creer de la connexion

Savoir choisir les femmes n’est pas donné à tous les hommes

Accueil > Articles séduction > Savoir choisir les femmes n’est pas donné à tous les hommes

choisir la filleL’été, comme la nuit, est propice à la réflexion et, comme le savent ceux qui s’adonnent parfois à ce divertissement savoureux, quand on réfléchit, il arrive souvent que l’on finisse par découvrir quelquechose. Hier, en réfléchissant, pendant un voyage en avion qui n’en finissait pas, avec bébés qui pleurent et voisines insignifiantes de normalité, j’ai trouvé quelque chose, j’ai trouvé la phrase qui résume le site. Se donner les moyens de choisir celle(s) avec qui partager sa vie, voilà qui contient tout ce que nous faisons. Mais comme souvent, la vraie question arrive dans un deuxième temps, alors qu’on pensait presque avoir répondu à la première : se donner les moyens, d’accord. Séduction, relooking, lifestyle, bon, ok. Mais comment la choisir, justement ? Ca, qui en parle ?

J’ai conscience qu’en m’attaquant à ce sujet je suis un enfant qui construit des remparts en pâtés de sable sur la plage, que la marée des sentiments effacera, comme elle efface sur son chemin tout ce qu’elle trouve de sensé. Mais, comme disait Hugo, Dieu nous aime parce que nous essayons, pas parce nous y arrivons. Imprégnez-vous des conseils suivants et montrez-vous digne d’avoir le choix de vos partenaires

Dans les ennuis comme des lapins dans les phares

D’expérience, la pire manie que vous puissiez avoir, hormis celle de trop écouter vos parents, c’est de vous fasciner pour les filles à problèmes : les insecures, les jalouses, les possessives, les dépressives, les instables, les dépendantes, bref, toute celles que la vie n’a pas (ou trop) gâtées.

Ce conseil n’est donc ni moral ni immoral, mais amoral : une fille qui (situation vécue, récemment), alors qu’elle vient de dépasser les 20 ans, vous avoue

  • qu’elle a quitté le domicile familial à 14
  • qu’elle en a profité pour arrêter l’école
  • qu’elle a un avortement au compteur
  • que son premier copain la battait
  • qu’elle fume, qu’elle boit et qu’elle se drogue

n’est pas une partenaire fiable pour fonder une relation exclusive. C’est désarmant d’évidence, et pourtant, même sans aller jusqu’à les recruter sur SkyBlog, on ne compte plus les hommes dont le rêve est de les couver et de les protéger comme un maman oiseau construit un nid autour de ses petits.

Si on pouvait changer les gens, depuis le temps, ça se saurait

Depuis que je m’intéresse au fonctionnement du cœur humain, c’est à dire depuis belle lurette, j’ai posé cette question aux meilleurs sociologues, aux meilleurs psychologues, et quand je ne pouvais les rencontrer j’ai questionné leurs livres, en soulignant, rectifiant, biffant les pages avec mon crayon gris. Réponse : on ne peut pas, durablement, changer les gens. On peut les motiver à le faire en leur montrant leur intérêt et en levant les barrières, c’est tout (et c’est déjà beaucoup, bien souvent nous n’y arrivons pas).

Conséquence : lorsqu’une fille fait quelque chose qui vous énerve déjà au bout de 5 rendez-vous, sachez qu’elle ne changera certainement pas pour vous, qu’elle le fera encore plus, et que vous devrez vivre avec pendant des années. Evident, encore une fois ? Pourtant combien d’entre nous, messieurs, finissons par nous agacer d’une fille qui se laisse aller à prendre 3 kilos tous les ans, alors que nous avions déjà remarqué dès les premiers rendez-vous que c’était une gourmande qui ne savait pas se contrôler et se jetait systématiquement sur les cacahuètes ? Vous pensiez que ça allait changer ? Mais au nom de quoi, exactement ? Vous ne savez pas ? Ah, bon.

Osez fixer, sinon vos barrières, du moins vos limites

Ce n’est pas parce que les gens ne changent pas qu’il ne faut pas leur faire comprendre qu’il y a des choses que vous ne tolérez pas. Il faut du courage pour aborder une inconnue ? Sachez qu’il en faut encore bien plus pour fixer les limites à sa propre tolérance, et ne pas les franchir.

Puisons un exemple dans mon caractère et rendons ça concret : je ne tolère pas qu’on me mente. Ca inclut le mensonge par omission, la vérité présentée à l’envers, et les déformations toutes « féminines ». Un mensonge de la part d’une fille (et le cas s’est encore produit récemment), même envers qui j’éprouverais les sentiments les plus tendres que l’on puisse imaginer, et elle est dehors. Out. Pour toujours, sans possibilité de revenir en arrière.

Définissez vos limites (je vous suggère fort d’y inclure celle du mensonge, vous verrez), et ne tolérez pas qu’on les franchisse impunément. Cela vous coûtera sur le court terme, mais sur le long, il vous en coûterait bien davantage de transiger avec vos principes, c’est à dire de transiger avec vous-même.

« Pour que j’aime aujourd’hui, oublier les toujours »

Beaucoup de complications, et finalement de déceptions, prennent naissance dans le moment où l’on se met à penser éternité, vie entière, et autres concepts de nos grands-parents. Ce que l’on oublie de penser, c’est que le concept du pour toujours fonctionnait à l’époque sur les bases d’un amour de raison et non d’un amour passion : les couples étaient formés par proximités de villages et de commerces, non par désir physique et complémentarité spirituelle. Vous avez autant de chance de finir votre vie avec la personne que vous fréquentez aujourd’hui ou dans les mois à venir que de trouver un génie dans votre lampe de chevet en en frottant l’abat-jour. Comme disait Alban dans La ville dont le Prince est un enfant :

« Pour toujours ? Non, pour le plus longtemps possible »

Faire confiance au destin n’empêche pas de regarder quand même derrière son dos, voir ce qu’il vous réserve

Le seul point sur lequel s’accordent tous les livres de développement personnel et professionnel, c’est que si vous ne savez pas ce que vous cherchez, vous n’êtes pas prêt de le trouver. Et comme faibles sont les chances que la femme de votre vie tape à votre porte un beau matin pour vous demander du sel, qu’elle vous tombe dans les bras et que vous fassiez sur le champ de beaux enfants blonds au milieu des brioches et du lait du petit déjeuner, vous devrez bien la reconnaître lorsque vous la croiserez, au milieu de la foule des inconnus. Je vous donne le portrait de la mienne, vous ferez la vôtre

  • Distinction
  • Goût
  • Sensibilité
  • Poésie
  • Intégrité

Stéphane

Rejoignez le forum séduction le plus qualitatif du web >>

Adresse Email * Prénom *


16 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. jean dit :

    Cet article est beaucoup plus instructif, et présente une vérité sur les relation homme/femme plus saine et posé que ce que j’ai pu lire sur les « filles de l’est » entre autre.

  2. Papiche21 dit :

    C’est bien gentil tout ça, mais si on refuse chaque femme sous prétexte qu’elle est instable, on en rencontrera jamais, c’est évident! Toutes les femmes que j’ai rencontre avaient des problèmes psy plus ou moins sérieux!!! Donc je suis d’accord que l’idéal serait de faire un tri, mais imaginons que je trouve la femme parfaite psychologiquement, mais que physiquement elle ne me plait pas ou que je m’ennuie avec, il n’y a aucun interet

  3. Morgan dit :

    Les citations que tu évoques sont un pur régal et j’ai commencé à aimer réellement tes articles grâce à celles ci (d’ailleurs je trouves que les derniers « post » en manquent cruellement »)? pour ne citer que celles-ci:

    « Tu ne convoiteras pas la femme de ton voisin ». La Bible.
    « Tu ne convoiteras pas la femme de ton voisin parce que c’est trop de souffrance pour toi à la fin »

    « On n’est désirable qu’en se dosant, en n’étant jamais *totalement* soi-même. »

    « Partir, c’est revivre un peu »

    « dire que j’ai gâché des années de ma vie, que j’ai voulu mourir, que j’ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n’était pas mon genre »

  4. femme de 34 ans dit :

    Voila pourquoi je suis sur ce site… j’aime le hommes

  5. spike dit :

    Les hommes que vous aimerez se trouvent dans les endroits que vous aimez. Encore faut-il aimer quelque chose…

  6. femme de 34 ans dit :

    autre question,
    La plupart des femmes que je connais suivent des cours de toutes sortes, mais dans tous ces cours on ne coise que très peu d’hommes et toujours mariés. D’autre part, il est vrai que l’on suit ces cours en général plus par intérêt que pour y rencontrer quelqu’un. quand on n’est pas trop boites de nuit et bars et qu’au bureau, tous les hommes sont mariés, ou diable trouve-t-on les hommes entre 30 et 44 ans célibataires???? Je dois avouer que je ne pense pas être un jour suffisament désespérée pour fréquenter les stades de foot!

  7. femme de 34 ans dit :

    Bonjour,

    Je suis une femme de 34 ans depuis peu redevenue celibataire après une relation de 8 ans. Je dois dire que ce site est extrêmement interessant, les hommes ont rarement l’habitude de se dévoiler autant en particulier sur ce sujet. Malgré quelques idées reçues qui ont l’air profondément ancrées et à mon avis en contradiction avec ce que la plupart d’entre vous recherchent, les conseils me paraissent assez cohérents. Beaucoup de femmes adultes ont bien d’autres intérêts que leur propre personne. Quand une femme ne réponds pas à vos avances ce n’est pas spécialement que vous n’êtes pas séduisant ou convaincant mais simplement que ce n’est pas le bon moment dans sa vie. L’approche d’un homme est encore plus difficile et risquée et quant on correspond à la description de Jibril on a l’impression de vous faire une peur bleue d’autant que les conseils de méthodes d’approche pour les femmes nous conseillent toutes de … « ne rien faire et attendre »!!?

  8. Ekips dit :

    « mais savoir qu’on n’a plus rien à attendre n’empêche pas de continuer à espérer. »

    => Guillaume d’Orange-Nassau. Enfin la citation est assez libre..

  9. Mickael dit :

    Joli Article, encore des mots bien posés sur des concepts difficiles à exprimer.

    Je suis tres heureux que tu exposes l’idée de « l’amour de raison » Vs. « l’amour passion ». Concept qui echappe à beaucoup de personnes mais que j’ai compris grâce à mes parents, tout 2 siciliens d’origine. Ce sont des gens simples (mais pas ignorants) et intègres l’un envers l’autre. Une toute autre forme d’intelligence.

    Et c’est une pratique qui fonctionne encore la bas : les gens se choisissent parce qu’ils s’entendent, pas parce que ca colle sexuellement.

    Et pour y venir, donc la fellation n’est pas un critère pour toi?
    A!

  10. Alex dit :

    On ne peut pas changer les gens, mais les gens peuvent changer.

    On peut les aiguiller, les conseiller, les attaquer, les violenter, les psychanalyser… mais au final ce sont les gens eux-mêmes qui restent maîtres de leur corps et de leur esprit.

    Le caractère d’un Homme se construit tôt : on dira volontiers d’une personne qu’elle est nerveuse, ou flegmatique, « de nature ».

    Mais s’il est rigide, il reste malléable – bien que le naturel reste dominant au final.

    On ne peut pas changer un introverti en un extraverti, ni l’inverse, mais on peut aisément les aider dans leurs relations sociales, leur façon d’appréhender les choses, etc.

  11. Laurent dit :

    Au passage, très bonne article, original en plus de ça.

  12. Laurent dit :

    « Si on pouvait changer les gens, depuis le temps, ça se saurait »

    Alors qu’elle est la fonction de ce site ? Il serait plus juste d’affirmer qu’on ne change pas l’homme par la douceur mais par une certaine forme de violence : verbale, physique, intellectuelle. Un homme à la guerre s’endurcit comme un afc se rend compte du misérable de sa vie présente par la confrontation « à ceux qui savent ». Vos mots sont durs, et c’est bien ce qui vous réussis.

    Il y avait un précédent article qui s’intitulé « votre compagne est ce que vous en faite » car on peut changer une femme pourvu qu’on est assez de contrôle sur elle. Evidemment, épanouir une fille auparavant timide est plus facile que de faire lire Nietzche à une fan de Tokio Hotel.

  13. Alex dit :

    Et l’amour dans tout ça ? Si la séduction est un art, l’attirance est difficilement contrôlable… Je ne pense qu’on choisisse méthodiquement sa partenaire, sinon tous les hommes vertueux seraient avec des femmes vertueuses…

  14. Selenium dit :

    Je rajouterai :

    Flexibilité

  15. spike dit :

    C’est juste une citation de Victor Hugo : « bel enfant blond, nourri de crème et de brioche »

    Depuis 3 ans il y a des citations cachées dans presque tous mes articles, j’attends toujours, sans plus attendre vraiment, que quelqu’un finisse par s’en rendre compte ; mais savoir qu’on n’a plus rien à attendre n’empêche pas de continuer à espérer.

  16. Never too young too start dit :

    Superbe article, moi je trouve plus facile de respecter mes limites que d’abborder une inconnue. Apres c’est une question de discipline :D. Depuis toujours dans tout ce que je fais j’ai eu des regles et c’est pas pres de changer

    Autrement je sais pas si tu l’as deja explique, mais c’est quoi ta fixation sur des enfants blonds? :p

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois