apprendre a manipuler

La fameuse disparition post premier rendez-vous

Accueil > Debutants > La fameuse disparition post premier rendez-vous

premier rendez vous disparition

Bonjour Stéphane,

Je m’appelle Vanessa, j’ai 29 ans.

J’ai découvert ton site par hasard sur google. Ce site a pour moi été une révélation. Bien qu’il s’adresseaux hommes, il évoque très justement les apréhessions et les incompréhensions mutuelles générées par les relations homme/femme. J’aime la facon que vous avez d’aborder ces problématiques de facon pragmatique et didactique. J’attends par conséquent une réponse de ta part sans complaisance ni concession.

Poussée par la lecture des témoignages sur ton site j’ai décidé de prendre un nouveau départ, et ne plus attende d’etre sollicitée par des hommes qui ne me plaisaient pas mais de faciliter la tâche de ceux qui me plaisaient.

JF cherche JH

J’ai commencé par fréquenter Adopteunmec et là ça a été très facile puisque c’est moi qui choisissait. Et à ma grande surprise, les mecs en question étaient dans l’ensemble plutôt « propres sur eux » et intéressants ! Mais c’est finalement en soirée que j’ai rencontré celui dont il s’agit aujourd’hui

Nous avons immédiatement eu des affinités. Il m’a demandé mon numéro. J’ai décidé de prendre le sien pour avoir le choix de prendre l’initiative de le recontacter. Je l’ai recontacté et il m’a invité à boire un verre la semaine dernière. Tout s’est passé à merveille, j’ai eu un petit coup de coeur de suite. Et il m’a semblé que c’était réciproque puisqu’il me l’a fait comprendre et a insisté (au moins une dizaine de fois !) en partant pour qu’on se revoit.

Et plus si affinités

Nous avons eut des échanges de sms (sans importance). Et puis bizarrement, il ne répond plus a mes sms.

Je l’ai contacté ce week end et il ne répond plus.
Très logiquement, je me dis qu’il ne souhaite pas donner suite. Toutefois ce comportement me semble incompréhensible et je souhaite avoir ton avis.

Que dois je en déduire ?

Vanessa

Bonjour Vanessa,

J’ai choisi ton email comme courrier de la semaine pour une raison bien simple : trop rares sont les femmes à nous écrire, persuadées qu’elles sont que ce site se veut masculin. C’est absolument faux, mais ce qui est vrai en revanche, c’est que les années (nous existons depuis 2005) semblent avoir montré :

  • D’énormes réticences de la part des femmes à accepter la réalité comme elle est : c’est à dire qu’elles n’ont à peu près rien à faire pour séduire sinon disposer et attendre, quand l’homme lui doit patiemment aborder, distraire, intéresser, et courir le risque de l’affront du rejet…
  • … et un refus de principe à donner un quelconque crédit à quelqu’un prétendant vouloir discuter intelligemment de ces choses qui devraient aller de soi et sortir d’une grosse boule d’alchimie (chemistry en anglais)

Mais la réalité n’est pas ce que l’on voudrait qu’elle soit, or c’est la réalité qui m’intéresse, pas sa représentation. Surtout celle des femmes, incapables d’entendre le moindre brin de nuance dans des propos qui, pourtant, n’en manquent pas. Mais prêtes au contraire à tout instant à prendre leur expérience personnelle pour lecture universelle des événements, et le cimetière de leurs fantasmes intimes comme univers des possibles. Mais revenons à ton cas, car il n’y a bien sûr que ça qui t’intéresse.

Tu as rencontré un garçon (tu ne nous dit rien de la façon dont ça s’est fait ni de ce que vous vous êtes dit, ni son âge, ni le tien ; c’est très féminin d’oublier ce genre de détails, qui conditionne pourtant tout).

Ô rage, ô désespoir

Il demande ton numéro mais tu décides de le recontacter pour ne pas perdre de temps. Erreur n°1. Aucune femme ne faisant jamais ça (sauf quelques Russes et Ukrainiennes quand elles ont besoin d’un visa, d’un pigeon, ou des deux à la fois), tu te définis directement comme une demi-désespérée sans enfants en mode pré-couveuse à la recherche d’un donneur.

Il accepte de te revoir (le contraire m’eut étonné, je ne connais hélas que très peu d’hommes aptes à décliner une invitation avec une femme qui n’est pas leur genre. Probablement parce qu’ils n’ont presque jamais de genre, hormis une décalcomanie un peu flétrie des critères de goût à la vogue de l’époque).

Le rendez-vous se passe bien mais tu ne me dis rien de ce qui s’y passe, ce qui me pousse à penser que ce n’était pas très passionnant. Tu as cependant le coup de coeur, pour de mystérieuses raisons que tes copines n’ont certainement pas manqué de qualifier d’alchimie.

Et puis, c’est le drame : textos sans réponse, sonneries infinies dans le vide et atterrissages douloureux sur sa messagerie.

Pourquoi tu ne le reverras jamais

Aussi injuste et dramatiquement torturée que te semble cette situation en ce moment, permets-moi de te rappeler que c’est le lot quotidien des hommes depuis l’adolescence que de vivre avec l’interrogation perpétuelle de la disparition post premier rendez-vous.

Tu m’as demandé d’être clair avec toi, j’obéis de ce pas. Il y a plusieurs raisons possibles à cette disparition, et faute de toute information qui aurait pu être pertinente, je ne peux choisir la plus appropriée à ton cas. Juste te les livrer dans le désordre.

Hypothèse 1 : tu ne lui plais pas

Aucune fille n’invitant jamais un garçon à un rencard (dans les pays latins tout du moins), ils savent trop l’occasion unique pour refuser.

Résultat, ce genre de quiproquos avec des rendez-vous non sollicités sur une base de désintérêt absolu mais de vague opportunité sexuelle où, en te prenant par derrière dans la demi obscurité, ils pourront penser à leur ex ou à cette autre fille qu’ils désirent en silence

Hypothèse 2 : tu lui plais presque

Autre possibilité, savamment refusée par les femmes comme anecdotique mais pourtant si fréquente : tu lui plairais presque, mais un détail l’empêche de se projeter dans quoi que ce soit d’intime avec toi.

J’ai connu bon nombre de filles à se plaindre continuellement du célibat et de ces hommes qui ne savent pas les aimer, mais qui s’évertuent à se promener avec des handicaps aussi gracieux qu’une moustache sous le nez, des mains de laveuse de carreaux ou quinze kilos en trop.

L’homme est un animal visuel qui est instinctivement attiré par les femmes parfaitement apprêtées. Ce dernier adjectif ne désignant par systématiquement une escort girl en talons de 15cm mais une femme dont nous nous plaisons à rêver que de chaque centimètre carré de sa peau, de chaque pli de son corps, émane une savante odeur de savon, de lait et d’eau parfumée.

Le négligé est infiniment repoussant chez une femme. Toutes mes copines qui essuient des échecs avec les hommes refusent d’admettre cette réalité. Comme vous voulez, mesdames.

Et qu’on ne vienne pas essayer de m’expliquer que le poids est une affaire de gênes parce que je vais m’énerver.

Hypothèse 3 : tu es chiante

Tu ne nous dis rien de ce rendez-vous, ce qui me permet d’évoquer un large éventail de possibilités parmi lesquelles celle où tu serais parfaitement ennuyeuse.

Trop de femmes laissent à l’homme la responsabilité de porter le premier rendez-vous dans son intégralité. Que nous choisissions le lieu, l’heure et le vin, va bene. Mais que nous devions donner à la conversation l’intégralité de son humour et de son sel pour ne recevoir en retour qu’un acte de présence passif et neutre, non merci ! Si je veux qu’on m’écoute parler, je donne un séminaire, et les gens payent pour y assister. Un rendez-vous est fait pour échanger, pas pour recevoir.

Hypothèse 4 : tu as commis une faute grave

De la même façon qu’une femme peut se cadenasser à l’écoute d’un seul des mots de l’homme qui tente de lui plaire, le laissant ensuite perdu à ses doutes et à ses illusions, un homme peut s’effrayer et se dégouter rapidement à l’évocation de certains sujets. Exemple avec moi : l’anorexie. Il suffit qu’une fille se soit arrêtée de manger pendant un an ou deux à l’âge de 14 ans pour que je me lève de ma table terrorisé et que je courre à ma voiture.

Pareil avec les aventures antérieures. Pour de pathétiques raisons d’égo, toutes les femmes tentent maladroitement de persuader l’homme qui les convoite que tant d’autres s’y sont cassé les dents avant lui, autrement dit qu’elle est toujours dans un état de conservation proche de la virginité, voire au stade des toiles d’araignée. C’est bien sûr totalement faux mais le mensonge est bien souvent une passion féminine, il faut la leur laisser vivre.

Hypothèse 5 : la combo de toutes les autres réunies

Enfin, il est possible que la réponse soit un antipasto de toutes les autres réponses, à savoir que tu ne l’excites guère à la base, que le rendez-vous n’ait pas été passionnant pour lui parce qu’il a dû tout gérer pour ne rien recevoir en retour, et qu’en plus tu aies donné des indices d’un certain désespoir amoureux fort peu ragoutant.

Afin de m’aider à trancher, Vanessa, j’aimerais recevoir de ta part les éléments manquants :

  • Votre âge à tous les deux
  • Le déroulement (un peu plus précis) de votre rencontre
  • Le déroulement (un peu plus précis) de votre rendez-vous
  • La nature des textos

En attendant je peux juste te conseiller de ne pas t’inquiéter : tous les hommes vivent des disparitions inexpliquées comme la tienne, et pourtant demain le jour se lèvera.

Stéphane

Et si vous voulez échapper à ce type de désillusions, téléchargez le séminaire soyez certain de le / la revoir


Et rendez-vous le 26 avril pour le second volet de nos séminaires sur la manipulation : Obtenez ce que vous voulez. Plus vous réservez tôt, moins vous payez !
Adresse Email * Prénom *


12 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. sefton dit :

    autre point intéressant que j’ai constaté récemment au sujet des femmes, qui veulent toutes un homme bien..
    quantité de femmes que j’ai rencontrées ces derniers mois, évoquant leurs relations passées, donnent la raison que ca n’a pas marché car l’homme ne savait pas ce qu’il voulait..bla bla bla..

    si l’homme a dit celà, c’est tout simplement que vous ne plaisez pas plus que celà, malgré un possible coup de coeur au début, ensuite la mayonnaise n’a pas pris… et c’est un moyen d’éviter de devoir lister tous les défauts qu’il a pu détecté.. et qui a fait que l’intérêt a diminué.

  2. Sabby dit :

    L’hypothèse 1… C’est ça qui est LA vérité. Je m’évertue à répéter ça à mes amies… qui se foutent systematiquement de moi en disant que je suis vieux jeu…
    Il faut dire que je ne suis pas crédible, j’ai beau éviter tous les écueils énoncés dans cet article, sentir bon la savonnette, être mince et féminine les faire rire aux larmes, les hommes qui me plaisent n’adhèrent pas. Pour autant… plutôt me damner que de montrer un intérêt trop évident. Mais j’ai un succès phénoménal en règle générale.
    Est-il besoin de le préciser: j’adore cet article et je suis une femme.

  3. Donel dit :

    Si ça peut t’aider, j’ai récemment eu rendez-vous avec une fille qui m’a très vite fait comprendre que je lui plaisais : en fait, ça tue tout.
    Je l’ai très vite trouver chiante, un peu comme ces filles qui parlent de vous en secret avec leurs copines. Pas seulement parce-qu’elle m’a fait comprendre que je lui plaisais mais : parce qu’elle n’était pas intéressante ( honnêtement une fille qui vous avoue au bout de 5 minutes que si il y’a rendez-vous c’est parce que vous vous plaisez mutuellement : ça casse tout le plaisir de la delicatesse de la drague et… je faisais ça pour le fun ) mais aussi parce qu’elle se projetait trop dans d’autres choses avec moi.
    Ça fait peur. Dommage, elle était jolie.
    Et si tu essayais juste d’être amie avec lui ? La Friendzone n’existe souvent que lorsque c’est la fille qui la met. (Surtout si c’est lui qui te voulait au départ) Je sortirais volontiers bien plus avec mes amies qu’avec des filles comme ça.
    (Après j’ai bien 12 ans de moins que toi, mais je pense que ca peut-être utile)

  4. Eric dit :

    Bonjour, merci pour cet article.
    Je voudrais surtout remercier Vanessa pour son courage!
    Franchement je ne connais que trop peut de filles qui possède cette qualité!
    Donc bravo Vanessa pour cet acte!
    Cependant il est tout de même étrange de constater la chose suivante:
    Les signaux devant être compris par les hommes, ne semblent pas compris par les femmes lorsque la situation s’inverse!
    Bizarre vous avez dit bizarre!!!

  5. django dit :

    Toute la vérité, rien que la vérité … <3

  6. Benjamin dit :

    Excellent article! Loin de toute conformité et banalité que l’on peut lire ici ou là, on déguste ici un pur condensé de vérité :)
    PS: une coquille « Si je veux qu’on m’écoute parler, je donneR un séminaire… »

  7. Stéphane dit :

    Très beau style, ça fait plaisir à lire, encore !

  8. Axel Ledoyen dit :

    Hypothèse 1
    « La premiere fois qu’il vit Bérénice, il l’a trouva franchement laide »
    Aragon

    Hypothèse 2
    Elle ne mettait pas de parfum et n’avait manifestement pas lavé ses cheveux depuis trois jours.

    Hypothèse 3
    Elle ne disait pas un mot et fixait ses pieds avec une obstination résignée.

    Hypothèse 4
    -Elle me confia avoir envoyé son ex en HP après l’avoir fait sombrer dans la boisson; Elle me parla de ce garçon qui avait abandonné ses études, ses projets et sa famile pour la suivre au bout de la France ou il moisit toujours.

    -Elle me confia, bien sur, ce secret que tant d’homme rêve d’entendre

    Hypothese 5
    Elle etait brune et pourtant blanche, ses cheveux tombaient sur ses anches et ses yeux trop pâles s’embrasaient quand j’evoquais les villes froides et les palais baroques de sa Russie natale.

    Evidemment elle m’a dévasté (mais ça va mieux merci, grâce à ton site notamment). Tout principe comporte des exceptions.

    Merci pour ces articles de qualité et bonne continuation.

  9. badstef dit :

    Autre hypothèse (pour l’avoir vécue) : il a rencontré une autre fille à peu près au même moment, et a fait son choix.

    D’ailleurs celle que je n’ai pas retenue au final a fait la même chose que toi : elle a pris l’initiative de me rappeler avant même que je ne le fasse…

    J’espère que tu nous fourniras les infos manquantes :-)

  10. Stan dit :

    Je ne commente ici en général, mais là, force est de constater que cet article est une vraie mine d’or.

    L’état d’esprit avec lequel est abordé le sujet, le refus de la langue de bois, des petites (en fait ce serait plutôt des grandes) vérités disséminées ici et là, une référence à Soral, aussi (…).

  11. eric dit :

    Vanessa à 29 ans. elle a l’a mentionné dans l’introduction de sa lettre.

  12. Dje dit :

    Le prénom choisi ne doit bien sûr rien au hasard.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois