creer de la connexion

Virginité avouée, à moitié pardonnée ?

Accueil > Debutants > Virginité avouée, à moitié pardonnée ?

avouer-qu-on-est-vierge

Bonsoir Stéphane,

Merci pour ce site que je suis régulièrement depuis maintenant quelques années et qui m’a énormément appris. Ce qui est extraordinaire, c’est que ton « école de la masculinité » propose des cursus à tous les niveaux d’études ! Et comme pour beaucoup, j’ai du commencer par les tout premiers cours avec, dans l’ordre : relooking, lifestyle, séduction.

Je t’écris pour te demander ton avis à propos d’une fille que je n’arrive pas à comprendre. On s’est rencontré sur la piste de danse lors d’une soirée arrosée. Lorsqu’elle a du partir, nous nous sommes échangé nos numéros. En fin de soirée, je lui ai envoyé un texto pour lui demander de se revoir autour d’un café, ce qu’elle accepte en répondant le lendemain. Ce café se passe plutôt bien (dans une brasserie stylée !) et quelques jours après je lui propose de passer la soirée ensemble. Moment très agréable en ces premières chaleurs du printemps. Elle n’est pas très à l’aise mais je parviens à dynamiser l’échange en sexuant la conversation, c’est vrai qu’il n’y a rien de plus efficace ! Là c’est encore mieux elle se montre intéressée en m’abattant la barrière du baiser (elle : « on s’est embrassé l’autre soir au pub ou pas ? », moi : « Tu veux te remémorer ? »). On termine la soirée en se baladant sur les quais… terrain glissant. Et là c’est le drame.

Notre discussion porte sur le type de relation que l’on souhaite chacun, et au fur-et-à-mesure de notre échange, elle me demande avec combien de filles je suis sorti. Je lui réponds zéro car c’est la vérité et je ne conçois pas lui mentir, car 1. elle l’aurait su tôt ou tard et 2. si elle me le demande c’est qu’elle se doute de ça. Là, elle prend peur et me dis qu’elle souhaite plutôt s’en aller. Elle ne me croit pas, car je n’ai pas du tout l’air d’un débutant à ses yeux. Eh oui, ça peut arriver des types qui n’ont pas d’expérience à 23 ans, pour beaucoup de raisons personnelles qu’il n’est pas forcément la peine de développer ici. Elle en a 18, donc oui ça se comprend qu’elle flippe, mais ce que je ne comprend pas c’est que plus tard elle me proposera à nouveau de sortir ensemble. Donc arrivé à ma station de vélo pour partir elle dit qu’on pourrait continuer la soirée quand même, se balader, s’embrasser. Là ensuite, elle m’accepte, elle voit que je ne suis vraiment pas un mauvais garçon et en se quittant elle me laisse un dernier signe d’intérêt (peut être pas si gros que ça ?) : elle attend quand même un dernier baiser dans sa voiture malgré le fait que je n’espérais plus grand chose. On se dit qu’on se fait un ciné dans la semaine.

Quelques jours après je la relance mais elle ne répond plus à mes messages ou me dit qu’elle ne pourra pas pendant deux semaines. Ensuite elle s’excuse car elle n’avait plus de crédit et plus d’accès à Facebook. Mais en même temps elle me demande si je veux qu’on aille au ciné ! Je ne peux malheureusement pas et les autres dates que je lui propose elle non plus.

Donc voilà, une petite histoire sans doute banale, mais même à la lumière de cet article sur la fille qui soufflait le chaud et le froid, je ne comprends pas. Je te remercie si tu as lu jusqu’au bout.

Bonne soirée,

Romain

Bonjour Romain,

Tout d’abord, laisse moi faire preuve d’empathie. Je connais le goût d’amer des belles inconnues qui s’évanouissent dans la nature comme elles sont venues, ne te laissant que le souvenir de leurs lèvres sucrées. Je suis le plus à même du monde à te plaindre. Mais comme tes prédécesseurs (voir les autres courriers des lecteurs, tu n’as pas écrit pour recevoir de la pitié ou des louanges, mais une analyse de la situation par un oeil extérieur. Et plutôt avisé.

Les faits. Tu as 23 ans (veinard), tu as abordé une fille dans un pub du centre ville, vous vous êtes faits de bisous dans le noir avec un goût de bière, elle t’a donné son numéro de téléphone, parfait. Et toi, dans la foulée, tu lui envoies un texto. Pourquoi avoir tant attendu ? Tu aurais du lui envoyer pendant que tu la galochais, c’était quelques heures de gagnées ! Aie, c’est reparti, il me reprend l’envie de faire du second degré, je vais encore perdre des lecteurs. Redevenons sérieux. Les signes d’intérêt, voilà, ça, c’est du sérieux.

Avouer sa virginité ?

Mais le problème, c’est que le premier de ces signes d’intérêt que tu évoques m’interpelle un peu : elle te dit qu’elle ne souvient plus si c’est toi qu’elle a embrassé (!) la veille, et tu trouves ça bon signe ? J’aimerais bien savoir à quel métier tes études te destinent, mais j’espère pour toi que celui-ci exclue toute notion de prédiction ou d’anticipation de l’avenir, parce que tu me sembles pêcher par sérieux excès d’optimisme.

Peux-tu m’expliquer au nom de quelle logique, sur quel pays, quel continent une fille devrait être intéressée parce qu’elle ne sait même plus ce qui s’est passé avec toi ? Es-tu dans ton état normal ? Es-tu à jeun ? Consommes-tu des substances illicites ? Mais ne nous distrayons pas, le grand moment arrive : celui des aveux. En l’occurence, des aveux de ta virginité.

Touched for the very first time

“Elle se dit que tu n’es vraiment pas un mauvais garçon”

C’est ta maman qui a pris le clavier pour taper cette phrase ? Combien de milliards de fois faudra t-il répéter que les femmes se foutent comme de leur premier tampon que tu sois un “bon” garçon. Bon = brave = gentil = con = se paluche tout seul tous les soirs sous les draps. C’est ça que tu veux ? Non, alors pourquoi t’entêter ?

« Elle me demande avec combien de filles je suis sorti, je lui réponds zéro »

D’accord, les femmes illogiques, ça existe. Mais dans ton cas d’espèce, le plus illogique, c’est toi. Quel intérêt, pendant un premier rendez-vous, as-tu bien pu inventer pour te tirer une balle dans le pied de la sorte ? Sans vouloir toujours revenir à mon cas personnel, la première fille à avoir tâté mes parties génitales n’a jamais su que personne d’autre avant elle n’y avait posé les doigts ! Encore une fois, quel intérêt, hormis celui de se donner soi-même l’air benêt et de sabrer ses chances par un bon 75% ? Où est la logique dans tout ça ? Il y a des milliards d’opportunités de dire la vérité dans la vie, pourquoi choisir juste celle qui ne sert strictement à rien ? Et ceci n’est pas une simple question rhétorique : j’ai même la réponse qui va avec. Avouer ton inexpérience était une façon indirecte (et inconsciente ?) de réclamer l’indulgence par avance de ta prestation. Autrement dit, une excuse. Et ce n’est pas s’acharner que de remarquer que tu sembles coutumier du fait.

« Eh oui, ça peut arriver des types qui n’ont pas d’expérience à 23 ans, pour beaucoup de raisons personnelles qu’il n’est pas forcément la peine de développer ici »

Les raisons personnelles, elles s’appellent des excuses. A force de s’entendre répéter par le poste de tv que la vérité était “ailleurs”, un nombre sans cesse de croissant de gens cherche toujours des causalités externes à ce qui leur arrive. Alors c’est sans doute vrai pour les maladies, qui frappent hélas souvent au hasard, mais pour l’immensité du reste, la cause n’est pas les autres, la malchance, les parents, le sens du vent où l’âge du capitaine : la principale raison de tout ce qui t’arrive dans la vie, c’est toi. Cette fille n’a pas disparu parce qu’elle souffle le chaud et le froid : cette fille a disparu parce que tu n’as pas su t’y (la) prendre. Et maintenant, comme tous les êtres qui ne te vouent que peu d’intérêt, elle ne sera qu’une longue suite d’ambiguïtés et de désillusions. Et en parlant d’illusions, la prochaine fois, donne celle d’avoir déjà pratiqué. Un des rares mensonges excusables dans la vie, alors il ne faut pas le louper.

Stéphane

Et vous, l’auriez-vous avoué ? Postez votre réponse / votre analyse en commentaire ci-dessous.

Adresse Email * Prénom *


43 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. mc dit :

    Bon moi je suis une fille et je trouves ça vrm marant de vous enttendre essayer de comprendre ce que pense la fille et qu’est ce que vous devriez y dire et tout ça. Franchement, l’important c’est que vous vous s’assumer. Si vous êtes vierge, parfait, ten que vous ne vous victimisé pas et qui vous êtes fière de vos choix. 3 mots clés les gars

    – Authenticité
    – Confiance
    – Séduction

    Javou tout de même que d’avoir une conversation sur vos ex ou vos conquête sexuelle, c’est emmerdant… Par exemple: moi ples personnes qui me disant être des connaisseurs, être bon au lit: CÉTAIT DE LA MERDE… Alors, sa sert a rien de vous venter, sa donnes des attentes pour rien, même si vous êtes bon au lit, vaut mieux pas s’en venter, laissez la le décrouvir par elle-même pcq se faire des attentes c’est pire chose, sa vous mets la barre plus haute, après tout vous ne savez ce qu’elle aime encore, vous ne savez pas non plus si vous êtes capable de mieux la satifaire que les personnes précédentes.

    Je pense que je préférerais davantage un gars qui me dit qu’il est vierge, qu’un putin de matcho qui me dit qu’il performe au lit et qu’il a beaucoup d’expérience. Pour moi ca me dirait allo le grand parleur (ti faiseur) et allo les ITSS …

    Finalement, j’aimerais ajouter de ne pas oublier que la fille que vous voulez séduire c’est avant tout une personne, ce n’est pas un challange ou un défi de réussir à l’apporter dans votre lit, mais plutôt une PERSONNE. Alors svp, laisser de côté la manipulation et les détournement de question. Soyez franc, si vous ne voulez pas répondre dites-le, si elle vous demande pourquoi, dites le… rester positif et chaleureux renvoyez lui les questions et soyez à l’écoute. Si un sujet ne vous intéresse pas dites le aussi, inutile de s’éterniser sur le passer… posez lui des questions sur sa vie présente.

  2. del dit :

    j’ai rencontrer ma premiere copine a 23ans elle en avait 19ans je lui ai fait croire que j’avais eut bcp d’experience alors que j’etais puceau et elle a rien capter… la premiere fois trop stresser elle commence a me s**** et la grosse panne rien impossible d’assurer…. je fait le mec sur de lui je lui dit putin mais t’es une debutante ou quoi tu sais pas y faire sérieux…..
    bref elle rentre chez elle je ronge mon frein (cétait ma premiere fille je voulais pas qu’elle me quitte) pris d’orgueil je lui renvoi « tu sais si ca se passe mal au lit des la premiere fois ca va pas etre possible entre nous » bref la je fait le bogoss mais je desespere au fond de moi lol le lendemain elle me renvoi « stp laisse moi une chance de me rattraper je viens chez toi ce soir on reessaye »
    bref notre relation a durer un an petit a petit je suis devenue son larbin elle avait jms envie dme voir etc…. et quand elle ma quitter jai pleurer et tout mdr tout ca pour dire que quand tu est sur de toi et que ten a rien a faire d’une fille et te mange dans la main et des que tu deviens trop gentil et que tu lui fait une trop grande place dans ta vie elle te jette comme une vieille chaussette
    c’etait ma premiere experience donc je regrette rien ca devait arriver jetai trop desesperer quand je l’ai rencontrer meme si jai jouer le bogoss au debut ca a pas durer je l’ai idéaliser bcp trop
    mais voila experience experience experience!!!! jai reussi une fois a faire kiffer une fille puis apres jai merder la prochaine je sais ce quil me reste a faire

  3. A-s0 dit :

    Je suis une femme, ma première fois était la première fois pour nous deux et alors ? On le voit tout de suite les gens avec qui y a vraiment du feeling non ? Une fille n’aura pas peur de votre non expérience si elle vous aime (enfin je peux me tromper). Et, même s’il devait avoir 23 peut être même 24 ans et moi 19 ou 20, c’est vraie que sa m’avait surprise mais au fond je m’en moquais. toutes les filles ne vous dévaloriseront pas ! J’avais lu un article où stephane (ou un autre du site) disait qu’à la première occasion où une fille me ment, je me barre. N’en va-t-il pas de même dans l’autre sens ? Bien entendu, vous ne le cacherez jusqu’au bout… surtout à cause des filles qui demandent que vous ayez un cv bien remplie (rire).

    Ah oui qu’elle honte d’être ce que l’on est ! Qu’elle honte de ne pas être dans les normes (j’ironise grandement).

  4. V dit :

    « je ne sais pas ce que cherchait Romain; à son age je présume qu’il voulait se taper cette fille. je trouve qu’il y a vraiment peu d’intérêt à coucher avec une pseudo-inconnue (mais j’arrête là sinon c le lynchage..); je trouve Spike trop indulgent avec une fille qui refuse un mec juste sous le prétexte qu’il n’a jamais pratiqué.. elle n’a qu’a bosser chez un mac si elle veut de l’action au quotidien.

    ces crétines sont toujours comme ca, elles ne pensent pas à ce qu’elles éprouvent mais se référent à des trucs du genre « ca ne se fait pas » et « je le vaux bien ». des trucs ineptes qu’on leur fait gaver dans des mag’ féministes. »

    Je vois que ça présume beaucoup… et que ça sent la frustration à plein nez dans ce commentaire. Je pense justement que cette fille a du partir et hésiter autant parce qu’elle ne le sentait pas tant que ça et a suivi ce qu’elle éprouvait plutot que de se forcer, rien à voir avec des principes éculés ou un ego surdimensionné!

    A Flex: exemple plutot qu’exemplaire, non? Et que ça se vante beaucoup…

    A tous: le nombre d’inepties et de théories fumeuses et véritablement « crétines » produites par des goujats idiots et arrogants baignant dans le narcissisme poussé à l’extreme, l’égocentrisme et l’auto-satisfaction sur un blog destiné à la séduction donne paradoxalement un piète aperçu de la gente masculine et cela m’atterre au plus haut point. Une merde à coté de vous vous rendra toujours plus beau…?

    Ce n’est pas en employant un langage aussi élégant qu’on séduit une fille, je crois… A moins qu’elle soit dans le délire scato pipi-caca fille-de-bas-étage racaille ou fille de bonne famille qui veut briser son carcan… Un homme, un vrai, sait comment se conduire, comment se mettre à son avantage et donc a appris depuis belle lurette à bien tourner ses phrases.

    Et avant-tout, la séduction se base sur l’observation. Donc pensez plus à la fille, moins à vous et ça fonctionnera mieux.

    PS: bien sur, au final, on crève seul et seul notre bonheur compte mais etre heureux au dépend des autres n’est pas un vrai bien-etre mais le signe d’un problème interne. Quant au respect de l’autre, une fille normale qui sent qu’un garçon ne la respecte pas trouvera ça plus rebutant qu’attirant. Celles qui sont excitées par le fait d’etre considérées comme un tas de viande et un trou, bref quelque chose de méprisable et d’inférieur ou impersonnel, ont clairement un problème à régler. Si comme Spike, votre but est juste de tirer votre coup, allez-y et n’y pensez pas plus que ça. Tout le monde ne peut pas etre Superman…

    J’exagère, bien sur. A prendre avec humour ;-)
    Et je suis tombée ici par hasard. Je ne m’excuse pas de cette irruption dans votre univers masculin, ce fut intéressant.

    Sinon, Stéphane a tout à fait raison dans son dernier paragraphe. A toi de créer l’intéret!

    Jubal, Ben, Grandma, William, Monsieur J: +1

  5. Valentine dit :

    F, tu as tout à fait raison et tout compris.
    Le principal dans la vie, c’est d’etre en accord avec soi-meme et bien avec qui l’on est, ce qui inclut de bien se connaitre.

    Mentir, se vanter, c’est moche et bizarre, on le regrette souvent et c’est ça qui vous désservira plus tard, les gars. Parce que vous y penserez, à votre mensonge, vous aurez un arrière gout et vous jouerez un personnage. C’est partir sur de mauvaises bases dans une relation avec une fille.

    Ok, la séduction est souvent faite de mystère et de jeu, d’une sorte de « manipulation ». Mais le naturel, c’est pas mal aussi de temps en temps, voire bien, voire mieux! Et ça vous fait une chose en moins à l’esprit donc plus de temps pour vous concentrer sur autre chose de plus important sans courts-circuits, comme par exemple la jouissance de l’instant et de la vie.

    Enfin, si vous etes du genre don juan et que vous ne prévoyez pas un grand avenir avec cette fille, pourquoi pas… Chacun son truc (trip), chacun sa vie.

    Je suis une fille et je trouve que cette jeune fille avait l’air assez légère mais il est toujours difficile de comprendre les gens et qui a dit qu’on devait etre logique? En réalité, un très grand nombre de gens sur terre sont totalement illogiques, parce que nous sommes animaux. Et comme tu l’as toi-meme dit, chacun son histoire, son passé, ses raisons que l’on étale pas.

    Peut-etre qu’en réalité, vu son jeune age, elle était sortie pour se déniaiser, tenter le diable, chercher le danger en séduisant un inconnu dans un bar, comme elle a du le voir dans les films – ne sous-estimez pas toutes les influences cinématographiques, littéraires et autres sur les femmes, elles ont une terrible imagination! Et elles idéalisent et crystalisent énormément.

    Elle n’était peut-etre pas sur de ce qu’elle voulait! Donc encore moins de vouloir le faire avec un inconnu.

    De plus, le fait qu’elle ait posé ces questions me fait me demander: 1) si elle avait peur de sortir ou coucher avec un casanova pour qui elle ne serait qu’un numéro quand elle-meme était peut-etre vierge ou 2) peut-etre cherchait-elle quelqu’un d’expérimenté pour une première fois rassurante! Comme c’est le cas de beaucoup de filles qui ont peur de l’inconnu, du non-maitrisé, de l’à peu près, bref, de se retrouver dans une situation genante!

    Si tu as montré que tu n’étais pas à l’aise ou a eu l’air TROP gentil et attentionné, ça l’a peut-etre mise mal à l’aise. Sans etre sado, un mec trop attentionné et précotionneux, ce n’est pas attirant si en plus il y a un malaise et un manque d’assurance de sa part! La délicatesse, oui, le manque d’assurance et d’estime doublé d’hésitation et d’indécision, non. Une fille aime qu’un garçon puisse prendre les choses en main, sans trembler et sans douter! Et sans brusquer ou bousculer non plus. Ca s’appelle la sensualité, la délicatesse maitrisée.

    Si tu fais quelque chose, fais-le vraiment et assume-le. Rien de pire qu’un type qui s’arrete toutes les deux secondes pour demander: tu es sure, ça va?, désolé, c’est la première fois ou faire un petit sourire contrit de petit enfant sage.

    Quant à la réponse que l’on t’a faite, le raccourci pas un mauvais garçon=gentil=branleur solitaire=con… franchement. Raisonnement un rien simplet. Digne d’un homme de cro-magnon macho, si je n’avais pas lu le reste. Bien sur que les filles ont envie d’un mec gentil en qui on peut avoir confiance! Les mauvais garçons, oui, on peut aimer tenter, pour l’expérience ou par amour de l’espèce mais il n’y a pas que ça.

    Le message final, c’est: ne reste pas fixé et bloqué sur cette histoire, toi comme elle aviez votre passé et votre (in-)expérience, maintenant move on. Ce n’est peut-etre pas toi, ni elle, ce sont les circonstances, la vie. Elle-meme ne veut peut-etre pas souffler le chaud et le froid, je le sais pour l’avoir expérimenté. En attendant, il y en a plein d’autres, et comme la vie est faite de peut-etre: qui sait si un jour, vous ne vivrez pas enfin quelque chose tous les deux? Dans 5, 10, 20 ans meme?
    et entre-temps, vous aurez vécu des choses et connu d’autres personnes! C’est la vie.

    Donc, VIS!

  6. Grandma dit :

    Moi aussi c’était à 23 ans. Je ne lui ai pas dit. Quel intéret?
    C’était juste elle et moi.
    Et non pas elle, moi, mes échecs féminins, leurs excuses, mes excuses et la honte vis-à-vis de mes potes.

    Et c’était génial.

  7. pierre dit :

    Bonsoir, bonsoir!

    j’ai lu avec attention tous vos commentaires et j’ai une question.
    Il s’avère que j’ai 22 ans, bientôt 23, et malgré un certain nombre d’expériences, je ne suis jamais allé jusqu’au bout avec une fille.
    Je suis de nature réservé et peu sure de moi et je pense que je dois sérieusement travaillé ma gestuelle! (qui doit me trahir car j’essaie au mieux de paraitre avenant et sur de moi)
    J’ai souvent éludé le sujet devant mes pote en prétendant m’être envoyer en l’air un certain nombre de fois mais je sens qu’un secret comme celui la ne tiendra pas éternellement (j’espère que ce sera pareil pour mon petit problème).
    Je le dirais jamais à une fille (surtout à mon âge), mais si l’occasion se présente, je pense que j’inventerais un truc du style: « écoute, ça fais un bail que je ne l’ai pas fait alors s’il te plais soit gentille…et prend moi! »
    Vous pensez que ce type de réplique pourrait fonctionner?
    Et, en allant plus loin dans la réflexion, comment vous êtes vous expliqué lors de votre première fois?

    En réfléchissant, j’ai une autre question, j’explique.

    Pour pallier à mon manque d’assurance, je buvais, pour me désinhiber, le problème est que je suis tombé dedans, je suis désormais sobre depuis 6 mois. Maintenant, en soirée, le décalage est radical, je me suis encore plus refermé sur moi même, à votre avis, comment me sortir d’une telle situation? (sans replongé évidemment)

    J’attends vos réponse avec impatience car ma situation commence à me peser et dès la fin de mes examens, je me mettrais sérieusement « en chasse ».

  8. Jeff dit :

    Comme toujours en la matière, la vraie réponse n’est pas celle qui répond à la question.

    Une nana un brin plus jeune que moi m’a jeté (avec les formes, bien sûr) quand je lui ai demandé si elle était vierge (non) et que je lui ai répondu que moi, oui, par contre – suivit une panne qui scella mon destin ^^ Évidemment, elle enrobait un peu pour ne pas passer pour une salope, mais grosso modo, elle voulait surtout une relation de cul, et pensait que je pourrais lui apporter.

    Même situation avec une nana nettement plus intéressante avec qui on partageait un réel intérêt l’un pour l’autre. Malgré ses cinq ans de plus, une première fois encore ratée et cette même « révélation » de virginité, le résultat a été tout à fait différent, puisqu’on est encore ensemble et heureux (…notamment au pieu) trois ans après.

    Sans doute cela dévalorise-t-il un mec que d’avouer sa virginité, du moins avec 90% de la gent féminine. Le tout, c’est d’être assez intéressant par ailleurs pour compenser ce menu défaut.

  9. Ben dit :

    Ne pas avouer OK je comprends, mais si la première fois est mauvaise (de mon coté, j’ai rien dit à la fille et la première fois était une catastrophe extraordinairement monumentale), la fille risque de s’en rendre compte. A la rigueur pas grave si c’est un one night stand, passer a autre chose et voilà, mais si i y a attachement a la fille, c’est différent, faut gérer le « service après vente » et c’est franchement compliqué, j’ai eu a subir ça, je le souhaite pas.
    Même problème pour les fois suivantes, parce que c’est peut être pas la première fois, mais on est pas forcément génial au lit.

  10. Jubal dit :

    Si je puis me permettre, une ex clamait fièrement qu’elle en savait un bon rayon côté sexe, bla bla bla.

    …et il s’est avéré que c’était que de la tchache. Conclusion de bistrot : ceux qui n’hésitent pas à se vanter ne le valent pas forcément ; et ceux qui s’en empêchent mériteraient peut être plus le détour. Donc c’est facile : soit on ne se vante pas assez par « gentillesse » et il faut renforcer l' »illusion », soit on le fait trop et on devrait diminuer pour pas se griller les ailes en plein vol

  11. Romain dit :

    Merci pour cette réponse Stéphane (et ce coup de botte dans l’arrière-train au passage !). Leçon retenue, et approuvée sur le terrain par vous les autres lecteurs.
    Cette publication aura suscité beaucoup de réflexions intéressantes !

    Je tiens juste à préciser que lors de la soirée fatidique, je ne comptais pas tout de suite coucher avec mais commencer une relation. Grossière erreur en y pensant maintenant.
    Et enfin, mais ça ne change rien au résultat final, son « on s’est embrassé l’autre soir ou pas ? » était ironique à 100% et était bien une demande de se faire embrasser.

  12. Monsieur J dit :

    J’avais aussi 25 ans pour ma première fois et je n’en ai jamais pipé mot à la fille.

    Elle m’a même sorti quand j’ai laissé pourrir la relation qu’il fallait que je « fasse gaffe à mon éjaculation précoce ».
    Si elle avait su d’une manière ou d’une autre que j’étais puceau, je ne pense pas qu’elle aurait réagi de la sorte.

  13. Wylliam dit :

    Bonjour, je prend le sujet en cours car un point m’interpelle:
    Le fait d’avoir eu une relation sexuelle fait il de nous un Homme? Des exemples et contres-exemples sont légions: le gars qui saute sur tous ce qui s’offre a lui et qui n’est pas capable de gardé un travail plus de 2 mois, qui vie encore chez ses parents est-il plus un Homme que le gars qui bosse 8 ou 10 heures par jour avec très peu de contact extérieur a son travail ? Je pense que c’est un ensemble de paramètres qui ne peuvent pas être résumé au seul fait de n’être plus « puceau ». Certains ici focalisent trop (a mon sens) sur le sexe. Mais y as pas que le sexe dans la vie même si ça en fait beaucoup parti. L’ambition professionnelle, les projets personnelle, son état d’esprit, son éducation toutes ces choses font que l’ont a une certaine maturité et un certain intérêt de la gente féminine. Alors le fait d’être puceau ou pas joue bien évidement dans le début d’une relation mais pas tans que ça.

  14. DeepMe dit :

    « qui plus ait » excusez pour cette faute immonde (et les autres), mais je suis mal réveillé ^^

  15. DeepMe dit :

    Bonjour a tous. Je vais vous rapporter non pas ma première expérience, car la question n’a jamais été abordée, mais les suivantes…

    Pour la première tout d’abord, suite a un échange de sms de plus en plus chauds, lors d’une soirée, on a couché ensemble, et on s’est séparés. Next. La question n’avais jamais été abordée, mais je ne l’aurais pas dit, pour toutes les raisons évoquées par Stéphane.

    Pour la 3éme: La la question a été posée, et j’ai eu le choix entre dire que j’avais couché avec juste 2 fille, une fois chacune, ou alors augmenter un peu le nombre. On peut je trouve aisément prévoir la réponse attendue par la fille, du moins a peu près. Si j’avais dit la vérité, étant donné qu’elle cherchait une histoire « non sérieuse » (comprenez un plan Q), elle n’aurait pas perdu son temps avec un débutant.J’ai donc donné un chiffre de 4 ou 5, histoire de pas paraitre trop gros, ni trop peu. Sa lui a suffit, et la première fois puis la seconde fois, je me suis pas super bien démerdé (bien entendu), du coup j’ai feinté le: « je sais pas ce qui m’arrive », et la 3ème c’était déjà beaucoup mieux, donc plus besoin de mentir juste après l’acte.

    La 4ème est également un cas intéressant. Fille plus jeune que moi (18, j’en ai 21), mais avec ÉNORMÉMENT d’expérience. Elle avance le chiffre de 25mecs, et je la croie largement.Du coup, si je réponds 4 ou 5 en comparaison, ça fait tache, donc j’avance le chiffre de 11. Je ne fait que me calibrer a ma cible. La encore ça passe, (c’est divinement bon), et j’ai bien fait, la encore de mentir.

    Enfin un contre-exemple, pour montrer que ça ne marche pas toujours. Celle que je considère comme ma confidente, qui sait tout de ma vie sexuelle, et c’est d’ailleurs la seule, incarne ce contre exemple. Je savais que je l’excitait énormément. Un jour, en pleine déprime, je lui ait avoué que je n’avais couché qu’avec une seule fille, a 19ans qui plus ait. Et elle m’annonce cash: « Si tu veux, viens chez moi, je vais t’en donner de l’expérience ». J’avoue que ça surprends. Finalement, et bien, on l’a fait. Et c’était vraiment magique. Comme quoi…

    Mon conseil pour résumer: Mentez. Si vous avez le désir profond de coucher avec la fille, augmenter votre expérience sexuelle, du moins les première fois. Parce que une fille, même vierge préfèrera un homme avec de l’expérience. Et plus encore une fille qui attends d’avoir du plaisir dans un rapport. Elle vous pardonnera si vous ne lui en donnez pas, la panne peut arriver a tout le monde, mais elle ne vous pardonnera pas de lui avoir dit a l’avance qu’elle n’en aura pas ;). Ensuite, viendra un jour ou il vaut mieux faire l’inverse. Avouez qu’on a 100conquètes peut faire tache…mais a ce moment la, vous n’aurez plus besoin de conseils ;)

  16. jazzitup dit :

    Allez…

    Je ne vois qu’un cas où on « avouer » une virginité : après l’acte quand ça c’est bien passé, si votre partenaire ne fait pas partie de votre cercle social. Vous comblerez après coup(s) son fantasme d’initiatrice.

    Que vous soyez vierge ou non, soit dit en passant.

    PS: si c’est pas top, surtout ne dites rien – ne vous excusez JAMAIS. Elle pensera avoir une part de responsabilité.

  17. spike dit :

    Euh… vous avez aussi le droit de poster un commentaire si vous n’êtes pas vierge hein :)

  18. Lex'ode dit :

    Je pense qu’il faut garder cette part de mystère le plus longtemps possible, personnellement des potes m’ont posé la question une fois, et ils étaient surpris de ma virginité parce que ça n’est sans doute pas l’image que je leur donne :)

  19. Nightflow dit :

    F,

    il te manque une partie des besoins vitaux car il n’y en a deux:

    Survivre
    Se reproduire
    (dans vital y’a vie et donc procréation et donc sexe)

    Romain,
    Les grandes déclarations avec les filles sont interdites ( déclaration d’amour, d’amitié, de virginité…) même avec un coucher de soleil à La Baule. Ça c’est que dans les films (lavage de cerveaux) par expérience ce genre de truc mène tout droit au silence radio de la fille, ce que tu as pu voir. Ça te met tout de suite en position d’infériorité par rapport à la fille ce qui a vite fait de faire sombrer ton niveau d’intérêt. (sauf pour une femme de + 40 ans qui veut jouer les initiatrices et encore…).

    Tu as des scrupules à mentir sur le nombre de fille que tu as eu quand tu abordes le sujet avec une inconnue?
    à mon avis tu dois encore creuser un peu le site pour saisir que c’est une erreur tactique. c’était pas le moment d’être sincère

    la route est longue mon ami mais pas impraticable

    Nightflow

  20. Valmont dit :

    Si un restaurant (placé convenablement) est perpétuellement vide, c’est sans doute que sa cuisine n’est pas bonne ou qu’il y a un autre problème. Il est tout à fait naturel qu’une fille ait tendance à faire le même raisonnement au sujet d’un homme.

    Quant à F, ton avis n’a que peu d’intérêt parce que justement tu n’as aucune expérience et rien qui étaye tes dires. Les filles que tu aurais pu avoir, mais que tu n’as pas eu par choix, c’est dans ta tête, dans ton monde, pas dans la réalité. C’est comme si je venais ici faire des théories sur comment être champion du monde de 100m, avec pour étayage de mes théories le fait que j’aurais pu l’être, mais que je n’ai jamais eu l’envie ni trouver le moment de m’entraîner et de participer à des compétition (parce que ce n’était pas le moment où autre). Rester vierge jusqu’à 25 ans est un choix honorable, mais qui vous interdit de venir faire une théorie sur comment coucher avec une fille.

  21. passant dit :

    je ne sais pas ce que cherchait Romain; à son age je présume qu’il voulait se taper cette fille. je trouve qu’il y a vraiment peu d’intérêt à coucher avec une pseudo-inconnue (mais j’arrête là sinon c le lynchage..); je trouve Spike trop indulgent avec une fille qui refuse un mec juste sous le prétexte qu’il n’a jamais pratiqué.. elle n’a qu’a bosser chez un mac si elle veut de l’action au quotidien.

    ces crétines sont toujours comme ca, elles ne pensent pas à ce qu’elles éprouvent mais se référent à des trucs du genre « ca ne se fait pas » et « je le vaux bien ». des trucs ineptes qu’on leur fait gaver dans des mag’ féministes.

    une fille intéressante ne s’arrête pas à ce genre de détails.

  22. Flex dit :

    L’idiot utile est un mal nécessaire, il permet une prise de conscience plus rapide de ce qu’il ne faut pas faire tout en valorisant ceux qui sont vraiment intelligent par comparaison. (une merde à côté de vous vous rendra toujours plus beau, elle est très utile il faut juste maintenir la bonne distance avec histoire de ne pas se salir ni sentir ).

    Le plus bel exemplaire est l’idiot qui se croit intelligent car en plus de vous valoriser c’est un gentil toutou très serviable pour peu que vous lui donniez à croire qu’il est intelligent.

  23. Roland dit :

    F dit « J’ai 25 ans et je ne me sens pas désespéré de ne pas l’avoir fait, j’ai eu des opportunités, je ne les ai pas saisies, et je ne le regrette pas. »

    Attention F ! Il ne faut pas être indifférent aux occasions non saisies (par peur ? ça a souvent été mon cas).
    Le temps passe plus vite qu’on le croit.

  24. F dit :

    Merci pour la leçon et analyse de cas Spike, je retiens ;-)

  25. spike dit :

    Les besoins essentiels, c’est manger, boire et dormir. Si le sexe en faisait partie, il y aurait des morts…
    La majeure de ton raisonnement est donc fausse. La mineure également, et la conclusion est de la même qualité, nulle.

    Effectivement, en te lisant un peu, on comprend que ça n’est pas pour tout de suite. Comme dirait Jérémy Clarckson : « Mon Dieu faites que je n’ai jamais à dîner à côté de lui pendant des heures » !

    A tous les lecteurs : voilà exactement l’attitude à ne pas avoir pour devenir un mec séduisant, intéressant et entouré :)

  26. F dit :

    Devenir un homme, c’est se poser des questions et pouvoir y répondre, et ça prend du temps, moins pour certains, plus pour d’autres, chacun son histoire.

    Les besoins essentiels, c’est manger, boire et dormir. Si le sexe en faisait partie, il y aurait des morts…

    La majeure de ton raisonnement est donc fausse. La mineure également, et la conclusion est de la même qualité, nulle.

    Un homme ne cherche pas à respecter les autres et le respect des autres sera automatique si cet homme se respecte lui-même… Tu considères chacune de tes relations, même intimes, comme un rapport de forces duquel tu dois sortir gagnant ? Tu dois être bien difficile à vivre…

    Je n’ai pas encore fait l’amour et je ne suis ni frustré, ni déprimé, ni fou. Je suis en pleine possession de mes moyens.

    Bref, ton raisonnement ne tient pas et c’est un contre-exemple qui y répond…

  27. spike dit :

    La séduction n’est pas un pot de peinture, le sexe non plus. Devenir un homme, c’est un long cheminement personnel, je ne me sens pas encore prêt pour le sexe, ça viendra avec le temps et la bonne personne.

    Mouais, enfin à 25 ans, il serait quand même temps que ça vienne non, ou alors j’ai raté un épisode ? :)

  28. Flex dit :

    On devient un homme quand on arrête de se poser trop de questions et de se donner des excuses ( genre il faut donner le temps au temps, c’est un long cheminement etc …)

    Un homme sait avant tout écouter son corps et assouvir ses besoins simples et essentiels, le sexe en fait partie.

    Un homme ne cherche pas à respecter les autres mais à se respecter soi-même, si cela est atteint le respect des autres est systématique car seuls les frustrés sont irrespectueux.

    Un homme qui n’écoute pas son corps et ses besoins ne se respecte pas. (ex : lorsqu’on s’habille de manière inconfortable on ne respecte pas son corps)

    Les besoins secondaires peuvent être intéressants à assouvir à partir du moment où les besoins essentiels/primaires le sont, sinon risque de frustration/dépression et de folie assurée.

    Le sexe est un besoin essentiel pour un homme, ne pas l’accepter est se mentir à soi-même. Aimer une femme c’est super mais ça n’est pas un besoin essentiel, les besoins essentiels sont ceux qui vous permettent d’être un minimum heureux sans avoir obligatoirement besoin d’être reconnu ou aimé par autrui.

  29. F dit :

    Personnellement, je pense que chacun a son histoire et qu’il est important que l’autre la respecte.

    Maintenant si c’est juste pour tirer son coup et voir ce que c’est, je trouve ça triste comme approche, mais libre à vous d’y aller.

    J’ai 25 ans et je ne me sens pas désespéré de ne pas l’avoir fait, j’ai eu des opportunités, je ne les ai pas saisies, et je ne le regrette pas.

    La séduction n’est pas un pot de peinture, le sexe non plus. Devenir un homme, c’est un long cheminement personnel, je ne me sens pas encore prêt pour le sexe, ça viendra avec le temps et la bonne personne.

  30. Flex dit :

    Quelqu’un qui a (bien) pratiqué, cela se lit dans son attitude.
    Il dégage un confort avec le sexe opposé sans tomber dans la frame de la fille qui ferait de lui son gentil (toutou) ami, tout cela elle le ressent.

    En séduction la plupart du temps il ne faut pas dire mais montrer, les paroles doivent être des ornements et un moteur à émotion, non pas des démonstrations sujets à validation, en d’autres termes les paroles doivent s’adresser uniquement aux sens, aux émotions, non pas au cerveau, quand on a compris cela … on a subitement moins (et mieux) envie de parler.

  31. Roland dit :

    Stéphane a dit : « Et en parlant d’illusions, la prochaine fois, donne celle d’avoir déjà pratiqué. »
    Info primordiale !

  32. Flex dit :

    – Avec combien de filles tu es sorti ?
    -> 999 … d’ailleurs la millième a beaucoup de chance, elle a le droit à un cadeau.
    — quel cadeau ?
    -> un truc vraiment énorme … mais non tout de suite c’est pas ce que tu penses …, il s’agit en fait d’un plat cuisiné, une de mes spécialités, un vrai régal.
    — ah oui tu sais cuisiner, de quel plat il s’agit ?

    ( la question piège a été détourné avec humour et on enchaine sur la cuisine pour une éventuelle projection)

  33. Slink28 dit :

    F je ne suis pas d’accord avec toi!

    Avouer ce genre de chose, c’est tout simplement s’auto-saborder! Et après s’être donner du mal pour séduire la fille, c’est dommage…
    Dans la tête de la fille tu passe de Cary Grant à Tintin, un truc avec une bille de clown pas sexué. Et après un jeu sexué, où est l’intérêt, la crédibilité ?

    En ce qui concerne ma 1ère fois, j’avais 21ans. J’ai menti (oui c’est « mal » mais on s’en fout!). Et ça n’a pas était contre productif.

  34. Lama dit :

    Je l’aurais dit aussi mais en le masquant derrière une vraie fausse déclaration.

    Du genre, j’approche ma bouche de son oreille et je lui murmure : « on fait un deal, toi et moi. J’ai jamais eu de copines. T’as jamais eu de copain. Seulement toi et moi. »

    Je pense après que ça te met aussi en condition pour ta première fois avec elle. Tu peux surjouer l’inexpérience (pas trop quand même!) et épicer ça-et-là de petites attentions particulières. Ensuite mènes ta barque à bon part et conduis doucement : tu n’es pas Rocco et j’espère que tu n’as pas vocation à l’être.

  35. Tonyo dit :

    Cet article, me fait penser a une vieille histoire d’avec une ex. Je ne lui ai jamais divulgue que j’etais puceau malgre un certain malaise avant l’acte(j’en avais 19 et elle 23) et sur toute le duree de la relation(environ 1 an) elle ne s’en jamais rendue compte(et madame n’etait pas une sainte nitouche ^^). Apres ca depend de la fille et de ce qu’elle a en tete..plan cul ou vrai relation.. mais on dira que dans 99% des cas, vaut mieux ne rien dire :)

  36. sabri dit :

    Bonjour

    Non sincèrement, je n’aurais pas dis cela, laissant sans doute un long silence gênant digne des parodie les plus lubrique, avouer sa virginité poétique, laissant entendre que TOI, tu seras ma première, la première à me toucher, ne marche qu’à 15 ou 16 ans en début de lycée…Non pas qu’il faille jouer les don juan jerk quand on est tout l’inverse, mais dévoiler ses failles (et pas les plus glamour en plus) dans les 2 ou 3 première rencontre est rarement une bonne idée

  37. F dit :

    Franchement, je l’aurais dit sans la moindre gêne.

    J’ai eu quelques relations de quelques mois, je ne l’ai pas fait, soit les sentiments n’étaient pas assez forts chez moi et je quittais, soit les sentiments n’étaient pas assez forts chez l’autre, et je me faisais quitter.

    Une fille qui résume un homme à son expérience dans la manière de donner des coups de bite en vaut-elle la peine ? Non.

    Perdre sa virginité de la sorte ne revient-il pas à confondre un vagin avec un pot de peinture ?
    Oui.

    Peut-on être un homme confiant et bien dans sa peau tout en étant vierge ? Oui.

  38. Und dit :

    J’aurais simplement répondu avec humour : « Des centaines ! »

  39. Merlin dit :

    Dans mon cas ce fut l’inverse, j’ai été déniaisé par une fille surtout parce que je lui avait dit que j’étais vierge, ça a été un aphrodisiaque très puissant.

    Cependant, je ne l’ai pas « avoué », c’était de la provocation. Enfin ça se voulait ça en tout cas.

    Quant au lecteur, lache toi un bon coup au niveau de la séduction, vois que t’es a l’aise et ne laisse pas ton cerveau te saboter.

  40. Weib dit :

    J’ai 24 ans et cela fait un an que je suis avec ma première petite-amie, elle ne sait toujours pas que c’est ma première expérience sexuel, et pourtant elle me trouve fantastique.

    Ce n’est pas plus mal de cacher la vérité !

  41. Frédéric dit :

    Un message plein de bon sens…

    Ca peut être tentant de dévoiler son inexpérience, en recherchant une indulgence qui comblera notre insécurité, mais cela au détriment de nos chances.

    J’ai choisi de ne pas le faire quand j’ai goûté à la chose 2 ans plus tôt : je n’ai rien dévoilé à mon aînée (qui avait 21 ans), et ma première fois s’est très bien passée, pour moi autant que pour elle.

    En l’occurrence, la traduction littérale d’une expression anglaise me semble pour une fois bien adaptée : « Faites semblant de le faire avant de le faire réellement »

  42. eft dit :

    j’avais moi aussi 23 ans

  43. eft dit :

    je suis resté pres d’un an avec une fille qui était persuadée que j’avais été avec plein de filles avant elle (sans que je ne lui dise). J’avais couché UNE fois avant.
    Je pense que la fille qui a en face d’elle un mec seduisant et sexué qui lui dit qu’il est puceau, va trouver que quelque chose cloche dans le personnage.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois