ameliorer sa voix

La séduction, arme personnelle comme professionnelle

Accueil > Debutants > La séduction, arme personnelle comme professionnelle

séduction travailLe but avoué de la séduction, la première grande ligne de cette dernière, est l’interaction homme-femme, et la façon de gérer cette interaction dans le but de plaire à autrui. En somme, une « lubrification des rouages sociaux », pour citer une personne qui connaît son sujet. Mais, et vous le savez depuis le temps que vous lisez nos articles, la séduction ne s’arrête pas là. En dépassant la définition que la majorité des gens lui attribuent, à savoir le cadre de la relation homme-femme, la séduction peut, et doit, s’appliquer dans d’autres domaines, et notamment celui du monde du travail. Comme il nous importe de vous montrer à quel point ces dires sont universels, et non pas fruit de notre seule imagination, nous vous apportons régulièrement des témoignages extérieurs sur le sujet. Et aujourd’hui, c’est un extrait d’un article de La Tribuneque nous vous présenterons…

Le rapport de séduction à l’échelle du monde professionnel

« Une carrière est faite en permanence de rencontres et d’échanges, où toutes les qualités humaines sont impactantes et où le comportement peut jouer un rôle déterminant. Vous avez dit attitude naturelle ou technique relationnelle ?

Au travail, le comportement de chacun a un impact fort sur l’ensemble des relations humaines. Un management agressif et brutal pourra générer un sentiment de pénibilité et nuire à l’ambiance globale de travail. Même si ce type de situation peut aussi parfois avoir des effets positifs, comme créer des solidarités heureuses entre collaborateurs, celles-ci s’inscriront toujours dans un climat détérioré, rarement bénéfique au business ou aux personnes, difficilement compatible avec une stratégie de motivation des équipes.

Voici comment début cet article de La Tribune qui nous montre que dans toute structure ou interagissent des personnalités entre elle, le comportement, l’attitude, génère invariablement un climat positif ou négatif, et ce même dans le monde du travail.

« Le rapport de séduction s’installe souvent dès l’entretien de recrutement. Il s’agit pour l’un d’optimiser la valeur de sa candidature par une attitude personnelle qui viendra opportunément compléter ses talents professionnels. Il s’agit pour l’autre de rendre le poste et l’entreprise séduisants pour créer, chez le candidat, le désir de rejoindre une équipe qui aimerait le recruter. Mais le rapport de séduction doit rester, comme dans un couple, permanent. Rien ne doit jamais être considéré comme acquis. »

Vous avez une impression de déja vu? C’est normal, toutes ces notions ont déjà été abordées dans un précédent article. Nous ne le répèterons jamais assez, mais un entretien d’embauche se réussit (ou se rate) selon le degré de séduction que vous êtes à même d’appliquer en face de votre recruteur. Il ne s’agit pas de sauter sur les genoux de ce dernier, mais d’être capable de susciter l’intérêt, de souligner votre caractère « unique ». Après tout, pourquoi vous et pas un autre? Votre attitude peut être la réponse à cette question.

Séduction sociale et professionnelle: même combat?

« Le rapport de séduction est plus propice à attirer l’attention de l’autre, à le faire adhérer à un projet, à motiver et faire s’engager une équipe derrière un leader pour affronter des challenges, pour se dépasser individuellement ou collectivement.Dans une relation professionnelle à deux, le séducteur apporte une forme de douceur et de calme dans les échanges. Il permet généralement de créer un climat de confiance, souvent plus simple et plus direct. Il permet aussi plus facilement à l’autre de s’ouvrir, de se confier, de se livrer.

[...]La séduction, comme l’agressivité, passe par le comportement : le regard, la voix, les gestes. Dans ce sens, on peut parler d’attitude plus que de technique. Toutefois, le comportement peut se travailler : apprendre à poser sa voix, à respirer, maîtriser son énergie, son stress, sa gestuelle. »

Ici encore, on peut reconnaître un certain nombres de caractéristiques communes au rapport de séduction entre homme et femme, bien que l’on puisse voir qu’ici l’auteur de l’article cherche à faire passer un message de compréhension et de confiance mutuelle, qu’il faut éviter dans un premier temps dans les rapports « sexués » pour ne pas passer pour le « gentil garçon », ou finir dans la tristement célèbre friend zone.

« Mais pourquoi certaines personnes sont ou paraissent agressives ou brutales ? La brutalité ou l’autorité abusive, excepté pour une proportion probablement mineure et intraitable de sadiques, est souvent et seulement un signe de timidité. Cela peut aussi servir à compenser, consciemment ou inconsciemment, un manque d’assurance ou de compétences. L’agressivité servira alors soit de bouclier, comme protection contre l’autre, soit de moyen d’affirmer sa position.

[...]L’amélioration de la qualité de vie au travail et des relations humaines pourrait donc aussi passer par la séduction. Et dans la relation professionnelle, elle est assurément une question d’attitude. Bien travaillée, elle peut donc être considérée comme une technique, voire comme une arme. »

Ce premier paragraphe, bien que n’appelant pas vraiment au bon sens de quiconque souhaiterait devenir un tant soit peu séduisant, reste quand même un bon rappel que dans tout rapport, brutalité et agressivité ne font que dénoter un flagrant manque de confiance en soi. Et messieurs, vous ne voulez pas paraître comme manquant de cette « confiance » dont il est déjà si difficile de bénéficier en temps normal.

Cet article est assez éloquent sur les ressemblances de la réussite amoureuse comme professionnelle. La séduction, la façon comme l’on aborde les gens qui nous entourent, notre attitude vis-à-vis de ces personnes, sont d’important conditionnants pour mener à bien nos projets. Et il peut être bon de se rappeler, que cette même séduction qui nous permet de nous sentir plus à l’aise face à une femme qui nous plaît, est applicable à d’autres domaines, et n’a donc rien d’un quelconque ramassis de techniques nous faisant passer pour de vils manipulateurs.

 

Rodolfo

ps: l’article complet est disponible à cette adresse

Adresse Email * Prénom *


1 COMMENTAIRE pour cet article.

  1. SteveeAustin dit :

    Une trés bonne analogie.
    Merci Rodolfo.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois