ameliorer sa voix

Pourquoi elle ne répond plus ? Phone coaching gratuit

Accueil > Debutants > Pourquoi elle ne répond plus ? Phone coaching gratuit

disparition premier rendez-vous

… où il sera question de la fameuse disparition post premier rendez-vous. Vous l’avez probablement déjà vécue (ou bien alors il faut commencer à vous inquiéter), cette fille qui vous envoie des signes d’intérêt mixtes, puis soudain un énorme coup de chaud qui vous fait penser que, et puis plus rien.

Axel, aussi, alors il a réservé un phone coaching. Et accepté que celui-ci soit – une fois n’est pas coutume – enregistré. Vous vous êtes déjà demandé comment se déroulait un phone coaching ? Ce qu’on y apprenait ?

50 minutes de vrai phone coaching gratuit

à écouter / télécharger où vous voulez ;)

Remerciements à

  •  Axel, qui a gentiment accepté de vous faire « participer »
  • la connexion Internet qui a tenu bon malgré la chaleur (en dépit de quelques frayeurs dans les premiers temps, mais ne vous inquiétez pas ça passe très vite)
  • les cigales de Toscane qui ont fait les choeurs, derrière

Connaissances mobilisées :

Les analyses que je réalise dans ce phone coaching sont notamment issues et développées dans les séminaires suivants que vous devez absolument maîtriser pour comprendre quelque chose aux femmes

C’est la base.

Bonnes vacances.

Stéphane

Ps : il s’agit d’un vrai phone coaching, pas d’un « montage » préparé pour l’occasion. Rien n’est arrangé, je découvre la situation en direct

Vous aimeriez la même qualité de conseil, appliquée à votre situation ?

  • Réservez votre phone coaching avec Stéphane et bénéficiez d’un conseil honnête, objectif et de qualité (approfondi) sur votre situation. Sinon, vous pouvez toujours essayer de demander leur avis à vos ami(e)s, et comparer… A vous de voir ;)

phone coaching

Adresse Email * Prénom *


23 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Diogene dit :

    Très bon phone coaching. Vraiment instructif. C’est vrai que le cas présenté est assez extrême mais ça nous éclaire finalement sur un tas de choses qui nous sont peut être déjà arrivées ou qui nous arriveront (dans une moindre mesure évidemment).

    Très bonne analyse des femmes qui vivent de leur physique.

  2. Alexis dit :

    Je trouve le mot « malsain » mal employé, ça reste une jeune femme sans connaissances en psycho ;^)

    Il y a un taux de suicides haut au Japon ? Hmm ..

  3. benjamin dit :

    bjr Stéphane,

    tu peux continuer a la jouer mon site c’est la référence parce que c’est le cas !
    nul doute qu’aucun autre n’aborde aussi bien le terme de respect dans les relations ! et le vice sous jacent des gonzesses dans leur pic de seduction.
    j’aimerai tellement que les mecs mettent leur pulsion de côté pour endiguer ces comportements ! mais malheureusement ya trop peu de résistants ! merci d’en faire partie en tout cas !

  4. Maxime dit :

    Il existe une autre personnalité décrite dans les manuels psy, très proche de la borderline, au point que souvent on les confonds sur les sites de séduction en parlant de « LSE » : l’histrionique (anciennement appelée hystérique).

    L’histrionique vit pour être admirée -elle aussi a un gros problème d’estime de soi-, mais est frigide, et nulle au lit, si tu y parviens. Au contraire, la Borderline peut être également nymphomane, ce n’est pas rare, et très chaude.

    L’histrionique est presque toujours très belle, la borderline pas nécessairement (mais certaines le sont). C’est le genre de filles qui a 20 ans a très bien compris comment fonctionnent les hommes, et qui aime s’en servir :-). Elles ne donnent souvent pas grand chose en retour : elles adorent recevoir, surtout recevoir de l’attention, et font tout pour ça (sans donner grand’ chose en retour). D’où le surnom d’ « attention whore » en anglais. D’ailleurs, elles se font facilement détester de tout le monde à cause de leur attitude provocatrice et mensongère. Et comme personne ne les aime, elles adoptent une attitude plus provocante encore pour recevoir encore plus d’attention, et se font détester encore plus. Elles n’ont souvent pas d’amis, et se plaignent que les hommes ne savent pas les comprendre. Ou alors une amie borderline moche, leurs névroses pouvant ainsi se compléter. Les cas lourds en deviennent malades physiquement (genre nombreuses douleurs inexpliqués, surtout dans le bas-ventre).

    Là aussi, c’est un psy qu’il leur faudrait (leur cas est bien plus facile à soigner que les borderlines, mais elles consultent peu, surtout avant 30 ans).

    Là aussi, le plus simple c’est de fuir quand on en croise une. Ou de jouer au même jeu qu’elle, par jeu et non pour coucher avec : souffler le chaud et le froid, tout en lui donnant l’attention qu’elle cherche. Avoir une fille très jolie dans ses relations peut vous aider à ouvrir des portes, mais n’en espérez pas trop non plus.

  5. Maxime dit :

    Vu la manière dont s’est passée la première journée, surtout la fin, ça sent fort le trouble de la personnalité borderline. Autrement dit, vie émotionnelle perturbée, grosse peur de l’abandon, très faible self-esteem et en énorme conflit intérieur permanent. Et assez narcissique en général (d’où mannequinat et actrice). Trouble assez courant dans la population féminine, qui touche aussi les hommes, à divers degrés.

    Tu lui plait, mais elle a peur de ne pas te plaire, ou que tu la quittes s’il devait se passer quelque chose, d’où son comportement. Et comme tu repars dans 2 mois et demi, elle a peut-être très bien compris que tu la quitteras. Alors elle te quittes pour ne pas être quittée. Et ensuite, elle regrette de t’avoir quitté, d’où de nouveaux signes d’intérêt. Puis elle reprends peur que tu la quittes, et ainsi de suite. C’est pas logique, c’est émotionnel, d’ailleurs elle s’en rends compte et en souffre beaucoup elle-même. Souvent elles mettent même un énorme râteau à un mec qui leur plait, et après, elles sont complètement déprimés. D’où le bénévolat pour racheter leurs fautes. Oui, c’est un psy qu’il lui faudrait en réalité ; mais on peut pas obliger les gens à consulter contre leur plein gré.

    Il faut s’éloigner de ce genre de fille. Accessoirement, si on est intéressé et qu’on a découvert ce genre de personnalité, il ne faut jamais attendre très longtemps pour rappeler ce genre de filles (à cause de sa peur de l’abandon). Raison du refus après avoir attendu 2 jours. En réalité, quand on arrive à démasquer les filles ayant ce trouble, on est plus intéressé. D’ailleurs souvent on apprends à les reconnaitre après avoir été très amoureux d’une fille de ce genre.

    Cela dit, il vaux mieux, j’en connais une autre de borderline dont l’ex s’est suicidé à cause d’elle. Ça m’est aussi passé par la tête avec la mienne (mais j’avais un modèle de borderline grand luxe, avec option multiples séjours en hôpital psychiatrique). Elles ont la vie émotionnelle d’un enfant de 3 ans ; donc elles sont capables de tout donner par amour… Avant de créer une dispute pour un regard de travers.

    Par contre, les borderlines sont souvent dépourvus de friendzone ; ce n’est pas rare qu’elles finissent par coucher avec leurs amis. C’est l’exception qui confirme la règle.

  6. Sam dit :

    @ Stéphane sur soul in « peace » (avec un pseudo pareil je doute). Comme tu dis ds le phone coaching; réaction communautaristo-tribale ! pour ceux qui ont un peu d’culture hein !
    Y’en a marre de cette arrogance communautaire, faut l’savoir.

  7. Stéphane dit :

    @ soul in peace : espèce de conne, à quel moment exactement je lui dis de ne pas être naturel ? Je lui dis de fuir car le précédent s’est suicidé, c’est ça ne pas être naturel ?

    On ne peut pas avoir des commentaires de filles intelligentes au moins 1 fois tous les 5 ans ???

  8. soul in peace dit :

    On coatch les gens à dire et faire des choses au lieu de leur dire d’être tout simplement naturel et eux mêmes ! Si vous voulez que la personne vous aime vous, soyez naturel dès le départ ! ça sert à quoi de l’emballer avec des méthodes et qu’elle découvre une autre personne quelques temps plus tard ?!

    Nous ne sommes pas toutes dupes, perso je sais très bien quand ce n’est pas naturel et ça me repousse catégoriquement !

  9. ced dit :

    BJR,
    Analyse pertinente…ça fait tilt . 20-25 ,j’ai aussi donné.

  10. tonio dit :

    @Nicolas

    Il explique seulement que ce sont souvent des filles au plus fort de leur potentiel d’attraction et de séduction (donc de manipulation) et que si on s’y lance, il faut le faire en connaissance de cause.

    C’est à dire en ayant les bons outils de décryptage et des attentes cohérentes avec cet état de faits.

    Pas comme ce pauvre « meilleur ami »…

  11. Nicolas dit :

    ce phone coaching est très intéressant,et ça fait plaisir d’entendre stéphane livrer son analyse et donner ses conseils sur ce genre de situation.Je regrette qu’il n’ait pas continuer à répondre en vidéo aux questions qu’on lui envoyait,comme il l’avait fait à une époque.
    Pour revenir à ce phone coaching,alors doit-on s’interdire de séduire toutes les très belles filles entre 18 et 24 ans?
    Avoir une très belle femme,c’est avoir beaucoup de problèmes,alors faut-il sortir avec les thons?
    Quelques contradictions quand même…

  12. thomas dit :

    La pertinence de l’analyse est frappante.

    Je ne connais qu’une seule autre personne qui frappe aussi juste et je mettrais ma main à coupé qu’il s’agit du dénommé « tonton ».

  13. Andy dit :

    Bonjour ,

    Je partage le point de vue de Julien.

    Andy

  14. tonio dit :

    Merci pour ce partage remplis de bonnes analyses. Je n’ai pas trouvé ça « glauque » pour reprendre Axel; no soucis!
    Le passage sur les proches trouvant milles excuses pour « leur laisser du temps » est criant de vérité…

    Ca pourrait être une chouette idée, et pour toi et pour les auditeurs, d’en faire une série mensuelle. :)

  15. anthony dit :

    *se fasse (erratum)

  16. anthony dit :

    Je propose que le prochain phone coaching se face en vidéo et sur fond de canapé rouge :)
    Merci à vous deux, j’ai passé un moment très sympa !

  17. JB dit :

    super intéressant, ce phone coaching! On comprend d’autant mieux que l’on a suivi les seminaires ( application parfaite )

    Ces filles qui jouent le chaud-froid, c’est vraiment une plaie ! Bravo Alex, pour avoir su si bien gérer, ça ne devait pas être evident

  18. Maurice dit :

    Excellent portrait. Excellent entretien.

    Le genre de truc qui, diffusé dans des lycées, disons en terminale, pourraient sauver des tas de vie, mine de rien.

    C’est fou quand on y pense combien ces choses là sont fondamentales et si peu sues. Et combien elles débouchent parfois sur des tragédies, comme c’est le cas ici.

    J’ai connu une femme dans le genre de celle décrite, sur du long terme, j’aurais pu y laisser ma peau, j’ai juste fait 10 ans de dépression…

    Ce site devrait être reconnu d’utilité publique.

  19. Leo dit :

    Cas d’école, franchement c’était génial ! Merci de ce cadeau, réellement apprécié.

    Je suis pour d’autres phone coaching !

  20. Benjamin dit :

    Fascinant. Elémentaire mon chère Stéphane !
    Décrypter les mensonges des autres est un jeu de piste auquel j’ai pris gout. Et il est terrifiant de réaliser que les pires hypothèses sont souvent, sinon les plus exacts, bien en dessous de la réalité !

    Néanmoins, je pense que ces Vénus fissurées ne sont pas plus perfides que les autres, elles ont juste bien plus souvent l’occasion de l’être ! Elles sont les reines de l’époque. Tout converge vers leur beauté comme les insectes du soir vers les lampes. Leur vertu est donc bien plus souvent soumise à examen. Elles assurent la promotion de vente du système comme dirait tonton (si j’ai bien saisi la private joke). Qu’en serait-il de mes valeurs si mon ADN m’apportait tout ce que je veux sur un plateau depuis que je suis né ? Je suis loin d’être féministe mais cela, je veux bien le mettre à leur décharge.

    Cette fille à mon âge et à déjà une mort sur la conscience et des embrouilles avec les Yakuzas. Je donnerai l’équivalent de mon poids en or pour passer 24h dans la peau d’une jolie fille. Juste pour voir.

  21. Safari dit :

    yep, très bonne idée de nous faire partager ce phone coaching.

    C’est une histoire intéressante d’un niveau assez advanced en plus je trouve, suivi d’une très bonne analyse.

  22. Sylvain dit :

    Très intéressant, c’ est fou ce que certaines évidences le deviennent seulement une fois que l’ on nous les a formulées…

  23. julien dit :

    Moi tout ce que j’ai retenu de ce coaching, c’est que les cigales font un énorme vacarme.

    Non, je plaisante, bon coaching. Sur un sujet intéressant -les gonzesses, jolies de 20-25ans- qui sont très souvent juste un énorme merdier dans lequel au final on ne tire pas grand chose. Une grosse perte de temps, d’énergie, et parfois d’argent.

    Merci pour avoir partagé ça. ;) C’était divertissant.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois