ameliorer sa voix

Bureau : séduire ses collègues, pourquoi faire ?

Accueil > Avancé > Bureau : séduire ses collègues, pourquoi faire ?

draguer au bureau« Après la dernière soirée de ma boite, mes collègues m’ont avoué qu’il ne pensaient pas que j’étais aussi fun », « Je me comporte différemment au boulot, j’y suis un peu plus introverti », voire « cette fille me plait mais j’ai aucune raison professionnelle pour pouvoir l’approcher ».

J’entends ce type de remarque tous les jours, et pas par les mecs les plus frustrés, loin de là. Il est évident que l’on ne doit pas trop se dévoiler au boulot, notamment si vous êtes adeptes des soirées échangistes au Club 79, mais vous croyez que faire le timide au travail va faire avancer votre carrière ?

Pourquoi les gens changent radicalement de comportement quand ils sont au travail ?

Quand on parle de séduction, nous savons que même le plus beau gosse d’entre nous aura un succès extrêmement faible avec les femmes s’il ne prend pas la peine d’aller leur parler. Ce constat, transposé au monde du travail, est encore plus dramatique.

Être introverti au travail engendre un certain nombre de conséquences dont nous ne citerons ici que les plus néfastes :

  • Vous n’avez pas accès aux postes les plus intéressants car ceux-ci nécessitent justement des capacités de communication dont vous ne faites jamais preuve. Les postes de management nécessitent du leadership. Où est le votre ?
  • Si vous ne communiquez pas suffisamment sur les résultats de votre labeur, il devient relativement aisé de vous faire voler les lauriers et récompenses (et augmentations) par plus requin que vous.
  • Vous n’augmentez pas votre cercle de connaissances au travail, ce qui pourrait vous pénaliser dans votre travail par manque d’informations ou de relations. Ca pourrait même vous empêcher de trouver la femme de votre vie, si celle-ci se trouve à votre travail. Qui sait ?
  • Et, peut-être le pire de tout, vous ne savez pas ce qui se passe autour de vous. « Gouverner, c’est prévoir », a dit Emile de Girardin

Au moins les élèves des ateliers de préparation à l’entretien d’embauche ont tellement fait preuve de détermination, d’énergie et de leadership pour obtenir le boulot de leur rêves, qu’ils ne peuvent revenir en arrière. Ils doivent continuer à faire preuve de charisme et d’extraversion, sous peine de se faire poursuivre en justice par leur nouvel employeur pour publicité (trop) mensongère vis-à-vis de leurs capacités.

J’aimerais simplement que les autres, ceux qui font leur timide au travail, commencent à déployer leurs ailes

Mais alors, à quoi ça sert de dépenser son énergie à se créer un réseau relationnel au travail ?

Tout simplement, ça sert à … être connu.

Donc, en plus d’être très compétent dans son travail, condition nécessaire mais non suffisante pour monter l’échelon supérieur ou au moins conserver son poste, on va montrer d’autres qualités. On va être sociable et marrant et on va prendre l’initiative dès qu’on pourra. En bref, on va prendre plus de place et on va se créer un réseau relationnel au sein de son entreprise. Et un réseau relationnel qui a de solides fondations et qui est travaillé en permanence s’auto-alimente et s’enrichit tout seul. Plus on est riche, plus vite on s’enrichit encore. C’est un peu comme installer des panneaux solaires dans sa maison au Sahara.

Les bénéfices de cette approche sont multiples, et en fait, quasiment incalculables. Sachez messieurs, que les trois quart des informations liées à l’entreprise n’est pas stockée dans ses bases de données, mais uniquement dans le cerveau de ses employés. Donc, leur parler vous donnera accès à plus d’information. S’ils vous font confiance, les informations confidentielles qu’ils détiennent vous deviendront accessibles sans qu’il soit nécessaire d’avoir suivi les cours de pose de micros-espions à la CIA.

Parfois, le niveau de confidentialité d’une information n’est pas important, mais connaître l’information avant tout le monde peut s’avérer d’une utilité inestimable. Ou disons plutôt estimable, en milliers d’euros supplémentaires sur votre fiche de paye. Quand un poste devient vacant ou vient juste d’être créé, seul un petit nombre de personnes, proches du manager de ce futur poste, sont prévenus dans un premier temps. Je ne sais pas pour vous, mais moi je veux avoir ce genre d’informations très vite, quand cela concerne un poste qui m’intéresse.

Avoir l’information, c’est bien. Mais être déjà considéré comme un candidat potentiel juste au moment où le nouveau poste est créé, c’est encore mieux. Dans les deux derniers mois, j’ai reçu pas moins de 5 offres de changement de poste dans mon entreprise. Qui dit mieux ?

Je vais vous faire une confidence. Non seulement, le gars qui veut progresser va travailler son réseau professionnel et social mais s’il veut vraiment un poste particulier, l’homme avisé va aller encore plus loin. il va se positionner (subtilement s’il vous plait messieurs !!) parfois jusqu’à un an et demi à l’avance sur une promotion ou un nouveau job. Cela lui laissera le temps de combler ses lacunes éventuelles. Et quand votre futur manager a un an pour vous visualiser dans votre futur poste, vous avez déjà bien avancé vers votre but.

Bien entendu, je ne vous ferai pas l’insulte de vous expliquer pourquoi un bon relationnel avec vos collègues actuels vous aidera à trouver du travail dans le futur.

Alors, si vous voulez savoir comment on fait, lisez le prochain article et/ou assistez à un atelier de préparation à l’entretien d’embauche. Lisez les témoignages de l’atelier sur le forum

Laurent

Prochain article job : comment fait-on pour séduire ses collègues ?

Adresse Email * Prénom *


4 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. leila dit :

    et si on n’a aucune ambition personnelle et qu’on n’a pas envie d’etre connu?

  2. Kazakh Geek dit :

    C’aurait été encore mieux si les dates des prestations n’étaient pas aussi rares et les prestations aussi chères … pour des gens dans le besoin

  3. Ar_nO dit :

    Article très intéressant et excellente piqure de rappel.
    Merci Laurent !

  4. DaM dit :

    Très très vrai tout ça. Connaître tout le monde, être apprécié des gens qui ont le pouvoir (sans fayotage, qui ne marche de toute façon pas) et également des collègues qui n’en ont peu ou pas peut effectivement faire des miracles.
    Désamorcer les personnes difficiles est toujours utile quand on en a besoin.
    J’aurais ajouté également: surtout ne dire du mal de personne. Une entreprise c’est comme une classe ou une école, tout se sait, très très très vite. Et les conséquences peuvent être, tôt ou tard, dramatiques.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois