creer de la connexion

Les perles des ateliers séduction, par Pierre

Accueil > Debutants > Les perles des ateliers séduction, par Pierre

cours seduction exemples

Pour « fêter » sa première année de coaching, Pierre nous livre les plus belles perles vues / entendues pendant les ateliers. Bonne lecture, et ne vous vexez pas !

Stéphane

Je ne peux m’empêcher d’esquisser un sourire, lorsque je repense aux boulettes commises par certains de nos élèves.

Cela commence par le SMS de client qui vous réveille à 7H du matin pour vous poser une question cru-ciale :

Ou bien des questions pas embarrassantes du tout en situation :

« Est ce que j’aborde la fille qui est avec son petit copain là bas ? » (à voix haute en la montrant du doigt)

Alors voici une bonne fois pour toutes, ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire lors de son atelier séduction….

La réservation

Lorsque vous réservez un atelier, merci de consulter attentivement l’agenda officiel. Lorsque vous voyez sur l’agenda que l’atelier se déroule avec un instructeur, n’essayez pas de passer en force en réservant dans le menu déroulant votre atelier avec Stéphane. (La réciproque est également valable.)

En procédant de la sorte, les ordinateurs ne réfléchissant pas, vous recevrez un mail généré automatiquement par Paypal vous indiquant que vous avez réservez avec Stéphane

Mais malgré la réception de ce mail, vous serez inscrit avec l’instructeur figurant initialement sur l’agenda officiel de SpikeSeduction..

Préparez votre atelier

Préparez des questions

Le but d’un atelier étant, je le rappelle de bénéficier de conseils personnalisés. En fonction de la personnalité et du vécu de chacun, chaque élève bénéficie d’un discours adapté.

Si vous souhaitez vivre pleinement cette aventure, ne restez pas muet comme une carpe en attendant que la méthode se déroule.

Arrivez frais et reposé

Nous ne comptons plus le nombre d’élèves arrivant le jour de l’atelier avec niveau d’énergie proche de celui d’un mollusque à marée basse.

Exemple, entendu à la 5ème minute d’une street session :

« On va y aller doucement, je suis un peu fatigué je me suis couché à trois heures du matin hier. »

(Note de Stéphane : je l’ai déjà entendue 1 millon de fois celle-ci aussi !)

Prise de notes

Pour la prise de notes faites simple, procurez vous un petit carnet et un stylo, le tout doit être discret et tenir dans la poche arrière d’un jean. Et pour l’anecdote, je me rappelle d’un élève qui avait abordé une femme avec son bloc notes orange fluo A4 sous le coude. Le départ était plutôt bien parti, mais malheureusement pour lui le vent a tourné lorsqu’elle lui a demandé

« Tu te promènes toujours avec ton calepin de dragueur sous le coude ? »

Soignez votre tenue vestimentaire

On vient habillé de façon élégante et ce, chaque jour de l’atelier, (ça vaut pour le vendredi et le débriefing du dimanche matin) : Pas de baskets, pas de pull, pas de jean délavé tant que vous ne savez pas les assortir pour en faire quelque chose de chic.

Pour ceux qui ont déjà fait un relooking, vous venez évidemment en tenue de relooké.

Changez d’adresse email si vous ne l’avez pas fait depuis l’âge de la puberté

Je vous laisse imaginez l’image que vous renvoyez lorsque vous nous contactez avec un email du type sangoku888@msn.fr…

Comportez vous en gentleman

En respectant la politesse élémentaire de base

  • Arrivez à l’heure
  • Bien que vous soyez stressé, être souriant et sympathique seront 2 qualités fortement appréciées.

Lors du règlement

  • Lorsque vous allez au cinéma, ou que vous prenez un cours de ski, ça ne vous viendrez pas à l’idée de réglez après ? Alors ne tentez pas de faire la même chose avec votre coach, le règlement se fait toujours en début d’atelier.
  • Faites preuve de maturité, il n’y a pas de changement de formule possible le jour de l’atelier. Par exemple, si vous avez réservez une formule VIP, alors vous réglez une formule VIP. C’est la moindre des choses, non ?

Faites preuve de bon sens

  • Si vous arrivez en avance, entrez et choisissez une table à l’abri des regards indiscrets, généralement située au fond de la salle. Et rassurez vous, jusqu’à ce jour aucun élève n’a jamais été abandonné. Inutile de paniquer et d’envoyer un sms à votre coach vingt minutes avant l’heure pour lui signaler votre arrivée.
  • Commandez une boisson en vous rappelant que personne ne vous oblige à prendre le cocktail le plus cher de la carte. Le prix d’un café excède rarement quelques €.
  • Ayez une hygiène irréprochable. Je me passerai bien de souligner ce point, mais la réalité des faits nous y oblige. Ayez des vêtements propres, repassés et qui ne sentent pas le renfermé. Arrivez avec des ongles courts et propres. Brossez vous les dents, car même si nous savons faire preuve de franchise, c’est tout de même embarrassant de vous faire remarquer que vous avez une halène de teckel. Et malheureusement c’est arrivé. Plus d’une fois. Pitié, ne nous obligez pas à recommencer, c’est désagréable pour nous et pour vous.
  • Arrêtez de vous excuser tout le temps

« Excuse moi, je peux te poser une question ? »

« Je m’excuse à l’avance de te demander ça mais… »

etc.

  • L’adresse envoyée par mail quelques jours avant l’atelier est suffisamment claire et précise. Le jour d’un entretien d’embauche, vous n’appelleriez tout de même pas votre futur employeur pour qu’il vous téléguide ? Alors pourquoi le faire avec votre coach ? Vous êtes de grands garçons, vous pouvez trouver votre chemin seul, non ? Et au pire, demander à quelqu’un ?

  • Acceptez de faire les exercices que vous sont proposés lors de l’atelier. Sauf erreur de ma part, vous avez réservez un atelier contenant une partie pratique. Les phrases du type « Donne moi la théorie, je m’occuperai seul de la pratique plus tard » sont donc à éviter.
  • Des pauses sont prévues pour chaque atelier. Inutile donc de demander à votre coach des pauses café toutes les 30 minutes sous prétexte que vous êtes fatigués. Il n’y aucune raison que le groupe se retrouve pénalisé par votre faute, il ne fallait pas vous coucher à 3H du matin la veille.
  • Faites preuve d’humilité, et ne fanfaronnez pas en vous vantant de vos exploits ainsi que vos conquêtes passées (Surtout ci celles sont issues de sites de rencontres). N’inversez pas non plus les rôles en donnant des conseils à votre coach sur la meilleure façon de s’y prendre. Je vous jure, ça arrive plus souvent que vous ne le croyez et chaque fois, on tombe des nues…
  • Si vous avez des remarques à faire, faites les, mais faites les sur le moment. Nous sommes ouverts au dialogue et nous trouvons toujours des solutions…Si vous nous informez en temps et en heure afin de nous laisser la possibilité de réagir. Je ne comprends pas pourquoi certains élèves se plaignent plusieurs jours après l’atelier, des conditions climatiques, ou du niveau sonore dans le bar, alors qu’ils n’ont absolument rien dit le jour J.
Ah, une dernière chose :
  • Laissez un témoignage. Un atelier est bien plus qu’une prestation de service. C’est une aventure humaine où votre coach, passionné par son sujet, se donne à 100% pour vous transmettre son savoir. Il est bon ton de laisser un témoignage, encore plus lorsque vous l’avez promis à plusieurs reprises lors de votre atelier.

Pierre, coach pour SpikeSeduction

Des anecdotes rigolotes sur un ami à qui vous auriez donné des conseils séduction et qui vous aurait répondu de manière étrange ? Racontez-le en commentaire !

Adresse Email * Prénom *


40 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. julius dit :

    Si il y’a des personnes qui participent à ces ateliers c’est qu’elles en ont besoin, que leur « habitudes » de présentation sont en décalage avec les filles délicates qui sont convoitées et que du coup vu les résultats ils veulent faire des modifs sur leur personne ou apprendre des techniques de drague.
    En fait comme ils ont pas forcément d’idées sur ce qui cloche ils prennent un cours, sauf que pour certaines personnes ça englobe aussi des trucs évidents comme être clean. Je pense que c’était le but de l’article, de dire à ces personnes de passer par la case relooking ou de faire un petit effort de bon sens avant de se lancer dans la séduction, ça fait partie du rôle du coach non? Je me vois mal demander à mon rancard de m’appeler pour me guider! dans l’idée le coach part du principe que si tu fais ça avec lui, tu le fais avec les filles.
    Après, que Pierre n’est pas envie de partir d’aussi loin en apprenant au gens les règles de bases ça peut se comprendre, mais bon ça fait partie du boulot de se trimbaler des gens qui savent pas. L’idée d’écrire un article pour contourner la difficulté est bonne mais à mon avis ça réglera pas le problème pour autant, il faudrait prévenir les inscrits au préalable si ce n’est pas déjà le cas, mais comment faire? envoyer un mail aux participants en leur disant de se laver et de se renseigner sur l’endroit où ils vont? Pas facile.

  2. Babar dit :

    C’est ptet juste une question d’habitude, le mec qui se lave tous les soirs après le taf (ouvriers & autres) ne va pas avoir le déclic de le faire le matin.
    Mais peut être qu’au lieu de montrer du doigt les défauts des différents personnes, vos « perles » sa serait plus le moyen de tourner sa vers un envoi de mail automatique lorsque l’on réserve une séance, avec différentes directives que vous abordez plus haut.
    Cependant, comme la plupart des personnes l’affirment, les règles de la société en france veulent qu’il faut sentir bon et être présentable, bien sûr, dans certains métiers, on pourra toujours avoir quelques problèmes (cales sur les doigts etc), mais lors d’un séminaire, on se présente du mieux que l’on peut.
    Finalement, sur ce post je vois bien plus un article 100% marketing, qui vous explique comment régler, comment prendre commande, et que le coach vous apporte beaucoup de choses (car il en connaît d’avantage).

  3. raph13 dit :

    Chacun frequente les personnes de son choix, et meme parmi les geek il y a des perles.
    Cependant, consacrer 10min a se laver 1 fois par jour ( shampoo, savonnage, coupage des ongles, brossage des dents) c’est pas la mer a boire.
    Que le type ne le fasse pas pour lui est pour moi incomprehensible ( car on a l’eau chaude courante a present) mais quand il paie plus d’un smic pour un atelier et qu’il n’a pas la presence d’esprit d’executer le minimum syndical « d’investissement sur soi » avant… Quand tu vois une gueule pleinde de tartre et une odeur louche, t’as envie de verifier ce qui se passe plus bas toi?Ca releve de la tarre. Stephane ne critique pas le fait qu’il ne se lave pas ou qu’il ait du tartre plein la bouche, ca je pense qu’il s’en tape royalement, ce qu’il critique, c’est la betise d’une personne qui croit qu’il s’agit de payer 1200-1500 euros pour etre seduisant « a tous les coups » genre t’es avec Stephane donc meme si tu pues et que t’as une apparence deguelasse, alors son aura de superman va deteindre et tu vas etre ze bogosse. Sans deconner

  4. Mr Poui dit :

    Concernant la partie réservation, si le site était correctement conçu, il ne devrait pas proposer d’atelier avec Stéphane les jours où un autre coach est présent.

    Le système de réservation est mal foutu pour proposer des choix qui ne sont pas possible, ça fait pas super sérieux, vous devriez plutôt corriger ça au lieu d’accuser les élèves de vouloir passer en force :D

  5. passant dit :

    oh, tu ne « trouves pas les mots » ? petit etre à l’odorat tellement sensible !! bah je vais en trouver pour toi et tous ceux qui s’offusquent en affichant leurs zèle hygiénique.

    vous êtes tellement lobotomisés par ce que vous dictes la société que vous ne prenez jamais de recul, vous avez perdu toute réserve ou sens critique. si bien qu’au moindre centimètre d’écart vous montez sur vos grands airs et vos attitudes condescendantes. un mec qui dit (en français) que ce n’est pas grave (c.e n’e.s.t p.a.s g.r.a.v.e) d’être un peu négligé devient un « mec qui défend avec ferveur le fait de ne pas prendre soin de soi » !! l’autre qui parle de normalité d’être sale et qui en fait une généralité alors que je parlais d’un gars qui de temps en temps avait une tenue négligé ou ne sentais pas comme la pub d’AXE 24h/24…

    la vie, y a différente façon de la gagner. tout le monde n’a pas la chance de bosser dans le tertiaire, ou de donner des séminaire devant un tableau blanc. y a des mécanos, des paysans, des ouvriers, des mecs qui ramassent vos ordures pour 1100 € par mois ou qui construisent vos autoroute… ces boulots, je vous le donne en mille, sont salissants ; les égouts ca sent la merde, y bosser on finit aussi par sentir la merde, pareil pour le cambouis ou les engrais chimique. ou je veux en venir ? => rien que dans l’environnement « boulot » (là ou on est la plupart du temps) il y a un grand pourcentage de gens qui ne peuvent s’empêcher d’être sales et d’empester. ce n’est pas un « manque de respect pour les autres » ni d’autres chimères que se dépêchent de sortir ceux qui postent ici histoire de se donner une contenance.

    par ailleurs, il n’ y a pas que le boulot dans la vie, pour peu que vous ayez des passions un peu masculines ou que vous aimiez le sport intense, y a de grandes chances de sentir aussi. si je passe à l’improviste chez un pote qui a passé une nuit blanche à bidouiller son système ou à jouer sur un LAN je vais pas m’attendre à ce qu’il soit habillé comme à un mariage! encore une fois, ON S EN FOUT.

    on s’en fout parce qu’on est potes, parce que ce mec c’est un ami. je ne l’ai pas connu pour « étendre mon réseau social » parce qu’honnêtement, y a de grandes chances qu’il ne m’apporte aucune connaissance « baise » (haha) mais bon, c’est primaire, non réfléchis (comme souvent ici !) c’est un pote que tu aimes bien et pis c’est tout.

  6. Loodyx dit :

    Woaw.

    Je ne suis pas un fan inconditionnel de Spike Seduction. Je trouve qu’il y a à la fois du bon et du mauvais sur ce site, mais la, j’avoue, j’ai été sidéré par l’article et certains commentaires.

    Déjà, l’article.
    « si vous avez réservez une formule VIP, alors vous réglez une formule VIP. »
    Une implication. Juste en plus.

    Ensuite, les commentaires.

    La polémique « ils se foutent de nous alors que c’est nous qu’on paye » me passe totalement par dessus la tête, elle n’a aucun intérêt. Par contre, le fait de voir que certains défendaient avec ferveur le fait de ne pas prendre soin de soi m’a… je ne trouve pas les mots. Ce n’est même pas de la stupidité, c’est un manque de respect envers soi et les autres. Bande de petites lopettes, les gens incapables de s’habiller, de se débrouiller seuls pour des choses aussi simples que de trouver son chemin ou commander un café, doivent progresser ! Au lieu de vous focaliser sur le traitement injuste qu’on vous fait subir pour vous aider à évoluer, concentrez vous sur votre évolution.

  7. Paper Boy dit :

    @ passant : désolé mais ton ami peut avoir toutes les qualités du monde, ça ne pardonnera jamais le fait qu’il « sente un peu ». Le minimum, si on a pas de respect pour son corps, c’est au moins d’avoir du respect pour les personnes qui nous entourent !

  8. wu-weï dit :

    Tu nous dit binaires et tu passés d’un de tes potes sales à l’autre extrême d’un cliché en recherche de validation.

    Ni l’un, ni l’autre, ne sont des gens normaux.
    Or, tout ce que décrit Pierre sont juste des choses normales en face desquelles il y a des comportements anormaux.

    Expliquez nous donc comment faites vous entrer quelqu’un dans votre normalité quand votre normalité est d’être sale, incapables de gérer des actes simples de la vie de tous les jours.

    Comment pensez-vous pouvoir entraîner l’autre, être séduisant?

  9. JuanFran dit :

    Ha bon, Spyke n’est pas supposé être méchant, insultant et injurieux ?
    Ok, mais je me demande ce que sait lorsque vraiment, tu insultes une personne.

    Karim, t’as rien pigé. Il s’agit pas de geindre -Bravo la personnalité, se contenter de reproduire ce qu’on vous a fait ingurgiter- car à aucun moment j’ai défendu l’attitude des types attaqués par cet article.
    Moi, je suis pas prof ni coach en séduction. Je peux donc librement dire que les types qui, lors d’une sessions qui leur a couté 500 euros, ne prennent pas le temps de se laver sont des ratés. Pour moi, c’est pas des humains.
    En revanche, quand t’es proff’ ou coach tu peux pas te permettre les remarques narquoises. C’est justement ton JOB : AIDER ce genre de personne.

    Y’a ensuite la manière de dire les choses. Faut d’urgence arrêter ce pseudo élitisme et snobisme à deux balles. Ça passe carrément pas. A la limite, dans le cas de Stephane, ça peut passer. Mais concernant Pierre. PUTAIN, mais stop, sans rire.
    Je pensai que ce genre d’allure et de physique confinait à la modestie. Dans le cas contraire, ça donne juste une personnalité grotesque et clownesque.
    Notez aussi que, bien évidemment, c’est mieux d’être impeccable, d’avoir une apparence irréprochable, mais trop ça donne un pauvre mec pas sur de lien qui donne l’impression « d’en faire trop ». Comme Pierre et ses sourcils impeccablement épilés, la manière dont il se tient totalement surjouée…..

  10. Roland dit :

    C’est pire qu’un cauchemar, c’est la réalité…

  11. passant dit :

    c’est bizarre cette façon de réduire les propos et de simplifier les choses comme ca. tout est binaire chez vous ou quoi ?! si je comprends bien, si on n’est pas impeccable c’est qu’on est sale ?! j’ai dis qu’une tenue un peu négligé ne posais pas de pb entre potes et qu’une hygiène qui n’est pas irréprochable aussi (le mec vient de manger un sandwich of salade ou bien il a parké sa moto et a mis l’antivol ce qui l’a salit un peu.. etc ETC ETC)

    j’aime pas trop me répéter. il me semble que c’est du français ce que j’ai écris.

  12. Stéphane dit :

    J’ai fait un cauchemar, j’ai cru lire, sur mon site, quelques lignes plus haut, que la saleté et les dents pourries étaient désormais acceptables et qu’on ne se lavait que pour « sarger » des filles. Dites-moi que c’était bien un cauchemar, hein, dites-le moi

  13. passant dit :

    il me semble qu’il y a méprise. Stéphane et Pierre voient l’élève à travers leurs yeux de coach. ils ont un regard fatalement critique (c’est leurs job). du coup ils remarquent des choses qui peuvent « passer » dans un autre contexte. je ne pense pas qu’un mec va sortir de chez lui avec une tenue de clochard ou bien sans s’être lavé.. un peu négligé disons, à la limite, entre potes on s’en fout. j’ai un pote geek qui est souvent négligé et qui « sent » un peu, mais à coté il a d’autres qualités (capacité démente à trouver des solutions, esprit analytique redoutable..) qui font que dans notre groupe (de mecs) il parfaitement ca place. évidemment aucun de nous n’aurait meme l’idée de lui dire de soigner son look ou bien de se laver. moi en tout cas je ne pourrais jamais.

    le drame c’est que les filles exigent des tenues impeccables et une absence de tartre sur les dents (haha) du coup les mecs cherchent la perfection : rasé de prêt, sentant bon, chemise impec’ coutant un max… y a aussi ce coté un peu malsain de « wingman » : choisir un pote de sarge c’est au fond choisir un « ami » en fonction de l’attente des filles. pour moi c’est la pire concession qu’on puisse faire aux femmes : larguer son bon pote ou le virer de FB juste parce qu’il ne correspond pas à leurs attente (ce me fait gerber rien qu’a écrire ca).

    c’est un peu ca qui se dégage (souvent) de ce milieu de séduction. bien entendu, il est hors de question de se l’avouer, si quelqu’un commence à parler de ca, de sortir la « solidarité masculine » on va lui dire que non, c’est juste pour progresser, que ce sont des remarques innoncentes, qu’il faut bien s’améliorer pour devenir séduisant mais sur le terrain la donne change.

    situation : imaginons qu’une fille arrogante (mais canon) insulte ou tourne en dérision un ami (qui a une faible « valeur sociale » comme on aime dire sur le forum), vous allez faire quoi ? vous désolidariser de lui ? faire semblant de ne pas le connaitre ou pire, enchainer une routine sur son dos pour démontrer votre « valeur » ?

  14. wu-weï dit :

    Je me demande comment peut-on penser séduire, mener un rendez-vous, une conversation, une escalade, sexuer quand on se sait pas :
    – trouver un lieu de rendez-vous à une adresse donnée
    – s’installer à une table dans un lieu public et commander un verre
    – ne pas se laver
    – être chiant
    – être sympathique
    – respecter le minimum de convivialité en adoptant les bons dress-code
    – ne pas être un boulet pour les autres qui ont mis autant d’espoir que soi dans un atelier
    – lire (ou tenir) un agenda (ne serait-ce que le sien)
    – faire une réservation correctement

    Vraiment, je me demande…
    Commencez par savoir ou bien apprendre tout ça pour devenir une personne tout ce qu’il y a de plus normale au lieu d’accuser la terre entière de vous en vouloir.
    Oui, les gens normaux savent faire tout ça (ce qui n’est pas grand-chose en soi).

  15. JB dit :

    Revenir sur le classe G, c’est très fort. Et ce ne sont pas 95% des lecteurs qui ont mal compris, seulement une dizaine d’obtus qui ont cru pouvoir montrer qu’ils étaient bien plus sensés que Stéphane et se sont jetés sur les commentaires…

    Je trouve que c’est au contraire respecter son client que de lui dire la vérité et faire preuve de beaucoup de patience !

  16. Emmanuel dit :

    Je viens régulièrement sur ce site depuis maintenant 3 ans et je ne retrouve plus le charme des articles et des couleurs chaleureuses. Un bon « relooking » du site était cependant indispensable car il devenait un peu désuet, je le reconnais.

    Bref, le spikeseduction d’il y a quelques années n’est plus le même que celui d’aujourd’hui et beaucoup (dont moi) ont dû rater la marche.

    Parmi ce qui m’irrite aujourd’hui:
    -les articles sont très (trop) tournés vers l’entreprise. Que ce soit pour les séminaires, où l’on apprend rien, sauf qu’il y a un séminaire ou celui-ci. J’ai le sentiment que le match ne se joue plus dans les articles.
    -les polémiques récurrentes…fatiguantes…..a chaque article… je pense a ceux de Jonathan en particulier
    -Quand 95% les lecteurs comprennent de travers une « vanne », c’est que ladite vanne est très formulée (mercedes classe G), autant le reconnaitre.

    Cela, dit, il y a aussi de belles choses:
    -les séminaires me semblent plus fréquents (variété de choix)
    -les photos avant/après des relookings, un vrai point fort
    -le forum
    -le côté coach professionnel a la fois sensible aux choses de la séduction et bien plus crédible que la concurrence.

  17. Stéphane dit :

    Bravo aux 2 derniers commentaires (Samir et Rob) : je commençais à désespérer !

  18. Samir dit :

    Je pense que l’invention des commentaire sur le net (qu’il s’agisse de com d’articles, de videos ou autres…) est une des choses les plus décevantes du net.

    Si on faisait une psychologie des commentaires, on s’apercevrait que beaucoup de ces personnes qui commentent sont pas très bien dans leurs peau. Ils n’expriment aucun avis sérieux, se plaignent systématiquement, et parfois on se demande même s’ils ont lu l’article…

    Quelqu’un qui vient avec du tartre sur les dents, et qui sent mauvais, franchement je vois pas en quoi ce n’est pas bien de lui dire quitte à le vexer un peu. Après si on est pas capable de comprendre ça, si on trouve ça insultant, je me demande dans quel état psychologique on est ?

    Pourquoi aussi reprocher à spikeseduc, une entreprise qui a crée des emplois, de gagner de l’argent honnêtement ? J’ai remarqué qu’il y avait souvent cette incrimination, pourquoi ?

  19. rob dit :

    Bonjour,

    Pour ma part je n’ai jamais participé à un atelier, je ne suis lecteur du site que depuis quelques semaines.

    Cet article m’a choqué moi aussi, mais pas pour les mêmes raisons que la plupart d’entre vous.

    Il existe donc encore des personnes qui pensent pouvoir se passer de se laver ou de faire preuve de courtoisie, et cela même en dehors du cadre d’un atelier.
    Alors oui, peut-être qu’il s’agit de gens mal dans leur peau mais justement ils ont peut-être besoin d’un bon électrochoc (aussi nommé coup de pied au cul) qui les ramènera à la réalité.

    Je crois voir aussi un autre profil de personnes qui pensent avoir trouvé en ce site et en Stéphane une sorte de maitre spirituelle ou de papa, qui va les pendre par la main. Stéphane nous offre déjà beaucoup de choses, des outils, des méthodes, des tonnes d’informations, il répond à nombre de questions, il ne va pas non plus vous apprendre à regarder la météo ou un plan de métro…

    Bref moi je n’ai pas vu de méchanceté ou de moquerie dans cet article.

  20. Stéphane dit :

    @David : l’agenda est clair (http://www.spikeseduction.com/agenda-seduction-relooking), le nom du coach est écrit. Où est le problème avec le fait de réserver l’atelier correspondant au coach de son choix ?

  21. David dit :

    @Stephane : Le choix est justement ce que je dénonce, à quoi cela sert de laisser l’intitulé « … avec Stéphane » pour commander un atelier auquel vous ne serez pas présent ? ne serait ‘il pas plus simple de proposer une autre fonction (applet, widget, … appelez cela comme vous voudrez) pour ce type de produit ?

    Je m’excuse pour le terme « malhonnête » je ne voulez pas mettre en cause votre intégrité mais simplement pointez du doigt une erreur qui ressemble plus à une omission.

  22. Ilias dit :

    Je pense que le dernier mot est à Stéphane.

    Cela fait partie de l’apprentissage de la virilité que de savoir se faire remonter les bretelles (pour ceux qui pensent le mériter) sans se mettre à sourciller ou geindre.

    Sur le fond, il ne s’agissait là que de bons conseils.

  23. Pierre dit :

    Les dates des ateliers ainsi que le nom du coach sont affichés sur le l’agenda plusieurs mois à l’avance. Nous ne faisons que le rappeler ici.
    Je suis curieux de savoir où est le problème ?

  24. Stéphane dit :

    @David : mais tu as le choix ! Vas-voir par toi-même sur la page de réservation et dis-nous ce que tu ne comprends pas exactement au lieu de chercher encore la malhonnêteté.

    On dirait qu’à force de vous être fait avoir par tout le monde vous vous êtes persuadés que c’était devenu inéluctable. Nous sommes des passionnés honnêtes qui faisons notre travail avec « force et honneur ». Si je voulais entuber le monde, ce serait déjà le cas depuis longtemps, j’ai largement l’intelligence et les connaissances de la psychologie et du marketing pour le faire.

    Vous avez ici un espace de qualité, et « qualité » signifie aussi pouvoir dire les choses franchement sans mentir comme des femmes et sans geindre comme des bébés. Si vous n’en êtes pas capables, alors vous vous êtes trompés de site. Allez sur Doctissimo, où rien n’est grave et tout est merveilleux.

  25. David dit :

    Ce qui me fait halluciner tient surtout dans l’obligation de rappeler des choses pourtant évidentes.
    Par contre pour la partie « réservation », il serait de bon ton de modifié l’intitulé « avec Stéphane » par « avec un coach ». Promettre que l’on fera un atelier avec quelqu’un alors que cela ne sera pas le cas est tout à fait malhonnête.
    L’acte d’achat d’un atelier peut être justifier par le thème abordé mais aussi par le coach en présence.

  26. Pierre dit :

    1- A paris (où se déroulent les ateliers) ce sont les physionomistes qui décident de votre entrée dans les clubs. Et sur quoi se base un physio pour vous laissez dans son établissement? Votre tenue.
    Alors lorsque l’ensemble du groupe se fait recaler parce qu’une personne est arrivée mal habillée, devinez qui a les boules ? Tous les autres élèves qui avaient l’effort de soigner leur look.

    2- Contrairement à ce qu’insinuent certains commentaires, la majorité des élèves sont des personnes sympathiques qui arrivent avec l’envie de se surpasser.
    Il n’y a aucune raison que ces élèves et le coach supportent une personne (comme ça arrive parfois, cf : article ci dessus) qui nuit aux intérêts du groupe.

  27. Stéphane dit :

    Ah moi je croyais que c’était de venir à un atelier sans prendre sa douche ou se brosser les dents qui était un peu insultant pour les autres. Mais alors, dis-moi, que doit faire le coach ? Ne rien dire et laisser la personne continuer « comme ça » ? C’est arrivé à Pierre des dizaines de fois, et à moi aussi. Que devons-nous faire si, dès qu’on évoque le mot, on est accusé de se moquer ? Doit-on laisser croire à quelqu’un qu’il va devenir extrêmement séduisant en sentant mauvais et avec du tartre dans les dents ? Tu as déjà fait un atelier pendant 10h à côté de quelqu’un qui sent mauvais ? Tu sais ce que c’est ? Merci de répondre.

  28. Pageant dit :

    Je ne pense pas que la question me soit adressee, mais j’y reponds quand meme : ce qui est insultant, c’est de faire un article complet et pas du tout drole constitue de recriminations debiles sur tes clients. Mettre en cause l’ « hygiene » de tes clients, c’est non seulement insultant, mais en plus vulgaire, surtout de la part de gens pretendant avoir du « style ». Plus generalement, le ton de chaque paragraphe est celui de la « moquerie » (souvent pour de mauvaises raisons), ce qui peut etre percu comme etant « insultant ». Voila.

  29. Stéphane dit :

    Donc vous voulez progresser mais vous n’acceptez pas pour cela de lire ce que vous devez faire ?

    Ayez l’honnêteté intellectuelle de répondre à mes deux dernières questions précisément au lieu de vous lamenter à longueur de journée que vous êtes des petits opprimés dont on se moque.

    A cet effet je rappelle ma question précédente : quelle ligne, quel mot exactement est insultant dans cet article ?

  30. Pageant dit :

    C’est un peu ridicule de se moquer ainsi des gens qui vous font vivre… Surtout que sur le fond, tout cela est un peu vide. Je vois pas du tout ou est la dérision ou le second degré.

  31. Stéphane dit :

    Où sont les insultes et les humiliations dans cet article ? A quelles lignes exactement ?

  32. Jipé dit :

    Ha ouaip, l’excuse du second degré…

    C’est assez étrange cette attitude consistant à insulter et humilier un client généreux.

    Forcément, dans un cours de séduction, y’a des « quiches » et pas mal de mec mal dans leurs chaussures. C’est bien la raison pour laquelle ils prennent des cours !!!

    C’est vraiment pas malin, c’est comme si un coach sportif se moquait d’un élève étudiant venant de commencer, forcément ça lui paraitra ridicule qu’il ne puisse faire plus de 10 dips, c’est la définition du débutant, de l’élève et du maitre.

    PS : C’est aussi de la dérision si on dit que Pierre à l’air de mesurer 1m60 sur la photo ?

  33. Roland dit :

    « Est ce que j’aborde la fille qui est avec son petit copain là bas ? » (à voix haute en la montrant du doigt)
    Elle est tout de même ENORME celle-là ^^ !

  34. Stéphane dit :

    Certains ici auraient besoin d’un séminaire sur l’humour et l’esprit de dérision…

  35. Laurent dit :

    Un beau discours avec de belles phrases (quand bien même outrageusement évidentes) mais quand même, une certaine forme d’arrogance se dessine …
    Où a-t-on vu qu’il fallait être obligé de venir en costard cravate pour sarger ? Alors oui, vous n’avez pas parlé de costard cravate mais la frontière est si proche. Je comprends que c’est (peut-être) pour éviter des tenues beaucoup trop originales pour le reste du monde mais bon.

    Après, soit vos clients sont essentiellement composés de geeks, timides ou encore de personnes au niveau social plutôt bas, soit vous vous moquez de vos clients. Et ça, c’est quand même plutôt osé pour des gens qui tentent de gagner de l’argent sur ce business-là.
    J’ai comme l’impression que vous les prenez pour des jambons (bon ok, j’avoue …) pour leur parler comme ça.

    Point de vue extérieur, toussa :)

  36. Stéphane dit :

    Ah bon, lesquelles exactement ? Pour voir Pierre il suffit de cliquer sur la page « l’équipe ».

  37. Jipé dit :

    Cet article est drôle, mais il prend une tout autre dimension en sachant qu’elle tronche, qu’elle aspect a Pierre.
    Il est sur certaines vidéos.
    Sans commentaire.

  38. pizzayolo dit :

    Putain y’a de ces quiches!

  39. Unico dit :

    To do list:

    1) Faire des études
    2) Apprendre à écrire
    3) Dégonfler son melon

  40. Nassim dit :

    Bon article.
    Des règles de base qui doivent être inné même si ce n’est pas le cas.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois