ameliorer sa voix

Draguer au bureau, pourquoi pas ? – Partie III, par Alexandre

Accueil > Articles séduction > Draguer au bureau, pourquoi pas ? – Partie III, par Alexandre

draguer au bureauComme dirait certainement Juggler pour draguer au boulot, un « bonjour ! » ou un « ça va ? » dit avec le bon niveau d’énergie, devrait être suffisant pour aborder dans la majorité des cas mais il y a tellement d’autres façons plus drôles, efficaces et porteuses de valeur que de se cantonner à des ouvertures si basiques.

Comment aborder au bureau, lieu par lieu

Votre propre bureau

Tout d’abord, commençons par le lieu le plus facile où draguer, car faisant normalement partie de votre zone de confort.

Situation : fille venant demander un renseignement quelconque, une signature ou un document

M: ça t’arrive jamais de venir pour autre chose qu’un truc à me demander ?
HB : Heuuu…
M: allez offre moi un café !

Culotté? … non !

Testé des dizaines de fois, une tuerie, 100% direct, il faut certes un peu de personnalité et l’aplomb pour l’envoyer les premières fois… mais ultime !

Un exemple du jeu le plus dur, avec une jolie fille plus dure à avoir que les autres :

Jour 1 :
M: ça t’arrive jamais de venir pour autre chose qu’un truc à me demander ?
HB : Heuuu…
M: allez offre moi un café !
HB : mais je ne bosse ici que deux jours par mois, je n’ai pas le temps !
M: Pas le temps pour un café, Pfff !, allez sauve-toi, va !

jour 2 (le mois suivant) :
M: tu vas me dire que tu peux pas me payer un café parce que tu bosse que deux jours !
HB: non, non, je suis là toute la semaine…
M : Ok, alors, paye moi un café !
HB : mais, je bois pas de café ?!
M : pas grave, moi si !
HB : mais, je vais pas te regarder en boire un ?
M : si !

La jolie fille part morte de rire, et revient comme par hasard 10 minutes plus tard avec une bonne raison :
(après avoir répondu à sa question professionnelle)

M: Mais y’a définitivement pas moyen, toi, de te voir sans feuilles à la main ?
HB:  Peut être, envoie moi un mail (il y avait 6 personnes dans le bureau)
M : c’est quoi ton nom ?
HB: XXXXX  *clin d’œil*

you are in :!:

Mais en temps normal, vous avez directement un café offert par la miss…

Pourquoi cette approche est-elle démoniaque ?

  •  Couillue et décalée, montre votre confiance en vous et donc véhicule de la valeur
  • Les filles belles dans ce genre de milieu ont toujours quinze mecs pour leur offrir des cafés, la vous inversez directement les règles du jeu et imposez immédiatement votre monde…
  • Discours direct, vous indiquez la couleur…

Remarque : en lisant comme ça mes répliques, on a vite fait d’imaginer un goujat ! Non, ces répliques sont envoyées sur un ton super impertinent et drôle avec un sourire permanent et des regards soutenus… c’est un jeu, pas une guerre !  :wink:

La machine à café de l’étage…

…le piège à mouches

En fonction de la taille de la pièce, la théorie des groupes de Mystery peut être utilisée, comme nous verrons plus loin dans le cas du Pot, là nous prendrons le cas de séduction sur cible isolé.

L’ouverture précédente est également très efficace dans ce type de lieu.

Pour vous amuser, dites à une jolie fille à qui vous avez déjà parlé une ou deux fois, ou encore mieux répondu à une question quelques jours/semaines avant :

M : tu devais pas me payer un café ?
HB : Heuuu, si !

C’est bien sûr faux, vous y allez au culot, mais dans 80% des cas ça marche !
Au pire, vous pouvez rebondir en lui en offrant un… et hop, your are in ! (5 à 10 minutes de champs libre moyennant 20c d’euros, y a pas mort d’homme…)

Sinon, laissez allez votre imagination pour faire du situationnel (ce que je préfère, Spike Style  :wink: )…

Une jolie fille qui commande pour ses copines
M: Pour moi ce sera un cappuccino avec supplément de sucre !

Sinon, pour les plus timides, comme ces machines de merdes déconnent souvent, abordez sur un problème quelconque (manque de lait, pas de sucre, de café…) en essayant de faire amusant et impertinent.
Les situations ne manquent pas !

Les couloirs, la rue du bureau

Comme pour le bureau, autant allez à ma méthode fétiche, une tuerie, imaginé avec Underwear un soir de retour de boite.

Situation : Fille vous croisant dans le couloir pour la deuxième fois de la journée (normal, elle travail trois portes plus loin !)

M: c’est dingue, on se recroise, ça ne peut pas être le hasard, c’est un signe du destin !
HB :  :shock:
Séduisez… en embrayant sur une routine destin/horoscope/transmission de pensée/etc.

Pourquoi cette ouverture est démoniaque ?

  • ouverture complètement décalée et absurde, vous bossez à deux pas l’un de l’autre !
  • super fun, vous place directement dans une optique drôle et désinvolte

Les pots (de départ, d’arrivée, de ci, de ça…)

Ambiance de drague et champ d’expérimentation technique idéal.

Les pots sont l’endroit où les gens se mélangent et parlent (enfin, essayent !), et pour le dragueur, c’est l’endroit idéal pour localiser une cible, commencer à la séduire, et l’isoler.

Là, pas de recettes miracle, un discours générique peut être déployé !

Pour la phrase d’approche, elle peut se faire en allant directement vers la cible, mais sur une personne d’un autre service, à qui vous n’avez jamais adressé la parole, une supérieure hiérarchique ou une très jolie fille, je préfère appliquer la théorie des groupes de Mystery pour progresser vers la cible (d’autant plus, si elle est déjà entourée).

Un exemple récent de drague au bureau

Situation : la très jolie fille est déjà entourée d’un groupe de 5 mecs et d’un laideron (chef de service), la salle du pot est peu vaste, avec une table qui scinde la salle en deux, je dois donc effectuer un trajet en arc de cercle de plus de la moitié de la pièce pour arriver à ma cible discrètement et donc traverser au moins 3 groupes (1 rempli de mecs et 2 mixtes)… (je ne connais personnes, je me suis auto-invité…)

Comme toujours, dans ce type de lieu, vous trouvez toujours à votre entrée un groupe de mecs entre eux, avec lequel discuté technique pour commencer à socialiser.
Puis ce qui devait arriver, arriva…

une jolie fille dans le groupe d’à coté me donne un coup de coude…
M: t’as pas trouvé mieux pour faire ma connaissance ?
jolie fille: hi,hi… on se connait, non ?
M: Alexandre XXX
jolie fille: ah oui, je connais ton nom, c’est mon pot de départ aujourd’hui !
M: Ah, tu es XXX ?
jolie fille : oui, c’est ça…

*bref papotage* (pas besoin d’approfondir, le but est de progresser.)

M: c’est qui ta copine à coté (montrant un autre set) ?
jolie fille : c’est jolie fille n°2, tu veux que je te la présente ?
M: ouais, vas y !
et hop, progression dans l’avant dernier set avant objectif.
jolie fille : jolie fille n°2, je te présente Alexandre de l’équipe XXX…
jolie fille n°2: heureuse de te rencontrer…

*bref fluff*

M: c’est qui elle (montrant le laideron à côté de ma cible)
HB7: c’est Warpig !
M: Vas-y présente la moi !
HB7: non, j’ose pas, c’est une chef, en plus, on s’est prit la tête ce matin…
M: allez, fait pas ta timide (en la poussant vers le golgoth)
HB7: heuuuu (n’osant pas parler à la bête…)
M: (en parlant fort pour éveiller l’attention de golgoth) allez fais pas ta timide, présente-la moi…
M: (m’adressant à Warpig) : elle n’ose même pas vous parler, pour que je fasse votre connaissance ?!
Warpig : bonjour, je suis Warpig, je suis la chef de l’équipe XXX
M: c’est quoi ça ?!
Warpig:  :shock:  J’en ai marre des personnes qui connaissent pas mon équipe ! (en se barrant furax !)
La très jolie fille, cible de départ, n’ayant rien raté de ma fausse maladresse (légère pourtant, mais l’autre morue était caractérielle !), est déjà morte de rire, et n’attend plus que je lui parle (en enchainant direct de façon drôle et désinvolte sur du situationnel : la connerie de Warpig !). La voie est libre. Les mecs hallucinés autour ne sont plus là que pour la décoration, pas besoin de les intégrer à la conversation (de toute façon, je ne vais pas parler boulot, ils vont s’auto-éjecter rapidement)

Là c’est résumé, en tout la progression complète a due me prendre 15-20 minutes, avec à la clé deux ennemis, la Warpig partie furax et la première jolie fille qui a servi de pivot improvisé et mise dans le vent immédiatement après… mais l’essentiel était là : accès à la très jolie fille pour 1h30 d’interaction… et l’accrocher définitivement !

Mon seul conseil, pour après avoir eu accès à votre cible (qui se fait généralement de façon beaucoup plus simple que dans l’exemple précèdent), imposez très rapidement un univers drôle, léger et sexué, ne rester surtout pas dans des discussions « boulots », ou alors vous allez avoir des boulets qui vont essayer de s’intégrer à votre conversation et votre cible risque de vite la trouver lassante !

Alexandre

Adresse Email * Prénom *


4 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. icare dit :

    salut,
    je suis salarié depuis 5 ans dans l entreprise de 20 personnes d un pote mais depuis 1 an sa femme est arrivée comme secretaire.
    Depuis un mois je sens qu elle recherche le contact et me lance des regards appuyé dès que nous sommes seul.
    Nous apprecions de plus en plus de nous retrouver ensemble pour deconner mais a vrai dire je ne sais pas comment aborder la situation sans completement tout perdre

  2. quakeerc dit :

    chouètte article !

    mais je suis surtout impatient de voir sa suite , dans les réstos d’entreprise , ça me serait grandement utile car je travail dans une grosse boite sidérurgique , qui plus est , mes rotations sont en postes ceci dit il y a de gros bureau … de la hb et shb s’y trouvent , et automatiquement le midi tout le petit monde mange au même endroit , dans un résto entreprise de type flunch :)

    alors le peu de fois que je suis en stage ( et donc de jour ) j’ai pas envie d’être frustré ;p

    au fait pardon ! je me présente , quakeerc , petit nouveau , un « bleu » comme on dit dans l’usine dont je parle , à qui comme tant d’autre le site m’est apparu comme une révélation ;) , oui je suis un rafc !

    +

  3. IceCold dit :

    @ Alexandre: j’aime beaucoup ces « cours », meme si je suis plus souvent du cote « no zob » que du cote « in job » de la barriere.

    @ rheo: le vocabulaire est assez specialise, mais loin d’etre « vandammesque ». C »est limpide pour quelqu’un qui le connait.
    Je te conseille de regarder le lexique (colonne de droite) si tu as des questions.

    Vite fait:
    HB = Hot Babe
    SHB = super hot babe
    Warpig: la moche qui fait tout pour vous barrer la route, car en plus de ne pas offrir une vue agreable elle est aggressive et jalouse.
    Set: un groupe de personnes a sarger. Mixed set est un groupe mixte. Un 2 set est un groupe de deux, un 7 set un groupe de sept etc.
    Nurd = nerd
    C&F: cocky & funny. Un style de conversation qui se veut drole et couillu (contrairement a 99% des mecs, qui parlent de boulot, de leurs diplome, de leur portable etc). Le C&F permet, entre autres, d’aborder des sujets chauds sans passer pour un lourd ou un pervers. Et de garder le dessus.

  4. rhéo dit :

    Dommage que tes articles soient bourrés d’un vocabulaire « perso » vandamesque, cela les rend iliisibles !

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois