creer de la connexion

Cirer ses chaussures

Accueil > Articles relooking > Cirer ses chaussures

comment cirer ses chaussuresComment cirer ses chaussures ? Ce qui semble être un détail relève de la plus grande importance quand on souhaite préserver longtemps un achat de qualité. Dans cet article « pilier » qui est l’un des plus anciens du site, Spike Séduction vous donne quelques astuces simples et peu chères pour cirer et globalement pour entretenir vos chaussures afin de les conserver plus longtemps en plus bel état.

Quand j’étais au lycée (bien avant que je ne devienne expert du relooking homme, dont j’ignorais même l’existence), ma mère voulait de temps en temps cirer mes chaussures (des Doc Martens, fatalement…), et la simple idée de marcher dans la cour avec autre chose que des bouses sales me mettait mal à l’aise. Je les cachais donc plus ou moins bien au fond des placards, mais invariablement, au moins une fois par mois, elle les trouvait et les recouvrait d’une épaisse couche de cirage noir, de marque Kiwi. Comme elle ne les nettoyait jamais avant, la poussière et le cirage s’amalgamaient pour créer des petites boules de saleté éparpillées dans les plis. Aujourd’hui, il m’arrive souvent d’admirer le brillant de mes chaussures dans le métro et de le comparer aux croûtes infâmes que portent la plupart des gens au bout des jambes. Tenir propre ce qui est naturellement amené à côtoyer la fiente est comme sourire de parler intelligemment à un con, un plaisir de fin gourmet. Cirer ses chaussures, c’est beau parce que c’est inutile ; les filles ne le remarquent pas – d’ailleurs les leurs sont souvent dégueulasses -, vous le faites donc pour vous et pour les autres hommes de goût.

Cirez vos chaussures, elles sont fragiles

Au cas où vous l’auriez oublié, le cuir de vos chaussures fût autrefois sur le dos d’un animal à cornes. Et comme votre peau, il est beaucoup plus sensible qu’un vulgaire morceau de plastique. Ses pores peuvent se boucher, il peut ternir, sécher, craquer, se rétracter, se fissurer, etc.

  1. Achetez de belles chaussures. Les sabots ne se cirent pas. Les tongs non plus.
  2. Tendez votre cuir. Durée : 10 secondes. En enlevant vos chaussures, glissez immédiatement à l’intérieur une paire d’embauchoirs. Ils peuvent avoir des formes diverses mais ont tous pour fonction de:
    a – tendre le cuir de l’intérieur pour lui éviter de friper aux endroits de flexion
    b – absorber l’humidité et permettre au cuir de mieux sécher.
    Choisissez un embauchoir en bois brut, non vernis (le vernis empêche l’absorption d’humidité). Les marchands de chaussure vendent ça 30 à 40 euros, mais Carrefour distribue un modèle de marque Kiwi qui est très bien à 12 euros.
  3. Nettoyez votre cuir. Durée : 20 secondes. Comme votre peau, se sont déposées sur le cuir de vos chaussures tout un tas de cochonneries au cours de la journée : pollution, poussière, gras, traces de semelles… et reste du cirage précédent. Avant d’appliquer par-dessus un autre corps étranger (cf méthode de maman-spike, plus haut), nettoyez-le ! Ce produit est le meilleur que j’ai trouvé pour déboucher les pores et préparer la peau au cirage : Famaco, crème raviv cuir, environ 5 euros le petit flacon et 10 le grand. Disponible en magasins de chaussure, Printemps et BHV. Appliquez rapidement avec un vieux chiffon (propre) ou t-shirt.
  4. Cirez votre cuir. Durée : 30 secondes. Votre cuir est maintenant propre, il convient de le nourrir et surtout de renforcer sa couleur, qui s’estompe sinon fatalement jour après jour. Appliquez un cirage dans la teinte (= de la couleur exacte), avec un autre tissu, en petite quantité. Mettez moins de cirage que vous n’avez mis de nettoyant à l’étape 3. Pas assez vaut mieux que trop. Mon préféré : crème pour chaussure Grison, env 5 euros, disponible en cordonnerie. Très souple (ressemble à de la Danette), sent bon, ne craquelle jamais même en cas de froid intense. A ce propos : comment reconnaître un bon cirage
  5. Faites briller votre cuir. Durée : 1 minute. Le lendemain matin, prenez une vielle chaussette (ou mieux, un collant de fille en nylon) et frottez vigoureusement pendant une minute. Vous pouvez cracher dessus comme un cow-boy si vous le souhaitez, mais je n’ai jamais vraiment vu de différence dans le brillant final. Durant la nuit, les produits appliqués la veille auront eu le temps de sécher, et plus secs ils sont, plus rapide est le « démarrage » du cuir (l’apparition de la brillance). Vos souliers brillent, vous êtes le roi du monde.
  6. Après la pluie. Une journée de pluie fait le même effet à vos chaussures qu’une douche froide de 12h le ferait à votre peau. Il est indispensable, en vous déchaussant le soir, de les bourrer de papier journal, qui absorbera l’humidité pendant la nuit. Le matin, cirez-les. A moins qu’elles ne soient couvertes de traces de boue, elles ont normalement été assez « lavées » comme ça, vous pouvez normalement vous dispenser de l’étape 3.
  7. Si vous êtes très pressé. Sautez l’étape 4. Ce nettoyant est si bon qu’il peut presque simuler le cirage, s’il est frotté à l’identique. Faites briller après 5 minutes de séchage

Comment cirer ses chaussures pour les cas désespérés

Vous découvrez l’existence du cirage à l’instant et vous portez vos chaussures depuis 6 mois sans jamais en avoir pris soin. Pour elles, un traitement de choc est nécessaire :

  • Nettoyage à l’essence (de térébenthine), appliquée sur un coton doux. Renouvelez jusqu’à ce que le coton ne se salisse plus en l’appliquant sur la chaussure.
  • Allez à l’étape 4

Vous habitez dans un trou paumé qui ne vend pas de produits pour chaussures ?

  • A l’étape 3, remplacez la crème Famaco par de la crème hydratante pour le visage.

Vous n’en avez pas ?

  • Volez celle de votre mère

Stéphane

« Always wear a court shoe that can be worn by dukes and hoodlums alike »

Adresse Email * Prénom *


19 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. mister youn dit :

    Le cirage c est bien ca fait briller mais c est juste un petit coup de maquillage pour des chaussures en cuir… il faut graisser le cuir et aussi le fil poissé (le fil qui tient la semelle autour de la chaussure). Un fil sec finis par cassé tot ou tard.
    1 viré la boue et poussiere
    2 viré le vieux cirage et nettoi le cuir(lait nettoyant)
    3 graisser le cuir et le fil poissé
    4 cirage si besoin apres une bonne nuit afin que la graisse penetre bien le cuir.

  2. P.Sosman dit :

    Je ne possède pas de site. Ceci dit le cirage de chaussures est important,pas pour se faire remarquer,mais quelqu’un de goût le remarquera.
    pour raison professionnelle nous avons beaucoup voyagé à une certaine époque,alors si la chemise était un peu froissée à cause du voyage(en train)le costume n’était pas frais,mais les chaussures cirées cela sauvait la situation,surtout pour les hôteliers,il est vrai que maintenant il suffit d’avoir la carte gold .

  3. XENA dit :

    Heschung, ou encrassées ! que je ne confient pas aux cordonniers même « leur reparateur attitré »
    donc je tape et je constate et donne raison a la premiere réponse …
    même une Xena peut etre sensible aux chaussures !
    Et chez un homme c’est la premiere chose que je remarque non seulement la qualité mais l’entretien , puis les mains si elle sont entretenues aussi bien que les chaussures cela va en principe de paire …
    Au fait un truc pour le lezard et le python ?
    merci

  4. ali dit :

    pourquoi appliquer du cirage rouge sur des chaussures noires ? quelle est l’utilité? merci.

  5. Moe 333 dit :

    Salut, c’est quoi les pompes en photo ?

  6. Eric dit :

    Ce que j’ai trouvé au BHV c’est du BAUME pour Cuir, en pot de 300ml, assez grand donc, 11.50 euros. Plusieurs couleurs disponibles, j’ai pris du noir pour mes chaussures noires, de l’incolore pour les autres.
    Baume, c’est bien un nettoyant, nourissant ?
    J’espère que que je ne me suis pas trompé … que cela sera bon pour mes chaussures …

  7. Matthieu dit :

    Je conseille aussi les produits d’entretien du cuir pas chers mais excellents que l’on trouve dans les grands magasins de sport au rayon équitation entretien des cuirs ! C’est beaucoup moins cher que les produits chez les chausseurs et pourtant de même composition.

  8. archie dit :

    Merci pour l’article.
    Ce petit lait nourrissant FAMACO est une merveille !
    Je pourrais tourner un film dans le reflet de mes chaussures :)

  9. Olivier dit :

    Bonjour,
    merci pour les infos, en particulier pour le nettoyage.
    En revanche pour la partie 4, je ne procede pas de la meme facon je n’aime pas trop les cirage en creme que je ne trouve pas assez protecteur.
    Je procede au cirage en 2 temps (voire 3 si on fait un glaçage) :
    – je nourris le cuir de la chaussure avec de la graisse en spray qui va nourrir le cuir et eviter qu’il ne se desseche et se craquele
    – je cire (avec un cirage en boite) la chaussure qui va permettre de proteger le cuir

    pour les saisons humides je passe egalement de l’impermeabilisant afin d’eviter que l’eau ne penetre trop la chaussure

    Et si je suis vraiment motivé là je m’attaque au glacage soit uniquement du bout soit de l’integralité de la chaussure

  10. Erlikhan dit :

    Le ton est un poil arrogant, comme l’ensemble du site, mais les conseils sont judicieux. Notamment le produit nettoyant.

    Pour absorber l’humidité, des torchons en micro-fibre pourraient peut-être faire l’affaire ?

  11. de Guyancourt dit :

    Hello !
    Excellents conseils ! Très synthétique et complet!

    J’ai trouvé de très bons produits pour le cirage auprès de Save the Cuir (www.savethecuir.com).
    J’avais repéré les produits qu’ils vendent quand je travaillais en Allemagne (produits Shoeboy’s). Ils sont de super qualité!
    Je vous recommande d’aller y faire un tour si vous aimez les beaux produits…

    A +!

  12. Gwen dit :

    Excellents conseils! Sauf le 6 « après la pluie » que j’ai testé sur mes Docs (quasi neuves) après avoir marché dans une énorme flaque d’eau recouverte de neige. Le papier journal a certes absorbé toute l’humidité en une nuit, mais il a aussi laissé une vieille odeur de moisi… La prochaine fois j’essaierais du papier essuie-tout.

  13. Une fille dit :

    Bonjour,
    en effet des chaussures cirées ou pas, je ne fais pas gaffe du tout…
    Je viens de faire les miennes : cela m’arrive si rarement ( comprendre cela ne m’était jamais arrivé ) que j’ai tapé  » cirer chaussures » sur mon moteur de recherche et que j’écris ce message…la vie est dingue !
    Juste pour dire qu’à mon avis, la matérialité des choses, des fringues ou de la gueule, ne m’importe que peu. C’est pas le cas de beaucoup de personnes : beaucoup de femmes notamment.
    Je m’ efforce ( et c’est pas toujours simple) de pas rentrer dans la logique qui veut qu’on pense à notre « paraitre ». Parce que notre paraitre moins con n’est qu’une couche de cirage sur de vieilles chaussures pourries…
    Bonnes vies et qu’elles soient riches sans que ce soit forcément brillant pour la vue !

  14. BlckGk dit :

    Comme d’habitude excellent post !
    Même si pour une fois je peux me vanter d’au moins mettre du pognon dans des chaussures correctes de temps à autres :D

  15. François dit :

    Pour le daim, une très classique gomme à daim fonctionne plutôt bien pour enlever les « petites » tâches.
    Pour ce qui plus costaud, genre la boue, il faut passer à la paille de fer (si, si, j’ai eu le conseil par un vendeur de chez Weston, j’étais un peu effrayé au début mais le résultat est plutôt honnête).
    Voila pour ce qui est du nettoyage… autrement, je crois qu’il existe des crèmes hydratantes spéciale daim mais je n’ai jamais essayé.

  16. Frédéric dit :

    Très intéressant… As-tu aussi des conseils pour les chaussures en daim?

  17. Eikichi dit :

    Salut Spike, je te fais remarquer qu’il existe des brosses lustrantes kiwi spéciales pour faire briller le cuir! Inutile de bousiller les collants de sa copine donc.
    Je possède une de ces brosses et ça marche super ;)

  18. Hussardvert dit :

    Un petit rectificatif:
    SI, les filles remarquent ce genre de détail, plusieurs m’ont fait la remarque, c’est le genre de détails qui font qu’on se rappel de toi comme les boutons de manchettes qui reprennent la couleur de la cravate. A bon entendeurs … :->

  19. El Colonel dit :

     » c’est beau parce que c’est inutile ; les filles ne le remarquent pas – d’ailleurs les leurs sont souvent dégueulasses -, vous le faites donc pour vous et pour les autres hommes de goût. »

    Absolument demoniaque de decalage. Encore un article sur le fil – mon prefere, je crois – et du bon cote.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois