ameliorer sa voix

Faut-il mentir pour séduire ? Par Asles

Accueil > Articles séduction > Faut-il mentir pour séduire ? Par Asles

Faut-il mentir pour séduire ?Lors d’un échange sur le forum j’ai vu une bêtise que j’ai moi même commise à plusieurs reprises , le fameux « les femmes pensent ceci de tel agissement ». Mais il y a plein de situations au cour de mes expériences qui m’ont appris à relativiser , mieux à discerner ce qu’elles veulent dire. Une action entraîne une réaction sur le vif , mais surtout un effet à plus ou moins long terme. La question est de savoir « Qu’est ce que je vise ? »
Exemple, je vais à un concert avec ma sœur, et il y a plein de gens qui veulent aller au plus près du podium. Au bout de la sixième ou septième personne je dis à la fille en la regardant dans les yeux « Non je ne te laisse pas passer » et je lui tourne le dos et me remet dans la musique. La fille bien sûr outrée que je ne la laisse pas plus s’approcher de Martin Solveig me traite de gros nul , de rustre , de pas galant. A coté de moi se trouvait une MILF qui elle aussi devait avoir ses deux filles ados qui étaient allées au plus près de la scène pour prendre des photos (comme elle me le dira plus tard ) qui m’aborde. Et on discute. Pour l’une j’étais un con fini (celle à qui j’ai refusé le passage) , pour l’autre un homme, un vrai.

Premier enseignement : Les avis varient d’une personne à une autre et jamais vous ne pourrez avoir une loi générale qui vous donnera satisfaction dans tous les cas.

Ensuite la question que je me suis posée pendant longtemps et que pas mal ici je pense se sont posées aussi, c’était le fameux : « Jusqu’où je m’autorise à aller dans le but de plaire ? « .

Pour certains, du moment qu’ils arrivent à conclure, ils renieraient leur mère et leurs amis. Pour d’autres, une relation quelle qu’elle soit se fait à deux. Ce qui signifie que d’une part les intérêts de la fille sont pris en compte, et que d’autre part les intérêts du garçon sont sauvegardés eux aussi. Donc dès lors qu’une mesure d’autorité ou de restriction de liberté , quelle que soit sa forme et sa formulation est prise , les réactions vont varier d’un individu à un autre. (C’est enfoncer une porte ouverte ). Mais surtout s’y soumettre sous prétexte de chercher un appaisement ou une validation est-ce la stratégie payante ?

La séduction vient de la tension (que vous saurez créer)

Au début la relation est saine et équilibrée, c’est le bonheur. Puis viennent les premiers caprices de madame auxquels monsieur se soumet par amour et par passion. Petit à petit la tension , mais surtout la peur de le perdre qui servait de tampon émotionnel et le prizait de manière indirecte s’en va de l’esprit de sa copine. Mais voilà la peur a disparu chez sa compagne. Monsieur redevient chaque jour qui passe un peu plus un étranger. Elle commence à préparer l’après lui ,et d’ailleurs il y a Johnny à son cours de salsa qui est de nouveau célibataire. Il y a plein de choses qui défilent dans la tête de notre Bob , et une question revient sans cesse : Pourquoi elle m’a fait ça ?

Stéphane, sur France2, a donné une réponse qui a le mérite d’être claire « A partir du moment où pour votre copine vous devenez quelque chose entre un meuble et un pot de fleur , votre relation est terminée, mais vous ne le savez pas encore » (Je ne sais plus si c’est la formulation exacte). Alors que si Monsieur avait appris à dire « non ». Elle aurait compris qu’il est un terrain où elle ne pourra accrocher le panneau « conquête achevée ».

Reprenons l’autre stratégie qui elle consiste à dire « non » en y mettant les formes. Qu’est ce que ça crée ? Hé bien ça crée une tension. Et c’est la manière de gérer cette tension qui fait avancer ou non une tentative de séduction.

Exemple :

Je draguais benoitement une fille à la gare en attendant l’arrivée du train de ma mère, quand elle me sort :

C’est fou , tu parles de littérature comme un vrai payot , j’aime pas (les payots c’est les jeunes blancs que les racailles terrorisent en argot marseillais

La fille bien que pas mal est une sans-cervelle des cités. Question : que répondre à ce pic ?

A- Casse toi grognasse !
B- T’es trop conne je me casse !
C- T’es trop bonne , je reste avec toi !

Vous avez trouvé ? Eh bien en fait aucune des trois réponses prises séparément ne vous permettra d’avancer , mais avec les trois ensembles on fait un cocktail détonnant.

« Et toi tu parles comme une vraie petite racaille , je n’aime pas non plus. Ca nous fait chacun une chose qu’il n’aime pas chez l’autre. Un but partout , balle au centre. » (Sa réaction : Elle a rigolé . Et on a continué à discuter de manière beaucoup plus saine après que je me sois débarassé de cette tension)

Vous donnez une réponse à une femme et votre réponse ne lui convient pas ? Gardez vos positions . Ne les changez que par conviction profonde et non pas pour faire plaisir. Car si vous changez votre point de vue pour épouser le sien juste pour vous construire une image lisse qui pensez-vous lui plaira , vous avez commencé à creuser votre propre tombe.

Vous avez plus de chance de séduire Sharon Stone, si vous continuez ainsi vos courbettes, que la fille en face de vous

Exemple typique :

E : Tu fais quoi dans la vie ?
P : Eleveur de pingouins.
E : C’est gamin , ça , rhoooo blah blah (typique des filles qui ont entre 18 et 20 ans qui se la jouent grandes filles ).

Question : Comment retourner ce genre de situations à son avantage ?

Essayons de prendre de la hauteur pour avoir une vue d’ensemble. Vous avez essayé quelque chose qui n’a pas marché (ici en l’occurrence ce genre de réactions interviennent quand il y a un manque flagrant de niveau d’intérêt). Si vous persistez dans votre frame clown en lui ressortant babar ou goldorak, vous la gaverez et il y a de grandes chances qu’elle s’en aille. Si vous la jouez « tu as raison blah blah « , c’est vous qui rentrez dans sa frame et vous êtes déjà morts mais vous ne le savez pas encore. Au contraire, faites ce que l’on appelle un grounding, qui consiste à enraciner ce que vous avez dit de manière solide .

Exemple :

« J’ai perdu un pari au boulot je devais placer éleveur de pingouings dans une phrase aujourd’hui. Yes ! Tu pourrais me trouver un truc bien salaud et bien compliqué à placer dans une phrase ? C’est pour mon pote de boulot qui m’a filé ça si il se vautre , il me payera ma part au restaurant à midi « 

Et après changer de sujet.

Les filles qui vous teasent

Il y a deux types de filles qui vous teasent : Celles qui rient avec vous , et celles qui rient de vous. Le problème c’est que celles qui rient de vous vous aurez autant de mal à les discerner que celles qui rient avec vous. Donc dès le départ , il faut poser une base solide qui vous place à leurs yeux comme un roc , et dans lequel cas il ne viendra pas à l’idée d’une fille sensée de « rire de vous » (dans le sens plus mauvais du terme). De ce fait , quand vous avez fixé des limites et que quelqu’un passe ces limites , faites le lui savoir. D’une part vous gagnez en estime de vous même , et d’autre part les autres vous respecteront.

Si une fille vous vanne et que c’est dans le sens de la séduction c’est différent d’une fille qui essaye de vous faire acheter une frame où elle tient le rôle de la princesse. Car si la première on peut rire avec elle , la deuxième n’est qu’une profiteuse. Et là peu importe sa version officielle, vous n’êtes qu’un pion dans son jeu.

Donc quand vos amies vous confient des choses , creusez , encore et toujours. C’est par exemple comme ça qu’une copine a fini par m’avouer qu’elle a quitté son copain parce qu’il était apathique au lit. Alors qu’en version officielle c’était le traditionnel

« On n’était pas sur la même longueur d’onde »

Asles

Discutez de cet article en particulier sur le forum séduction

Adresse Email * Prénom *


2 COMMENTAIRES pour cet article.

  1. Manu dit :

    spike pour info payo n’est pas un argo marsellais c’est un mot qu’utilise les gitans est signifie « tous ce qui n’est pas gitan »et effectivement tu as du tomber sur une racaille c’est pour sa qu’elle a rigoler

  2. Reda dit :

    Ca me fait penser à une blague de Groucho Marx : « Ceux-ci sont mes principes, si tu ne les aimes pas, j’en ai d’autres. »
    Très bon article.

Qu'en pensez-vous ?

 (Ne sera pas publiée)

Archives par mois