dans ton esprit. A partir de là, tu dérailleras à chaque fois face à une nana qui te fait vibrer, parce que ce que tu prends pour la solution à ton problème n’est que le symptôme du problème sous-jacent. Et parce que tu ne travailles pas le vrai problème, il n’y a pas de raison pour que ça cesse. Si tu as besoin de détachement, ce n’est pas en accumulant les conseils sur comment faire en sorte que la fille te trouve assez détaché que tu y parviendras. C’est, sans faire de lapalissade foireuse, en se détachant, c’est-à-dire en travaillant sur ce qui fait que tu t’attaches aussi vite. C’est moins simple, parce que ça implique de se retrouver seul face à soi-même.

    Animal: Comme tu peux le voir, la discussion avec Juan prend un tour intéressant, je ne dois donc pas être si buté que ça. Et toi qui affirmes que je cherche à inférioriser et dominer, tu utilises beaucoup de vocabulaire hiérarchisant et ad hominem: « incompétence », « pathétique », « minable », « taulier ». J’ai l’impression que tu n’arrives pas à fonctionner sur un autre mode que dominant/dominé, et tu te sens dominé dès que tu ne domines pas.

    J’aime savoir qui me parle, ou comme dirait Lacan, « d’où cette personne me parle ». Quand un type se contente de ne pas me répondre sur le fond pour me traiter d’incompétent et s’autoproclamer taulier, ça creuse ma curiosité, et je fouille. Ton journal a dès sa première page une référence au monstrueux bide que tu as connu avec cette fille, ce n’est pas exactement de l’espionnage industriel. Quant au fait que je suis prêt à passer 10 minutes à me renseigner sur un type qui joue au caïd sur le net, je dirais que ce n’est vraiment pas à toi que j’ai consacré le plus d’énergie.

    Sur le fait que tu tentes d’utiliser les termes de « stalker », « mec bizarre » et la bonne vieille tarte à la crème « j’ai une vie et suis trop successful pour toi, troll d’internet » pour te sortir du guêpier dans lequel tu t’es fourré toi-même en suggérant que je n’aurais pas le cran de te parler comme je le fais en face, j’ai envie de te dire que si tu arrives à te convaincre, c’est l’essentiel. Il n’y a même pas d’animosité de ma part. Bien que je sois également occupé comme tout le monde, je dois pouvoir dégager une heure pour avoir le plaisir de voir celui qui tente de se placer au-dessus de la mêlée et voir ce qu’il a à dire sur le fond.

    Tu affirmes, pour la troisième fois, me laisser le dernier mot. Etant donné que ton apport à cette conversation s’est limité à des attaques ad hominem, j’espère que tu tiendras parole cette fois-ci, et je poursuivrai la conversation avec plaisir avec Juan, s’il le désire.

    Je vais néanmoins te dire une dernière chose et j’espère que tu liras, tout taulier que tu es. A moins que tu n’aies commencé comme un réel cassos, je reviens de plus loin que toi. Et à moins que tu ne puisses croiser cette fameuse nana sans ressentir quoi que ce soit, trouver une nana à peu près n’importe où sans te prendre la tête, et que tu aies cherché à voir si ce que tu faisais n’étais pas plus utile à ton ego qu’à ton coeur et ta bite, tu es également arrivé moins loin, si tu tiens absolument à voir cela comme une performance. C’est une chose d’être excédé d’avoir la sensation de toujours répéter la même chose. C’en est une autre d’être incapable de discussion rationnelle alors que d’autres interlocuteur ont montré qu’à défaut de révélation, cette conversation pouvait avoir un fond à discuter. Si participer sur ce fil t’emmerde, arrête donc d’y participer, je te promets que je m’en remettrai.

  18. simon dit :

    Je trouve toujours étonnant de voir des gens qui détestent autant ce site, son contenu et ses membres et qui prennent la peine d’y écrire des pavés pour essayer de nous convaincre qu’on est de « naze2.0″.

  19. Juan dit :

    James,
    Quand on parle de fille non « choisie » (tu utilises des guillemets toi aussi) et quand je dis que la plupart des couples le sont par défaut, qu’ils font équipe, je ne suis pas en train de dire qu’on met un flingue sur la tempe d’un type pour qu’il se mette en couple avec untel.

    Ton long pavé est intéressant et il touche un point pertinent sur le sujet des PUA.
    La plupart des sites expliquent comment se comporter comme James Bond, Don Juan ou Mystery. Qu’une recette magique de comportements, de phrases et d’attitudes te permet de séduire.
    Dans les faits c’est juste mais il y a confusion de cause à effet qui rend le procédé totalement inopérant.

    Ce n’est pas parce que tu te comporte d’une façon donnée dans un site que tu es séduisant. C’est PARCE QUE tu es séduisant que tu te comporte de cette manière. C’est à dire que tout les conseils comportementaux que tu trouves sur les sites n’ont en fait aucune utilité…

    L’exemple le plus flagrant est la fameuse « règle de trois jours » appliquée de manière si strict par les PUA. Ce qui est séduisant c’est pas d’attendre 3 ou 4 jours pour contacter une fille.
    Ce qui est séduisant et attirant c’est d’avoir une personnalité intéressante et donc d’avoir une vie sociale active, ainsi, attendre pour donner RDV en est simplement la conséquence. Si t’es un type qui ne connait pas les bars ni les musées de ta ville et que tu comptes les minutes pour arriver à 3 jours avant d’appeler une fille ça ne sert strictement à rien.

    Cet exemple est valable pour toutes les « techniques » et grandes théorie en séduction.

    C’est justement la différence entre ce site et les autres et la raison pour laquelle je le lis. C’est qu’au lieu de trouver des phrases à apprendre par cœur et des artciles de 3 pages sur comment s’assoir et poser ses mains sur une table (si, ça existe) on y trouve des articles intelligents. Intelligents, je souligne, sur le net c’est devenu très dur à trouver.

  20. Animal dit :

    Mauvaise foi, tu te bases sur des affirmations fallacieuses et des interprétations plus que discutables de la vérité pour te présenter comme supérieur. C’est la méthode des hommes politiques pour faire passer leurs bobards. Je pourrais jouer à ça aussi, mais j’ai la flemme de rédiger des pavés interminables comme toi, j’ai heureusement mieux à faire de mes journées. Alors en plus faire la même chose en vrai et risquer de me faire stalker par un mec bizarre qui veut absolument avoir raison, à tout prix, non merci…

    Par ailleurs, pour quelqu’un « qui ne passe pas son temps sur le site », tu as l’air de connaître le forum et mon journal long de plusieurs dizaines de pages par cœur, ça prend une douzaine d’heure de le relire en entier, non? Vous avez dit « affirmations fallacieuses », « mauvaise foi » et « déformation de la vérité pour ne retenir que ce qui t’arrange »?

    Je te laisse le dernier mot, il n’y a malheureusement rien à sauver chez toi, et j’ai perdu assez de temps à essayer de t’expliquer en quoi ton attitude est pathétique.

  21. James dit :

    Je ne te demandais pas tes coordonnées, mais un verre dans n’importe quel bar de ton choix.

    Mais je conçois qu’au moment où tu as voulu jouer au dur, tu espérais que je ne te prenne pas au mot.

    Dont acte. Tu n’auras répondu sur rien. Vous êtes bien des PUA, et il n’est pas étonnant que celle qui t’ait réellement plu, tu ne l’ai pas eue.

    Dont acte.

  22. animal dit :

    J’ai déjà répondu sur ta mauvaise foi, elle est encore évidente dans ton dernier message et ma réponse précédente fera office de réponse définitive, en virtuel et en réel. Et pas de peur de te rencontrer « en vrai », juste pas de temps à perdre avec un lourdingue qui veut simplement avoir raison à tout prix, et nous fera éternellement ch… parce qu’il tiendra toujours à avoir le dernier mot.

    D’ailleurs, rien ne dit que tu te montrerais, mais tu sais probablement que je ne me risquerai pas à donner mes coordonnées à un harceleur potentiel, donc vas-y, hurle ta « supériorité », personne ne sera dupe.

  23. James dit :

    C’est intéressant comme on peut deviner ce que tu ressens à l’aune de ce dont tu m’accuses.

    Je ne cherche pas à dominer, je m’exprime simplement clairement. Je ne me sens pas attaqué non plus.

    Tu me dis que tu as des arguments, je les attends toujours. Ce dernier post de ta part dit en substance et point par point :

    1/ Tu dis des choses évidentes.
    2/ Toi-même d’abord.
    3/ On ne peut pas parler avec toi.

    Je réponds :

    1/ Merci de confirmer que j’ai raison. Les nanas, c’est évident, et quelqu’un comme toi, qui écris des articles utilisant des pourcentages pour en arriver à dire que quand une nana est plus intéressée, c’est plus facile, devrait le savoir.

    2/ Vraiment ? On va comparer un post où je prends la peine d’expliciter, un one-shot, à tes milliers de posts et tes années de présence ici, Mister Le Taulier ?

    3/ Quand quelqu’un dit à l’autre qu’il est de mauvaise foi, on sait tous qui est de mauvaise foi en réalité, animal.

    Je dois dire que ce post de ta part me déçoit et m’irrite. J’ai pris le temps de t’expliciter ma façon de voir les choses et même de répondre à ton insinuation que je serais différent si je t’avais en face de moi, et à l’arrivée, non seulement tu te contentes d’ad hominem minables, mais en prime tu te dégonfles.

    C’est toi qui cherches à dominer et qui te sens attaqué, mon ami. En parcourant les articles du site, je constate qu’à chaque fois que vous êtes critiqué, vous pétez un câble comme une gamine de 12 ans, comme c’est d’ailleurs le cas de tous les PUA. Bien sûr que tu es inhabituellement challengé. En dehors de ton référentiel « Les gens qui savent sont d’accord avec moi, les autres sont des puceaux caca boudin », tu craques. Tu me dis que je ne sais pas de quoi je parle ? La validité d’une idée se juge à son efficacité : j’attends que tu me montres quelque chose dont je ne serai pas capable, et là encore, je constate que tu as laissé tomber l’idée de me voir.

    Effectivement, la séduction, c’est le domaine du Captain Obvious. Raison pour laquelle j’ai un post sur le sujet et toi des milliers, je suppose. Je pense toujours pouvoir voir émerger une discussion intelligente, même si je commence à douter. S’il ressort de ton prochain post la même substance que les deux précédents, je saurai que j’ai eu tort.

    A plus, l’invitation au verre reste ouverte, à ton initiative. Même si je suppose que, bien que tu aies toi-même amené ce sujet sur le tapis, tu ne la saisiras pas. Là encore tu es un 2.0, plus exactement un internet tough guy 2.0, celui qui ne cherche pas la rixe en réel, mais qui se contente de remarquer que.

  24. animal dit :

    @James:
    1: Tu m’attribues des propos que je n’ai pas tenus dans le seul but de te faire passer pour plus intelligent (ou de me faire passer pour plus bête) que tu ne l’es réellement, tes nombreux propos « captain obvious » suffisant à jauger de tes connaissances en la matière.
    2: « ce n’est pas moi qui suis sur un site composé de milliers d’articles traitant exclusivement de savoir exactement ce qu’il est approprié de faire en toutes circonstances avec les femmes »=> Tu y es pourtant très présent et tu y écris de gros pavés.
    3: on pourrait continuer longtemps mais ça n’a pas grand intérêt vu la mauvaise foi dont tu fais preuve quand il s’agit d’argumenter.

    Ne crois pas que tu me « challenges » inhabituellement, tu es juste un mec lambda qui se défoule sur un site dont il ne comprend pas vraiment le sujet, et qui se croit supérieurement intelligent parce qu’il tient tête aux tauliers. La différence entre nous? Je ne cherche pas à te dominer, je m’en fous royalement, j’ai juste des arguments à faire valoir face à tes « critiques » et je m’exprime, que tu te sentes attaqué est le cadet de mes soucis…

  25. James dit :

    @Juan: tu n’as rien montré, la présence de la lapalissade est là pour une raison. Lis plus bas.

    @ animal:

    Et bien prenons un verre pour en discuter si cela te tente. Tu me reproches de jouer les génies de la drague sans en savoir grand-chose…Pardonne-moi, mon ami, mais ce n’est pas moi qui suis sur un site composé de milliers d’articles traitant exclusivement de savoir exactement ce qu’il est approprié de faire en toutes circonstances avec les femmes. Et en dehors du fait que j’ai rencontré ma copine dans un bar et que ça fait quatre ans que je suis avec, tu m’excuseras également de ne pas te donner le nombre de nanas qui l’ont précédée.
    Vous me traitez de geek et de génie de la séduction alors que je vous invite à moins vous prendre la tête. Comprenez-vous le sens des mots que vous utilisez ?

    Le coup du « naze 2.0 » t’as vexé, mais c’est la réalité : vous cherchez encore à être parfaits, comme vous le faisiez quand vous étiez des gentils garçons. Le coup de « comment répondre à un shit-test », « que dire si elle a un copain », « comment pisser debout en cas de conjonctivite » sont les symptômes de votre besoin de plaire, exactement comme le gentil garçon de base. Ce type d’article, c’est de la supplication avancée, tout simplement.

    Tu veux savoir comment répondre aux « shit-tests » ? C’est parti.

    En partant du principe que tu lui plais, soit son interrogation est sérieuse, soit elle ne l’est pas. Alors la meilleure réponse est de ne pas s’en préoccuper ; si c’est sérieux, ça reviendra, et ce sera à toi de voir si ce qu’elle veut correspond à ce que tu veux.
    Je constate que tu n’as répondu à rien sur le fond. Te sens-tu inhabituellement challengé ? Je te sens-tu inhabituellement challengé ? Je t’invite à discuter, plutôt que te braquer, même si je pressens que, sorti des véritables geeks que tu peux impressionner facilement, tu as sans doute plus de difficultés.

    Plus sur le fond, j’ai passé pas mal de temps avec les PUA qui ne m’ont pas vraiment convaincu. Vous semblez tenter de vous différencier, mais vous partagez avec eux les mêmes hypothèses de base :

    -L’attirance peut se créer par nos actions.
    -Les femmes nous testent en permanence, et il est capital d’être sans cesse à la hauteur d’un idéal. Laisse-toi aller et boum !

    Le problème chez les PUA, c’est cette espèce de croyance infantile que tout dépend d’eux. Ils pensent qu’ils doivent faire des choses spécifiques pour « créer de l’attirance », sans quoi elle ne viendra pas. Je pense le contraire, et je n’ai jamais rencontré un seul mec pouvant me prouver réellement que c’est vrai. Un certain nombre pointent des choses comme l’intérêt d’une nana ou le fait qu’elle lâche son numéro, mais si tu as le quart de l’expérience dont tu m’accuses de manquer, tu sais parfaitement que ces indices ne veulent rien dire. Quand il s’agit de comparer la bottom line, à savoir est-ce que le fait de me comporter de telle nouvelle façon spécifique m’amène plus de femmes, indépendamment de l’accroissement logiquement lié au simple fait de bouger ses fesses, je n’ai encore rien vu qui me laisse penser que l’attirance réelle, et non pas l’intérêt superficiel, peut se créer.

    Toujours en termes de croyance infantile, on voit bien que l’idée selon laquelle ton comportement doit entraîner une réaction spécifique est en continuité de l’idée gentilgarçonéenne que les choses se méritent, qu’il faut être sage et gentil pour obtenir quelque chose. J’ai déjà lu que le gentil garçon est un manipulateur, ce qui est vrai à un certain degré, et c’est la raison pour laquelle certains gentils garçons sont immédiatement conquis par le PU: ils croient qu’il est possible de manipuler, et ça les rassure, parce que ça leur donne du contrôle, mais ont fait l’expérience d’un échec; soudain, voici la bonne façon de manipuler, et ils sautent dessus.

    C’est toujours la même idée de manipuler pour obtenir certaines réactions et de l’attention: avant, on voulait s’entendre dire qu’on était gentil, et on pensait qu’une fois qu’on nous trouverait gentil, on voudrait bien nous donner tout ce qu’on voudrait. Maintenant, on veut s’entendre dire qu’on est attirant, et on pense que quand quelqu’un nous le dit, alors on aura tout ce qu’on voudra. Faire la différence entre le nombre de nanas intéressées et celles que tu choppes réellement t’ouvriras les yeux là-dessus. Le garçon gentil correspond à un archétype de gentillesse, mais tout le monde n’est pas sensible à sa gentillesse réelle. De la même façon, le séducteur correspond à un archétype mais ne plaît pas à toutes. Le problème des sites type PU, et celui-ci, c’est que son postulat est le suivant: « si tu corresponds à tel idéal par ton comportement, alors tu séduiras/aura plus d’options », de la même façon que celui du gentil garçon est « si tu corresponds à l’idéal du gentil, alors tu auras ce que tu veux ». Bullshit dans les deux cas. L’image que tu renvoies, tu peux la contrôler mais ce n’est pas pour ça que tu auras la réaction que tu attends en face. Parce que cette réaction ne dépend pas de toi, mais de la perception de la fille, de ce qu’elle attend à ce moment précis, etc.

    Séduire n’existe pas. C’est ce que les naturels et ceux qui prennent le risque de ne pas se cacher derrière des solutions faciles comprennent rapidement. C’est une question d’avoir les burnes d’y aller, de ne pas se faire dessus si tu te fais jeter et de ne pas immédiatement la prendre pour la femme de ta vie. Et encore, j’insiste sur le fait que ceci est la démarche permettant de maximiser les opportunités qui ne dépendent pas de toi, pas une formule causale censée déclencher l’attirance. Croyez-vous que le fait de ne pas être intéressé plaît? Croyez-vous surtout que la dernière nana qui ne vous intéressait pas et à qui vous plaisiez était attirée parce que vous ne vous occupiez pas d’elle? Soyons sérieux, avec le nombre de filles qui ne nous intéressent pas, on devrait nager dans les culs.

    Les nanas sont sympas. Dès que tu n’es pas un débile et que tu leur parles d’elles, elles ont les yeux qui s’allument. Dans la plupart des cas, ça ne veut pas dire qu’elles veulent plus: il se trouve que la conversation les intéresse. La décision d’aller plus loin, elle dépend d’une combinaison de facteurs que vous ne pouvez pas influencer. De façon intéressante, on a pu démontrer que les femmes sont attirées par les critères qu’on ne peut pas simuler, et ces critères changent du coup en fonction du temps qu’elles ont pour te fréquenter. Dit simplement, ça veut dire que quand une nana couche rapidement avec vous, c’est pour votre physique, qui est la seule chose infalsifiable à court terme. A long-terme, des critères comme le statut, l’argent, la personnalité rentrent éventuellement en compte. Et comme l’évaluation de ces facteurs se fait à long-terme, vous ne pourrez pas non plus les falsifier. De là, la difficulté récurrente à coucher immédiatement avec une nana avec qui vous vous entendez immédiatement très bien versus la facilité à coucher avec une nana qui vous fait immédiatement bander. De là, les shit-tests, qui sont le constat que votre numéro d’alpha séducteur n’est pas cohérent, puisque ce n’est pas ce que vous êtes. Avant de mal prendre cette dernière phrase, je préfère t’avertir qu’aucun gros baiseur (je sais, j’ai mis gros baiseur et c’est mal; mais c’est le seul terme que je peux honnêtement utiliser, la séduction étant une illusion de petit garçon) ne se comporte en alpha séducteur non plus.

    La séduction telle que vendue par les PUA, c’est de l’illusion infantile mâtinée de biais de confirmation. Comme je te le dis, je n’ai jamais rencontré un type, y compris parmi les mecs très très doués, qui puisse me prouver que la réponse prémâchée type Pick-Up fonctionne mieux que d’observer les nanas qui te plaisent déjà et ne pas faire le bouffon. Je ne suis même pas fermé à la possibilité, mais je constate. Et cette façon qu’ont les PUA de monter dans les tours dès qu’on les challenge sur le fond montre avec évidence qu’ils sentent bien, au fond d’eux -mêmes, la fumisterie de leurs idées.

    En dehors de l’évidence, à savoir présenter correctement et ne pas faire le con, il y a peu de choses à faire.

    Le coup des shit-tests, c’est de l’angoisse pour rien, et précisément vous ne vous en rendrez pas compte si vous continuez à accorder autant d’importance au fait de bien y répondre. Soit il y a compatibilité, soit non, et la façon d’y répondre n’y changera rien. Si c’est juste pour te chercher, tu lui mets une tape sur les fesses ou tu la vannes un peu. Sérieusement, si tout cela est si important, comment expliques-tu que les femmes se tapent autant de mecs qu’elles présentent ensuite comme des nazes ?

    Au fond, ce que vous recherchez n’est pas la jouissance et la satisfaction de vos besoins: vous cherchez à « être comme il faut », vous cherchez ce boost égotique reçu étant petit quand vous correspondiez aux attentes des autres. Sauf qu’être gentil et passif ne fait pas baiser. Alors ces méthodes et façon de se comporter servent de compromis: en choppant selon une façon présentée comme étant la bonne, la raffinée, voire la supérieure (et j’englobe là encore l’ensemble des PUA), vous recevez ce boost égotique tout en voyant vos conquêtes augmenter du simple fait que vous vous bougez les fesses.

    C’est pour ça que je dis que vous êtes des enfants: vous voulez croire au fait que vous méritez ce que vous obtenez, et que vos succès prouvent une valeur supplémentaire chez vous. C’est en cela que les PUA restent des nazes 2.0, et gardent un égo de petit garçon alors même qu’ils jouent à l’homme, au lieu d’en être un.

    Je suis ouvert à la discussion de fond. La raison pour laquelle je parle de ce sujet avec sérénité, c’est que j’ai essayé de prendre les hypothèses de départ en défaut, comme n’importe quelle personne qui préfère savoir plutôt que croire. Si tu vois une faille dans le raisonnement, balance. Je ne suis pas du genre à me défiler.

    Mais les réfutations en une phrase avec commentaire de type prof de français, ça ne trompe personne.

  26. Juan dit :

    Mais enfin, tu le fais exprès ?
    Je ne suis pas d’accord avec toi, j’ai montré, en faisant une blague, que ton propos, ton pavé était de la bouillie informe confuse et illisible.
    Relis le message plus haut.

  27. animal dit :

    En l’occurrence James c’est toi qui cherche des noises à tout le monde en balançant des insultes non justifiées et en jouant les génies de la drague sans manifestement en savoir grand chose, mais encore une fois c’est facile de faire le malin caché derrière son écran…

  28. James dit :

    Juan: Tu réussis à m’agresser en étant d’accord avec ce que je dis. A n’en pas douter, ta réussite avec les femmes doit être insolente! A l’avenir, préoccupe-toi moins de sucer et plus de comprendre, la discussion y gagnera.

  29. Juan dit :

    James,
    Je me suis contenté de montrer que ton propos, malgré tes pavés, est très évanescent et confus. Tu comprends maintenant ou tu veux un dessin ?
    Je suis gentil, je pourrai dire que ce que tu as écris est simplement con. Évidemment, une fille que tu as pu séduire à fais un choix, qu’elle t’a choisi, elle a donné son consentement. Tu as fais une belle lapalissade.

    A chaque article du net, y’a toujours des geeks et des coincés qui nous sortent l’exception à la règle, qui chipotent pour se faire remarquer et attirer l’attention.

    Animal a souligné le fait que 9 couple sur 10 le sont par défaut. Il aurait pu aller plus loin et dire que ce ne sont pas des couples, qu’ils se contentent de « faire équipe ».

    Calrsberg : Melenda ? Quoi ?

  30. calrsberg dit :

    @Juan alias Melenda: sois gentil et retourne jouer avec tes crottes stp.

  31. James dit :

    T’as un truc intéressant à dire Juan?

  32. Juan dit :

    « quoiqu’il arrive, tu ne peux que te contenter que des femmes qui te choisissent.  »

    Nannnnnnnnn ?! Tu crois ?!
    si une fille ne te choisit pas ou ne veux pas, on appelle ça un viol en France. *rires*

    Et tu oses parler de légèreté ? Sérieusement ?

  33. James dit :

    @Hayabusa

    Comme la République Démocratique d’Allemagne, Yannick est obsédé par ce qui lui manque: la légèreté.

    Idem avec les amoureux de la virilité.

  34. James dit :

    @animal: et moi cela fait quatre ans que j’ai fait la même chose.

    Mon propos n’est pas triste, il est simple: quoiqu’il arrive, tu ne peux que te contenter que des femmes qui te choisissent. Tu raisonnes de façon binaire, entre le mec qui y va partout et le mec qui n’y va jamais. Tu me donnes ton exemple: je ne comprends pas ce que cela est supposé prouvé. Tu as flashé sur une nana dans un bar et coup de bol tu lui as plu aussi. Il m’est arrivé la même chose. C’est effectivement normal. Mais même dans ce cas, tu n’as rien choisi: tu es allé la voir et il y a coïncidence de vos désirs.

    J’ai parcouru ce site et vous semblez penser que l’attirance se crée. C’est faux, mais c’est à la base de votre délire sur les filles « choisies ». Si ton raisonnement est de dire qu’il faut juste avoir les couilles d’y aller quand une fille te plaît, je te suis, mais ce site n’a clairement pas ce propos.

    Je suis d’ailleurs surpris par cet article, et j’aimerais connaître l’expérience réelle de l’auteur. Parce que de deux choses l’une:

    -soit elle a une exigence réellement importante. Dans ce cas, vous pouvez mentir, mais ça vous reviendra en pleine tronche.
    -Soit ce n’est pas réellement sérieux et dans ce cas-là, ne vous embêtez pas.

    Maintenant, vous comprenez bien que la meilleure attitude est de ne pas s’en préoccuper par défaut. Si l’interrogation est superficielle, ça le fera marrer. Si elle ne l’est pas, ça la fera marrer et ensuite, elle reposera la question. A ce moment-là, à vous de voir si vous voulez mentir ou non.

    Ce n’est pas plus compliqué. Le paradoxe de ce genre d’article, c’est que vous demander comment ne pas être un naze, c’est précisément être un naze 2.0. Qui se soucie autant de savoir s’il dit le bon truc à part un petit garçon bien élevé?

    @Yannick
    Ce que les nanas en pensent est hors-sujet. Tant que tu ne leur casses pas les pieds, n’importe quelle nana aime se sentir belle. La question est de savoir quel genre de mec drague dans la rue, et je parle des mecs qui le font régulièrement, même s’ils s’échinent à donner l’impression inverse aux filles à qui ils parlent.

    Quant au fond de ton article, il est mauvais, et le fait de sortir le dernier concept de Stéphane (vous vous êtes tous mis à traiter tout le monde de timide et d’ancien timide récemment, je me demande comment ça se fait, tiens) assorti d’une tentative maladroite de se placer en donneur de leçons (« apprenez à prendre du recul », fais-moi rire gamin) n’y changera rien.

    Parler à des filles et les emballer n’est pas compliqué. Essaie, tu verras.

  35. Hayabusa dit :

    @Dje : jugement à la va vite et qui ne coute rien. personne ne « tombe dans le trou » à la lecture d’un article. on dit simplement que l’article (comme d’autres) est démotivant. ca ne veut pas dire qu’on sera démotivé.

    @Yannick : chaque fois qu’on fait une remarque sur le contenu d’un article, on nous sort la fatwa de « on_est_trop_coincé » et qu’il faut faire dans la légéreté et éviter de tout analyser. vraiment? j’ai beau chercher cette légéreté dans votre article je ne vois qu’une mécanique analytique. je ne m’imagine pas en rendez vous avec une fille refléchir à si oui ou non c’est un shit test ou autre. si la fille n’est pas si interessée que ca, au diable. il y aura des filles plus sympas.

  36. Dje dit :

    Il faut avoir bien peu de bonheur, de légèreté et d’espoir dans sa vie pour tomber soudainement au fond du trou en lisant les articles du site.

    Avoir plus de pouvoir sur son existence, et ainsi gagner l’opportunité de vivre ses rêves au lieu de rêver sa vie, moi je trouve ça plutôt motivant.

  37. Yannick dit :

    Au lieu de tout voir en noir et blanc tel un ancien timide devenant boulimique de « séduction », apprenez à prendre un peu de recul sur un article ciblé, certes un poil cynique, qui n’aborde par définition qu’une petite partie du jeu de séduction. Ce n’est pas parce que vous savez lire entre les lignes quand il y a un message important à y déceler que vous devez tout analyser tel un robot social.

    Pour des articles sympa qui donnent la pêche, je vous conseille le dernier Marie Claire :)

  38. Hayabusa dit :

    +1 nazdaq

    et ce n’est pas le plus démotivant comme article.

    des fois je me dis qu’au lieu de profiter de la relation tout simplement et du moment présent, le mec se retrouve dans un engrenage analytique, genre grand QCM chiant ou il doit choisir la bonne réponse pour éviter de se faire éjecter. ca ne m’étonne pas qu’après ca il y ait une haine des femmes qui transparait dans certains commentaires.

  39. nazdaq dit :

    Un article bien triste et déprimant, qui dit que la séduction et l’amour sont une vraie galère dont peu profiteront, soyez sympa, y aura-t’il un jour un article positif redonnant la pêche?

  40. Bill dit :

    Le mot clé dans ce texte : Observation.
    En général la réponse est dans la question (shit test ou non en fait).

    Réciproquement, test qui est tout sauf merdique et très factuel : Il écoute ou pas ?

    Petit complément sur l’article, un test sert aussi à apprécier les qualités de sa partenaire. Une bourrique proposera un test de bourrique.

    Réciproquement, une femme brillante proposera un test furtif et plus généralement comportemental.
    Les test ayant généralement le même objectif : Répond il à mes attentes ?

    Dernier test qui valait franchement la peine d’être le mec formidable que je suis :
    un test comportemental : Ma rencontre était froide sexuellement la première nuit. Comme je suis un mec cool, je n’en dis rien, j’agis comme tel (j’ai peut-être baisé la veille après tout, et c’est une opportunité de repos qu’elle me propose, pas une frustration qu’elle m’impose) : complicité, sensualité (assez pour qu’elle se confie sur le sens de son test sans dire que ça en était un mais en parlant d’elle, en agissant progressivement avec son ressenti avec en retour mon écoute bienveillante) et petit déjeuner gourmand au réveil.
    Elle était satisfaite, rassurée et, comme tout à chacun, soucieuse et responsable de son plaisir, elle a demandé à me revoir et le volcan se réveilla.

  41. Hayabusa dit :

    je sais pas d’où vient cette idée que rencontrer une fille dans son cercle social est plus facile. je pense plutôt que c’est le contraire. en soirée/sortie de groupe la concurrence est plus acharnée, souvent les filles sont en nombre réduit par rapport aux mecs, les jolies filles encore plus. En voyage de groupe/ Trekking ou autre, t’auras grand max 2 filles belles, le reste des filles tièdes, banales, sans conversation.. faut alors batailler, sortir du lot, amuser, et bien entendu sous le regard des autres (on peut s’en foutre, mais ca fausse le jeu).

    rien ne vaut l’abordage direct d’une inconnue.

    j’ajoute une chose, le fait de ne pas avoir d’amies ou avoir un cercle sociale réduit ne fait pas de la personne un être inférieur ou sans valeur. il y a beaucoup d’amis qui le sont par défaut, ou qui sortent en groupe juste par peur de rester avec eux-mêmes.

  42. Yannick dit :

    Aborder une fille dans la rue, sur des milliers que l’on croise chaque jour, une seule parce qu’elle a quelque chose de différent, l’assumer et le faire avec classe c’est tout sauf du désespoir (Soral est hors sujet ici, il s’agit bien évidement de vivre sa vie et de se bouger quand nécessaire).

    En revanche, se jeter sur la moindre nouvelle arrivée dans son cercle social, même si elle ne nous plait pas spécialement, mais bon, il faut bien se reproduire, je trouve çà nettement moins enviable (pour les plus réactionnaires, je caricature… hein !).

    Vous seriez surpris d’entendre le ressenti des filles qui se font aborder, pour une fois, de manière naturelle, classe et avec le sourire. Le mot « courage » viens plus souvent à leur bouche que celui de « désespéré ».

  43. animal dit :

    Quel délire? Celui de traverser une pièce pour parler aux filles que tu trouves jolies plutôt que de te contenter des filles qui se retrouvent, par hasard, à coté de toi? Regarde bien les filles que tu croises dans la rue, et dis toi que quand toi tu te dis « elle est jolie » sans agir, d’autres y vont et tentent leur chance.

    Et évidemment qu’elle a son mot à dire, sauf dans un cas: si tu n’y vas pas…

    Quand au fait que la plupart des « séducteurs » et « PUA » finissent par « rencontrer quelqu’un de la façon normale », c’est une banalité sans fondement, il faudrait déjà définir ce qu’est « la façon normale », ensuite sortir des statistiques, etc. Bref, c’est du vent pour étayer un propos bien triste.

    Moi, j’ai traversé le bar pour parler à une étrangère qui me plaisait et que j’avais repéré de loin, plutôt que de rester à parler à celle qui était à coté de moi parce qu’on avait un ami en commun, et ça va faire 2 ans qu’on est ensemble (et pour moi, c’est ça la façon normale…).

  44. James dit :

    J’adore ce délire sur les filles « choisies » vs « non-choisies ». Tu ne choisis pas non plus quelles filles sont dans la rue à n’importe quel moment. En outre, pour coucher avec une fille, il faudra à un moment donné qu’elle le choisisse, à moins que tu n’utilises la Chloroform Method. La seule différence entre rencontrer une nana normalement vs comme un crevard soralien, c’est qu’il y a plus de nanas dans la rue et que tu peux y jouer les nombres.

    Tu devras toujours te contenter des nanas qui te choisissent, et la seule chose que tu peux y faire, c’est d’élargir le panel. Nénamoins, c’est déjà simple à faire par cercle social, et sans les désavantages inhérents à cette pratique réservée, non sans raisons, aux mendiants et aux racailles.

    De fait, la plupart des « séducteurs » et des « PUA », ce qui est la même chose, finissent par rencontrer quelqu’un de la façon normale.

  45. animal dit :

    Pourquoi aborder dans la rue? Peut-être parce que la fille que tu abordes te plait, plutôt que d’attendre les opportunités de parler à des filles que tu n’as pas choisi?

  46. Kais dit :

    La première question, pourquoi aborder une fille dans la rue ? Il n’y a rien de plus needy je croie, à moins d’être de l’unicef. Le mieux est de profiter des situations quotidiennes, à la boulangerie, à la caisse du supermarché, ou encore dans la salle d’attente, lui montrer que avec ou sans elle la vie continue et que libre à elle d’entrer dans votre univers.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois