ameliorer sa voix

La femme et le pantin, histoire de manipulatrice

Accueil > Articles séduction > La femme et le pantin, histoire de manipulatrice

manipulation féminine La manipulation est une facette de la personnalité que nous maîtrisons bien moins que les femmes, qui aiment à jurer que jamais, ô grand jamais, elles ne seraient manipulatrices pour un sou. Mathieu va en faire les frais dans cette histoire de triangle amoureux aux signes d’intérêts les plus confus, et il incombera une fois de plus à Stéphane, avec ses conseils séduction avisés, de faire la part des choses.

Salut Stéphane,

Je suis dans une situation bien complexe et je ne sais plus trop quoi faire. Je vais essayer de résumer ca au mieux pour gagner du temps. Donc la situation: je suis en Angleterre depuis le mois de septembre pour faire mes études, j’ai rencontré donc pas mal de français dans le meme cas que moi, et parmi eux, Lucile.

Charmante et rigolote, vraiment mignonne, mais Lucile a son mec, avec qui elle clame que c’est l’amour parfait. Je passerais les détails mais en appliquant tes conseils arrive un jour où elle m’annonce que je l’attire et que ca va être dur neuf mois (la veille de l’arrivée de son copain en angleterre).

Le type vient donc la voir pour fêter leur anniversaire pendant 10 jours…moi pendant ces 10 jours j’arrive a donner rencart a Lucile et à l’embrasser histoire de la chambouler intérieurement. Le type n’en saura jamais rien. Une fois partie, Lucile me fait galérer parce qu’elle aime son mec, etc, etc. Nous commençons notre relation par des baisers, à l’insu de tout le monde, mais pas de sexe.

Me manipule t-elle ?

Après quelques temps nous formons un véritable couple, tout à fait normal,
sauf que :

  • elle n’a pas lâché son mec, je reste donc « l’amant » ou plutôt, le petit copain en Angleterre
  • elle me dit qu’elle l’aime mais que si elle fait ca c’est juste parce qu’elle m’a rencontré MOI et pas un autre.

Je sais je n’aurais jamais du accepter une telle situation, mais je sais pas, peut être le gout du challenge, je l’ai fait et parce que je l’aimais vraiment bien. Nous convenons d’un accord : elle choisit en décembre, solution qui finalement été abandonnée suite a une première rupture. Parce que chacun est retourné en France pour Noël, moi je voyais déjà dans le malheureux cocu un Dead Man Walking et effectivement elle a eu du mal a retrouver celui qu’elle avait tant trompé. Je garde le contact sur msn et lui rappelle que c’est fini entre nous deux puisque c’est lui qu’elle aime et que moi je peux plus continuer comme ca. Mais voilà, a force de réflexion, elle se rend compte (soit disant) d’une chose: elle n’aime plus son homme et ce parce qu’elle m’a rencontré: elle s’en va donc le larguer! Au final, elle me ballade pendant un semaine comme ça, forcement j’y crois, je me fais des films mais voilà, un jour apres l’avoir largué elle me dit que finalement, c’est lui qu’elle aime !

Voilà, qu’est ce que tu penses de tout ca ? Quel comportement devrais-je adopter ? Je sais que je devrais la zapper mais après 2 mois et demi intensifs en
erasmus, je n’ai pas pu éviter de m’impliquer sentimentalement …

Stéphane rules !

Mathieu

Bonjour Mathieu,

Je m’en rappelle y’avait dans ma ville
Une fille qui s’appelait Lucille.
Un vieux rock portait son nom
Mais son coeur était un bloc de béton.
Je lui écrivais des lettres dix par jour:
« Je t’aime et je t’aimerai toujours ».
La seule réponse à mes illusions
Fut « Non, non, non ».

Paroles et musique: Michel Jonasz, 1978

Quand j’étais encore à l’école je me demandais souvent si l’inventeur des Erasmus et autres échanges inter-culturels avait conscience de la quantité d’adultères et de débauches dont il était directement responsable. Le cocktail de dépaysement, de temps libre, de têtes nouvelles et de mixité des hormones a dynamité les couples les mieux assortis. A mon époque les aventuriers qui rentraient de l’étranger auréolés secrètement de leur conquêtes allaient même voir l’auberge espagnole au cinéma avec leur conjoint pour prolonger le plaisir des tromperies. Les voyages forment la jeunesse, paraît-il. Moi je sais surtout qu’ils déforment les pantalons. Mathieu, avant d’analyser toutes tes erreurs veux-tu que je te raconte l’histoire comme elle aurait du se passer ?

« Mathieu rencontre une fille toute mignonne, Lucille. Par la suite il découvre deux choses : 1 – Lucille, en plus d’être charmante, est rigolote… ; 2 – … mais Lucille n’est pas libre. Point. Fin de l’histoire, next, Mathieu l’évite dorénavant et passe à une suivante en attendant que Lucille se libère. » Malheureusement pour toi ça ne s’est pas passé comme ça, tu as cru que tu pourrais déboulonner son dead man walking de copain. Admettons. Mais sur quelle base t’en es-tu convaincu ? Tu dois apprendre à regarder ce que les filles font et à remarquer que c’est souvent le contraire de ce qu’elle disent. Elle aurait pu te raconter que tu étais plus sexy qu’Antonio Banderas, ça n’aurait rien changé. Elle est toujours attachée avec son mec et elles femmes sont comme les chimpanzés, elles ne lâchent pas inconsidérément la branche qui les soutiennent.

Quelques jours plus tard en réussissant à l’embrasser tu penses l’avoir chamboulée intérieurement ? Je te parie ma veste que c’est toi qui était le plus chamboulé quand tu as senti sa langue à l’intérieur de ta bouche. Tu avais les mains moites et les tempes qui battaient et elle devait probablement être aussi calme qu’un chirurgien en salle d’opération. Un baiser est infiniment moins engageant pour elles que tu ne l’imagine. Quand j’étais au collège une « grande » (qui devait avoir 13 ans) s’isolait après les cours et embrassait à tour de rôle des petits garçons de 9 ou 10 ans pour s’exercer en vue de son futur vrai copain. Les gamins étaient fous amoureux d’elles et savaient tout d’elle. J’en ai même entendu un parler mariage. Elle ne connaissait même pas tous leurs noms de famille.

Elle promet la lune sans jamais te la montrer

Suite à ce baiser tu me dis avoir formé avec elle « un véritable couple », alors qu’elle n’a pas de relation sexuelle avec elle et qu’elle sort toujours avec un autre garçon. Tu as bu ou quoi ? Un couple c’est deux personnes qui ont des rapports sexuels l’un envers l’autre à l’exclusion de tout autre partenaire. Une dérogation à cette règle et c’est le début de la fin. Et tiens au fait, pourquoi donc ne couchait-elle pas avec toi, si tu l’attirais tant depuis le début ? Si tu lui plaisais tant que ça, et vu qu’elle ne semble pas manquer d’hormones, tu ne crois pas qu’elle aurait déjà sauté dans ton lit depuis longtemps ? Mais en manipulatrice aguerrie, elle ne se donnera jamais physiquement à sa proie, le sexe est une ressource dans la relation de pouvoir qui se joue entre vous. Bref, elle te tient par les couilles, mais elle continue à te chanter des « parce que c’est toi ». Cette fille ment mieux qu’un agent immobilier et qu’un vendeur de voitures d’occasion réunis !

Tu as employé un mot intéressant en me parlant du goût du challenge. Intéressant, sauf que le challenge, ce n’est pas sauter volontairement et à pieds joints dans un situation gagnant-perdant où il n’y aucune porte de sortie honorable au bout. Elle tient deux hommes en laisse, sur qui elle souffle le chaud et le froid, qui cherchent à combler ses moindres désirs et toi en échange tu te contentes de baisers dérobés au coin d’une porte, et tu en redemandes. Le goût du challenge, ce n’est pas ça. C’est contrôler ses pulsions et maîtriser ses déterminations pour devenir enfin cause de son sentiment pour toi et de ses actions envers toi. Le challenge, c’est être le prix, et là, tu ne vaux pas cher.

Quand tu me dis « nous convenons d’un accord », j’aurais besoin de la situation plus détaillée. Je suis prêt à parier que c’est toi qui lui a demandé de (te) choisir. Ouvre ton carnet et note en rouge : on ne demande jamais à une femme de choisir. On n’abdique pas son pouvoir. On ne se met pas dans la situation de l’attente. A ce stade il était déjà évident qu’elle ne te choisirait pas, mais passons, elle continue à vous mener l’un et l’autre par le bout du nez et à jouer avec vous comme des marionnettes. Souviens-toi de ce qu’elle t’a dit de plus tendre et imagine-là le répéter mot pour mot à l’autre, parce que c’est ce qui s’est passé. Et pas qu’une fois. Tu veux vraiment savoir ce que je pense de tout ça ?

Echappe à cette manipulatrice

Cette fille n’a aucune intégrité, elle mériterait même une note négative dans cette matière, et tu veux la faire tienne ? Mais je te parie une invitation au dîner chez Alain Ducasse que dans moins de 6 mois elle te fera la même chose, elle n’a déjà plus de respect pour toi. Si toi, par contre, tu en as, alors commence par faire (enfin) une bonne chose. Ca va faire mal, mais entraine ton corps à recevoir les coups et à endurer la douleur, comme Ali se préparait avant un match. Rassemble ses numéros, ses affaires, ses petits mots, sors de chez toi et jette les dans une poubelle publique. Efface son adresse msn et l’historique de ses messages. Ne répond plus quand elle t’appelle, et si jamais tu tombes sur elle par hasard dis lui que tu dois la laisser parce que ta copine t’attend dans la salle de bains. Et enfin, achète «La femme et le pantin», de Pierre Louys. Les personnages devraient t’évoquer quelque-chose. La séduction est déjà difficile avec une fille libre, alors quand elle ne l’est pas ça devient vite inextricable.

« Tu ne convoiteras pas la femme de ton voisin ». La Bible.

« Tu ne convoiteras pas la femme de ton voisin parce que c’est trop de souffrance pour toi à la fin ». Stéphane

Stéphane

Adresse Email * Prénom *


4 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Lorco dit :

    Fuis cette fille pendant qu’il est encore temps !
    J’ai vécu le même genre d’histoire, en poussant le bouchon beaucoup plus loin..résultat: des années plus tard, rien n’a changé, sauf que j’ai perdu mon temps à l’attendre.
    Dans les conseils lecture qui secouent, il y a aussi « Tours et détours de la vilaine fille » de Mario Vargas Llosa.

  2. Bap dit :

    Et je vie la (quasi) même histoire…
    Merci Stéphane!

  3. Jarod dit :

    Je trouve la réponse très pertinente et objective. C’est toujours difficile de se détacher de l’émotionnel et d’avoir une vision détachée quand on est au coeur de l’action !

    OUI !! Efface tout, des filles il y en a plein. Que cela te serves d’expérience et prend cela positivement il n’y a pas d’échecs que des leçons qui nous font avancer !

    A+

  4. Gari dit :

    « Quand j’étais au collège une « grande » (qui devait avoir 13 ans) s’isolait après les cours et embrassait à tour de rôle des petits garçons de 9 ou 10 ans pour s’exercer en vue de son futur vrai copain.  »

    Tout simplement mythique cette anecdote.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois