apprendre a manipuler

« Je plais aux femmes »

Accueil > Debutants > « Je plais aux femmes »

plaire aux femmes
Stéphane,

Je lis avec intérêt tes interviews et je trouve sincèrement qu’au delà de l’aspect techniques de séduction ou retour d’expérience, tu fais preuve d’une vraie maturité dans les relations hommes-femmes. En tous les cas, c’est ce qui transparaît lors de tes interventions toujours ponctuées de la touche d’humour, voire de cynisme (sans cruauté), juste ce qu’il faut pour dédramatiser un peu tout ça. Je tiens donc à te dire bravo car personnellement, j’apprécie le naturel que tu affiches avant tout. Cela étant dit, j’en viens à ma question, je vais essayer d’être concis et bref.

Voilà, je suis dans une relation extra-conjugale (je suis en couple mais pas marié et sans enfants) depuis 3 mois, avec une femme qui est dans la même configuration (globalement) que moi, c’est à dire dans une relation durant depuis dix ans, sans enfants et non mariée. On a une certaine maturité tous les deux, je plais aux femmes en général, suis plutôt séducteur que dragueur. Bref, elle, jolie brune, très charmante, pétillante, tout ce que j’aime.

 Mon « souci », c’est tout simplement que je la sens très loin d’être prête à quitter son homme pour moi.

Je plais aux femmes

Bien entendu,je ne suis pas un bleu, je sais très bien que ça ne se fait pas en trois mois en général. Elle aurait tendance à me répéter qu’elle n’envisage pas de quitter son homme, et en même temps,elle me dit qu’elle veut me garder aussi. Classique, selon toi, dans ce schéma de double liaison ?

Je sens que je dois prendre un peu de recul car je suis dans l’obsession amoureuse (elle aussi, ceci dit, jusqu’à maintenant je pense). J’ai pas très bien géré le téléphone, on s’est appelé plusieurs heures d’affilée assez souvent (pas terrible je pense). Donc, quelle attitude préconises tu  afin qu’elle cesse d’entrer en rébellion avec elle même, et qu’elle assume pleinement sa relation avec moi ? Comment ne pas tomber dans le piège sans donner l’impression du mec distant – ni collant – sachant qu’elle s’est vraiment ouverte à moi depuis 3 mois. Je connais son salaire (elle me l’a dit sans que j’ai à lui demander), elle me parle de sa vie financière, m’a fait comprendre aussi,qu’elle remettait à plus tard l’achat d’un appartement avec son mec, ils n’ont pas d’enfants (peut être dans 2 où 3 ans me dit-elle).

Au vu de tout ça, je ne peux m’empêcher de faire ce qu’on appelle en psychologie un biais de décision (c’est pas moi qui vais t’apprendre ça !).En effet, je me dis qu’elle envisage une relation totale avec moi et qu’elle veut extérieurement noyer le poisson car ne voulant pas trop s’exposer, etc., tu connais la chanson. Je lui ai dit quand je l’ai embrassée la première fois que, en ce qui me concernait, j’étais prêt à changer de vie. Erreur fatale ou bon positionnement de départ compte tenu du contexte ?

Relations par défaut

Elle est très tactile, pour info, dans la rue, le métro, en public, la main dans la main, tout le temps pratiquement,ce qu’elle n’a plus avec son homme ni moi avec ma compagne. On ne l’a même jamais vraiment été ni dans mon histoire, ni dans la sienne. Tu as raison quand tu parles des relations par défaut. Je ne sais comment l’amener progressivement à l’idée de le plaquer sans paraître lourd. Elle m’a quand même dit un jour, suite à une question de ma part sur ce sujet, qu’elle pouvait le concevoir mais ne l’envisageait pas. Bref, voilà un peu ma situation – qui n’est pas dramatique – mais mieux vaut prévenir que guérir.

Merci Stéphane de m’apporter quelques éléments extérieurs d’appréciation de la situation que je vis. Ton regard affûté ne peut m’être qu’utile.

A bientôt

Laurent

Bonjour Laurent,

Le cynisme dont tu parles me fait penser à mes cours de géologie du collège et à la tectonique des plaques. Quand deux morceaux d’écorce terrestre se heurtent, ça chauffe, comme lorsqu’une passion (celle des relations et des dynamiques sociales) heurte de plein fouet la réalité (faite d’une grande majorité de gens qui, globalement, n’en ont que faire, et dont le seul réflexe consiste à appeler au secours dès l’instant où ils sentent poindre la solitude et son long cortège de malheur).

Ce site n’est pas un de ces milliers de blogs qui poussent comme des champignons et qui traiteraient de n’importe quels sujets dès l’instant où ceux-ci permettraient à son auteur de gagner de l’argent (non déclaré bien sûr) en faisant de l’affiliation et des publicités. Non, ce site est celui d’un passionné, dont la passion consiste à transmettre une certaine éthique de vie faite de valeurs morales (intégrité, désintéressement), de conscience sociale (rapports de pouvoir, dynamiques sociales), d’esthétique (goût pour l’élégance, lifestyle) et de plaisir à affirmer sa masculinité (séduction, énergie). Et justement, les valeurs morales – pour ne citer qu’elles – sont ce qui aurait dû te faire penser il y a déjà plusieurs années que tu t’ennuyais au logis et que tu aurais bien mieux de chercher femme(s) à ton pied plutôt que d’attendre dans tes pantoufles l’occasion de pouvoir tromper la tienne. Ah, mais j’oubliais, tu plais aux femmes.

Quand j’entends “ je plais aux femmes en général, suis plutôt séducteur que dragueur”, je traduis : “je suis un bourgeois dans mes 40 ans qui n’a pas beaucoup dépensé avec sa femme parce qu’elle ne lui en donne plus envie depuis longtemps, conséquence j’ai un compte bancaire à 6 chiffres et je dépenserais bien volontiers dans toute activité susceptible de faire défiler les petites fesses autour de moi”. Moralité : il y a ici bien peu de place pour… la morale. Dans un courrier récent, je définissais la morale comme (entre autres) une intégrité à démontrer envers ceux qu’on aime, et les lecteurs assidus savent que ce n’est pas le seul endroit du site où figure le mot intégrité. Dans ces conditions, à quoi bon me essayer de me beurrer l’abricot avec la maturité de mes différentes interventions, puisque manifestement tu ne les as pas lues ?

Il plaît aux femmes ?

Il faut être cohérent : c’est justement parce que je vous encourage à quitter une femme qui vous trompe ou qui vous ment (ce qui, in fine, revient un peu au même, mais c’est un autre débat), que je me dois, pour des raisons de morale et surtout de logique, de dissuader ceux d’entre vous qui sont en couple de tromper la leur ! Tromper n’a aucune élégance, c’est une activité de routier ou de représentant de commerce. Lorsque tu t’es penché vers elle pour saisir ses lèvres (car je doute que tu aies pensé à l’attirer vers toi, comme il se doit), elle aurait dû, si elle avait eu un peu de classe, te repousser comme me l’a fait cette petite brune à cheveux courts rencontrée récemment, en te disant “je ne suis pas libre en ce moment”. Et toi, lui dire de te faire signe quand ce sera le cas. Au lieu de cela, tu l’as implicitement demandée en mariage. Tu es sûr que tu as déjà lu une seule ligne de ce que j’écris ? J’espère au moins pour elle que tu mets plus longtemps à éjaculer qu’à déclarer tes sentiments, sinon tu dois souvent sentir le matelas remuer étrangement pendant ton sommeil . Et non, ce n’est pas le sommeil paradoxal.

Ce qui est paradoxal, c’est que tu n’aies pas su décoder quelque chose d’aussi simple qu’une femme qui te dit (texto) qu’elle “conçoit de vivre avec toi mais ne l’envisage pas”. Dans quelle langue doit-elle te dire que tu n’es pour elle qu’une passade ? Comme dirait l’autre, “she’s just a drifter, so don’t get involved” .

Je résumerais tout Ecce Homo de Nietzsche en une seule phrase : “aimez ce qui vous fait du bien” . Tu sollicites mon “regard affûté” ? Il ne voit hélas rien dans ta lettre qui te fasse du bien, et il a plutôt la sensation que ta femme (qui – je parie – est plus fine que toi) doit penser à ce moment même à te jouer le même tour.

La roue tourne. Mais quand elle tourne dans la boue, tous les côtés sont sales.

Stéphane


Et rendez-vous le 26 avril pour le second volet de nos séminaires sur la manipulation : Obtenez ce que vous voulez. Plus vous réservez tôt, moins vous payez !
Adresse Email * Prénom *


25 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Alexandre dit :

    Bonjour à tous

    Laurent est manifestement un peu prétentieux : « il plaît aux femmes » mais peu courageux puisqu’il reste dans son petit confort et ne quitte pas sa compagne avec laquelle il ne partage plus grand-chose. Il est humain de ne pas avoir le courage de changer de vie, même si ce n’est pas très glorieux. Je trouve immoral de tromper quelqu’un, j’irai plus loin, c’est malhonnête.

    En ce qui concerne cette histoire, il y a gros à parier que cette femme traversait (peut-être encore en ce moment) une période de crise dans son couple, et qu’elle ne quittera pas son compagnon, pas pour Laurent en tout cas…Si elle l’avait voulu, elle l’aurait fait non ?

    Sur le plan pratique, en « oubliant » que c’est une trahison, Laurent a le choix entre « prendre le meilleur » et profiter de bons moments tant que cela dure (option cynique, mais option qui cadre avec le personnage) ou être à la hauteur et quitter à la fois sa compagne qu’il trahit et cette maîtresse qui ne le suivra pas de toutes façons.

    J’ajouterais que cette histoire semble beaucoup (trop ?) lui tenir à coeur, et mon conseil (je l’ai vécu) c’est de foutre le camp pendant qu’il en est temps

    Alexandre

  2. Petrus dit :

    J’aime les commentaires qui se triturent les méninges pour essayer de donner un sens positif au verbe « tromper ».

    On appelle cela du sophisme.

    Ceux qui pensent que la morale n’a rien à voir avec « tromper », peut-être par refus du mot « morale », demandez-vous alors si « tromper » est classe, élégant, stylé… (Ensuite demandez-vous si ce site promeut un mode de vie « classe, élégant, stylé » ou bien un mode de vie « négligé, impulsif, désordonné ».)

    Et si c’est le cas, il va falloir lancer des pétitions pour donner des légions d’honneur à tous ceux qui se sont rendus coupables d’escroquerie dans la vie.

  3. Geoffrey dit :

    J’adore cet article, tu aurais du l’appeler : la gifle!

  4. Joanna dit :

    « l’Amour est un oiseau rebelle qui n’a jamais, jamais connu de lois »……(Opéra Carmen)

  5. Joanna dit :

    En tout cas je plaind cet homme amoureux obsessionnel de cette femme indifférente, Et si je peux me permettre Laurent il n’y a qu’une chose à faire « fuir » le plus loin possible de cette femme…vous aurez mal, un moment, et puis après vous retrouverez votre « moi » perdu …et vous vous sentirez revivre !! Courage fuyez !

  6. Joshua dit :

    Le message de Marion est passionnant ! Et touchant.
    Peut-être n’est-ce pas le bon site et encore moins le bon article pour faire part au monde de vos problèmes psychologiques…

  7. Truman dit :

    Pour relancer le débat abandonné depuis un certain temps maintenant, j’aimerais y apporter une petite contribution en disant qu’il n’y a pas de logique ou de « convention sociale » qui tienne pour déterminer s’il est avisé ou non de tromper sa femme / son homme (seule la religion condamne ce type de pratique mais cela est un autre sujet).

    Chaque être humain est différent d’un autre sur de très nombreux points, notamment biologique mais aussi lié à la propre expérience de vie de chacun. Et je conçois mal que certaines personnes qualifient le fait de tromper sa femme / son homme comme « immoral ». Immoral pour qui ? pour vous peut-être, peut-être cela apparaît comme beaucoup plus moral pour certains autres ou dans certaines situations ?
    Qui donc a raison ?
    Cela veut-il dire que vous osez vous percher au sommet du troupeau pour clamer que votre idéologie est meilleure que celle du voisin du dessous ?
    Qui êtes-vous pour oser prétendre que votre façon de voir les choses serait meilleure que celle d’un autre ?
    Cela a un nom : le totalitarisme…

    Comme pour toute chose sur terre, chaque évènement, action, décision est caractérisé par un aspect positif et un aspect négatif.
    Chacun dispose (fort heureusement) du libre arbitre et tant que les actes ne nuisent pas à la liberté ou l’intégrité d’autrui, je ne vois pas en quoi ils pourraient être préjudiciables.
    Un homme trompé par sa femme, est-il forcément moins heureux qu’un homme célibataire ?
    Un homme qui s’aperçoit que sa femme le trompe, ne dispose-t’il pas du droit de la quitter ?
    Ni les femmes ni les hommes ne sont des objets qui « appartiennent » à un quelconque individu.
    Appartenez-vous à vos parents ? A votre mère ?
    Ce serait pourtant beaucoup plus logique sachant qu’elle vous a conçu, porté pendant 9 mois et peut-être élevé pendant les dix-huit années qui suivent…
    Nombre de couples mariés vivent un enfer quotidien quand des maris trompés vivent une histoire enviable de beaucoup. La question n’est pas « est-il moral ou non de tromper ? », la question est plutôt « n’est-il pas plus sain que chacun envisage de vivre sa vie de la façon dont il souhaite tant que cela ne nuit pas à l’intégrité ou la liberté d’autrui ? ».
    J’avais le même type de discours que celui qui prédomine sur ce topic lorsque j’étais plus jeune (adolescence et début de vie d’adulte) et je peux vous assurer que je me sens beaucoup plus serein à présent que j’ai décidé de vivre ma vie telle que je souhaite la vivre et que je l’assume en tant que telle.
    Je sais à quel point cela peut être douloureux lorsqu’un être cher vous trahit. Cependant, qu’est-ce que trahir ?
    Votre femme ne vous appartient en aucun cas, pourquoi n’aurait-elle pas le droit d’aller goûter à d’autres plaisirs ? Et rien ne vous empêche de faire de même !
    Elle veut vous tromper, c’est son droit. Vous ne l’acceptez pas, quittez-la…

    Ai-je été trompé ? Peut-être, sûrement, je ne peux le dire et à dire vrai, je m’en contrefous, l’essentiel étant l’expérience positive que j’ai pu tirer de la relation.
    Mes premières idylles en tant qu’adolescent étaient constamment ternies par le spectre d’une éventuelle trahison de mes compagnes successives de l’époque, jusqu’à me pousser dans des états proches de la dépression. Même s’il s’agissait d’un comportement particulier, s’agit-il vraiment d’une situation à envier ?

    Pour ma part et pour conclure (je parle bien de mon opinion sans affirmer qu’elle est meilleure qu’une autre), je pense qu’il est plus sain de vivre sa vie telle qu’on l’entend plutôt que de se cantonner à des idéaux pseudo-conventionnels qui ont davantage le mérite de brider les libertés de chacun au lieu de permettre à chacun de s’épanouir. Mais chacun voit midi à sa porte…

  8. marion dit :

    je vous écrit pour savoir ce que je doit faire!premiére chose ,je tiens à m’éxcusé pour mes fautes d’hortographes,
    mon histoire va être un peu longue car j’ai 43ans.Mon bagage scolaire ne vas pas au dessus du bac,ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas intélligent ,en tous cas elle n’est pas basé sur l’étalage de mon savoir ou mes capacités cérébrals.
    Je suis un ébéniste à son compte qui n’à été que jusqu’au bep car mes capacités intéllectuel que (dieu ou la nature)ma donné ne pouvais me faire aller plus loin.Je hais ce monde d’ailleur pour sa ,car nous n’avons pas les mêmes capacités pour y vivre confortablement.
    Ma vie n’à pas été simple j’ai été en pension de l’age de 12 ans à 20 ans pour pratiqué un métier que ma endoctriné ma formation,ensuite j’ai appris à aimé mon métier en le pratiquant à ma facon.J’ai traversé parfois des galères dans ma vie (vivre dans une tente pendant 3 ans (chomage))etc.. trop long à dire .. j’en viens à ce qui me préocupe le plus et ci quelqu’un pouvez me faire par de son avis je vous en remercie! En faite je suis célibataire depuis 12 ans sans aucune relation sexuel,pour tous dire je sais que je plait au femme mais mon probléme et que j’ai du mal à me lancé dans une relation car mon cerveau n’arrétant pas de fonctionner me pousse à refusé tous engagement car je redoute de devoir partagé une vie intime et de partagé la vielliesse des corps avec une femme.Ce probléme m’est arrivé
    il y a 12 ans ou ma prise de concience sur ce sujet à fait que j’ai quitté celle que j’aimait (par amour je ne voulais pas partagé cela(la vielliesse)) depuis 12 ans dés que je croise quelqu’un qui me plait et à qui je plait et bien je fuis et évite cette personne afin de ne pas donné de faux espoirs sur moi et sur la réalité qui me hante à chaque instant. Aujourd’hui ma vie est inutile et je pense sérieusement à en finir car je ne supporte pas le fait de devoir vieillir et de la voir viellir.
    Je trouve la vie absurde car rien ne dure dans ce monde si vous connaissé une réponse à me fournir je suis à l’écoute
    de tous ce qui pourrais m’aidé.Je sais que des forces supérieurs m’aide chaque jours et pourtant je ne les écoute plus ,je sais que c’est pour mon bien et pour m’aidé mais je refuse de les écouté car ces forces (dieu) n’aide que dans mes moments de détrésse ,mais ce que je leur repproche c’est quand voulant nous aidé sur le moment il se dédouane des conséquence et des événements que tous ceci va engendré.C’est pourquoi je dit souvent autour de moi de ne point écouté cette petite voix intérieur qui nous parle (d’autres l’appel dieu) car cette voix est peut être d’amour mais ignorante des conséquences qu’engendre sont aide (à croire que (dieu )est un enfant)merci à vous de m’avoir lu et merci de vos réponse cdt

  9. al dente dit :

    Non, mais là le mec il a fait exprès ! Poster des phrases pareils à Spike qui à l’habitude de casser de la relation amoureuse (dans le sens obsession irrationnelle) au petit déjeuner, c’est de l’autodestruction caractérisée.

    La seule solution: larguer sa copine (puisque tu veux aller voir ailleurs) et confronter l’autre dans un « quitte » ou double ! Au pire tu finis seul, mais puisque tu plais aux femmes…

  10. Ryo dit :

    Zenga, rester fidèle et avoir une activité sexuelle soutenue avec sa partenaire est très bénéfique pour la santé. Mais tu pourrais éviter de discuter sur des points de détails avec des exemples hyper rare. Cet Akuku Danger, ayant eu 130 femmes et 300 enfants c’est l’exception qui confirme la règle.

    En plus les conventions sociales ne sont pas les mêmes, cet homme n’a pas dus éprouver de stress à avoir plusieurs partenaires si elles étaient toutes d’accord. Je ne pense même pas que ce fut mal vu.

    C’est désagréable les gens qui pinaillent avec des exemples Quasi H.S. On se croirait en politique.

    Il n’y pas de vérité absolue mais ce qui est sur c’est que nous ne sommes pas des animaux dont l’ADN « polygamme » serait plus fort qu »une éducation saine et forte.
    Quand on veut être infidèle ou s’amuser vainement, on trouve toujours de belles excuses bancales.

    Si vous aimez votre femme, qu’elle vous plaît mentalement et physiquement ) 100%, alors aucune raison ne justifie l’infidélité et le reste.

    Personnellement quand j’entends quelqu’un se vanter d’être infidèle ou de « baiser » à droite à gauche, il ne m’inspire pas confiance et suscite le dégoût. A méditer pour la vie pro…

  11. ZenGa dit :

    Selon moi, ce n’est pas une histoire de fidélité, ou d’infidélité ou de monogamie ou de polygamie.

    ( tiens voici un contre exemple pour celui qui avait poster un lien disant que la fidélité permettait de vivre plus longtemps, le cas d’un Kenyan qui est mort 94 ans dans un pays ou l’espérance de vie est de 54 ans qui a eu environ 300 enfants et qui a eu 130 femmes, Akuku Danger http://www.afrik.com/article20956.html )

    C’est plus une histoire d’intégrité.
    C’est par rapport a soit même. Ce n’est pas une morale qui viendrait de l’extérieur t’imposer une certaine voie.
    Mais une voie qui viendrait de l’intérieur.
    Spike dans son livre « you can allways get what you want » ou ailleurs je ne me souviens plus précisément a dit qu’elle que chose qui m’a marquer.
    Il a dit que la confiance en soit n’existe pas, mais que en revanche la fierté existe.
    On peut être fier de ce que l’on a fait pour changer on peut être fier de ce que l’on fait, fier de ses valeurs, etc.
    Donc placer sous cet angle, on comprends pourquoi il est logique de ne pas agir ainsi.
    Ce n’est pas réfréner bêtement des instincts d’hommes qu’il faut c’est une action afin de rester intègre par rapport a des valeurs plus hautes.
    Bref tout cela pour dire que c’est une démarche personnel.
    C’est ma vision de la chose.

  12. Glace-a-leau dit :

    Passant;

    J’ai l’impression de lire Franck Dubosc. Et je ne vais pas perdre mon temps pour argumenter, tu risquerais de nous copier/coller un autre extrait de cet auteur ou d’un autre encore plus viril* pour y répondre.

    Je vais donc seulement te dire que tu as tort de voir « la morale » dans le sens de bien et mal. Stéphane précise qu’il conseille cela en terme de logique, et donc de stratégie gagnante (puisqu’il faut avoir un langage froid pour être mieux compris). Ce n’est donc pas seulement parce que c’est beau, honnête et gratuit qu’il affirme l’absurdité de tromper sa femme.

    J’espère que tu sauras un jour trouver pourquoi il en parle ainsi, et si ce n’est pas le cas, que tu auras au moins un jour le courage de t’assumer. Car non, dire qu’il est bon de tromper sa femme dès qu’on ressent une pulsion dans son pantalon en commentaire d’une réponse de Stéphane, ce n’est pas s’assumer. Ce n’est pas comme ça que tu risques de prouver à qui que ce soit le bien fondé de ta pensée. Pour le coup, même mon neveu est plus malin; il préfère jouer avec sa plus belle voiture plutôt que d’avoir les bras remplis de peluches à ne savoir qu’en faire.

    De mon côté, plutôt que de tromper une femme avec qui tout se passe bien avec une autre quelconque comme un primate, je vais justement essayer de tirer les leçons de « ses milliers d’années ». Et ce même si les rapports entre les Hommes contemporains et de l’antiquité ont heureusement beaucoup plus évolué que toi (car oui, je ne rêve pas d’une femme qui n’est jamais sortie de chez elle).

    « Il n’y a rien de mal à être un homme », je suis d’accord, et d’ailleurs il est peut être encore temps de te comporter comme tel.

    passant; « sidérant ce trip de « morale » »

    Sidérant, en écrivant « pour des raisons de morale et surtout de logique », tout le monde parle de morale mais personne de logique… Il serait temps d’arrêter de lire ce qu’il te serait plus facile à lire…

    Bien à vous

  13. Oddua dit :

    Tu n’as rien compris passant, comme ceux qui comme tu dit, sont là pour « culbuter le maximum de meufs » pour combler leur égo brisé par des années de refus de la part des femmes.

  14. passant dit :

    sidérant ce trip de « morale ».. je vous signale à tous que cette relation de 10 ans entre le mec à la fille est en soi une relation immorale et n’a rien (mais rien) de sacré ! quand on est une personne morale on se cherche une épouse et on se mari. séduire, enchainer des filles, aller dans des boites pour rouler des pelles et « choper » n’a jamais fait parti de la morale ou bien d’une morale de schizophrènes.

    La majorité écrasante des gens apprennent ces techniques de séduction pour culbuter le maximum de meufs.. ceux qui sont un peu intelligents et/ou qui on des états d’âme refusent cette réalité et tentent de se justifier par un raffinement à la con et un « pseudo-humanisme » qui n’a pas lieu d’être vu qu’au final il s’agit d’une sexualité illégitime.

    faudrait savoir ce qu’on veut..

  15. Olivier dit :

    Si les réponses cinglantes de Stéphane sont souvent justifiées, pour une fois je trouve le ton condescendant de la réponse de Spike déplacé.

    Laurent, cette femme sait ce qu’elle veut, et ne quittera pas son homme. Elle te l’a dit deux fois au moins. Pourquoi en effet mettre un terme à une relation amoureuse de 10 ans pour une passion naissante ?
    La passion est mauvaise conseillère.

    Tu me sembles dans une obsession amoureuse caractérisée, alors reconsidère bien le fondement implicite de votre relation. Si cela ne te convient pas, romps.

    Pour mieux comprendre ton amante, lis Francoise Simpère et son concept de lutine.

  16. Maxime dit :

    C’est marrant, mais la vidéo en lien sur les relations par défaut pourrait être une réponse à la lettre de Laurent.

    Tu n’es plus heureux avec ta femme ? Ne dis pas le contraire, tu viens d’avouer que tu la trompes et que tu pourrais la quitter pour une autre. Alors il est grand temps de la quitter (en fait tu aurais même déjà du la quitter avant de la tromper). C’est encore facile pour le moment : il n’y a pas d’enfants, et vous n’êtes même pas mariés.

    Et pourquoi ne le fais-tu pas ? Parce que ce sont des relations par défaut. Tu as peur de la quitter, parce que tu as peur de te retrouver seul, parce que tu n’es pas sur que ton amante te rejoigne, et surtout au fond peur de pouvoir retrouver une autre femme (contrairement à ce que tu sembles dire, mais peut-être même que tu te ment aussi à toi-même).

    Alors pour moi le plan d’action sera en 3 points :
    - tu te sépares de ta femme avec laquelle tu ne partages plus rien
    - tu convaincs ton amante de faire la même (je ne serais pas étonné qu’elle aussi vive une « relation par défaut » comme la tienne). Tu seras même plus convainquant quand tu aura montré l’exemple. Mais peut-être que tout ce qu’elle cherche c’est juste un fuckfriend ?
    - puisque je suis septique sur le 2ème point, n’hésites pas un instant à t’en trouver une autre. C’est sur ce point que Spike pour t’apporter le plus d’aide.

  17. pat dit :

    pour ta reponse spike;
    david de angelo a écrit:
    « Ce que j’ai découvert en faisant mes propres
    recherches c’est que le concept moral de monogamie (avoir
    seulement un partenaire à la fois) a été formalisé, transmis,et que nous avons été gavés par ce concept par les
    dirigeants, les religions, et les femmes depuis des milliers
    d’années.
    Quelque part entre il y a de cela des centaines et des
    milliers d’années, les dirigeants de pays gardaient de grands
    harems de femmes. Ces harems étaient attentivement
    surveillés pour empêcher quelconque mâle à l’exception des
    dirigeants d’avoir accès à ces femmes.!
    Ils mettaient en place des lois (desquelles
    ils étaient exonérés!!) pour promouvoir la monogamie.!!
    Personnellement, je crois que les hommes sont
    programmés pour rechercher des opportunités sexuelles et
    pour trouver une diversité sexuelle..
    : à partir de
    maintenant, ne laissez ni personne ni aucune chose vous
    faire vous sentir mal à l’aise face à votre attirance et vos
    désirs NATURELS envers les femmes. »

    DONC Mon point de vue c’est que coucher avec des femmes
    différentes n’offense aucune « loi universelle »

    Il N’y A Rien De Mal À Être Un
    Homme .
    cordialement

  18. Damien dit :

    On dit que seuls les vrais amis peuvent énoncer une vérité difficile en face… Il semblerait que tu te sois fait un nouvel ami, Laurent. Ouch.

  19. Lito dit :

    « J’espère au moins pour elle que tu mets plus longtemps à éjaculer qu’à déclarer tes sentiments » Enorme

  20. George dit :

    C’est beau. C’est chaud.

  21. Ryo dit :

    D’ailleurs en ce sens voici un article intéressant:

    http://www.slate.fr/lien/29995/fidelite-sexe-sante

  22. Sammy dit :

    Intervention très pertinente de Stéphane.

    Il a effectivement raison dans sa démonstration de la morale et de la cohérence.
    Après cette morale, il en est conscient, n’est pas à la portée de tout le monde.
    Je suis jeune, j’ai 18 ans, et je vois de plus en plus de gens de mon âge clamer avec fierté leur infidélité.
    C’est leur problème.

    Pour en venir à vous Laurent, vous plaisez peut être aux femmes mais vous n’êtes effectivement pas très fûté. D’ailleurs je doute que vous plaisiez vraiment aux femmes.
    Si je prends mon cas personnel, il m’est déjà arrivé plusieurs fois que des filles en couple depuis quelques temps ( au moins un an ) soient prête à casser leur couple pour se mettre avec moi. Elles l’ont parfois fait et c’est autrement plus démonstratif que
    Votre maitresse ne fait que se jouer de vous dire qu’elle “conçoit de vivre avec vous mais ne l’envisage pas”.

    Cette phrase, comme l’a relevé Stéphane est lourde de sens.
    Ce que je vous conseille, mis à part le fait de vous remettre en question, c’est de stopper cette liaison absurde et de rompre avec votre femme.

    Vous aurez alors le loisir de vous remettre en question et de réfléchir à ce que Stéphane vous a dit.

  23. Ryo dit :

    C’est très bon. Sincèrement. Il faudrait vraiment penser à donner des cours de moralité dans nos écoles, on simplifierait bien des vies.

  24. Lex'ode dit :

    Stéphane arrive encore à nous surprendre ;)

  25. Paper Boy dit :

    Je me demande encore comment des lecteurs assidus peuvent encore écrire ce genre de lettre..La réponse de Stéphane était bien sûr juste mais surtout prévisible.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois