apprendre a manipuler

Etat d’esprit, le n°1 – le fascicule, le plan de construction et les premières pièces, par Axel

Accueil > Articles séduction > Etat d’esprit, le n°1 – le fascicule, le plan de construction et les premières pièces, par Axel

L'état d'esprit pour séduireEn ce moment, c’est les soldes, nos compagnes reviennent les avant-bras griffés et les cheveux arrachés par poignées, pour dégotter la paire de bottes Channel de leurs rêves, à -50% (surtout à Monaco, les soldes commençaient plus tôt). Mais pour cette décennie qui commence, et depuis quelques temps déjà, nos amis commerçants ne font plus uniquement de remise sur nos beaux habits, c’est aussi la braderie des états d’esprits. Inner game on sale, 50% off, diraient les anglo-saxons.

Devenez un maître zen sur video streaming, en 1h42, pour la somme de 29,99€ (au lieu de 49,99). Soyez appréciés de n’importe qui, en 2 minutes chrono, plaisez en 3 minutes, casez vous en quelques semaines, pour à peine 10€, dans n’importe quelle librairie en ligne. La démarche de Brad Pitt, à vendre dans les rayons costumes et chaussures de tous les grands centres commerciaux. etc. Après la jolie fille derrière la voiture de sport, c’est le joli état d’esprit derrière la boite de jus d’orange, qui fait son apparition. Certains veulent restés jeunes, d’autre grandir plus vite. Alors, dans cette course à l’état d’esprit, où en êtes-vous? Votre jus d’orange du matin vous transformera-t-il en l’homme confiant que vous rêvez d’être ? Avant d’embrayer sur la suite, je voudrais partager avec vous une anectode qui date de quelques mois, et que je n’ai jamais oubliée depuis, baptisée syndrome de l’écran plat

Mise au point pour les consommateurs effrénés

Après une soirée arrosée, vers les 4 heures du matin, je descendais péniblement du 1er étage pour prendre un verre d’eau dans la cuisine, en traversant le salon, j’ai été stoppé net. D’ailleurs j’en ai complètement oublié de me désaltérer. J’ai cru d’abord que les cocktails aux noms exotiques me faisaient halluciner, j’ouvre grand les yeux, mais non. Dans un salon sale, meublé du strict nécessaire, trônait en parfait état un immense écran plat 38″ gris brossé. En remontant à l’étage, une seule question clignotait, verte fluo, dans mon cerveau. Comment ces gens, avec des revenus moyens, avaient-ils pu acheter un écran plat d’assez haut vol, sans même avoir une table digne de ce nom où manger (et j’en passe) ?

Magique Plasma

En y repensant bien, et en étant allé leurs tirer les vers du nez, ils avaient succombé au charme du raccourci. Pour eux, avoir une télévision HD prenant la moitié de l’espace occupable du salon symbolisait un but à atteindre, l’affirmation d’un statut social qu’ils n’avaient pas. Le problème est que pour se le payer, leur écran, ils ont sauté les cases revenus suffisants, mobilier nécessaire (chaise, table etc.), le salon et les mètres carrés qui vont avec et sûrement plus encore, pour passer directement par la case prêt à la consommation échelonné sur 5 ans. A la recherche d’un statut social qu’ils n’approchaient pas, ils ont cru qu’acheter un objet qui, à leurs yeux, le symbolisait, allait leur octroyer soirée privée à Malibu et amis tout de Lanvin vêtus. Ils se retrouvent avec une machine de guerre dans leur salon, garantie 100% incongruente, et ils ont perdu 5 ans, pour pouvoir investir là où ça vaut la peine.

Cette perte des priorités se retrouve aussi chez ceux qui désirent s’améliorer, et faute de vouloir travailler pour se changer, faute de savoir où chercher, beaucoup tombent dans le panneau de la potion magique. L’état d’esprit se trouvant rarement dans un écran plasma, allumé ou éteint, nous sommes bien forcés de chercher ailleurs. Ce qui est atteint est détruit, disait Montherlant, et bien pour vous, qui lisez ces lignes, si vous comptez un jour orner votre sourire de l’état d’esprit d’une star Hollywoodienne, ou plus fou encore, du vôtre, il y a une solution. Il faut partir d’un terrain vague.

Les compteurs à zéro

Immaginez un promoteur immobilier, ses millions dormant sur carte bleue infinite, l’allure sérieuse et engagée, investir son capital dans la construction d’un immeuble flambant neuf, dont les fondations reposeraient directement sur le toit d’un manoir tombant en ruine, dont le bois infesté de mites craque à chaque souffle du vent. Visualisez la scène quelques secondes, c’est aberrant, et pas très réjouissant. C’est à se demander si notre ami va revoir un jour la couleur de son argent. Eh bien, dans une entreprise de changement de soi, on ne construit pas sur du bois moisi, on va bêcher un peu, pour avoir le terrain le plus sain (et simple) possible.

Dans notre cas, c’est (re)-voir le monde tel qu’il est. Avant de pointer les fusils sur moi, en criant au scandale, sachez qu’il existe une clé, simple, pour remettre les compteurs à zéro : dans votre vision des choses, limitez vous d’abord à percevoir le factuel, et rien que le factuel. Oubliez ce qui vient après, c’est-à-dire les interprétations (bonnes ou mauvaises), qui mènent aux croyances, qui mènent à l’état d’esprit (dernier maillon de la chaîne, donc sur lequel on agît jamais directement).

Chair de poule et crise de foi(e)

Pensez à votre enfance, avez-vous des souvenirs de masturbation intellectuelle, quel qu’ils soient ? Avec les toutes premières filles de votre vie, considériez-vous toutes les options possibles et imaginables avant d’ouvrir la bouche ? Concrètement, si une fille vous touche l’avant bras, eh bien, elle vous touche l’avant bras. Ce n’est plus, pour vous, ni un calcul machiavélique de sa part pour brouiller les pistes dans son entreprise de manipulation à votre égard (pour que vous lui achetiez ses bottes Channel), ni la signification explicite de son pressant désir d’être prise par vous dans les 4 minutes 38 à venir. Essayez de faire cet exercice dès maintenant quelques minutes, puis demain pendant un trajet, d’allonger progressivement ces temps jusqu’à faire une « remise à zéro ». Pour les plus enclins à l’interprétation forcenée, notamment les amateurs de la méthodes Couet et ses variantes, allez-y doucement, n’allez pas vous tuer par trop de lâché-prise, comme ces enfants qui, une fois Paques arrivé, se gavent de chocolat à se déclencher une crise de foie.

Bien sûr, cela vous demandera du temps, de la persévérance, cela pourra sembler peu faisable à certains, mais c’est ça, ou le manoir de Psycho d’Alfred Hitchcock. (pour ceux qui partent de loin). Après seulement, vous pourrez choisir pour chaque événement, même le plus insignifiant, sa signification pour vous. Et bientôt, vous verrez :

C’est grisant, d’être libre.

Axel


Et rendez-vous le 26 avril pour le second volet de nos séminaires sur la manipulation : Obtenez ce que vous voulez. Plus vous réservez tôt, moins vous payez !
Adresse Email * Prénom *


3 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Yann dit :

    c’est effectivement un bel article.
    Il est notamment plaisant d’observer l’influence positive de Spike sur sa communauté : utilisation des métaphore qui parlent, coups de pied au cul pour le dynamsime, et une bonne dose de bon sens pour encadrer la démarche.

    Si je puis me permettre de rajouter une pierre à l’édifice, ce serait un soupçon de conseils.

    A mon sens, il est important de ne pas simplement se contenter de mettre le doigt là où le bas blesse. Il faut également proposer des pistes concrètes qui auront un impact positif pour les lecteurs (ne pas simplement montrer que quelque chose ne va pas, histoire de créer un nouveau besoin… auquel on répond par une nouvelle promotion ;-)

    Voici donc une piste de réflexion, pour partir sur ces bases saines : la simplicité.
    Qu’elle sont les éléments de votre vie dont vous ne pourriez pas vous passer? Ceux que vous emporteriez en voyage même si le prix du transport au kilo dépassait toute limite raisonnable?

    Identifiez les éléments (ce conseil est également applicable à vos connaissance) qui rendent votre lifestyle possible… et capitalisez sur cette base fondamentale.

    Comme le suggère si bien Alex, ne lorgnez pas sur l’écran plasma qui en mettre plein la vue à vos potes, mais améliorer votre base, rendez là plus solides.

    Vous lisez énormément d’ebooks, votre source première d’information repose sur ce format? Alors investissez dans un Kindle au lieu de dépenser une fortune dans une montre que personne ne verra, et qui ne vous apportera aucune satisfaction.

    Vous cherchez à attirer des femmes de qualité? Commencez par devenir un homme de qualité, puis apprenez à le communiquer efficacement.

    Construisez votre vie par étapes, dont l’objectif de chacune est de soutenir un ensemble plus haut et plus respectable.

    Devenir meilleur est un processus long et difficile qui ne se sera jamais proposer en promotion.

    Si quelqu’un vous propose une pilule magique, vous serez prévenu : l’effet miraculeux restera au seul bénéfice du vendeur.

  2. Disiak dit :

    Bel article, tu poses des mots sur ce que je remarquais dans les salons de connaissances, avec l’autocollant « Full HD, TNT etc. » encore collé sur la façade de la TV pour montrer qu’on est « in ». Perso j’ai pas de télé, et c’est pas plus mal =)

  3. Saycet dit :

    J’aime beaucoup ce texte.
    Tu soulèves un point important pour moi : avant de penser à être un séducteur, il faut être bien avec soi-même et les autres, et donc se connaître à fond et porter attention au monde qui nous entoure. Pas facile, car il faut sans cesse avoir à l’esprit qu’être libre dans ses actes c’est ne pas être en attente de validation d’autrui.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois