apprendre a manipuler

Le problème avec la drague…

Accueil > Articles séduction > Le problème avec la drague…

DragueQue vous ayez flashé au boulot, sur Internet, dans la rue ou partout ailleurs, vous devez maîtriser au moins une technique de drague si vous ne voulez pas passer les plus belles années de votre vie dans le regret de ne pas avoir ouvert la bouche. Si vous avez déjà lu le best of comment séduire, lisez maintenant ce que vous devez savoir avant de draguer.

Les techniques de drague, c’est pour les co…

Désolé d’être franc, mais il n’y a pas une femme au monde pour aimer les dragueurs et les techniques de drague.

Je sais, c’est difficile à croire si vous êtes bien installé (et depuis longtemps) dans la timidité car vous voyez probablement le dragueur comme une sorte de manifestation vivante d’une confiance en soi à l’épreuve des balles. Oui, je sais.

Mais croyez-moi : de la même façon que les obsédés de l’alimentation sont souvent d’ex-obèses, le dragueur est souvent un ancien timide qui compense par l’arrogance de la drague les années perdues à l’ombre des bibliothèques ou de l’écran de son ordinateur.

La problématique du dragueur

  • La drague se faisant par beau temps et prenant un temps fou (croyez-moi, j’ai essayé), le dragueur – comme la cigale du conte – se retrouve généralement démuni et sans amis l’hiver venu. Sans cercle social autre que celui, virtuel, constitué par d’autres dragueurs aussi égoistes que lui, il est sans cesse contraint de repartir à l’abordage d’inconnues pour fuir la solitude infernale qui s’installe le dimanche soir ; cette heure maudite où ses amis se serrent au chaud dans leurs murs avec leurs femmes, amis et enfants, dans l’odeur douce de la soupe et au son de la soul music. Bon, d’accord, c’est un peu cliché, mais vous voyez où je veux en venir.
  • Généralement plus porté sur la quantité que sur la qualité, le dragueur n’envisage bientôt d’autre voie que celle de la performance, abandonnant progressivement le plaisir de la rencontre au cimetière des éléphants inutiles, avec la spontanéité et toute autre forme de sincérité.
  • Ce faisant, il se défait progressivement de toute forme d’humanité, abandonnant progressivement toute chance de corriger le premier de ses problèmes, celui du cercle social (point n°1), où tout homme équilibré et (un minimum) séduisant a déjà remarqué qu’il était possible de se faire présenter des filles intéressantes sans rien demander, et surtout de les revoir sans autre effort que celui de proposer une nouvelle sortie en groupe la semaine prochaine.

Draguer = retrouver ses moyens devant les filles qui nous plaisent

Vous allez donc me dire (si, si) que je dois bien jouer sur les mots pour me permettre de critiquer le dragueur sur un site dont le thème principal est de rencontrer des femmes. A ceci près que vous commettez une petite erreur : ce site n’a pas pour objectif que de vous donner la clef des femmes comme on vendrait à un prisonnier la clef des champs. Oui, nous avons des techniques de drague, mais c’est moins 10% du contenu, comme une sorte d’iceberg à l’envers dont le sommet serait plongé au fond de l’eau. Ce que nous avons, c’est beaucoup mieux.

Nous avons pour vous une nouvelle définition de la drague et de la séduction.

Savoir draguer = non pas arpenter les boites tout seul où avec son wingman à la recherche de qui sera assez saoule pour bien vouloir de vous (désolé je manque un peu de poésie aujourd’hui, je n’ai pas trouvé plus gai comme comparaison), mais savoir être naturel devant une femme qui vous plaît afin de dire (et faire) le nécessaire pour la revoir. Et plus si affinités.

Définition assez importante, je pense, pour être répétée, et pas plus loin qu’ici même

« Draguer », c’est (généralement) pour les loosers. Où à l’occasion, pour s’amuser, comme un joint ou une bouteille de vin. Les gens vraiment séduisants ne veulent pas draguer. Ils veulent pouvoir être naturels devant une femme qui leur plaît afin de dire et faire le nécessaire pour la revoir et partager avec elle tout ou partie de votre vie.

Si vous partagez cet objectif avec nous, bienvenue. Si vous êtes toujours persuadé que vous ne voulez rien changer à votre vie, sinon y greffer deux ou trois techniques de drague vendues par des soi-disant experts sur Internet, alors bye bye, mais vous faites fausse route.

L’homme séduisant l’emporte toujours sur le dragueur

L’homme séduisant est fier de sa vie

Maupassant s’est trompé en faisant de la conquête des femmes l’aventure la plus exaltante de la vie d’un homme. Draguer revient toujours inévitablement par errer des endroits peu fréquentables, et conduit généralement le dragueur à être aussi peu fier de sa vie que de sa première verrue plantaire, autrement dit très peu. Et c’est bien là que le bât blesse. Draguer une fille revenant, selon notre nouvelle définition, à avoir envie de la faire entrer dans notre envie (pour qu’elle ait à son tour envie de nous faire entrer dans la sienne), avoir des verrues sociales choses à cacher est un handicap que personne n’a envie de se traîner comme un boulet

Ne pas draguer, mais socialiser dans la normalité

Même si vous ne le savez pas encore (quoique, certains si, il suffit de voir le forum), vous voulez draguer mais c’est surtout d’apprendre à socialiser dont vous avez besoin. Socialiser, cette activité gratuite et pourtant si gratifiante consistant à se dérouiller le muscle de la spontanéité, et de l’envie d’aller vers les autres pour faire de sa quotidienneté l’occasion de multiples scènes cocasses, enrichissantes ou sexuées.

L’homme séduisant sait parler de lui

Sainetes de la vie sociale qui seront autant d’occasion de repérer les signes d’intérêt, approfondir la connexion avec ceux et celles qui vous intéressent le plus et être auprès d’eux cet être contradictoire et attirant : sociable et animal, éduqué et sexué, bref, comme me l’a gentiment soufflé un jour un journaliste en interview, un bâtard sensible. J’adore l’expression, gardez-là au chaud dans un coin de votre tête.

Nous espérons que cette introduction à la « drague » ou ce que vous croyiez être telle ne vous a pas trop dégoutée. Croyez-moi, elle était dure mais nécessaire.

La drague, c’est pour s’amuser et une fois en passant. Personne ne veut vraiment être un draguer, et surtout pas moi (ni vous j’espère. L’objectif est ailleurs (sur ce site, par exemple)

Stéphane

Et si vous aussi vous partagez notre définition de la drague, dites-le en cliquant sur « j’aime » !


Et rendez-vous le 26 avril pour le second volet de nos séminaires sur la manipulation : Obtenez ce que vous voulez. Plus vous réservez tôt, moins vous payez !
Adresse Email * Prénom *


4 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. ibrahim dit :

    Je ne sais pas pour quoi ma petite me fait la tete et refuse tout ce que je lui demande.que faire pour regle tout ca?

  2. Driss dit :

    ces conseils sont utiles mais ils ne tiennent pas compte de la personnalité de la fille face a une fille timide ou drole ou confiante le comportement ne sera pas le même c’est mon avis cordialement

  3. jaures dit :

    slt moi c est jaures ça fait une semaine que j ai connu une fille en tchatchant donc cette fille veux qu on se rencontre mais je sais pas quoi dire face a cette fille .

  4. kabire dit :

    merci pour ce site j’avais vraiment besoine de lui et encour merci

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois