ameliorer sa voix

Aborder une fille dans ma classe – II

Accueil > Articles séduction > Aborder une fille dans ma classe – II

draguer a la facDans la première partie de aborder une fille à la fac, vous vous êtes souvenu de l’importance de multiplier les interactions, de ne pas tout jouer sur un coup de dés, et d’analyser le terrain au lieu de foncer tête baissée comme un boulet. Aujourd’hui, apprenez à gérer l’entourage, et l’abordage.

2) Draguer à la fac : savoir gérer l’entourage

« Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout, la grande armée des gens beaucoup plus sévères, qui ne font rien. »
Jules Clarétie

L’avantage d’aborder une inconnue dans la rue est assurément le fait que l’interaction ne va concerner que vous deux. En revanche, quand vous abordez un groupe (dans un lieu inconnu ou pas) vous devez prendre en compte toute les personnes qui le composent. Et bien par extension voyez votre Fac comme un groupe géant.

Une erreur fréquente consiste à ne considérer que votre cible. Ne sous-estimez pas la puissance des ragots et autres bassesses que les autres vont entreprendre à votre égard. Votre réputation peut se voir ruiner en quelques jours si vous vous faites trop d’ennemis. Pourquoi les stars attachent une très grande importance à leur image d’après vous ? Et pourquoi les magazines tels que Gala ou Closer se vendent comme des petits pains ?

Pour contrer à ces éventualités, armez-vous d’un cercle social à toute épreuve. Voyez votre entourage comme autant d’opportunités pour conclure plutôt que comme des ennemis potentiels. Rappel de la définition du cercle social : Que les gens aient ou non le goût sûr, ils se sentent toujours mieux une fois rangés à l’avis de la majorité. Utilisez cette caractéristique à votre profit en vous faisant remarque par votre cible en compagnie d’une ou plusieurs autres filles. Les effets sont démoniaques.

3) Comment aborder à la fac ?

« Je ne me méfie pas de l’action, juste de l’inaction » Winston Churchill

Première méthode (ou comment isoler sa cible)

Vous avez repéré une fille qui vous intéresse dans l’amphi mais elle reste scotchée avec son groupe de potes et vous ne savez pas comment aller lui parler. Vous avez de la chance (ou pas) car c’est le point le plus facile à maîtriser. Avant tout, où aborder ?
Brenda est toujours avec ses groupies et vous désespérez d’arriver à lui parler un jour ou l’autre ? Il existe 100.000 manières de s’y prendre. A défaut de maîtriser l’art des groupes multiples (car souvent dans ce type de contexte les gens se regroupent dès le moment de la pause venu) il vaut mieux privilégier la prise de contact en isolant votre cible. Pour ça tout est bon :

  • machine à café
  • bibliothèque universitaire
  • pause déjeuner
  • photocopieuse
  • etc.

Je vois souvent des débutants se faire une montagne de l’abordage, que se soit dans la rue ou avec leur voisine de mathématiques. Il est vrai qu’aborder à froid une inconnue dans la rue peut, au premier abord, sembler une tâche ardue (d’où l’importe de l’énergie) car souvent on ne trouve rien de concret à dire et on se trouve des excuses bidons du type, « elle va me trouver stupide » ou encore « elle va me trouver ennuyeux », etc. Je vois aussi souvent des mec apprendre par cœur des centaines de phrases d’accroche tous plus originaux les uns que les autres et pourtant venir se plaindre sur les forums de s’être planté.

Dans le doute, il faut favoriser l’efficace, et dans ce domaine le plus simple revient à aborder via une phrase d’accroche plutôt simple (parler du professeur qui a des chemises quatre fois trop grandes, du café dégueulasse de la cafétéria etc.)

Attention, ceci n’est pas une formule magique et même la meilleure ouverture du monde sera un fiasco si vous vous y prenez mal. Alors à défaut d’avoir des openers démoniaques sous la main dès que vous voulez aborder, contentez-vous d’être drôle, attentif et surtout léger.

Deuxième méthode. (ou comment socialiser)

Vous vous en doutez, le seul moyen d’aborder une fille n’est pas de lui sauter dessus dès qu’elle ira prendre un verre à la fontaine d’eau. C’est pratique, efficace, tout ce que vous voulez mais c’est restrictif. Le moyen le plus simple reste encore de rencontrer une cible par l’intermédiaire de quelqu’un d’autre.

On dénigre souvent la « warpig » (fille moche et conne, complexée en conséquence, et qui vous mettra des bâtons dans les roues si vous essayez de draguer sa copine, plus belle et plus sympa qu’elle, par jalousie). Mais ici le contexte joue en votre faveur. Comme dit précédemment (cf. draguer à la fac, première partie) vous allez être amené à croiser les filles plein de fois, ce qui aura pour effet de contrer naturellement la stratégie de la Warpig. En effet, dans la rue, la warpig qui vous met des bâtons dans les roues va souvent invoquer un prétexte débile qui aura cependant pour effet de vous coupez l’herbe sous le pied. Mais ici, si elle vous le sort plus d’une ou deux fois, elle va clairement passer pour une conne aux yeux de sa copine.

Attention : ne tombez pas dans le piège (tentant) de la faire passer vous-même pour une conne. Une fille attache toujours plus d’importance à ses copines qu’un mec qui la drague. Même si vous avez raison, elle défendra sa copine et vous vous serez grillé pour rien. Au lieu de cela mettez vous la moche dans la poche en vous en faisant une amie, puis occupez-vous de la belle (et/ou tapez vous ses copines.)

Maintenant que vous savez comment vous placer en tête du groupe faites les choses de manière simple et naturelle. Soyez drôle et audacieux, sympa, charismatique (Alpha) et surtout créez une connexion avec votre cible de façon à ce qu’à votre prochaine interaction avec elle (et il y en aura forcément d’autres) vous n’ayez pas à vous retaper tout le travail.

A suivre dans la troisième partie :

  • prenez votre temps
  • ne tombez pas dans le piège de l’archétype
  • etc.

Gin

et tout ce qu’il faut savoir pour ne pas passer l’année à vous morfondre de voir celle que vous désirez dans les bras maigres et blancs d’un autre. Discutez de la meilleure manière de séduire à la fac, à l’école, en cours et où vous voulez sur notre forum séduction

Adresse Email * Prénom *


1 COMMENTAIRE pour cet article.

  1. yes days dit :

    votre article est plus qu’intéressant, mieux se fier au conseils qui vous facilite les choses et vous permettent d’exprimer ton caractère, illustrer ta personne le plus normal et naturel du monde. Plutôt que de apprendre à répéter des phrases banales, jouer un role, ou s’attribuer une personnalité étrangère à la mienne. Je ,ne veux pas être une copie des autres, je veux juste apprendre à montrer aux gens, aux filles ce que je vaux vraiment.
    vos conseils m’aident beaucoup. merci !

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois