ameliorer sa voix

72h (48h, suite)

Accueil > Articles séduction > 72h (48h, suite)

aborder une fille24h après la réponse à cette lettre, notre lecteur s’est fendu d’une deuxième, pour nous raconter la suite (et, malheureusement, la fin). Il a gentiment donné son accord pour la publier sur le site.

Bonsoir Stephane,

J’ai lu attentivement votre réponse, remplie d’une leçon de réalisme, comme vous savez si bien le faire.

Le point qui me paraît obscur, c’est quand vous parlez de social. Vous suggérez donc qu’il est impossible de faire sa vie avec une femme qui est plus haut socialement que vous. Moi Bac +2 et elle en Bac+3 actuellement, futur Bac+5. Votre remarque est intéressante. Car c’est effectivement une réalité à mon avis. Il est possible de voir un homme haut socialement et une femme plus moyenne mais il est vrai que l’inverse est rare, quasi inexistant.

On est tenté de croire que ça serait possible (faute sans doute à tout ces films hollywoodiens et disney), le pas est vite franchi pour retourner dans l’AFCisme. Mais comme disait Nietzche, on mesure la force d’un esprit à la quantité de vérité qu’il peut supporter…

Votre réponse a été tardive mais c’est un bien. Le lendemain de ma lettre, elle est étonnamment apparue près de moi avec une copine à elle. Après avoir été surpris, je suis allé la voir, pour parler. Nous étions 3 mais je suis reparti travailler, sans son numéro. Elle était encore dans les parages et je me disais que j’étais un idiot d’avoir laissé filer l’occasion.

Au bout d’une demi-heure, alors qu’elle discutait avec un geek, j’ai eu une « illumination » : faites-là rentrer dans votre normalité ! Je me suis souvenu de ce passage dans votre dvd. Je crois que je ne vous aurai jamais autant remercié à ce moment-là. Au bout de quelques minutes de conversation, le temps pressait et j’ai voulu prendre son numéro. Refus. Mais elle est revenu 5min après me voir pour me le demander…(il est possible qu’elle était gênée car le geek était à 1m de nous et semblait lui tourner autour…) Là je n’y ai rien compris, même si j’estime que mon niveau d’énergie était très élevé à ce moment là (mes collègues n’arrêtaient pas de me faire rire).

Bref, pour vous dire que sans votre réponse à ce moment-là, mais avec votre dvd et un peu de courage, j’ai réussi à partir de ce chantier, sans regrets :)

Voilà, je me devais au moins de vous raconter la fin de l’histoire, au vu de votre réponse.

Merci

Ps : pour répondre à une question sur votre carnet 2009, oui je crois que vous avez été détecté ;)

Adresse Email * Prénom *


3 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Neoxys dit :

    Par social, je ne pense pas que spike voulait signifier la différence de diplôme, mais plus l’assujettissement à un univers perçu : un bleu de travail et un boulot de chantier n’est pas valorisant pour ce qui s’approche être une ingénieur.

    Ceci dit en tant qu’étudiante, ce n’est pas une barrière : culture, musique, argent, mentalité, il y’a beaucoup de moyen de se trouver des points communs. Des idylles entre une Bac+5 et un pompier/douanier/mécanicien, on en croise tous les jours. Ce qui est plus improbable cependant, c’est qu’une femme de goût s’encanaille « d’un BEP, diamant dans les oreilles et fin amateur de rap machiste » (fin de citation).

  2. miami vince dit :

    Bravo Alain pour ta démarche, mais attention à ne pas partir perdant alors qu’il n’y a pas de raison.
    S’il est dangereux de croire au conte de fée comme dans les films, l’ idée de renoncer à aborder pour cause de différence défavorable de niveau social m’est insupportable.
    Tu est Bac+2, elle est Bac+5 quelle affaire ! Tu es certainement plus intéressant que la plupart de ses boulets de camarades de classe qui lui tournent autour sans aucune subtilité.
    Je vis depuis plus de 6 mois avec une fille qui gagne le double de mon salaire (merci encore Stephane) et même pas peur !

  3. Adrien dit :

    Pourquoi « malheureusement, la fin » ?

    Certes, si j’ai bien compris, il repart sans son numéro, mais elle lui a demandé le sien.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois