ameliorer sa voix

Le speed-dating est-il vraiment ringard ? par Quentin

Accueil > Avancé > Le speed-dating est-il vraiment ringard ? par Quentin

Les techniques de drague en speed dating

Il y a des époques dans lesquelles on aurait souhaité vivre, pour goûter un peu de leur simplicité et de leur naïveté. Simples, les rencontres l’étaient fût un temps. C’est du moins ce qu’attestent les souvenirs de nos aïeux de rencontres faites dans les guinguettes et autres bals populaires qui se faisaient alors*.

Aujourd’hui ? Les moyens de rencontres et les gens se sont a priori multipliés, mais la rencontre amoureuse n’a jamais été aussi complexe (la preuve : vous êtes en train de lire cet article).
Alors oui, on peut attendre que ça nous tombe dessus (mais alors dans ce cas, pourquoi lisez-vous cet article ?) ou, à l’opposé, oser aborder une femme jusque dans la rue.

Mais entre ces deux extrêmes, il existe un spectre des possibles sur les moyens de se rencontrer. Et dans ce spectre, peut-être existe-t-il un équivalent moderne de ces lieux simples et plein de charmes dans lesquels se retrouvaient nos grands-parents.

Etat des lieux des principaux endroits dédiés à la rencontre

Pourquoi la boîte de nuit n’est pas un équivalent de ces bals populaires

L’association d’idées est facile : bal populaire égale danse égale boite de nuit. Pas vraiment besoin de faire travailler son imagination pour faire le lien.
Mais en parlant d’imagination justement, essayez juste de vous représenter papy gesticulant avec mamie sur les dernières musiques commerciales ou électroniques. Je vous fais grâce de l’image où ils se « choppent » sur LMFAO (trop tard…).

Bon, je généralise pour la musique. Il existe quand même des bars dansant et autres soirées salsa qui sont un meilleur prétexte à la danse et donc au rapprochement physique.
Mais même là, notre époque fait face à un problème de mœurs. Le but des clubbeuses étant d’attirer les regards des mâles pour nourrir leur ego en passant pour cela une tenue adéquate ; le but des clubbeurs étant de consommer d’une façon ou d’une autre cet étalage de chair que les premières leur mettent sous les yeux. Donc non seulement les filles qui participent à ces soirées ne sont pas forcément disposées à la rencontre, mais en plus celles qui y sont disposées le sont plus dans une optique de consommation à court terme.

A cause des thèmes musicaux et de la forte tension sexuelle, les clubs ne peuvent donc pas être un équivalent de ces anciens lieux de rencontre.

Un problème de communication

Autre problème des boîtes : se faire entendre. Bon, en articulant bien, vous avez fini par l’obtenir son numéro de téléphone. Mais vos 2 min de conversations factuelles ne l’ont apparemment pas décidé à accepter ce rendez-vous mardi soir. Il semble que vous n’ayez pas suffisamment communiqué…

Rassurez-vous, le XXIe siècle a connu l’essor d’un nouveau type de rencontre basé sur ce principe : communiquer.

Le site de rencontre : une alternative ?

C’est simple : quand bien même vous auriez la chance de voir 2 ou 3 photos de la nana, le seul contact que vous pouvez avoir avec elle dans un premier temps est un rapport écrit. Bon point pour la communication donc.

Et pour ce qui est de la disposition de mademoiselle, il faut quand même être la pire des hypocrites pour s’inscrire sur adopteunmec et ne rechercher que des relations amicales (ou alors n’avoir que ça en stock dans son sac d’excuses bidons).

Mais en ce qui concerne l’esprit de consommation sexuelle, on est resté au niveau de la boîte de nuit. ( Attention, je ne dis pas que le free-sexe est un mauvais type de relation ; mais il s’éloigne des relations qui peuvent naître dans les anciennes guinguettes à papy, soit le modèle de rencontre que nous recherchons dans cet article ;) )

Et puis la liste des inconvénients du site de rencontre est en définitif assez longue :

  • Vous ne savez pas vraiment à quoi ressemble votre interlocutrice
  • Vous ne pouvez lire qu’une infime partie de ses signes d’intérêt (si le mot « LOL » en était un, 90% des filles seraient des nymphomanes)
  • Vous passez un peu pour une couille molle à draguer derrière votre PC

In Real Life

Finalement, c’est peut-être ça le problème : ne plus être en face de la personne à qui l’on parle.

La communication n’est pas qu’un débit de mots transitant par l’ADSL. C’est aussi une attitude, une voix, un parfum. Soit pas mal de choses que la miss loupe sur vous et qui auraient tout aussi bien pu (sans doute mieux !) lui faire tourner la tête et lui donner envie d’accepter ce tête-à-tête.

L’alternative du speed dating

Parce qu’il réunit la disposition aux rencontres (que vous n’aurez pas forcément en boîte et encore moins dans un lieu non dédié), la présence physique (que vous n’aurez pas devant votre écran) et la communication (c’est son thème principal), le speed dating apparaît comme une alternative moderne aux rencontres qui se faisaient dans les bals populaires d’antan.

Petit plus aux avantages évoqués ci-dessus. Lorsque vous participez à un speed dating, vous faites implicitement partie d’un groupe : celui de personnes assumant leur envie de rencontres via une méthode encore avant-gardiste.

Vous êtes convaincu ?
Avant de vous précipiter au prochain speed dating organisé dans votre ville, prenez note des règles à respecter – et à ne pas respecter – dans ce type de soirées.

Speed dating : mode d’emploi

Du choix de la soirée

Quand on y pense, 6 à 7 min c’est le temps de cuisson des mini farfalle Barilla. Pas énorme donc pour échanger avec une jolie fille.

Le speed dating proprement dit (soit les quelques entrevues rapides) ne doit être qu’un prétexte pour aborder. Et vous devez pouvoir prolonger la discussion avec les filles qui vous intéressent (ne serait-ce que pour lui prendre son numéro de téléphone, j’y reviens).

Pour cette raison, choisissez des soirées speed dating où il est convenu que les hommes et les femmes puissent se mélanger après les entrevues.

Socialisez

Vous êtes là pour rencontrer des filles, c’est entendu. Mais ça ne veut pas dire qu’il faut ignorer les gars.

Le concept de groupe a son importance en séduction. Et même si l’ensemble des personnes inscrites ce soir-là forment un groupe implicite (cf. plus haut), vous serez d’autant plus rassurant si vous faites partie d’un petit groupe (de plus d’une personne).

D’après mon expérience, la plupart des garçons arrivant seuls vont s’isoler sur un fauteuil les bras croisés, attendant bêtement que les entrevues commencent pour parler avec les filles. Leur problème est qu’ils veulent trop respecter les règles.

Concrètement, vous êtes un peu en avance et vous vous retrouvez avec 3 autres mecs ? Saluez-les et discutez ensemble de votre expérience du speed dating. Les premières filles comment à arriver ? Abordez un groupe avec un de vos nouveaux collègues.

Sexuez

Socialiser, c’est bien, mais si la fille en face de vous vous donne envie de lui faire griffer le tapis, mieux vaut l’amener sur un registre moins platonique.

En speed dating, sexuer est mieux reçu que dans d’autres lieux de rencontre : les filles savent pourquoi vous êtes là.
C’est en fait de ne pas sexuer qui serait dangereux pour la suite puisque vous passeriez pour un pleutre dans un lieu où vous n’êtes pas censé chercher une amie.

Attention, parler de fantasmes avec une de vos partenaires de speed que vous connaissez depuis 6 min risque de vous faire passer pour un gentil obsédé. Mais faire le coquin avec la fille que vous connaissez depuis maintenant plus de 30 min et avec qui vous avez su vous montrer drôle et intéressant ne pourra que vous rapporter des points.

Prenez son numéro

Après l’avoir fait parler d’elle durant les 6 minutes d’entrevues, puis avoir prolongé la discussion à l’extérieur sur un ton badin, vous récoltez un à un les premiers signes d’intérêts.
Ne reste plus qu’à trouver un moyen de la recontacter. Mais puisqu’elle est intéressée, vous devriez recevoir ses coordonnées dans un mail de l’orga demain matin.
Erreur !

Que se passera-t-il si vous ne faites rien ? Vous devrez attendre que la miss autorise d’elle-même l’organisateur à vous recontacter, donc qu’elle fasse une partie du premier pas. Or, le « premier pas féminin » étant un évènement aussi fréquent que la comète de Halley (soit une fois tous les 76 ans), vous aurez tout le loisir de vous mordre les doigts pour avoir trop respecté les règles.

Ici comme dans n’importe quel lieu de rencontre, demandez son numéro sous le prétexte d’un endroit à lui faire découvrir. Une fille normalement constituée et intéressée vous le donnera avec plaisir.

Conclusion

Les bals populaires sont bel et bien une tradition révolue et – sauf soirée à thème – il vous sera à difficile à l’heure actuelle de rencontrer la femme de votre vie sur un air de valse ou de tango.

A la place, pour ceux qui veulent quand même rencontrer des femmes dans des lieux assumant être dédiés à la rencontre amoureuse, le speed dating se présente comme une alternative plus saine que d’autres moyens de rencontre plus connus. En tous cas c’est mon avis. Et le vôtre ? Donnez-le en commentaire ci-dessous.

Quentin

*Je ne parlerai bien sûr pas de l’époque Woodstock où la révolution sexuelle catégorisait has been les filles qui hésitaient à coucher trop rapidement et où, comme l’atteste Joe Dassin, il était alors facile d’aborder une inconnue sur les champs.

Adresse Email * Prénom *


13 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. speeddatingparis dit :

    J’ai eu l’occasion d’y participer une fois. Je suis tomber sur tout types de femmes…. de ma tranche d’âge. Il y en a qui ont de bonnes situations pro et on marre des assistés ou d’autres ou des boulots d’employés qui recherchent des hommes/femmes pour se poser. Mais dans aucun cas, les personnes se rendant dans un speed dating ne sont pas désespérés. C’est juste une nouvelle approche de séduction

  2. Teddy dit :

    Cette question, je l’entends tous les jours, et pour cause, j’organise des speed dating dans l’ouest de la France, de Quimper à Toulouse en passant par Tours, Nantes, Poitiers…

    Beaucoup de personnes ont des a priori vis-à-vis de ce concept… Ceux qu’en parlent le mieux, c’est quand même ceux qui ont tenté l’expérience… et nous, les organisateurs :)

    Stop aux idées reçues : rares sont les personnes qui optent pour l’expérience speed dating par défaut ou parce qu’elles sont désespérées. Comme dans la vraie vie (c’est-à-dire : pas caché derrière son écran d’ordinateur à parler à 10 femmes différentes en même temps histoire de passer le temps en attendant Madame, pas caché derrière un pseudo de rêve du style Bellegossedu44 ou PompierCélib23a), j’ai rencontré une multitude de profils différents : des étudiants de 20ans, des cadres de 40ans, des seniors avec un pep’s incroyable, des timides, des tchatcheurs, des émotifs, des rigolos, des introvertis, des cadres, des fonctionnaires, des blonds, des brunes, des tatoués, des sportifs, des gourmands, des personnes à mobilité réduite et j’en passe…

    Lors des soirées speed dating, les participants s’autorisent à être authentiques… Ce n’est ni un entretien professionnel, ni une réunion tupperware… C’est une Démarche avec un grand D… Vous dire que vous allez trouver LE prince charmant ou LA perle rare serait vous mentir (même si nous avons quelques mariages à notre actif… et ouaiiis)… Ce qui est certain, c’est que vous n’aurez plus du tout le même avis sur ce concept après avoir participé à l’une de nos soirées ! Personne n’est fait pour vivre seul alors n’hésitez pas à donner un petit coup de pouce au hasard !

  3. rosie dit :

    bonjour,
    J’ai testé le speed dating avec une amie et cela a été une expérience très sympa. on voit la personne on sait pourquoi on est là, on a un feeling, après c’est le hasard de la vie qui fait ou non bien les choses. Les particpants, tous les styles, des timides, des bizarres, des charmants, comme partout. j’aimerais revenir sur un des messages concernant les femmes « désepérées », j’ai, 37 ans, divorcée, et oui bien sûr que je veux refaire ma vie avant d’être cataloguée dans la catégorie « trop vieille » « vieille fille ». Mes amis sont en couple, je ne me sens plus à ma place en boite de nuit, je fais pas mal d’activités mais rien ne se passe… je suis juste comme tout le monde, je veux partager les bons moments de la vie, personnes n’est fait pour être seul. Parler de désespoir est très péjoratif et hypocrite, et rabaissant pour ceux et celles qui sont juste en quête de l’amour. le speed dating est juste un moyen de se donner une chance supplémentaire, de provoquer le hasard

  4. Eric dit :

    Euh ça existe encore le speed dating? Étant donné le manque de couverture des médias féminins! Vous risquez de vous retrouver entre hommes, ou avec celles qui n’ont pas trouvé preneur depuis 3 ans :D

  5. queenbee dit :

    Je suis une fille et j’ai testé les soirées SpeedDating que je trouvais intéressante justement pour tous les arguments que vous énoncez et qui sont vrais!
    Oui, c’est mieux qu’un site internet de rencontre.
    Oui, on s’est souveant fait beau ou belle et on s’est déplacé dans uen démarche très claire et c’est sain
    Oui, la démarche est sans équivoque, et les participants recherche « du sérieux ».

    mais comme dirait l’autre ça a fait pschitt à un moment, je ne sais pourquoi.
    J’ai rencontré des hommes tétanisés par le trac à croire qu’ils passaient un oral au bac…pourquoi???

  6. Dionysiaque dit :

    Je viens d’essayer un speeddate et mon impression générale, c’est que c’est d’un drôle d’ami…
    Certes, les conditions sont posés. C’est pour du « sérieux ». Mais cela a pour conséquence, des femmes très sélectives, et surtout une ambiance « utilitaristes désenchantées » à glacer un peu le sang.
    Maintenant, c’est peut-être parce que je suis jeune et que les gouts s’affinent avec l’age… D’ailleurs, les moins de 32-33 ans devraient passer leur chemin. Les jeunes femmes ont trop de choix pour aller la bas.
    Je préfère encore la rencontre « fortuite » dans le bus ou dans la rue. Plus courageuse, mais moins formelle, et donc beaucoup plus libre au niveau du game.

    Bien à vous.

  7. Dave dit :

    @Romain
    Les femmes qui seraient tentées d’essayer le speed dating pourraient avoir le même raisonnement à propos des hommes.
    Je n’en ai jamais encore fait mais je pense que comme partout, il peut y avoir des désespérées et des femmes intéressantes.

  8. Cedric dit :

    Je suis plutôt d’accord avec ce que dit Romain.
    J’ai 27 ans et je cherches des filles à la fois sympas, intéressantes, sexy et saines d’esprit (j’insiste sur le dernier point).
    Dis moi Quentin, trouves tu ce genre de filles dans un speed dating ? (j’ai un peu en tête le gros préjugé de la femme de 35 ans, célibataire, divorcée, ayant 2 enfants et voulant trouver un homme de 40 ans, ayant essayé les soirées salsa et Meetic, mais rien n’y a fait, alors elle joue sa dernière carte).
    Si effectivement ce speed dating existe, alors je serais interessé que tu me donnes le site internet d’un organisateur.
    Merci

  9. Quentin dit :

    Tu es autant en demande que si tu initiais la conversation dans n’importe quel autre endroit.
    Ce n’est pas être en demande, c’est oser.

    Rabaisser les autres participants ou le speed dating c’est faire preuve d’incohérence et sacrifier la notion de groupe.

  10. badstef dit :

    Salut Quentin,

    Merci pour cet article bien argumenté. En particulier, je suis d’accord sur les avantages que tu énumères (présence physique, cadre propice à la communication…).

    L’idée de ne pas bêtement se soumettre aux règles me semble tout aussi judicieuse.

    Par contre la difficulté il me semble est de parvenir à « rester le prix » alors que manifestement on est « en demande » (sinon on ne serait pas là…).

    Par contre il me semblerait tout aussi contre-productif de vouloir sortir du lot en vannant sur l’idée même du speed-dating et sur ses participants, ce qui serait une manière de dire que l’on n’assume pas vraiment notre participation.

  11. Marc dit :

    ça casse l’image ringarde qu’on en a, mais je me demande où trouver des endroits où se font des speed-dating de qualité, où, si l’on est détaché, on peut au moins passer un moment amusant avec des personnes de valeur, sans le poids d’être parmi des gens qui sous communiquent leur besoin impérieux de se caser dans les plus brefs délais.

  12. Isador dit :

    Très bon article, vraiment !
    Ça déverrouille des idées préconçues, donc c’est forcément bon !

  13. Romain dit :

    Je m’interroge un peu sur le type/profil de femmes qu’on peut rencontrer dans ces speed datings.
    Autant je testerais bien parce que le principe peut être intéressant, et que comme tu dis, on est là pour assumer, autant j’aurais peur de tomber sur des désespérées, et moi même passer pour tel.
    Peux tu nous donner quelques exemples de rencontres avec des femmes intéressantes ?

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois