ameliorer sa voix

Low-self-esteem et autres filles à éviter, par Alexandre

Accueil > Articles séduction > Low-self-esteem et autres filles à éviter, par Alexandre

techniques de seductionCet article, premier du genre en son temps), a depuis été suivi par une série d’autres visant à vous donner les signaux-clés d’une forme de folie (douce, mais pas toujours) chez la personne rencontrée. Parce que vous ne savez pas toujours repérer les bons signaux. Il s’agit notamment de 7 raisons de ne pas sortir avec une fille Russe, et des 7 signaux qui doivent vous faire prendre vos jambes à votre cou.

Houla, certains d’entre vous vont se demander si je n’essaye pas de traduire en français une technique Mystery-esque ancestrale, ou si je ne me transforme pas en Keyboard Jockey par la tentative d’accouchement sur papier d’une masturbation cérébrale trop poussée (fallait bien que ça gicle quelque part ;) )…

Non, derrière ce concept bizarroïde, ne se cache rien que la tentative de description d’une façon de séduire deux types de filles où le jeu traditionnel de séduction est inopérant, ou très vite avoue ses limites : ce que les anglais appellent les LSE (Low Self Esteem, à savoir les filles manquant de confiance et d’estime d’elles-même) introverties et les Attention Whores (en français, je dirais les vortex affectifs).

Les Low Self Esteem intraverties

Si les LSE extraverties sont des folles a éviter a tout prix, les introverties, elles, ne sont certes pas idéales, mais peuvent valoir la peine quand elle plaisent physiquement, et psychologiquement, d’être séduites. (à retirer de cette description les attention whores, qui elle sont à fuir !)

Le problème, c’est que si vous attaquez en direct, c’est la fermeture immédiate et irréversible ! Évidement, certains seront tentés d’y aller à coup de compliments, en se mettant en mode gentil et timide, mais, personnellement, je me déprime en étant comme ça, et je me l’interdis… Alors, comment faire ? Comment faire, pour séduire comme on le fait d’habitude, sans se transformer en un bon bisounours jouant à la limite de tomber dans la case ami (voir carrément dedans) ?

Tout simplement, en la séduisant, mais pas en s’adressant directement a elle : choisissez toute personne à son contact direct (autres personnes à table, la serveuse, sa/son collègue de bureau… ). Par ce biais la, vous pouvez passez tout ce que vous utilisez dans une discussion standard (piques, images, projections…), simplement en vous servant de l’autre comme rebond !

Exemple type

En s’adressant a sa voisine de table

Vous trouvez pas qu’elle est toute mignonne, quand elle sourit comme ça ?

Si vous dites ça en direct, à une LSE introvertie, c’est la fermeture immédiate, alors qu’amené comme ça, elle ne se fige pas, ne se sent pas agressée, et votre communication passe librement ! Si en plus, votre intermédiaire a de la répartie et de l’esprit, ça peut devenir un pivot improvisé idéal ! Évidement, dans ce rôle, votre copilote est idéal si il n’y a pas de rebond neutre proche d’elle…

J’ai déjà fait des séductions complètes lors de pots au travail en prenant en rebond l’audience complète (environ 10-15 personnes), ou lors de repas avec des amis où je savais une LSE célibataire invitée et les prenant eux comme rebond. L’un des plus marrants se passa à la fin dans un hôtel que m’a fait découvrir Stéphane. Je savais qu’il y aurait une LSE de 30ans, super timide, le reste de la table étant composé de connaissances et d’amis. Arrivé au restaurant avec 30 minutes de retard, tout le monde m’attendait pour commander, je dis bonjour à la table, et m’arrête sur Camille : « Alors, tu te souviens plus de moi ?! » (je ne l’avais jamais vu…) Évidemment, elle, en bonne LSE, devient toute rouge, baragouine un : »heu, non,… ». Là, je bascule en mode « I hate you », mais contrairement à un jeu classique où je me serais adressé à elle, là je parle aux autres, dont à sa meilleure copine :

Elle se souvient même plus de moi ! Après, tout ce qui s’est passé entre nous ! Elle m’avait même mis sa langue dans la bouche de force, tu t’en souviens toi, laeti !

La ligne directrice n’était plus entre elle et moi, mais dans le groupe entier, et je ne quittais pas ce délire comme quoi on avait eu une histoire ensemble, pour rebondir avec les autres là-dessus à chaque occasions. Ce qui est très marrant à faire, et à écouter, et vu de loin ne ressemble pas du tout pour le grand public à un jeu déroulé normalement. Le seul moment où je me suis adressé à elle, ce fût au moment du départ du restaurant, où on a fait 200m ensemble jusqu’au métro, et où elle m’a dit : « Mais c’est vrai qu’on s’était déjà vu ? » (MDR, comme quoi à garder une ligne directrice trop puissante, c’est qu’on arrive à faire douter les plus suspicieux… !) Moi : « non, mais on pourrait se revoir, par contre » -> prise de numéro !

Donc en tout, sur un jeu complet : deux phrases à la cible et 1h30 à l’environnement ! (dont image, story telling et projection).

Les vortex affectifs

Ne pas essayer chez vous ;) L’autre type de personne sur lesquelles utiliser cette technique avec succès : les « Attention Whores ». Pour les remettre à leur place, quand on ne peut ni utiliser de sarcasmes ou de second degré, ni les contredire, ni sortir d’une interaction terre à terre.

Je ne vous conseille en aucun cas de séduire ce type de fille, mais au contraire de les fuir, les filles qui vous paraissent instables psychologiquement, qui ont perdu leurs parents et vous en parlent immédiatement, les filles anorexiques, dépressives et autres boulimiques en sont des cas typiques… Jouez avec le feu, et vous gâcherez votre vie pour RIEN ! Rappelez-vous de ce que dit la 10ème law of power : « Avoid the unlucky and the unhappy »

C’est juste une copine

Donc cet exemple, n’est là que pour illustration. J’ai eu l’occasion de faire ça il y a un mois en utilisant comme rebond notre serveuse… Je connaissais la fille qui était une ex (avec toujours, semblerait-il, des sentiments), mais, en la revoyant, il m’a fallu montre en mains 2 minutes pour la remettre dans la bonne case : Attention Whore ( = folle). Si j’avais été en date, j’aurais fui, mais là je devais manger avec elle, je n’arrivais pas à prendre le dessus de l’interaction sans pouvoir user de sarcasme, ou la contredire (elle se braquait violemment immédiatement), j’ai donc utilisé notre serveuse comme rebond pour la remettre à sa place (elle se positionnait comme le prix, me prêtant des sentiments que je n’avais pas (plus !) :

Serveuse : « vous avez pris du vin, attention si vous conduisez »
Moi : « moi, ça va, mais elle, regardez elle a les joues qui sont toutes rouges »
Serveuse : « mais, non, vous dites ça pour la faire rougir ! »
Moi : « non, je m’en fous de la faire rougir, c’est ma petite sœur ! »
HB : … !
Serveuse : « je vous crois pas ! »
Moi :  » Ah bon, et pourquoi ça pourrais pas être ma petite sœur ! »
Serveuse : « elle est blonde et vous êtes brun ! »
Moi : « elle se décolore ! »
HB : … !
Serveuse : « non, non, ça c’est naturel, et elle a de très jolis cheveux… »
Moi : « c’est vrai, c’est pas ma petite sœur, c’est juste une copine… ! »

En sortant, du restaurant, 2 minutes après :

HB : « … juste une copine !!! »
Moi : lol (c.a.d : retour pour toi à la case qualification…)

Donc entrainez-vous à utiliser ce genre de technique si vous vous retrouvez confronté à ce type de fille, ou haussez vos critères pour les éviter ce type de femme.

Alexandre

Adresse Email * Prénom *


19 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. baudour dit :

    ceux et celles qui critiquent cet article n’ont surement eu aucune expérience de ces LSE
    je trouve même que cet article est trop gentil et pas assez profond, sans compter les nombreuses causes qui rendent les gens LSE tres proches du borderline
    a coup de prozac, valium, temesta voire seroquel (n’existe pas sous ce nom en france)
    Malheureusement a-t-on vraiment le choix ?
    le manque flagrant de disponibilité (et je suis gentil) féminime entraine beaucoup de dysfonctionnements « sociétal »
    je suis passé par 2 ex junkies aux drogues dures, 2 autres qui n’ont jamais connu leur père biologique à qui on a fait croire jusqu’à l’age de 12-14 ans que leur père nourricier l’était.
    Par contre les LSE sont-elles manipulatrices ou c’est leur état qui les rend comme çà ? ceux qui en ont fréquentés doivent tres bien me comprendre, je viens de lire que vrec en parle de leur manipulation

    par contre nila qui est une femme m’interpelle :
    1 des 2 ex junkies que j’ai fréquenté quand meme 4 ans, me reprochait justement : la valeur des cadeaux montre la hauteur des sentiments, pas assez gentil : ce qui signifie ne pas dire amen à toutes ses exigences, celle là est un peu spéciale : parents aisés, à mon avis elle doit avoir été en cure dans un institut très chic et compétent, elle m’a trés peu parlé de son passé et ne m’a jamais présenté à sa famille

    les femmes à éviter : bien sur on a tellement de choix, terminé les années 50-60 voire 70, où la balance femmes-hommes était en faveur des hommes : + de f que d’h, les « couguars » ont de beaux jours devant elles, meme celles qui n’en avaient pas l’intention le sont devenues malgré elles : proches de moi f47 -h33 et f37-h23 et relation superieure à 6 mois, pas pour un oneshot

    fin

  2. Luc dit :

    le pire de tout c’est peut-etre certaines HSE extraverties (en tout cas extravertie peut-etre que ca decrit une LSE). c’est sympa superficiellement mais ca se prend comme la premiere princesse a qui tout le monde doit des egards meme si la nana a une valeur tres moyenne (moyenne au niveau physique etc) . une peste a fuire !

  3. Luc dit :

    je crois qu’effectivement les femmes preferent les bad boys meme inconsciemment (les vrais parfois meme ceux qui vont les frapper) . moi en tant qu’homme je prefere les filles gentilles, je suis pas maso comme le sont les femmes. une nana qui me fait un sale coup je la jette !

  4. ironie dit :

    Vous êtes une secte ? Allez, en fait vous êtes tous des geek avec des boutons d’acné et comme vous en avez marre de vous masturber, vous vous êtes dit, allez on se lance, on se fait un site pour mecs vivant une certaine misère sexuelle ??? En tout cas merci, prochaine soirée copines, dès qu’on aura un peu bu je leur montre vos conneries. Par contre je ne réponds pas de leurs réactions… Encore bravo, hein parce qu’un niveau de bêtise aussi hallucinant, c’est catégorie olympique, hors-concours !!!

  5. Jude dit :

    Justement je suis un garçon à basse estime de lui. Dois-je me tourner que vers les LSE ? C’est une question que je me pose.

  6. Nyaya dit :

    Après il y a certaines femmes qui ont beaucoup d’intuition et là ça se corse…. Difficile de basculer dans l’inconscient.
    La séduction dans certains cas peut être super ! En effet c’est bien et ça procure toujours un plaisir fou que de re pimenter la vie de couple, et de remettre un peu de lueur dans les yeux de sa compagne n’est il pas ? :p

  7. Zbob dit :

    Je n’avais jamais fait la corrélation, mais la description de la LSE extravertie ou Attention Whore correspond sur bien des points au trouble de la personnalité borderline : http://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_de_la_personnalit%C3%A9_borderline qui touche apparemment pas mal de monde en fait.

    Deux options, fuyez ou bien si vous êtes déjà bien pris au piège et vu que c’est un trouble qui se soigne, ça peut s’arranger via une psychothérapie mais il faut que le mec en face ait suffisamment la motivation pour rester dans ces conditions, en tout cas ça ne s’arrangera jamais tout seul.

  8. Clauss dit :

    Salut Larssoneur,

    Je me permet de rebondir sur ton commentaire. Tu parles de perfection de l’image et de l’apparence, je n’ai pas l’impression que ce soit des valeurs qui sont promues sur ce site. Contrairement à la mystery method par exemple, on prône ici un certain naturel.

    Ça peut paraitre un peu facho de mettre de coté certaines femmes ou certains hommes parce qu’ils ne sont pas très bien dans leur peau.
    D’une part on le fait instinctivement, malheureusement c’est tentant de se voiler la face et de conserver une trop bonne image de soi.
    Et d’autre part, nous ne sommes pas parfait et mener de front les malheurs de sa copine et une vie de couple épanouie, c’est inhumain. Le moral, l’énergie et l’image de soi disparaissent irrémédiablement avec le temps.

    Heureusement, on a le droit d’avoir quelques problèmes. C’est là que c’est bon d’avoir un/une meilleur amie pour se confier ou dans le pire des cas un psy.
    Pendant ces moments là, je suis pas sur que ce soit une bonne idée de séduire. Mieux vaut attendre que l’orage passe.

  9. Larssoneur dit :

    Etrange article, bien écrit mais glacial !« Avoid the unlucky and the unhappy ». Hum… Ce qui signifie que si l’un de vous perd ses parents, entre dans une mauvaise phase, a un souci de santé… les femmes suivront vos conseils et ne vous prêteront ni attention ni bienveillance ? Faut-il être du côté des winners pour avoir droit à une vie sentimentale ? Je pense que non. Les fragilités et imperfections plaisent à beaucoup – dans un monde obsédé par la perfection de l’image et l’apparence.

  10. Cobra dit :

    Bravo Alexandre pour la qualité de ton post qui donne vraiment des éléments de réfléxion sur plusieurs types de profil psychologique toxique. La séduction à un prix mais surtout pas celui la. Quant à vrec tu as toute mon estime, ton témoignage apporte un éclairage tout particulier, et nous rappel qu’entre les mains d’une femme on peut devenir comme « pâte à modeler ».

    Bonne année à tous.

  11. vrec dit :

    Je viens de sortir d’une relation de 18 mois avec une attention whores. J’ai beaucoup donné pour l’aider à s’en sortir (dépression, TS, anoréxie…) parce que je l’aimais, et croyant qu’elle m’aimait. Ces dernières semaines, elle va mieux et se sent plus sûr d’elle même. Alors, le nice guy que je suis ne l’intéresse plus!
    Elle vient de me quitter pour un autre homme, plus Mec, qu’elle vient à peine de rencontrer… Merci pour soit disant, l’amour sincère et profond qu’elle me portait !

    Elle sait dire les mots, ou faire les choses qu’il faut, au moment opportun, pour quand je lui échappe, me ramener à ses pieds.
    Elle est très manipulatrice. Me faisant culpabiliser de sortir en soirée, alors qu’on n’est plus ensemble et qu’elle ne se gêne pas elle pour le faire.
    Elle a besoin de toujours sentir que je serai toujours la pour elle. Ca la rassure.
    J’ai toujours eu l’impression qu’elle me mentait sur plein de choses.
    Elle est très câpricieuse, désirant être considérée comme une princesse, avec beaucoup d’attention, alors qu’elle en donne que très peu.
    Elle a besoin de sentir qu’on l’aime beaucoup
    Elle s’est faire en sorte que mon monde tourne autour d’elle
    Elle a su me couper de mon monde (amis, famille, etc…) en me faisant culpabiliser de ne pas être près d’elle, ou en dénigrant astucieusement les miens.
    Elle connait toutes les techniques de séduction pour nous rendre fou, pour qu’on tombe en one-itis!
    Elle est très égoïste, portée sur elle-même, dès qu’on est en one-itis et qu’elle nous sent « acquis ».

    Aujourd’hui, je me sens super détruis. Un grand vide dans ma vie et en moi, puisqu’elle n’est plus là. Brutalement, en 1 semaine, je suis passé de « l’homme de sa vie » à « un kleenex inutile qu’on jette ». Complètement indifférente à moi, à mon mal être. Tout ce qui compte pour elle, c’est ELLE.

    Je n’ai jamais été au plus bas, autant peu sûr de moi.
    Mais quelque part, je me mets à refaire des projets, à me projeter en avant, pour MOI-MEME!
    J’arrête de vivre pour elle et à travers elle. Et que cela fait du bien!
    je commence à revivre car je m’échappe de son emprise J’espère être assez fort pour ne pas retomber dans ses pattes, quand elle repointera le bout de son nez.

    Pour ma première copine, j’ai quand même fait fort :)

  12. Tagada dit :

    G lu pas mal d’articles sur ce site jusk mtn et j’essaye d’adapter ça aux hommes, ^^ la technique du kino marche bien pour l’instant. ^^

    Bne continuation à toute l’équipe. =)

  13. autillo dit :

    Pour qui vous vous prenez !
    L’estime de soi manque à vous autres hommes sans colonne vertébrale pour ne pas dire autre chose
    Magnifique exemple de projection : vous projetez votre manque d’estime de vous sur les femmes
    Moi, les LSE ne m’ont jamais fait peur

  14. nila dit :

    Tu devrais mieux lire les articles de Spike, et surtout ses rencontres. J’ai eu exactement la même réaction que toi quand mon ami a commencé à me parler de ses méthodes de séduction (à l’époque nous n’étions plus ensemble), et quand je suis tombée sur ce site la première fois. Mais j’ai poussé ma réflexion plus loin et j’ai lu le site en entier ; ça a été une vraie révélation. Ca fait plaisir de voir qu’enfin des hommes comprennent vraiment ce que veulent les femmes, c’est à dire des hommes tout simplement, pas des gentils-doux-attentionnés toutous les couvrant de poèmes et de cadeaux. Car en effet c’est ce que disent vouloir les femmes dans leurs conseils de séduction, est-ce que ça marche pour autant ? Est-ce que tu craques lorsqu’un homme est trop gentil, te met sur un piédestal en te répétant tous les jours ô combien tu es parfaite, t’offre des fleurs, te paye tout, te fait des déclarations… ? Personnellement ça m’est déjà arrivé, ce genre d’homme on finit par les fuir (et c’est valable dans l’autre sens)
    Alors peut-être que tu as du mal à composer avec les méthodes exposées sur ce site ainsi que sur fts, qui peuvent te sembles vraiment abstraites et qui « ne marcheraient jamais sur une femme une vraie »… Je pense que si tu lisais un peu les rencontres de Spike tu comprendrais que les femmes visées sont loin d’être des « salopes », et que ces méthodes permettent aux hommes de séduire les femmes d’une manière qui reste très spontanée, subtile (malgré ce que tu sembles penser), originale, en les remettant à leur place (et en se plaçant sur un pieds d’égalité avec elles). Et je ne connais pas beaucoup de femmes qui résisteraient face à un homme qui se comporte comme ça, malgré tout ce qui peut se dire.

  15. milk dit :

    en reponse a « la femme la vraie » tu veux dire que si toi tu donnerais des conseils de seduction ce serait du genre:
    -les femmes recherchent un mec doux,gentil et attentioné
    -lui offrir des fleurs ou genre de petits cadeaux
    -lui faire des compliments,la traiter comme une princesse, ect….
    laisse moi te dire que j’ai eu une fois un message apres un rdv avec une fille du style « t un mec genial avec les filles on a passé une bonne soirée, surtout change rien t bien comme tu es! » et qu’ensuite par apres elle m’a plu donné de nouvelles et que j’envoyai des sms plus rien ,elle decroche meme plus qd je lappelai….
    sans doute pour dire que quand il s’agit d’une femme qui veut donner des conseils en seduction je me permet de dire que ce sont des vraies hypocrites tt de meme

  16. Beleng dit :

    J’aurais été d’accord avec vous il y a 1 mois.
    Cependant, après avoir lu quelques articles, participé en tant que wingmen avec un gamer (plutôt) confirmé et pratiqué les prémisses des méthodes il y’a peu… je suis un convaincu.

    Je pense que vous n’avez pas compris le but sous-jacent de l’ensemble de ces articles et de ces méthodes.
    je peux cependant comprendre que cela vous choque.

    ps: ca fera plaisir aux filles – plus que sérieuse – que nous avons rencontrés que vous les considérés comme des « salopes »….

  17. Thomas dit :

    Petite mise au point à partir de mon expérience personnelle (on en lit des bêtises).

    J’ai appliqué toutes les méthodes de FTS pour séduire une fille que je voulais vraiment (et qui est loin d’être une salope, et ne laisse pas approcher le premier blaireau comme ça). Je ne suis pas un séducteur invétéré, très loin de là, mais j’ai longtemps payé (au sens propre comme au sens figuré) pour apprendre que sans un minimum de technique, on n’arrive à rien.

    Résultat : Je suis arrivé à ce que je voulais en collant les grands principes de séduction à ma personnalité et à mon humour. La fille m’a avoué ensuite n’avoir jamais connu de rencontre plus naturelle que la notre. Et pour tout dire, j’ai ressenti complètement ce naturel, les règles m’ayant servi à la foi de garde-fou pour ne pas faire d’erreur fatale et de catalyseur pour faire avancer les choses dans mon sens.
    Mieux, elle m’a dit qu’elle avait eu énormément de plaisir à être séduite ainsi, et pour tout dire, je ne compte pas arrêter le processus puisque nous y prenons tous deux beaucoup de plaisir.

    Alors stop aux préjugés à la con, et un grand merci à Spike et à Frenchkiss pour leurs conseils et leur travail.

  18. une femme une vraie dit :

    Je vous en prie, arrêtez . des hommes qui donnent des conseils de séduction à des hommes.
    Messieurs, un peu de sérieux voyons, à moins que vous ne soyez tous des homosexuels refoulés, personne n’est mieux placé qu’une femme, pour dire ce qu’attendent les femmes en matière de séduction.
    j’en connais des séducteurs invétérés et croyez moi, les techniques, aussi ficelées et étudiées soient elles, restent rien de plus que du rentre-dedans parfumé aux hormones mâles qu’une femme fatale, j’entends une femme qui se connait et se respecte, repère au premier rendez-vous !
    Après, on chasse où on peut et ce qu’on peut, me direz-vous. Certes vos techniques sont parfaites pour les soirées aux grands lâchers de salopes (pour reprendre un humoriste connu) alors messieurs, ma foi, allez-y, si cela peut vous soulager et vous eviter de vous fatiguer le bras tous les soirs.
    Bon courage

  19. Rami dit :

    très bonne article, comme quoi le game n’est pas valable avec n’importe quel type de fille.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois